29/04/2015

Champagne, la coupe ... déborde !!!

Ouais, je sais, c'est narcissique, égoïste, tout ce que vous voulez mais ... c'est tellement "rare" des photos en action qu'on aurait tort de s'en priver, non ?
Voici donc le lien vers les quelques photos sur lesquelles j'apparais, parmi les mille et un clichés que "Kick47" a réalisés.
Pour toutes les voir, cherchez "KICK47" sur le net et sous l'onglet "Albums 2015" vous trouverez les 2 albums qu'il a consacrés à l'évènement !! Encore merci à lui pour ce long travail de patience ...
Bonne nuitée !!

00:38 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : champagne2015

28/04/2015

Champagne, la coupe ... est pleine !

En sortie - 02.JPGEt oui, il faut en finir, la coupe est pleine et le vase déborde ... il est même cassé le vase ... mais ça ce sera pour le retour, car on passera par Soissons !!
Et donc, je suis rentré du 1er run sur la piste "rouge" (c'est pas une image, le bitume est effectivement rouge sur le circuit des Ecuyers) avec les "rouges" (les ... plus expérimentés), un peu désabusé par le rythme effréné du groupe, à l'exception des repêchés dont j'étais. Fini de "faire le malin" avec les bleus même si honnêtement, je ne faisais pas le malin, je m'appliquais et je faisais juste de mon mieux ! Et là, il fallait faire mieux que mon mieux !! Et c'est là qu'on apprend car on n'apprend que de ceux qui font mieux encore ;-)
J'avais 2 fois 20 minutes pour me concentrer sur le tracé car, entre nous, le matin on n'avait roulé que sur une partie du circuit (2,3 km s/ les 3,5 km) et j'ai eu du mal à "reparamétrer" MES circuits pour inscrire la séquence des virages.
C'est comme pour la ligne droite par exemple : le matin on n'en faisait qu'une partie avant de plonger une première fois à droite avant un deuxième droit plutôt rapide. Là, on prenait toute la ligne droite pour un premier droit très rapide mais un second suivi d'un troisième beaucoup plus serré. Il m'a fallu quelques tours avant de pousser la 3ème pratiquement au rupteur avant de taper la 4ème et rétrograder presqu'aussi tôt pour le droit rapide, voyez ?? Non, voyez pas ???
En gros, au début je plafonnais à 130-140 dans la ligne droite (car en plus elle descend un peu avant de remonter et laisser apparaître les panneaux 100m et 50m. Petit à petit, j'ai mis la tête dans la bulle et j'ai atteint quelque chose comme 165 km/heure avant de couper les gaz. Oh, je sais, c'est riquiqui. D'ailleurs à cette vitesse là, je me suis fait déposer quelques fois par des missiles dont je n'ai pas eu le temps de distinguer la couleur ^^
N'empêche, avec le matériel en ma possession, j'ai eu l'impression de rouler à la vitesse du son et de la lumière : ouais, cet après-midi, c'était spectacle "son et lumière" chez Boris ;-))
Je ne sais pas si j'ai beaucoup amélioré mon temps mais ce qui est sûr c'est que je n'en ai plus "revu" que 2 ou 3 qui m'ont doublé : on a sa fierté, meeeeerde !! J'ai bien essayé d'accrocher l'une ou l'autre bonne roue mais j'ai vite compris qu'il fallait oublier et se concentrer d'avantage sur soi, son positionnement sur la piste, son attitude sur la machine. Petit à petit, on se retrouve "à fond dedans". On forme pratiquement un TOUT avec sa machine et on finit par se surprendre par l'angle qu'on prend, jusqu'au repose-pied qui vient racler le bitume, signe qu'on n'a pas encore la bonne posture et qu'on se tient trop droit. Après le 3ème run, j'ai aussi remarqué que mon regard, qui se focalisait jusque là sur la corde, pour l'approcher au plus près et à tout prix, commençait à s'en détacher pour chercher la corde suivante et du coup, ça passait mieux, plus vite et de façon plus coulée ...
Bon je vais arrêter là car on va encore dire que je me prends pour un pilote de MotoGP ... alors que rien n'est plus faux ou moins vrai, c'est vous qui voyez ;-)
En attendant, ce que je peux vous dire c'est que lorsque j'ai appris que c'était fini, j'étais déçu et j'en voulais encore alors que pourtant je commençais sérieusement à avoir mal aux cuisses !
Il était donc 18 heures et la messe était dite. Pierre, qui n'en pouvait plus de son mal de jambes et d'orteil, n'avait fait qu'un ou deux runs l'après-midi et était apparemment pressé de rentrer à l'hôtel. Je l'ai suivi par amitié du coup on a raté la photo finale avec tous les participants : ne nous cherchez pas, on n'y est pas !! Dommage ... ou pas ?!?
Voici une compil des quelques photos de Paul que j'ai piquées dans les 5 ou 6 albums qu'il a mis en ligne sur le site de Cap Moto !! Encore merci à lui pour son dévouement et son implication à tous les étages !!
Pendant que j'enfilais mon pyjama à l'instant, histoire d'être plus à l'aise Blaise, je réfléchissais (ouais, mes 2 neurones fonctionnent parfois, par intermittence) à un truc ...
Ce stage sur circuit, pourtant déjà riche de 3 formules (1jour, 2 jours ou 3 jours) mériterait UNE QUATRIEME FORMULE : " LE DEMI JOUR" ! Quoi ? Ben ouais : matinée libre pour se rendre sur le circuit et n'y tourner que l'après-midi pour les runs libres. Et puis, le soir, pareil, retour libre à la prison maison. Ouais, un peu trop chargé comme programme n'empêche : faut compter au moins 3 heures pour l'aller et pareil pour le retour plus les 4 runs à donf ...
Oublions !!
A ce moment-là, autant aller à Mettet qui n'est qu'à un jet de burette à huile pour un track day !
Mais retournons à Château-Thierry : passage par la chambre, douche, apéro, repas du soir (pavé de saumon, riz blanc et rondelle de citron) et retour dans la chambre pour un repos bien mérité. J'ai raconté à Pierre le lendemain matin que j'ai refait quelques tours dans ma tête et que je me suis surpris à replier la jambe dans un réflexe à cause du repose-pied qui raclait ;-))))))))
Reste à parler du jour 3, le retour !! Vite fait, bien fait, les faits, seulement les faits ;-)
-260 bornes prévues avec arrivée à Havré, dans la périphérie montoise : on fait la route avec Alain sur GSA;
-au WP 61 au lieu de couper la N29 en direction de Macquigny, on file sur Guise : Pierre a le souvenir d'un restaurant et surtout de son café gourmand servi sur un plateau, long comme un jour sans pain ! "Le Jardin" que ça s'appelle : il demande si on peut manger à l'étage à la même table qu'il avait occupée avec Françoise lors de son retour de Bretagne l'an dernier ... Un pèlerinage en quelque sorte (?).
-aux WP 68-69, on quitte le road-book (Alain continuant sa route) pour aller saluer Monique, à Petit-Verly (ou Grand-Verly ?). Monique est une amie des parents de Pierre : elle insiste pour qu'on boive un coup et ouvre un paquet de biscuits ... Très sympathique et paraissant 20 ans de moins que son âge, on la quitte presqu'à regret après 3/4 heures de papotages !
-au WP 94, on quitte définitivement le road-book pour embrancher la N563. On fait le plein à Estinnes-Au-Mont et on continue jusqu'à rejoindre Binche où on avait prévu de boire le dernier sur la place. C'était le bazar à Binche, des flics partout, des pompiers aussi ... J'ai appris le soir qu'il y avait eu un incendie au centre ville.
On a continué sur la N90 mais elle était blindée de caisses. Du coup on est remontés sur le R3 pour filer jusqu'au rond-point de Couillet où nos routes se séparaient.
Comme d'hab, arrivé à la maison, j'ai graissé la chaîne, j'ai fait le tri des linges sales, moins sales et pas sales avant de profiter d'une soirée ENFIN pépère au coin du feu ;-))
Autant dire que je suis déjà inscrit pour la prochaine détente mécanique en avril 2016 ;-)))))

21:38 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : champagne2015

25/04/2015

Champagne, la coupe ...

