29/11/2015

EICMA, épilogue ...

DUCATI X DIAVEL.jpg
C'est cette "chose" qui a été élue "Plus belle moto" par les visiteurs du salon de Milan.
Ils étaient 11.368 à voter et la DUCATI X DIAVEL, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, a été plébiscitée à 60,78% des voix.
En deuxième position on trouve la MV Agusta Brutale 800 et sur la dernière marche du podium la HONDA CRF1000L, alias Africa Twin.
Autre sondage, celui réalisé par le magazine italien "Due Ruote" dont voici le classement :
1. HONDA CRF1000 L Africa Twin (22.9%)
2. DUCATI X Diavel (13,5%)
3. MV AGUSTA Brutale 800 (13,3%)
4. MOTO GUZZI V9 Bobber (11,3%)
5. HUSQVARNA Vitpilen 701 (proto) (7,4%)
6. YAMAHA MT10 (7,2%)
7. BMW R Nine T Scrambler (6.4%)
8. KTM 1290 Super Duke GT (4,2%)
9. TRIUMPH Speed Triple (4.2%)
Viennent ensuite la KAWASAKI ZX-10R (3,7%), la SUZUKI GSX-R 1000 Concept (3,6%) et enfin l'HARLEY DAVIDSON Softail Slim S.
On voit que le tiercé est le même, seul l'ordre variant. Dans les 2 cas, je reste un peu surpris, même si "de gustibus et coloribus, non disputandum" et que, chacune dans leur genre, elles ne déméritent pas ^^ !!

18:43 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : eicma 2015

28/11/2015

Mille et ... cinq ans !

Et vala !! J'ai refermé les portes du Salon EICMA de Milan et j'ai omis (soit qui mal y pense !) d'évoquer LA marque italienne la plus emblématique, marquée de la fameuse "Aquila" qui plane au dessus de nos têtes !!
Et pourtant l'Aigle en question n'est pas resté les ailes croisées puisqu'il nous a présenté pas moins de TROIS nouveautés lors de ces portes ouvertes, refermées trop tôt !!
eicma 2015
On commence par la MOTO GUZZI V7 II Stornello , une édition limitée à 1.000 exemplaires de la moto historique des années 60 et 70, aux lignes qui font renaître le style scrambler. Elle se singularise de la V7 II "normale" par des pneus plus sculptés, un échappement haut ARROW, des commandes aux pieds et des plaques porte-numéros en alu ainsi que par d'innombrables accessoires pour la personnaliser et plus encore, comme par exemple une selle gel, des amortisseurs Performance et la valise latérale en peau ...
Deuxième nouveauté chez MOTO GUZZI, la MGX-21 Flying Fortress
Du prototype en 2014 au modèle de série en 2015, Moto Guzzi dévoile ce luxueux bagger réalisé autour du bicylindre en V à 90° de 1400 cm3 de la California.
eicma 2015
Bulle façon "Batwing", voilà une machine que ne renierait pas l'homme chauve ... souris ;-)
Derrière ces ailes de chiroptère, se cache un véritable système d'entertainment avec l'implantation stéréo et l'interphone. Le Bluetooth permet d'interagir avec le smartphone utilisable soit comme lecteur de musique soit comme interface pour la plateforme multimédia MG-MP. De série on a la gestion de l'accélérateur électronique ride-by-wire, 3 cartographies moteur, l'ABS, le Traction Control sur 3 niveaux et le cruise control. Beaucoup de pièces sont réalisées en carbone dont le garde-boue avant, les panneaux de réservoir, les capots de valises latérales, etc. La roue avant de 21" a exigé une modification importante de la géométrie de direction par rapport à la California. Le moteur répond à la norme Euro4 et les interminables pots parallèles au bitume sont nouveaux. Voilà une machine qui, malgré sa couleur furtive, ne passera certainement pas inaperçue !!
eicma 2015Enfin, à la surprise générale me semble-t-il car je n'en avais absolument pas entendu parler avant le salon, la marque italienne nous propose également une nouvelle V9 en 2 déclinaisons : BOBBER et ROAMER .
La MOTO GUZZI BOBBER joue le rôle du "méchant" dans la nouvelle famille custom de cylindrée intermédiaire baptisée V9. La Bobber est née autour d'un bicylindre transversal à la traditionnelle architecture en V à 90°, mais décliné en 853 cm3
Entre autres caractéristiques principales, la distribution est à 2 soupapes par cilyndre, le refroidissement à air et huile, l'injection électronique à un seul corps en papillon et collecteur en Y et l'homologation répond à la norme Euro4.
Le nouveau twin se pique d'offrir beaucoup de répondant dès les bas régimes , grâce à un couple maximum de 62 Nm à 3.000 tours, qui va de paire avec une puissance maximum de 40,44 kW (55 CV) à 6.250 tours. Le cadre est bien entendu à double berceau en tubes d'acier, la fourche est de 40 mm et les amortisseurs sont réglables en précharge avec un débattement de 97 mm. La selle est à 770 mm du sol, alors que le poids en ordre de marche serait de +/- 200kg, avec un réservoir (en acier) de 15 litres (4 de réserve). Belles jantes en alliage à 22 bâtons, qui chaussent des pneus de 16" et 130/90 devant et 150/80 derrière.
La Moto Guzzi V9 Bobber aura, de série, l'ABS, le contrôle de traction, "l'immobilizer" et une prise USB. Deux couleurs (noir et gris) alors qu'entre autres options on note l'arrivée du sytème multimédia MG-MP.

La ROAMER V9 est l'héritière de la Nevada 750 de laquelle elle reprend la vision du monde custom à l'européenne, en y ajoutant quelques gimmicks de "roadster".
Une moto facile et surtout, adaptée aux motocyclistes de tous âges et tous sexes (sic !).
Comme le Bobber, la Roamer pèse autour de 200 kg, alors que la selle se positionne 5 mm plus haut, à 775 mm de notre bonne vieille terre.
Les pneus sont différents avec un 100/90-19 devant et un 150/60-16 derrière. Deux coloris disponibles : jaune et blanc, les deux avec finition lustrée. En série, l'ABS, le contrôle de traction, la prise USB et le système d'immobilisation.

Voilà, cette fois je pense qu'on peut définitivement refermer les portes de ce salon. Cela dit, je vais me pencher un peu sur toutes ces nouveautés technologiques comme les centrales inertielles, l'ABS avec "cornering" et toutes ces sortes de choses, histoire de rester AWARE, voyez ??

23:03 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

27/11/2015

Mille et ... quatre ans !

Voyons donc ce que nous réserve la maison d'Hamammamia d'Hamamatsu où siège la marque SUZUKI !
Tout d'abord, elle exposait un concept de GSX-R1000 , tellement abouti qu'on pourrait croire qu'on le verra demain en concession ...
Qu'apporte-t-il par rapport à "l'ancienne" GEX ?
D'abord, un fin travail aérodynamique qui fait en sorte que le carénage est plus étroit et plus compact en hauteur, avec un réservoir plus plat sur le haut qui permet au pilote de faire encore plus corps avec la machine.
Ensuite, le 4 cylindres de 999 cm3 est tout nouveau avec des soupapes à calage variable. Le système de gestion électronique "Broad Power System" gère le moteur (ride-by-wire, 3 mappings), le contrôle de traction (10 niveaux), le launch control (aide au démarrage en trombe !), le quickshifter et l'ABS. La suspension adopte des Showa BFF (AV) et BFRC (ARR) aux réglages multiples alors que le cadre à double traverse en alu a été complètement revu question rigidité ainsi que géométrie de la direction pour que la GEX devienne plus légère et plus agile que jamais ! L'instrumentation est complètement digitale (façon MotoGP) et les clignoteurs et groupes optiques full led sont complètement inédits.
Reste à voir ce qu'il restera de ce concept dans la version définitive. Reste aussi qu'on constate que si la GEX était jusque là restée distante par rapport à l'électronique, compensant cette "lacune" par un châssis hors pair, elle est maintenant obligée d'y venir, pour s'aligner sur la concurrence. Reste enfin qu'aucun chiffre n'est publié quant à sa puissance et son poids, pourtant les deux mamelles ... au sein des motos hyper-sportives !
SUZUKI SV650 ROUGE.jpg
Etonnant retour de la SV 650 dans la gamme nippone. Elle se replace entre la Gladius, jugée trop féminine par certains et la GSR 750, trop sauvage pour d'autres. Cela dit, ce n'est pas une "ancêtre" qu'on remet sur le marché, non non ! S'il s'agit toujours bien du sympathique bicylindre en V à 90° de 645 cm3, il a été revu sur une soixantaine de points, dont le double allumage, de sorte qu'il passe à 75 chevaux tout en répondant aux nouvelles normes Euro4. Par ailleurs, les périphériques sont tout nouveaux, du réservoir de 13,8 litres à l'instrumentation totalement digitale, du phare aux repose-pieds en passant par la selle située à 785 mm du sol ! Elle perd également 8 kgs par rapport à la Gladius (qui reste au catalogue) et sera disponible en 4 coloris : bleu, blanc, rouge et noir.
Une bien belle petite moto, indeed !
Une autre ... petite moto c'est la Van Van . Signalons qu'elle s'agrémente d'une version 200 cm3, histoire de quitter les plages pour s'aventurer sur les routes ouvertes ^^
Bon, force est de reconnaître qu'au vu des nouveautés de la marque, les concessionnaires n'ont VRAIMENT pas de quoi se réjouir : un concept, une "résurrection" et une brêle pour surfeurs, ce n'est pas ça qui va dynamiser les ventes.
Certains concessionnaires ont eu le nez fin de se diversifier. C'est ainsi que le "mien", Performance Bike pour ne pas le citer, en plus de la marque japonaise, a ouvert un bel espace pour une marque européenne qui a le vent en poupe, j'ai nommé TRIUMPH . Là oui que c'est dynamique, là oui qu'ils mettent les bouchées doubles pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante. Jugez plutôt ...eicma 2015
D'abord avec cette bestiale SPEED TRIPLE en version"S" (Standard) et "R" (Rrrrrrrrrrrr) !!