Image34.jpgC'était la pause et on s'est jeté sur les sandwiches préparés par l'intendance, accompagnés de légumes frais (tomates, concombres ou cornichons, sais plus) et d'oeufs cuits durs. Des boissons (sans alcool bien sûr) étaient également à disposition ainsi que du café.
Avec Pierre, on avait sous-estimé la consommation d'essence, d'autant qu'on était parti avec des réservoirs au 2/3 vides !
On a suivi Alain et son Garmin qui indiquait une station service à 3 kilomètres. Apparemment c'était à vol d'oiseau car, au final, on est retourné à la station service en face de l'hôtel à Château-Thierry pour tanker !!
Retour sur le circuit, dernier café, il est 14 heures : on commence par les rouges !! Les 2 heures de pause sont passées à la vitesse grand V dites-donc ! Y a plus qu'à faire pareil et ouvrir grand les G A Z !! Sur le conseil de Pierre-Yves, je retourne les rétroviseurs car, c'est bien connu, il ne faut pas regarder derrière mais devant et même loin devant pour anticiper les virages. C'est celui qui arrive derrière qui est responsable de ses manoeuvres et qui doit juger s'il peut passer, quand il peut passer et où il peut passer sans se mettre en danger et surtout sans mettre en danger celui qu'il s'apprête à passer !!
Cela dit, au vu des photos des "rouges", à part les gars qui roulaient sur des motos de pistes (d'office privées de rétros), tous les autres ont roulé avec les miroirs en position normale : allez comprendre !!
Outre 3 ou 4 machines non immatriculées, il y avait deux GS (une LC et une plus ancienne), une K1200S, une Multistrada 1200, une Versys 1000, repêchée de la Q1 comme moi ;-), une FJR et une Repsol Replica : que du beau monde, hétéroclite ... mais beau ... mais hétéroclite !!
1er run : je me lance au milieu de la meute et je me fais instantanément "déposer" sur le bord de la piste.
Mais que se passe-t-il ? Mais qu'est-ce qui se passe ?? Et les pneus, vous les chauffez pas les gars ??? On a dit 2 tours cool, histoire de les faire monter en température !!!! C'est pas fair-play ...
Pendant que je me pose toutes ces questions, les autres ne s'en pose pas et avant la fin de run je me fais doubler par la plupart d'entre eux, qui à gauche, qui à droite et pas dans la ligne droite croyez-moi !!
Drapeau rouge de fin de session, on rentre et ... je ne suis pas mécontent de rentrer.

22:35 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : champagne2015

24/04/2015

Champagne, la ferme intention !

Circuit 3 - 004.JPGPffff, je sais, c'est pas la fermentation dont il est question, mais de la ... ferme intention de vous raconter le trip dans cette région plus connue pour ses vignes et ses pieds que pour son circuit où l'on prend son pied !!
Pour changer, plutôt que de vous narrer l'affaire comme à l'habitude, avec force détails, je pensais juste relever les quelques points les moins inintéressants au jour le jour, histoire de faire plus court, voyez ?
C'est ainsi que, pour le Jour 1
- avec Pierre on a convenu de rejoindre le road-book au WP17 à Malonne plutôt que de se taper Aische;
- on y a retrouvé François qui s'était proposé pour faire un bout de chemin avec nous;
- François qui étrennait sa toute nouvelle MOTO GUZZI V7 II Stone, "Rosso Impetuoso";
- on a roulé de concert sur des toutes petites routes jusqu'à rejoindre Launois-sur-Vence
- où nous attendait Henri qui nous avait conseillé l'endroit pour le bon rapport qualité/prix de sa cuisine.
Le plat du jour était à 8.50 € (tartiflette au tome + salade) et ce fut le choix de François, Pierre et moi, alors qu'Henri prit un hamburger/frites. On aurait pu en rester-là, histoire de quitter la table légers mais on a quand même tous craqué pour un dessert : un café gourmand à 6.90 € qu'était TROP gourmand !
Au moment de nous séparer, Henri et François s'en retournant à la casba, on a de nouveau détaillé la V7. C'est dingue comme cette machine paraît menue et basse alors que la selle culmine malgré tout à 79 cm. Mais c'est justement parce qu'elle a une ligne très épurée et très classique, sans carénage tarabiscoté comme la plupart des trails, qu'elle parait si "petite". Une bien belle machine même si personnellement je la trouve presque trop "simple" et d'un autre âge ... Pardon François !! J'y viendrai peut-être aussi à ce genre de moto mais ... plus tard, quand je serai vieux ;-))
Et donc on a continué avec Pierre, toujours sur des petites routes presque désertes jusqu'à un patelin où nous avons marqué l'arrêt pour partager une boisson avec Paul, Ambie, Alain et quelques autres ...
Nous sommes arrivés au "Campanile" de Château-Thierry autour de 19heures.
On a pris l'apéro en terrasse.
Vérification faite, le MotoGP d'Argentine débutait à 21heures et Paul s'est affairé à installer le matos ... un peu tard il faut bien l'avouer. En plus, ça buggait grave, son portable cherchant désespérément à se connecter au wifi de l'hôtel. De sorte que finalement, j'ai regardé la course sur ma tablette via mon abonnement à MotoGP.Com !!
A 2 ou 3 tours de la fin, alors que le suspens était à son comble, ROSSI fondant tel un aigle sur sa proie MARQUEZ, oh miracle, l'installation (portable>beamer) était prête à fonctionner ! Le temps d'ouvrir le site, de taper le mot de passe que l'arbitre sifflait la fin ;-))
Cela n'a pas empêché les plus accros de regarder la course en différé car il m'a suffi de faire glisser le curseur au début de la vidéo pour revoir l'ensemble du grand prix !! Et quel grand prix les amis !!! Quel Valentino !!!! Un ROSSI au sommet de son art !!!! Un ROSSI impérial qui a été le seul à travailler tout au long du week-end avec le pneu "extra hard" : un travail de patience qui a payé CASH et un Marc de se CRASHER après avoir essayé de se frotter un poil agressivement à son idole. Voilà "le vieux docteur" toujours en tête du championnat après 3 courses, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 2009 à l'en croire. Un "back to the future" qui promet une saison d'anthologie ...
Et les moniteurs de nous exhorter à faire de même le lendemain matin sur le circuit ! Hein ? Le même que MARQUEZ ??
Jour 2
- réveil à 7h05
- petit-déjeuner buffet
- on fait le plein ? Bah, pas nécessaire, on va pas faire des centaines de kilomètres aujourd'hui ...
- arrivée au circuit à +/- 8h40
- distribution des stickers de couleurs
-- vert pour les "premières expériences"
-- bleu pour les "formations" : trajectoire, position sur la moto, etc ...
-- rouge pour les "libres" avec ou sans conseils.
Les verts partent vers la petite boucle de 1,2km du circuit.
Les bleus, dont nous sommes Pierre et moi, occupons les 2,3 autres kilomètres du circuit et les instructeurs ne tournent pas autour ... du pot et nous entraînent directement vers notre boucle : deux tours "cool" avec mise à température des pneus (l'avant grâce aux freinages, l'arrière aidé par les accélérations, zigzaguer n'étant pas très efficace) et puis gaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzz !!!!
On revient, un des monos plante la ST de Pierre sur la béquille centrale et nous explique le kamasutra version motarde : en gros ça équivaut à reculer sur la selle plutôt que de rester les bijoux collés au réservoir, sortir le fion et ... se regarder dans les rétros pour aller chercher la courbe et la corde !!
Allez les gars et les gazelles, on repart et on essaye de rouler sur le moteur, sans toucher aux freins !!
Re-gaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !!!!!!!
Je suis ... hum ... surpris par le "niveau" de la plupart des bleus. Est-ce parce que je n'ai pas vraiment respecté les consignes ? C'est vrai que j'ai aussi roulé à l'accélérateur et au frein plutôt qu'à "la cool" mais tout de même !! Il y a soft et ... hum ... extra soft, voyez ??
Au briefing suivant, y en a un qui se plaint et qui dit, en ne visant personne mais en me montrant du doigt, qu'il y en a qui dépassent n'importe où et que c'est dangereux pour les autres ... Je me suis retourné, j'ai admis la chose, mais j'ai aussi dit que la patience avait des limites et que quand ça allait trop doucement, c'était limite insupportable et le moniteur d'intervenir en disant qu'il fallait ... essayer d'attendre une ligne droite pour dépasser.
Et là, c'est moi qui ai pleurniché : "Ouais mais si on se trouve derrière une moto plus puissante, on se fait larguer dans la ligne droite plutôt que d'ENFIN pouvoir passer devant !!" C'est du vécu, croyez-le bien !! En plus, croyez-le ou non, mais de rouler trop doucement derrière des bleus qui hésitent et se cherchent, c'est finalement bien plus dangereux car on perd la concentration et on finit par faire n'importe quoi en sortant des bonnes trajectoires : ça aussi c'est du vécu !!
Je me suis presque fait sortir et j'ai fait 2 ou 3 mètres dans l'herbe, histoire de montrer qu'un trail ça sait tout faire ;-))
A midi, on a coupé les moteurs jusqu'à 14 heures, par respect des consignes et ... parce que c'était bien nécessaire pour faire retomber l'adrénaline. Le moniteur qui roulait en MT09 est venu me trouver et m'a dit : "Toi, après-midi, tu rejoins les ROUGES !!" Hein que je fais ? Vous êtes sore, Monseignore ?? Oui, oui, tu rouleras plus "à ta main" et tu auras moins de "trafic" !! Faut bien dire qu'à une ou deux exceptions près,, lors du dernier run du matin, j'avais mis un tour à tout le monde ... "Bon" que je fais, partagé entre beaucoup de fierté et autant d'appréhension ...
Bon appétit !!