Le style évolue en douceur (on ne change pas un design d'enfer !) avec de nouvelles optiques DRL et une boucle arrière plus élancée. Par contre, au niveau des tripes, 104 composants du moteur ont été changés. Nouvelle chambre de combustion, nouvelle culasse, nouvel arbre de transmission, nouveau dessin des pistons avec, pour résultat, une augmentation de la puissance et du couple à tous les régimes, alors que la bête passe en Euro4 (pourtant castrateur) et consomme 10%¨de carburant en moins : c'est pas beau ça !! Ajoutons un embrayage à glissement limité, un radiateur plus compact mais plus efficace, un nouvel échappement et des étriers monoblocs de série. L'accélérateur ride-by-wire et la nouvelle électronique autorisent le choix entre 5 cartographies : road, rain, sport, track et une 5ème à la discrétion du pilote. Celui-ci peut également paramétrer l'ABS et le contrôle de traction. La version "R" ajoute :
-garde-boue en carbone
-panneaux de réservoir en fibre de carbone
-fourche Öhlins NIX30 et mono-amortisseur TTX36
-surpiqûres rouges sur la selle ainsi que divers détails particuliers ...
eicma 2015La TIGER EXPLORER bénéficie également d'une belle mise à jour en exploitant le filon déjà utilisé par la "petite" 800, multipliant les versions : à la base on a les XR et XC qui peuvent donc être déclinées en XRx et XCx ainsi qu'en XRt et XCa, soit 6 modèles en tout auxquels on pourra certainement ajouter une kyrielle d'accessoires, de quoi passer de longues heures à feuilleter les catalogues !!!!!!
Qu'est-ce qui change pour toutes les versions ? Les prestations globales du moteur sont en hausse (sans plus de précision à ce stade de la compétition ^^), la ligne évolue surtout dans sa partie frontale, le système de freinage avec étriers radiaux et l'adoption de nouvelles suspensions WP. Comme pour la 800, la XR (R comme Road) est plutôt destinée à la route avec ses jantes en alliage alors que la XC (C comme Country et il ne s'agit pas de musique !) s'oriente plus vers la ... campagne ! Le petit "x" apporte une électronique plus évoluée avec plateforme inertielle IMU, ABS de type "cornering", suspensions semi-actives et 5 cartographies moteur (comme pour la Speed). Les "t" et "a" ajoutent les pare-moteur, les petits phares à LED, la bulle plus grande, etc, etc, etc, etc ... sans qu'on ait à ce stade toutes les détails. On parle aussi de bulle réglable électriquement, de selle chauffante, d'aide au démarrage en côte ...
J'imagine que le cousin Dominique doit déjà baver devant toutes ces évolutions ...
A noter qu'une version "Low" sera aussi disponible : pas low cost, low "tout court" si je puis dire, voyez ??
Mais ce n'est pas tout, ce n'est pas tout du tout !! Outre la SPEED TRIPLE et l'EXPLORER, TRIUMPH nous présente également une toute nouvelle gamme de "classiques". Avec l'arrivée de la STREET Twin qui continue en 900 cm3, on voit apparaître les BONNEVILLE T120 et BONNEVILLE T120 Black ainsi que les THRUXTON et THRUXTON R : la révolution des classiques est en marche !! Sous des dehors qui restent fidèles à la légende, TRIUMPH pourrait utiliser le slogan du dernier IPhone 6S d'Apple : "Une seule chose change, tout !!". Voyez ICI toutes les photos sur Moto-Station. Comme je l'ai déjà écrit quelque part, ces machines et particulièrement la THRUXTON R, n'ont presque plus rien à envier aux nouvelles NORTON beaucoup plus chères ... Enfin des classiques qui pourraient "déménager" question performances, voyez ?
Ne reste plus qu'à évoquer la marque YAMAHA qui n'est pas venue les mains vides au salon milanais.
On commence par la MT-03 , une R3 déshabillée en quelque sorte, avec un petit bicylindre de 321 cm3 destinée aux permis A2, un guidon large, un cadre en tubes d'acier, un réservoir de 14 litres, une fourche de 41 mm et l'ABS de série, le tout pour environ 5.000 €.
Vient ensuite la XSR 700 : il s'agit d'une MT-07 habillée de vieux fringues pour faire "vintage". Personnellement, je trouve qu'elle a dumal à cacher son jeune âge, voyez ? Il ne suffit pas de coller un gros et globuleux phare rond et de découvrir la mécanique pour obtenir l'effet vintage. On est ici face à quelque chose d'hybride, trop tarabiscoté pour faire classique. Ce n'est que mon avis et je le partage !! Pour le reste, apparemment elle se comporte comme la MT-07 ce qui signifie qu'elle est particulièrement plaisante à piloter. Mais "b..... de m...." pourquoi ne pas proposer une déclinaison trailisante plutôt que cet ersatz de oldtimer ??
Tant qu'à faire dans le back to the future, la marque aux 3 diapasons, LaLaLa, nous fait le même coup avec la XSR 900 qui n'est autre qu'une MT-09 déguisée. Mêmes conclusions sauf peut-être qu'en version "jaune et noire" avec le graphisme Kenny Roberts, elle fait un peu plus illusion ...
"Heureusement", ils sont venus avec un engin qui, lui, semble venir du futur, un peu comme la De Lorean au milieu des charriots et des locos à vapeur ...
eicma 2015