A suivre !!

21:42 Écrit par Alberto | Commentaires (3) | Tags : champagne2015

21/04/2015

Champagne, le retour !!

Circuit 1 - 054.JPGJ'en suis revenu, fourbu et perclus de "surtension" musculaire ...
C'est que le circuit, même au niveau pratiqué par les novices, amateurs et autres débutants que nous sommes, pour peu qu'on s'implique à 100%, ça fatigue !!
Voici les quelques photos que j'ai ramenées de ces 3 jours intenses en émotions autant qu'en distance parcourue puisqu'on tourne autour de 935,9 kilomètres ...
Si je ne me suis pas trompé dans mes calculs, en sachant qu'on a fait +/- 368 bornes pour rejoindre l'hôtel à Château-Thierry par des voies complètement détournées et 291 kilomètres pour revenir à la maison, en sachant en outre qu'on a fait 2 aller-retour vers le circuit (pour refaire le plein), j'aurais donc parcouru 200 kilomètres sur la piste des Ecuyers ...
A la réflexion, ça me parait très plausible vu les nombreux runs qu'on a effectués !!

22:42 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : champagne2015

19/04/2015

Champagne !

Tout à l'heure nous partirons pour la Champagne, pour ce que Cap Moto appelle pudiquement une "détente mécanique".
Je l'ai faite l'an dernier, je la refais cette année parce que déjà c'est une belle région et qu'en plus, quelques tours du circuit des Ecuyers à Beuvardes, perso, ça me parle.
Sans prétention aucune car il n'y a ni transpondeur ni chrono, juste le plaisir d'essayer de lécher les trajectoires et de faire comme les grands , sans craindre les nids-de-poules, les automobilistes distraits, les radars, la maréchaussée, tous les pièges de la route dite "normale", voyez ? Juste quelques moniteurs, quelques conseils, quelques cônes pour prendre ses repères et gaaaaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz, avec modération bien entendu !!!
Avec Pierre, nous avons décidé de ne pas rejoindre le départ du road-book mais de nous y raccrocher à la page 17 ;-)
Normalement, François, avec sa nouvelle monture, nous rejoindra pour un bout de chemin et plus loin nous retrouverons Henri qui nous a fixé rendez-vous à Launois-sur-Vence pour que nous y fassions ripaille ensemble après quoi, nous continuerons notre route (encore 200 bornes) pendant que nos amis s'en retourneront chez eux, la queue entre les jambes ^^
Notez qu'ils partent à leur tour dès le mercredi pour une descente dans le grand Sud : chacun son tour comme à confesse dit-on !!
J'ai signalé à Pierre-Yves et Paul, nos ineffables G.O.'s, que s'ils amenaient le matos nécessaire, je ferais profiter tout le monde de mon abonnement à MotoGP.com pour qu'on suive la course à 21h00 ... comme l'an dernier d'ailleurs !
Les valises sont bouclées et il n'y a plus qu'à essayer de passer un bon restant de nuit de repos avant d'attaquer ce premier mini-trip de la saison.

00:13 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : champagne2015

15/04/2015

Cap Moto Tour 2015, le terug du retour terug !

DSC00545.JPGVoilà encore bien une sortie qui n'en finit pas !!
Alors que nous mangions à la croisée des ... pays (Allemagne, Hollande, Belgique, rappelez-vous ou ... relisez !!), nous avons été rejoints par Paul, G.O. du club. Il affiche fièrement 200.000 km au compteur de sa Pan European et il en est tellement fier qu'il a collé une large banderole sur le saute-vent de la vieille japonaise, sommet de la technologie nippone ... en son temps ;-)
Il n'y aurait à priori pas de quoi se gausser car, si j'en crois une anecdote racontée par notre ami Didier, quelque part par-delà le Channel, il y aurait un british qui affiche également 200.000 au compteur de sa Pan mais en MILES soit plus de 320.000 de nos petits kilomètres ^^
Paul est reparti avant nous car il s'était arrêté plus tôt pour manger : nous ne le reverrons plus de la journée.
Puis, nous avons roulé à peu près 35 kilomètres et via Plombières, La Calamine, Hergenrath, Welkenraedt, Jailarath, Kisdilaeth , nous sommes arrivés à Jalhay et ... j'allais justement y venir ;-))
C'est là qu'a été construit un grand barrage, le barrage de la Gileppe : j'avais pris une documentation pour vous donner quelques chiffres et jouer les motards intellos mais je ne remets plus la main dessus. Si vous voulez en savoir d'avantage, il vous faudra consulter d'autres sites, j'en ai bien peur, brrrrrrrrrrrr !!!
Pendant que Pierre gardait les motos, nous avons pris l'ascenseur avec Didier pour profiter du panorama offert au sommet de la tour. Et donc, cette tour ? Pourquoi l'ai-je traitée de "demi-tour" dans la légende au bas de la photo ?
Alors que je faisais juste allusion à sa faible hauteur, façon "demi portion", Didier releva que c'était d'autant plus opportun que sur le road-book ... une fois arrivés là-bas, il fallait faire ... demi-tour !! Voyez à quoi on s'amuse !!
Et Didier, intarissable comme le lac à nos pieds, d'en remettre une couche avec l'histoire du ... rond-point.
Vous la connaissez ?
NON ??
C'est la madame du GPS qui dit : "Prenez le rond-point"...
Oui, mais attention, il faut le rendre, n'est-ce pas ?
C'est un peu comme quand j'écris parfois que j'ai "emprunté" la nationale UneTelle à un ... taux de faveur ;-)
Comme il y en a d'autres qui "négocient" leurs virages en marchandant à l'infini ;-))
Bon, je vais abréger car j'en ai ma claque de ce compte-rendu.
Sachez qu'on s'est arrêtés au château de Jalhay qui est encerclé par un tas de "big bag" qui font autant de taches sur la photo. On dirait qu'ils servent de "digue" alors, sont-ils là pour "éponger" les eaux qui entourent le beau château ou vont-ils servir à la consolidation des fondations et/ou des murs ?? Je n'en sais rien !!
On a fini notre course pratiquement là où nous l'avions commencée, à Hélécine, au café L'escale. Nous y avons retrouvé quelques connaissances et Pierre-Yves qui est venu à notre table. On a parlé du Tripy, de la Champagne, du grand voyage en Amérique latine en fin d'année ...
Restait à rentrer au bercail : j'ai sagement suivi Pierre qui a repris le même itinéraire qu'à l'aller.
Il était 20h30 par là : il ne fallait pas tortiller et casser la graine vite fait pour se jeter ensuite sur la télé et regarder la course de MotoGP à Austin, Texas !!
Un dimanche comme on en voudrait 53 à l'année ;-)))

23:46 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Cap Moto Tour 2015, le retour du terug !

La Hollande et Maastricht où fut signé un des traités constitutifs de l'Europe le 7 février 1992 par les douze.
On a tourné autour, on est passés par Berg en Terblijt pour aboutir à Valkenburg, ville sous laquelle se trouvent les grottes municipales , que l'on peut visiter à pied ou en train mais pas en moto. Nous y avons croisé Alain (GSA LC) et Dominique (Explorer 1200) qui nous on dit avoir vu passer Henri et Claude un peu plus tôt ... S'ils s'étaient arrêtés on aurait pu se retrouver mais se doutaient-ils que nous n'étions pas très loin derrière eux, là était la question !?!
J'ai pris quelques clichés histoire d'alimenter l'album et de marquer notre passage autrement qu'en gravant mon prénom ou Dieu sait quel message intemporel dans la roche calcaire du site comme l'ont fait des milliers de visiteurs avant moi.
Nous avons poursuivi notre route via Gasthuis, 'T Rooth, Cadier en Keer, Eckelrade, Hoogcruts, Epen, Vals, agréablement surpris de constater combien la région était vallonnée, autant que la "Vallonnie", avec des pentes et des côtes à 10, 15 pourcents, voire plus encore !! Vers 13h00-13h15, nous avons atteint le "DRIELANDENPUNT", ce qui signifie "le point des 3 pays" et j'ai repéré la 800 ST de l'ami Pierre. Il était attablé, seul, devant un ravier de frites et tenant une fricadelle dans la main gauche qu'il a agitée pour signaler sa présence. Nous l'avons rejoint puis sommes allés passer commande de ce même menu gastronomique accompagné d'une bière pour moi et d'un Nice^^ Tea pour Didier.

07:58 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/04/2015

Cap Moto Tour 2015, le retour !

DSC00521.JPGN'ayez crainte, c'est une façon de parler car, bien entendu, je vais commencer par l'aller ;-)
Gull m'avait envoyé un e-mail la veille (je crois) pour me dire qu'il partait au plus tard à 8h45 de chez lui pour rejoindre le point de ralliement fixé à l'arrière de la station Total située sur l'autoroute E40 entre les sorties 25 et 26 direction Louvain-Liège. J'avais pris une large marge de sécurité en me levant à 7h00.
J'étais dans un endroit où l'on se rend généralement seul, je me la coulais douce (enfin, façon de parler hein !) quand j'ai reçu un SMS : "Quand tu veux, je suis prêt" ! Hein ? Mais il est à peine 8h10 !! Du coup, j'ai cavalé comme un malade pour ne pas le faire trop attendre et, hum, après un crochet par la banque histoire d'avoir un peu de liquidités, je suis arrivé à ... 8h45 comme prévu !!
Pas de routes touristiques mais un itinéraire efficace dénudé dénué de charme ... Notez que quelque part sur l'itinéraire, il y a une concentration de lieux de perdition avec des filles de charme dénudées ;-)
Et donc, Fleurus, Gembloux, Jodoigne, Tienen, une soixantaine de kilomètres qui menaient "tout droit" au but.
Complément d'essence et direction l'arrière du shop ou de l'échoppe, c'est vous qui voyez !
Là, j'ai le plaisir de retrouver Claude, Didier, Henri et quelques autres habitués des sorties Cap Moto.
On boit un coup (café et eau pétillante), on salue Paul et Pierre-Yves, on enlève nos tickets boisson de fin de parcours, on grimpe sur les motos, Claude et Henri partent devant, suivis d'un peu plus loin par Didier et moi qui lui emboîte la roue.
Pas aidé par le Tripy encore dans les limbes qui cherchait désespérément à se repérer en fonction d'on ne sait quelle constellation, Didier loupe la sortie d'autoroute : consternation ! Il s'arrête, j'en fais autant : il propose qu'on fasse demi-tour, je fais une moue réprobatrice, on décide de prendre la sortie suivante marquée LINCENT.
Didier se guide adroitement à l'aide de la carte qu'il a glissée sous le plastique du sac de réservoir, le Tripy se réveille et nous indique qu'on est au Way-Point 156, soit l'avant dernier du road-book. Evidemment, le principe d'une boucle c'est que le point de départ est le même que le point d'arrivée. A en croire le Tripy, nous étions donc déjà arrivés : 284 kilomètres en 1/4 d'heure, ça nous faisait une "hell of a" fichue moyenne, largement au-delà de mach I, du jamais vu sur un 2 roues je présume, même si je n'ai pas consulté le Guinness Book pour vérifier cette affirmation péremptoire !!
A ce moment là, on voit arriver quelques motards qui s'avèrent faire partie du groupe et, sans plus tergiverser, je décide de les suivre. Bien inspiré je fus car après quelques hectomètres, le Tripy se cala sur l'itinéraire au WP 7 tout en affichant l'imagerie habituelle ...
A un feu rouge, je demande à Didier si on ne s'arrêterait pas pour attendre nos amis mais il me dit qu'ils sont devant dans un haussement d'épaule ...
Du coup, avec l'intention de les rejoindre, je force un peu le rythme et me mets à dépasser l'un ou l'autre groupe un peu trop en goguette à mon goût. C'est bien de respecter les limitations de vitesse au pied ... du chiffre mais ça saoule au bout de quelques kilomètres. Et la Flandre, à ce niveau là, c'est saoulant : on navigue (on rame en fait !) en permanence entre 50 et 70 km/heure. C'est comme le nom des patelins traversés, il y en a certains qu'on n'a pas le temps de lire tant ils sont longs et malgré une "vitesse" très contenue !!
Je ne résiste pas à vous les énumérer et je sais que ça fera plaisir à nos amis français, particulièrement débrouillards (ou "purées de pois", c'est vous qui ... voyez ... ou pas !) dans la prononciation de nos singularités linguistiques :
-Neerheylissem
-Laar
-Neerwinden
-Landen
-Attenhoven
-Velm
-Kerkom-bij-Sint-Truinden
-Mielen-boven-Aalst
-Engelmanshoven
-Groot-Gelmen
-Mettenkoven
-Gustchoven
-Borgloon
-Kerniel
-Schalkhoven
-Hoeselt
-Bilzen ...
Hein que c'est saoulant !!
Et donc, après avoir traversé toutes ces villes et villages aux noms enchanteurs, nous sommes arrivés en Hollande, un pays aussi connu sous le vocable Nederland ou "Pays-Bas" ...
Oh, nous n'avons fait qu'un crochet dans cet autre pays du fromage. Nous n'avons pas été à la découverte de la Hollande profonde. D'ailleurs la Hollande profonde, ça n'existe pas, ou alors, il y a longtemps qu'elle est sous eau ;-)))

A suivre ...