En fait il s'agirait d'une YZF-R1 en tenue légère, déshabillée au point qu'elle devient une streetfighter au dessin musculeux et futuriste. Le dessin quasi "robotique" du double optique prolonge la ligne du réservoir de 17 litres et les deux conduites d'air qui viennent oxygéner le moteur. C'est bien le même 4 cylindres de 998 cm3 qui équipe la R1, revisité pour obtenir une meilleure réponse aux bas et moyens régime pour l'adapter à un usage routier. L'embrayage est à glissement limité, alors que l'électronique veille sur l'accélérateur, la gestion des prestations du moteur via 3 cartographies, le contrôle de traction, ainsi qu'un étonnant "cruise control" activable en 4ème, 5ème et 6ème vitesse, qui laisserait à penser qu'une future version "tourer" pourrait voir le jour ... Si le cadre est inchangé par rapport à la R1, la géométrie de direction a été revue. L'empattement n'est que de 1400 mm, une valeur inférieure à toutes les motos concurrentes qui augure, sur papier, d'une agilité extrême. Les suspensions réglables Kayaba réglables ont un tarage spécifique et le freinage possède l'ABS de série. Présente également une prise 12V, alors que le quickshifter est en option. Disponibilité : mai 2016.
Et bien voilà, on est au bout de nos peines !! Il ne reste plus qu'à refermer les portes du salon de Milan alors que celui de Paris ouvrira les siennes dans quelques jours seulement, le 1er décembre pour être précis. C'est bien qu'ils ne les aient pas ouvertes en même temps, ça aurait fait des courants d'air ...
Pffffffffffffffffffffffffffffffffff ...

17:59 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

25/11/2015

Mille et trois ... ans !!!