23:03 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

12/04/2015

Cap Moto Tour 2015 ...

Entre la sortie du jour et le MotoGP retardé pour cause de "water sillonage" dans le "turn 3", voici un peu tardivement j'en conviens, et moi aussi d'ailleurs, les quelques photos du jour.
Le récit suit ...

23:35 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/04/2015

Essai XRx ...

Si je suis passé samedi 4 avril en concession pour saluer les frères VAN LOO et ramener un petit compte-rendu, il en est d'autres qui en ont profité pour essayer des motos.
Déjà, je ne sais pas si je vous ai dit comment ça se passait ? Pas de sortie accompagnée ou de ronde tracée à l'avance !
Vous donniez vos documents d'identité au préposé aux copies et vous partiez pour une heure où bon vous semblait. Quand j'étais là, il y en avait d'ailleurs 2 qui étaient partis depuis 1 heure 3/4 et Daniella commençait à se poser des questions. Non qu'elle craignit pour les motos mais pour les motards qui étaient dessus, en espérant qu'il ne leur était rien arrivé !! Et de fait ... ils sont arrivés peu après, enchantés de leur essai.
Un qui a été tout autant enchanté c'est notre ami Gull qui avait réservé une machine à 12h30 le dimanche. Il a eu de la chance avec la météo car autant il faisait gris samedi (avec de la pluie jusqu'en milieu d'après-midi) autant dimanche il faisait autrement plus agréable. Mais, trêve de blabla, voici le commentaire qu'il nous a livré par e-mail :
Comme je vous l'avais signalé, il y avait portes ouvertes avec essais chez Triumph Dampremy (Performance Bike) et j'ai pu essayer la nouvelle Tiger 800 XRx ...............
Je n'en suis pas encore revenu ...............
Quelle machine ! Je n'ai pas de qualificatif. Ca déménage , c'est très souple, ça a du couple, ça se pilote comme .... comme quoi ? Pas un vélo, car comparer une moto à un vélo faut pas avoir les yeux en face des trous. En plus la position de conduite est super, un fauteuil. J'en reste pantois.
Bon, j'aurai 2 motos à vendre, si cela intéresse qlq 1 ? Triumph et BMW, il y a du choix
GULL

En plus, ça douce Françoise l'encourage figurez-vous ! Vas-y mon Gull, fais-toi plaisir !! Ton argent, tu ne l'emporteras pas au paradis, qu'elle lui a dit !!!
Et notre ami de nous confirmer qu'il n'est pas radin mais qu'il a toujours du mal à prendre ce genre de décision. Comme je le comprends, moi qui feuillette des magazines et des sites à longueur d'année à la recherche d'infos et d'avis sur ce qui pourrait être ma prochaine moto. J'ai fait ça avec la Freewind, comme plus tard avec la DL 650 et plus tard encore avec la Tiger ... Tout ça, pour ne pas donner l'impression qu'on agit sur un coup de tête ou un coup de coeur, voyez ??
En même temps, si c'est possible, autant essayer d'autres machines, comme la YAMAHA MT09-Tracer ou la CrossRunner de HONDA, qui intéressent également notre ami.
Si ça peut aider, mais j'en doute, voici un comparo entre la Tiger et la Tracer !
Perso, même si son physique de sauterelle ne me convainc pas totalement, je pencherais pour la Tracer mais sans doute est-ce parce que j'ai déjà goûté aux joies de l'anglaise ... Notez que ça reste au conditionnel !
A part ça, après la 1ère tonte de la saison en ce début d'après-midi, j'ai fait un saut chez Performance Bike.
J'ai récemment renouvelé le kit "chignons-peigne" et Dominique m'avait conseillé de vérifier la tension et de l'ajuster si nécessaire car quand c'est neuf "ça se donne" toujours un peu au début. Comme je n'ai pas de clé dynamométrique et que je me méfie de mes compétences mécaniques autant que de mon sens de l'orientation, j'ai sonné et malgré qu'ils étaient en personnel réduit, on m'a dit de "venir tout de suite" ce que j'ai fait ... alors que j'étais encore tout en transpiration de l'effort fourni. Ouais, je sais, c'est un peu dégueu mais bon ... Faut vous dire que mon terrain est tout en pente, comme Laguna Seca et Austin, avec 10% de moyenne et des "pointes" à 15 voire 20 %, de sorte que même autotractée, la tondeuse peine par endroit, autant que moi ;-)
En compensation, je dois dire qu'on ne se lasse pas de regarder ce beau jardin au travers des baies vitrées de la cuisine et de la salle à manger.

Attention : ce dimanche, sortie Cap Moto Tour (autour de Liège) et soirée devant le petit écran pour le MotoGP à Austin, Texas !!

23:02 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Sujet grave et au centre de toutes les discussions ...

une moto a sa taille.jpgTrop de sujets graves et au centre de toutes les discussions en ce moment, vous ne trouvez pas ?
D'où l'idée de parler du ... tadam ... centre de gravité, hé hé !!!
C'est le dada de notre ami Didi (er) qui n'a de cesse d'admirer les GS et leur flat-twin qui abaisse ... grandement leur centre de gravité justement et les rend aussi maniables sur la route qu'elles semblent pataudes aux yeux du néophyte.
Comme il le dit fort à propos, BMW en fait sa marque de fabrique avec le flat pour la GS mais aussi avec le réservoir sous la selle pour les 800 (GS et ST) et ses 4 et 6 cylindres hyper-inclinés : y a pas á dire, les bavarois ont mis la barre ... très haut ^^ ... á ce niveau, pfffffff !
Et le même de reprocher dans la foulée le centre de gravité de la TIGER 800, placé trop haut, surtout pour des gabarits comme le sien et le mien qui, pour rappel, frôlent le mètre soixante-six-ou-sept-en-tendant-le-cou-voyez ?
Et moi d'embrayer en soulignant que le centre de gravité n'était pas tout pour justifier ou pas de la maniabilité d'une moto, d'autres paramètres participant de celle-ci comme la répartition des masses, l'angle de chasse, l'empattement, la taille des pneus, la moustache du capitaine, son âge, etc ... et d'ajouter que je me pencherais un jour sérieusement sur le comment on situait exactement ce fichu "POINT G".
Et c'est là que François est intervenu en envoyant ce qui suit :
Je te souhaite bon courage pour tes recherches concernant le centre de gravité d'une moto. Tu trouveras sûrement beaucoup de sites intéressants mais il faut aussi prendre en compte les masses suspendues et les masses non-suspendues. Si jamais tu comprends quelque chose, n'hésite pas à nous donner un petit résumé.
Pour info, il est très facile de calculer de manière empirique le centre de gravité de n'importe quel objet : il suffit de prendre trois mesures en le pendant par une ficelle (ou une corde s'il s'agit d'une moto) par trois points différents sur trois axes perpendiculaires et de tracer une ligne verticale de chaque point d'attache vers le sol. Le point ou les trois lignes se croisent sera le centre de gravité. Pour te faciliter la tâche, on peut considérer qu'une moto étant plus ou moins symétrique dans sa longueur, deux mesures devraient suffire. Je te suggère une première mesure en attachant la corde sur la roue avant et une deuxième mesure en attachant la corde à la béquille centrale... Et n'oublie pas de prendre des photos, ça nous fera toujours rire un peu.
Francois

Il a envoyé un second e-mail avec quelques croquis croquignolets où on voit une TIGER dans diverses positions que même le Kamasutra n'ose même pas représenter ^^, une TIGER attachée à la tête de lit, au pied du lit, etc ...
Plus sérieusement, Didier a, à son tour, complété le sujet en ajoutant :
Voilà un site qui explique bien comment procéder : recherche pratique du centre de gravité

Après tout ça, autant vous dire que j'ai décidé de passer à autre chose, des choses moins graves et plus terre à terre ;-))

00:18 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/04/2015

883 R ...

DSC00515.JPG
La voici ma "883 R" ... (voir inscription en jaune sur le cadre !!)
Une bicyclette "BOTTECHIA" achetée il y a près de 20 ans !!
Hier, j'ai fait un peu le ménage dans le garage et je l'ai sortie de la torpeur dans laquelle elle se trouvait depuis, pfffffff, des années ! Ce n'est d'ailleurs pas moi qui l'ai utilisée les derniers temps mais plutôt les enfants ...
Là, j'y ai repensé parce que :
1/ ma Dulcinée est demandeuse de petites virées à bicyclette le long des canaux qui traversent la région;
2/ j'ai le fils d'un client qui a ouvert un magasin de vente et réparation de vélos ...
Plutôt que de jeter, il est plus écologique de ... recycler et/ou de réparer, non ?
Evidemment, vu l'état général de l'engin, peut-être me conseillera-t-il d'acheter du neuf, la réparation et la remise en état risquant de coûter aussi cher voire plus si je me contente d'un "premier prix" !!
Tiens, justement, je regardais les prix des vélos et bien, nous qui nous plaignons du prix des motos sachez qu'en matière de bicyclette, s'il y en a déjà à +/- 400 €, il ne faut pas hésiter à mettre dans les 750 à 1.000 € pour avoir une bicyclette "juste correcte" voyez ?
Certes on en trouve déjà à moins de 100 € en grande surface mais vous en aurez pour votre argent ... voire moins !!
Si vous voulez par contre quelque chose de plus "professionnel", pas besoin de montagne pour voir les prix ... grimper de façon vertigineuse. On est vite à 3, 4, 5, voire 6.000 € pour un truc où il faut toujours pédaler pour avancer !!!
Quant aux vélos électriques, c'est pareil : il y a bien des "chinoiseries" à des prix défiant toute concurrence mais pour du bon matos (YAMAHA fait des vélos électriques), là aussi il faut mettre le prix d'un bon scooter ou d'une moto.
A part ça, aujourd'hui et demain c'est "PORTES OUVERTES" chez Performance Bike !!!
L'ami Pierre s'est inscrit DEMAIN, à 12H30, pour essayer ... je ne sais pas quel modèle, il ne nous l'a pas dit.
Vu que je serai en indisponibilité ^^ demain, j'ai fait un saut cet après-midi, histoire de saluer la compagnie.
Voici les photos de mon passage éclair comme on dit dans les pâtisseries fines ;-))
Entre charentaises, pas d'abus de chocolat ces jours-ci, même si trop tentant. A ce propos, ma Dulcinée a dû cacher les poules, les lapins et les petits oeufs sinon il n'en serait pas resté pour le jour J !!
Pour mes cloches, j'ai pré-commandé un pantalon de cuir, histoire de le zipper à mon blouson et de faire meilleur "figure" sur circuit ;-) Question taille et longueur, je suis un peu sceptique. Daniella, la belle ^^ réceptionniste chez PB, m'a conseillé de prendre la même taille que le blouson (UK 46, D 56) : ça me parait logique et je présume que ça conviendra. Quant à la longueur, j'ai opté pour le ... short ;-)

17:47 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

03/04/2015

883 R ...

On a bien cru un moment que notre ami François avait succombé au chant des bielles et culbuteurs d'une HARLEY DAVIDSON. Souvenez-vous ... Lorsqu'il a parlé du 1er entretien de sa future promise prévu à 800 bornes, on a en effet cru à une marque d'Outre Manche ou d'Outre Atlantique ... On a ensuite su, comme vous tous d'ailleurs, qu'il s'agissait de la marque italienne la plus emblématique qui soit !
Entre charentaises, c'est quand méme un drôle de kilométrage, d'autant que sur Moto-Station il y est question de 1.500 kilomètres et sur le site de la marque, c'est aux mille qu'il est prévu ...
Tiens, à propos de kilométrage, il y en a un qui n'est pas content, c'est Henri : sa DL 650, millésimée 2014 doit passer à l'entretien tous les 6.000 km, or, depuis 2015, la maison d'Hamamatsu préconise les révisions tous les 12.000 kilomètres ! A la question qu'il a posée à son concessionnaire chéri de savoir ce que Suzuki avait fait pour qu'il en soit ainsi, la réponse embarrassée fut : "Rien !!"
Le problème c'est que tant que la garantie court, voilà notre ami obligé de se pointer à l'atelier 2x plus souvent que le gars qui a acheté la même brêle quelques semaines plus tard ! Pas top, c'est sûr. Cela dit, les petits entretiens se limitant plus ou moins à une simple vidange, le coût ne devrait pas être rédhibitoire. En même temps, ces entretiens de plus en plus espacés, ça me pose question. Personnellement, je préfère aller trouver mon concessionnaire régulièrement, avant chaque voyage un peu conséquent, pour qu'il jette un oeil averti "en diagonale" sur tous les organes vitaux et me donne sa bénédiction, ou son feu vert, si vous n'êtes d'aucune confession ;-)
A côté de ça, je suppose que pour les petits rouleurs, un passage une fois l'an est souhaitable voire obligatoire. Quand je vois ces motos d'occasion qui ont parfois presqu'autant d'années que de kilomètres, j'avoue que je me questionne ...
Et donc, pour en revenir au titre "883R", je ne le savais pas, ou alors je n'avais jusque là jamais fait le lien, figurez-vous que j'en ai une dans le garage ... Si, si vous DEVEZ me croire !

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

31/03/2015

Dessin ...

On passe son temps comme on peut ...
Au vu de la taille des pneus, excusez du peu, voilà un engin qui doit ... carburer à l'énergie solaire ou à l'électricité ... à moins que le carénage d'un aérodynamisme ... à couper le souffle ... ne cache un moteur de Solex ?
Mais bon, j'ai pas sorti le compas, j'ai fait avec ce qui traînait sur le bureau : un mug, une loupe, une latte (flexible) pour le bras oscillant et ... le coup de crayon du maître ;-)))DSC00495.JPG

23:33 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

29/03/2015

Qatar, épilogueS

Moto3

1. MASBOU - 2. BASTIANINI - 3. KENT
4. VAZQUEZ - 5. MCPHEE - 6. VINALES
7. QUARTARARO - 8. ANTONELLI - 9. BAGNIAIA

Les positions changent à chaque tour, les 7, 8 voire 10 premiers s'échangeant continuellement leurs places.
A ce petit jeu, MASBOU est revenu au bon moment aux avants-postes et a soufflé la victoire à BASTIANINI pour 27 millièmes. L'autre français, QUARTARARO a impressionné et a mené la course par deux fois avant de légèrement fauter en poussant un peu BAGNIAIA dans l'herbe à quelques virages de la fin.
Allons enfants !!!
Pour info, Livio LOI s'est "baladé" de la 12ème à la 17ème place avant de chuter à 8 tours de la fin.
Ooh, Belgique, ooh mèère chériiiiie ...