K, T, M ... Nous sommes ainsi arrivés pile poil au milieu de l'alphabet et en même temps du salon de Milan.
Comme le signale très bien François, il y a au moins ^^ trois marques italiennes commençant par cette belle lettre : Magni, Moto Morini et MV Agusta.
J'ai comme un doute et j'ai l'impression que j'en oublie une mais bon, avançons, avançons !!
MAGNI, vous connaissiez ? Moi non plus !!
MAGNI.jpg
M-A-G-N-I-F-I-C-A, n'est-il pas ?? Version définitive de la "Filo Rosso", la naked au look rétro propulsée par le 3 cylindres MV Agusta. A l'EICMA 2014 on avait eu droit à un prototype du nouveau modèle Filo Rosso. En cours d'année, il a été modifié dans le détail au niveau du cadre et des périphériques. Des tests ont été effectués aussi bien sur route que sur circuit qui ont permis de fignoler la mise au point et la production des premiers exemplaires a déjà commencé. Au salon c'est dans sa version "non homologuée" qu'elle était présentée ...
Chez MOTO MORINI, sauf erreur, il n'y a "RAS" ! Je ne suis pas allé revérifier mais si je me fie à ce que j'écrivais l'an dernier, la Scrambler, la Corsaro 1200 Veloce, la Granpasso, la Rebello 1200 et la 11 1/2 sont disponibles uniquement sur Internet !! Une bien belle gamme qui mériterait que quelques concessionnaires se dévouent pour la soutenir sur le terrain !!
Une autre belle gamme c'est chez MV AGUSTA qu'on la trouve. Un petit balayage peut-être, histoire d'y voir plus clair, comme on dit près de Dinant ? On a donc la F4 (4 cylindres, 998 cm3), la F3 (3 cylindres en 675 et 800 cm3), la Brutale en 4 cylindres (1090 cm3) et en 3 cylindres (675 et 800 cm3), la Brutale Dragster (3-800), la Rivale, la Stradale et, last but not least, la Turismo Veloce, ces 3 derniers modèles tous trois en ... trois cylindres et se distinguant par un "costard" différent : roadster, streetfighter ou trail-GT-sportif, ouf !!
mv brutale 800.jpgA Varese, on s'est penché sur la Brutale 800 pour lui offrir une ligne "toute neuve", avec un réservoir redessiné aux lignes plus tendues, un groupe phare-instrumentation plus bas, une boucle arrière en alliage léger ainsi qu'un échappement, façon "flute de pan" qui croît encore en volume pour améliorer la respiration du moteur qui, soit dit entre charentaises, en devenant EURO4, perd 9 chevaux (116) mais gagne en couple. Il est question d'un sélecteur électronique (?) avec commande hydraulique et un embrayage anti-dribbling.
A noter l'arrivée d'une Brutale Dragster 800 RR LH44, une édition spéciale dédiée à Lewis Hamilton, champion de F1 comme chacun sait, limitée à 244 exemplaires, traitée à la manière de son casque pour ce qui est des coloris, avec une selle en Alcantara garnie d'une panthère et quelques pièces en ergal et en carbone.
maserati_50_t2_sss.jpgSignalons enfin que la Rivale 800 voit la capacité de son réservoir passer de 12.9 à 16 litres et que le moteur est peint en noir brillant comme d'autres modèles d'ailleurs !
Voilà donc pour la lettre M.
En fait, comme le dit François, j'ai oublié une marque et non des moindres d'ailleurs.
Voici un PROTO exposé au Salon cette année par la marque MASERATIqui devrait sortir incessamment bientôt, avant 1961 en tout cas ;-)))
Demain on continue avec SUZUKI, TRIUMPH et YAMAHA et on terminera par ... euh ... MOTO GUZZI. Hein ? Quoi ?? Ben ouais, la meilleure manière de refermer les portes du Salon de Milan n'est-elle pas celle qui consiste à évoquer la marque italienne la plus ancienne et la plus emblématique, hein, je vous le demande !!

19:18 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : eicma 2015

24/11/2015

Mille et ... deux ans !