Moto2

1. FOLGER - 2. SIMEON - 3. LUTHI
4. RINS - 5. MORBIDELLI - 6. KALLIO
7. CORTESE - 8. ZARCO - 9. (Louis) ROSSI

LOWES qui avait impressionné aux essais, s'est malheureusement mis beaucoup trop vite au tas laissant le champ libre à un Johann ZARCO qui, avec lui, avait déjà pris quelques longueurs d'avance sur FOLGER, SIMEON et les autres ...
Cela aurait pu aller au bout, on entendait déjà la Marseillaise résonner pour la 2ème fois consécutive ce dimanche, on voyait déjà Rémy TISSIER demander à ce que la fête nationale soit avancée au 29 mars mais le destin, appelons-le comme ça, en a décidé autrement. A un moment, on a vu ZARCO se pencher longuement sur sa moto, du côté gauche, un problème de sélecteur a-t-on d'abord pensé, avant d'envisager une légère fuite d'huile. Il a trop longtemps quitté la piste du regard et malgré la longue ligne droite, il est inexorablement parti vers le muret des stands pour heureusement se rattraper in extremis. Pour le même prix, il pouvait se faire très, très mal !!
Il a finalement été remonté par 7 adversaires (voir classement ci-dessus). Même si LOWES, RABAT et, dans une moindre mesure, CORSI, SALOM et PONS se sont rapidement mis par terre, on ne va pas bouder le podium qu'a obtenu Xavier : Ooh, Belgique, ooh mèère chériiiiie !!! Souhaitons-lui de continuer à progresser et de venir se battre pour la victoire, car "fighter for the victory" c'est cela qu'ils veulent tous.
A noter qu'Alex RINS qui vient de la Moto3 (3ème au championnat 2014) a fini en boulet de canon, se plaçant 4ème, alors que le "frère de l'autre", Alex MARQUEZ n'a pas pu faire mieux que 12ème aujourd'hui.
A noter également, et ça doit faire longtemps assurément : toujours pas de "MARCHA REAL" et, plus fort encore, aucun espagnol sur les 2 podiums !

MotoGP

Je ne vais pas la faire longue, sachez que ce fut grandiose, d'autant plus grandiose que c'est le plus grand qui a gagné !
Non, pas Loris BAZ et son mètre quatre-vingt-dix-huit !! Le plus grand : Valentino ROSSI of course !!
Bien entendu, ceux qui ne lui reconnaîtront jamais son véritable mérite, et ils sont de plus en plus nombreux, c'est dire si la bêtise gagne, ont tout de suite lâché que "si MARQUEZ ne s'était pas loupé dans le premier virage ..."
Bla bla bla ...
Je ne relèverai même pas, je dirai juste :
1/ que ROSSI détient (et de loin) le meilleur tour en course (1.55.267), MARQUEZ n'arrivant qu'à 661 394 millièmes;
2/ que ROSSI n'est pas bien parti non plus puisqu'au lieu de remonter quelques places, il s'est retrouvé 10ème un moment ... Quand il est remonté à la 4ème place, IANNONE alors 3ème derrière LORENZO et DOVIZIOSO, avait 2.7 sec d'avance sur lui.
2.707 puis 2.169 puis 1.664 puis 1.473 puis 0.964 puis 0.726 puis 0.614 puis 0.594 et au 12ème tour il passait devant le N°29 : "patient le Docteur" !!
Après, pour "manger" LORENZO (qui s'est fait avaler par ses 3 poursuivants en même temps au 19ème tour) et surtout DOVIZIOSO ce ne fut pas une mince affaire, DOVI étant le plus gros freineur du plateau d'après DDR !
Et donc, au final, voilà une bien belle victoire pour le "vieux" ROSSI, une de ses plus belles à l'en croire et je veux bien le croire ;-)) Plus il doit s'arracher pour l'obtenir et plus belle elle est car, comme disait je ne sais plus qui mais ça va me revenir : "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" !!
C'est Corneille qui a écrit ça, pas le chanteur, le dramaturge et poète qui vécut au 17ème siècle ...

Pour en finir avec l'article du jour, voici le classement des pilotes qui marquent des points aujourd'hui :

1. ROSSI - 2. DOVIZIOSO - 3. IANNONE
4. LORENZO - 5. MARQUEZ - 6. PEDROSA
7. CRUTCHLOW - 8. SMITH - 9. P. ESPARGARO
10. HERNANDEZ - 11. A. ESPARGARO - 12. PETRUCCI
13. REDDING - 14. VINALES - 15. BARBERA

Trois italiens sur le podium : Fratelli d'Italia, etc, etc ... et définitivement PAS d'espagnols sur les podiums aujourd'hui !

Prochaine course à AUSTIN le 12 avril : on y sera !!

17:59 Écrit par Alberto | Commentaires (3) | Tags : motogp2015

Qatar, dernier Acte !

Scène 1 : course de Moto 3 : 17h00
Scène 2 : course de Moto 2 : 18h20
Scène 3 : course de MotoGP : 20h00
Les convoyeurs (en un mot) attendent ... Plus que 2 heures, à l'heure qu'il est !

Pour ce qui est de la 1ère sortie de CAP MOTO, c'est râpé : aucun des copains n'y est allé à cause d'une météo de merde, n'ayons pas peur des mots. Le fait de passer à l'heure d'été n'était à priori, et à posteriori aussi d'ailleurs, pas une garantie à ce niveau là !
Le vent et la pluie auront eu raison de ma bonne volonté pourtant MANIFESTE comme disent IMPERATIVEMENT les syndicalisssssssssssses!!
Rien n'est toutefois tout-à-fait perdu vu que j'y étais inscrit et que dès lors j'ai obtenu les 2 road-books au format "TRIPY" (.trb). Je les ai soigneusement rangés dans le répertoire "OMLL2015" et je les roulerai sans doute aux jours meilleurs !
"OMLL" ? "Offrez-moi la lune", comme déjà expliqué par ailleurs je pense ...
La prochaine fois il faudra DEMANDER LE SOLEIL, ça marchera (et roulera) peut-être ;-)

Cela dit, je me console comme je peux en pensant quotidiennement aux prochains évènements qui approchent, d'abord aux premières courses dès ce soir puis :

-les 4-5-6 avril : Pâques et portes ouvertes chez Performance Bike;
-le 12 avril : le Cap Moto Tour;
-les 19-20-21 avril : la Champagne et le circuit des Ecuyers;
-le 26 avril : balade ardennaise au départ de la concession TRIUMPH de Charleroi;
-du 1er au 9 mai : la Provence avec ma Dulcinée et la limousine affrétée ^^ pour l'occasion;
-le 25 mai : journée de stage sur le Circuit Jules TACHENY à Mettet ...

Après, on verra !! Le planning de juin est vierge pour l'instant mais c'est pour mieux préparer le grand voyage en Irlande prévu en juillet !!
Wet and sea comme on dit en néerlandais ... euh ... en irlandais !!

PS : à noter, le classement du warm-up en MotoGP
1. MARQUEZ - 2. ROSSI (+0.024) - 3. DOVIZIOSO
4. IANNONE - 5. LORENZO -6. PEDROSA
7. P. ESPARGARO - 8. A. ESPARGARO - 9. SMITH
No comment, just hope for a ... warm race ;-)

15:01 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

28/03/2015

Qatar, Acte IV !!!!