Et donc qu'a fait KAWA ?
Oui mais nan ...
Avant le "K", il y a le "H" et le "I".
"H" comme HOREX , marque allemande qui, après avoir été placée sous concordat judiciaire en 2014, vient d'être sauvée par une société spécialisée dans les pièces en carbone. Et donc, voilà que cette machine, animée par un V6 de 1200 cm3 fort de 168 chevaux, refait surface au salon de Milan avec quelques améliorations esthétiques (concernant plus particulièrement la boucle arrière) et une meilleure finition : à 22.000 € l'engin, on est en effet en droit de l'espérer !
Et le "I" alors ? INDIAN voit sa gamme s'étoffer d'une Scout Sixty , le "Sixty" faisant référence aux "cubic inches" de son bicylindre ramené de 1.133 pour la Scout "normale" à 999 cm3 pour cette nouvelle entrée de gamme. Avec 78 chevaux et un prix de 11.990 € elle se place idéalement entre les Sportster 883 et 1200 de la maison d'en face ^^
Et donc, après tout ça, venons-en à la firme de Kobe au Japon ...
Dans la gamme "missiles sol-sol", on a, à ma droite la nouvelle ZX-10 R qui affiche plus de 200 chevaux et qui voit son couple amélioré, l'apparition d'une plateforme inertielle IMU, une boîte à air qui passe de 8 à 10 litres, histoire qu'elle respire mieux encore, un échappement en titane, j'en passe et des meilleurs, de sorte qu'elle fait honneur à son titre de championne du monde de Superbike avec à son guidon l'inarrêtable Jonathan REA et que la version de route recolle sans problème aux RSV4 et autres R1 de la concurrence !!eicma 2015 A ma gauche, on trouve la ZZR1400 "Performance Sport" , une GT de compétition en quelque sorte. Elle est équipée d'un pot Akrapovic, d'un amorto Ölhins TTX, d'une bulle plus haute, d'un système de freinage Brembo "Racing" et d'une pompe radiale au guidon. Je suis sûr que l'ami "Ambie", moniteur chez Cap Moto, en bave déjà. J'ai vu quelques photos de ses exploits sur le circuit de Beuvardes avec une ZZR1400 "normale" et j'avoue que ça fait peur ;-))
Les Z800 et Z1000 se voient agrémentées de versions "Sugomi Edition". Elles ont fière allure avec leur nouveaux strippings et le contraste entre le bordeaux et le noir des plastiques, ponctué par des éléments anodisés, est du plus bel effet. Quant au pot Akrapovic de série, il est là pour que le ramage se rapporte au plumage ;-)
Epinglons enfin des coloris bitons pour les ER6-N et F ainsi que pour le petit chopper Vulcan et on aura fait le tour !
eicma 2015On revient en Europe et on frappe chez KTM . Ils avaient déjà un mono très énervé et voilà que pour le millésime 2016 ils ont remis la 690 Duke sur ... orbite. Le 690 atteint maintenant 73 chevaux et 74 Nm de couple ! La culasse du bouilleur est plus compacte, les soupapes plus grandes, les cotes alésage/course ont été revues et un contre-arbre de rotation veille pour réduire les martellements (!!). Signalons également un nouveau cockpit digital et une selle plus confortable. Le contrôle de traction, l'ABS Bosch 9M+, l'embrayage APTC et la suspension WP sont d'origine. En option on peut ajouter 3 "mapings" ainsi que le système MSR de gestion du couple moteur. Ces options sont de série sur la version "R" qui ajoute 2 chevaux à son haras, un 9M+ "cornering", des freins et des suspensions plus raffinés ainsi qu'un Akrapo plus léger d'1 kilo. Cette machine à plaisir s'affiche à 10.380 € alors que la version de base est à 8.800 € (prix italiens). Dans les 2 cas, ce n'est pas donné, c'est sûr !!
Autre VRAIE nouveauté chez les autrichiens c'est la 1290 Super Duke GT
La base technique est celle de la naked 1290 Super Duke R, mais avec une vocation de voyageuse au long cours, comme en attestent la bulle en plexi réglable, le réservoir de 23 litres, les poignées chauffantes, le système de contrôle de pression des pneus, les feux additionnels insérés dans le carénage, le système d'arrimage des valises intégré dans la boucle arrière et la grosse poignée de maintien pour le passager.
Pour le reste, la GT est une Super Duke pure et dure, équipée d'un cadre agile et du très puissant bicylindre de 173 CV. Les rennes de ce destrier sauvage sont gérées par une électronique sophistiquée : ABS combiné Bosch 9ME (qui inclut le système "Cornering"), traction control, suspensions électroniques semi-actives et quickshifter.
Le prix serait de 18.270 € si on en croit "Due Ruote", le magazine italien bien connu.
Aaaahhh, les italiens : on y vient !!
Demain j'attaque une marque italienne qui commence par M , ce qui devrait faire plaisir à certains ^^
Bonne nuitée les amis !!!

23:08 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

23/11/2015

Mille et un ans ...

D'une marque italienne à l'autre, de Benelli à Ducati , il n'y a qu'un Pô à franchir.
Chez les rouges les nouveautés sont nombreuses et s'il n'y a pas, à proprement parler, de véritable nouveau modèle, ça ne se limite généralement pas à de simples "liftings".
Par exemple, en ce qui concerne la toute récente Scrambler si une "Flat Track Pro" est ajoutée au catalogue avec un pot Termignoni et quelques aménagements cosmétiques, il faut ajouter une version Scrambler 400 "Sixty2" , forte de 41 chevaux mais presqu'aussi lourde que la 800 sans compter qu'on l'annonce en France au prix de 7.990 € ce qui, il faut bien l'avouer, la positionne plutôt mal par rapport aux machines de même cylindrée de la concurrence !!
Une X Diavel , plus diabolique encore fait son apparition avec un "Testastretta" poussé à 1.262 cm3 et un prix d'attaque ^^ de 20.390 € ...
La famille Hypermotard voit sa cylindrée passer de 821 à 939 cm3, la puissance grimpant à 113 chevaux. En plus de la version standard, il y a la version SP ainsi que l'Hyperstrada, qu'on a tendance à oublier quand il s'agit de pseudo trails et qui pourtant joue ce rôle en mode sportif avec un équipement de circonstance. Le tarif démarre à 11.990 € en France.
Dans la même veine mais quelques crans au dessus, voici la Multistrada Enduro , la version "Adventure" de la désormais bien connue Multistrada. Réservoir de 30 litres, suspensions semi-actives au débattement augmenté de 30mm, mono-bras remplacé par un double bras oscillant allongé, garde au sol augmentée, la Multistrada semble taillée pour faire le tour du monde en moins de 80 jours ;-) On est à 21.590 € tout de même ...
ducati_959_panigale_une-500x375.jpgSignalons enfin une Panigale 959 , évolution de la 899 avec moteur Superquadro de 955 cm3 (il en manque 4 !!) à course allongée, puissance de 157 ch à 10 500 tr/min, couple de 10,74 Da.Nm à 9 000 tr/min, Euro4, poids à sec de 176 kg et de nombreuses assistances et modes de conduite, ABS, DTC, DQS, EBC, ajustables et déconnectables !!
On traverse l'Atlantique pour découvrir l'Amérique et sa marque emblématique Harley Davidson qui a remis la Road King ainsi que la Forty-Eight sur le métier, histoire de les faire rouler plus droit : pistons allégés, avants de cadre renforcés, plus grosses fourches, freinage Brembo avec répartiteur électronique, etc. Vous verrez qu'un jour elles viendront taquiner les hypermotards dans les Alpes !!
On traverse le Pacifique cette fois et on arrive chez les japonais de Honda .
africa-twin-01.jpgOutre la nouvelle Africa Twin en la personne de la CRF1000L dont on sait déjà beaucoup de chose mais qu'on aimerait voir à l'épreuve et en show-room, le géant nippon nous sort une CB500 F au style plus agressif et un équipement enrichi, un réservoir qui contient 1 litre de plus, un éclairage LED et un silencieux court. La gamme "X" est aussi passée sur la table d'opération. La 500X évolue dans son design, son équipement et sa partie cycle (bulle rehaussée de 100mm, éclairage à diodes AV. ARR., fourche réglable en précharge, levier de frein réglable et sélecteur modifié pour améliorer le passage des rapports). La 750X reçoit également une bulle plus haute, une fourche aux réactions plus linéaires, un amortisseur réglable en précharge, un éclairage LED, un coffre de réservoir à la capacité augmentée (+1L) et un look plus proche de la 1200X Crosstourer. Celle-ci passe à la norme Euro4, affine les réglages du DCT (+3), s'équipe d'une bulle réglable et d'une prise 12V. Son style évolue également dans le détail.
Demain on reste chez les nippons et on se penche sur le cas KAWA ;-)

A suivre !!

19:25 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

22/11/2015

Mille ans ...

mettiamoci in moto.pngOuais ...
Bien que ça ne fait que 3 semaines que je n'ai plus sorti la Tiger, j'ai comme le sentiment que ça fait déjà mille ans ...
Sentiment accru par le fait qu'il se passera sans doute un siècle ou deux avant qu'elle sorte du garage car, mine de rien, l'hiver approche à pas de loup !!
Quoique ...
Quoique !! Après quelques jours très venteux autant que pluvieux, aujourd'hui il a fait presque beau. Bon, le thermomètre n'a pas vraiment décollé, figé qu'il était autour de 5 ou 6° mais comme il faisait sec et presque lumineux, j'ai passé des heures au jardin à tailler quelques lauriers, étêter quelques arbustes, ramasser quelques branchettes et ... des tonnes de feuilles mortes !!
Ce faisant, l'idée m'est venue quelques fois à l'esprit que c'eut été une belle journée pour une virée motarde, voyez ?
Mais ce n'eut point été, alors que nous sommes loin dans l'automne, une bonne idée, car, comme disait l'autre, chaque chose en son temps et les grenouilles dans l'étang !!
Mille ans ...
Milan !! Et oui, Milan !! Le salon EICMA qui a fermé ses portes il y a moins d'une heure ...
Son slogan était : " Mettiamoci in moto ! " ce qui signifie "Mettons-nous en mouvement" avec un clin d'oeil appuyé aux deux roues évidemment ;-)
Bien que je n'en aie finalement pas trop envie, je vais malgré tout me lancer dans le collationnement des nouveautés qui sont apparues à cette occasion. Ne m'en veuillez pas si l'énumération n'est pas exhaustive, merci d'avance.
Aprilia-RSV4-RF-2016_postdx-500x375.jpgOn va y aller par ordre alphabétique, histoire d'être totalement impartial.
C'est donc Aprilia qui ouvrira le bal. La marque de Noale nous présente une RSV4 RF plus affûtée que jamais, en tout cas jusqu'au prochain salon ^^, toujours aussi compacte, forte de plus de 200 chevaux, plus high-tech encore, bardée d'électronique, le tout paramétrable via smartphone : où s'arrêtera le progrès, je vous le demande ?!?
Chez BMW , on s'est penché sur la récente Nine T pour en extrapoler une version Scrambler avec, pour l'essentiel, un échappement haut à 2 silencieux et des pneus plus sculptés. Elle garde par contre le flat-twin à air de 110 chevaux.
Les 700 et 800 GS ont subi quelques retouches cosmétiques avec des éléments métallisés, de nouvelles couleurs et pas moins de 5 hauteurs de selles sans compter la possibilité de surbaissement optionnel, de quoi satisfaire Mimi Mathy et le vert Shrek ;-)
bmw g310r.jpgVéritable "grosse" nouveauté chez les bavarois, la G310R , une petite moto équipée d'un 313 cm3, fort de 34 chevaux, pesant 158.5 kgs en ordre de marche et susceptible de venir jouer avec la cousine KTM Duke 390. Pensée à Munich, elle est fabriquée en Inde. Sa finition est semble-t-il correcte et les prestations devraient être avenantes avec une conso de 3.3 L/100.
benelli-trk502-2016.jpgBenelli est une marque italienne qui est .devenue très confidentielle alors qu'elle existe depuis des lustres. Je me rappelle d'une époque où je me trainais avec mon 4 temps Honda Amigo pendant que mon cousin Daniel filait sur son Benelli bleu : ça fait plus de 40 ans maintenant ...
Passons sur la "TNT", une sorte de Honda MSX 125, ainsi que sur la Tornado 302, au look de Kawa ER6-F, pour nous arrêter sur la TRK 502 . Voilà un engin digne d'intérêt pour peu qu'on soit ... intéressé par les trails en général et les trails légers en particulier ;-) Voilà une machine qui se donne clairement des airs de GS avec un réservoir de 20 litres et un accastillage très convaincant : double disque de 320 mm à l'avant, 260 mm à l'arrière, fourche inversée de 50 mm entièrement réglable. Elle est mue ^^ par un tout nouveau bicylindre de 500 cm3 de 48 chevaux, soit 0,2 de plus que la Guzzi V7 II de l'ami François ;-) Reste à connaître le prix. Quand on sait que la MASH 400 du même type est déjà à 6.000 €, on peut se demander comment elle va se situer par rapport à des V-Strom 650 ou des Versys par exemple ...
Il y a aussi un proto néo-rétro chez Benelli : la Leoncino . Beau cul, belle gueule, beaux galbes et même mécanique que la TRK 502 ou, comment rouler "différent" ...

A suivre !

19:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015