DOVIZIOSO POLe qatar.jpgEt voilà, les grilles sont figées, prêtes pour le "barbecue" : ça sera chaud demain au Qatar !
Je vais faire court cette fois car il ne faut pas abuser des bonnes choses ;-)
En Moto3, Livio LOI partira de la 11ème place, histoire que sa position corresponde à son numéro de dossard !
A noter pour nos amis d'Outre-Quiévrain, qu'Alexis MASBOU a pris la pole, la première pole de sa carrière. Il était temps car, à son âge, certains pilotes et non des moindres, sont déjà partis à la retraite et à la pêche sur la Grande Barrière de Corail, si vous voyez de qui je veux parler ...
A noter aussi que le 2ème est à 67 millièmes, le 3ème à 75 millièmes, le 4ème à 83 millièmes, le 5ème à 1 millième du 4ème (!!!), le 6ème à 123 millièmes et ainsi de suite, notre petit Livio se pointant à 381 millièmes : faudra absolument pas rater cette 1ère course en Moto3 et sortir le téléobjectif pour la photo finish !
En Moto2, le bruxellois Xavier SIMEON se place en 2ème ligne : Sam LOWES a mis 3/10ème au deuxième et Xavier est à 0.809 sec de la pole. On peut espérer une belle course pour lui et pourquoi pas un podium pour commencer la saison du bon pied !!
En catégorie reine, on attendait avec une impatience que même l'Impatience elle-même elle imagine pas ce que ça représente, cette première grille de la saison. Entre les FP1, 2, 3, 4 et les Q1 et Q2 on n'a pas été déçus.
Avec ces essais qui se sont déroulés sous les projecteurs qataris, les motos n'ont jamais autant brillé que cette année !
Et donc, voici les 4 premières lignes de cette grille de folie :

1. DOVIZIOSO (1.54.113) - 2. PEDROSA (+0.217) - 3. MARQUEZ (+0.324)
4. IANNONE (+0.408) - 5. HERNANDEZ (+0.562) - 6. LORENZO (+0.598)
7. SMITH (+0.619) - 8. ROSSI (+0.738) - 9. PETRUCCI (+0.763)
10. P. ESPARGARO (+0.891) - 11 A. ESPARGARO (+0.922) - 12. CRUTCHLOW (+1.010)

Très content pour DOVI qui peut dire merci aux pneus extra-soft mais qui est relativement confiant de son rythme pour la course, visant (lui aussi !) un podium.
Bravo à PEDROSA qui montre ainsi que MM93 devra compter avec lui aussi comme adversaire cette année.
Chapeau à MARQUEZ qui nous a encore montré sa maîtrise avec des travers de porc à longueur d'essais !
Curieux de voir ce que vont faire ces "invités surprise" que sont HERNANDEZ et PETRUCCI qui ont pris la toute bonne roue de MARQUEZ en fin de session, eux aussi aidés par leur vitesse de pointe et leurs boudins mous.
Double chapeau à SMITH qui a dû se battre en Q1 pour obtenir d'abord une 12ème place qualificative et puis qui arrive finalement largement devant son équipier Paul ESPARGARO à cette belle 7ème position.
Dommage pour Cal CRUTCHLOW qui méritait bien mieux mais qui s'est vautré au virage 14, lors du second run.
Je ne dirai rien sur les pilotes Yamaha Factory sinon qu'ils n'ont jamais été à la fête tout au long des essais mais qui pourraient être là au bon endroit au bon moment, voyez ? Leur rythme lors des longs runs n'étaient pas loin des meilleurs, plus pour Valentino que pour Jorge d'ailleurs ...
Allez, attendons l'extinction des feus, espérons qu'il n'y ait pas d'embrouille dans les premiers virages et ... que le meilleur gagne !!!

22:57 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

La prochaine ;-)

Honda_True_Adventure_Concept_outd_stpz-500x375.jpgA l'instar de François qui a inclus une rubrique "Les précédentes, l'actuelle et la prochaine" sur son site et qui, dès lors qu'il attend "la prochaine" dans les ... heures qui viennent (je suis sûr qu'il les compte !!), a inséré une espèce de post-it qui demande un TEMPS MORT car il est bien évidemment trop tôt pour déjà se prononcer sur la "future prochaine" voyez, et bien à mon tour d'afficher une de celles qui pourrait un jour être ma prochaine, quand je serai plus grand !!
Attention, elle n'est pas sale d'origine, pour faire plus vrai que nature hein !
Elle se camoufle : c'est en réalité le proto de la future HONDA "True Adventure", une sorte de descendante de la mythique Africa Twin.
Il est question d'un bicylindre de 1.000 cm3 et plus d'un 750 comme son ancêtre, un moteur plutôt axé sur la rondeur et le couple que sur la puissance brute. Il est question également de deux versions, histoire de répondre à la demande de pilotes routiers et pistards.
On n'en sait pas beaucoup plus pour l'instant. On l'attend pour la fin de cette année, sans doute lors d'un des salons qui clôturera la saison ...
On en est encore loin, Dieu merci, la saison n'a en réalité pas encore commencé !!!

00:30 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

27/03/2015

Qatar, Acte III !!!

FP3, troisième séance libre : demain FP4, Q1 et Q2 pour connaître ENFIN la première grille de départ de la saison.
La FP4 ce sera de 17h55 à 18h25, la Q1 de 18h35 à 18h50 et la Q2 de 19h00 à 19h15. La FP4 est là pour tourner dans les conditions de courses, la Q1 pour déterminer les positions de la 13ème à la dernière, alors que la Q2, après repêchage des 2 meilleurs concurrents de la Q1, fixe les 4 premières lignes de la grille.
Si ne ne me trompe pas, faut pas se louper dans la FP3 car si on est au delà de la 10ème position, on est bon pour la Q1 d'office, ce dont avait d'ailleurs un peur Valentino ROSSI, c'est dire s'il n'était pas trop en confiance pour ces premiers essais !! Faut avouer qu'à la lecture des résultats, il était ... moins une !!

1. MARQUEZ (1.54.822) - 2. CRUTCHLOW (+0.096 !!) - 3. IANNONE (+0.170)
4. A. ESPARGARO (+0.172) - 5. PEDROSA (+0.202) - 6. DOVIZIOSO (+0.222)
7. HERNANDEZ (+0.280) - 8. LORENZO (+0.286) - 9. ROSSI (+0.370)
10. P.ESPARGARO - 11. BARBERA - 12. REDDING
13. VINALES - 14. BRADL - 15. PETRUCCI
16. HAYDEN (+0.967) - 17. DI MEGLIO - 18. SMITH
19. LAVERTY - 20. ABRAHAM - 21. MILLER (+1.340)

22. BAZ (+2.250) - 23. BAUTISTA (+2.285) - 24. DE ANGELIS (+2.687)
25. MELANDRI (+4.517)


A remarquer :
1. les écarts beaucoup plus serrés avec un HAYDEN 16ème à moins d'une seconde du temps de MARQUEZ
2. le retour en ordre utile d'A. ESPARGARO et de son frère qui intègre le top ten alors que
3. Bradley SMITH s'est complètement loupé dans cette séance sans que j'ai été en vérifier la raison
4. la "catastrophe" Aprilia avec un BAUTISTA loin derrière mais que dire de MELANDRI à presque 2 secondes de l'avant dernier !!! Il se dit, dans les milieux autorisés, qu'il voulait rester en Superbike et qu'il boude dans son coin, en fond de classement et que, pour peu, il aurait même envie de tourner à contresens ;-)

23:20 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

Qatar, Acte II

1. MARQUEZ (1.54.828) - 2. PEDROSA (+0.447) - 3. DOVIZIOZO (+0.538)
4. CRUTCHLOW (+0.569) - 5. IANNONE (+0.576) - 6. LORENZO (+0.781)
7. ROSSI (+0.790) - 8. DI MEGLIO (+0.879) - 9. SMITH (+0.913)

MARQUEZ confirme et creuse l'écart sur son coéquipier.
Les DUCATI progressent dans la hiérarchie, les 2 Andrea se tenant pour 38 millièmes.
CRUTCHLOW confirme que sa "blanchette" avance pas mal du tout et confirme la bonne forme des HONDA.
LORENZO recule alors que ROSSI avance, l'écart qui les sépare devenant infime ... mais il reste de la route à faire s'ils veulent venir titiller le HRC.
Et DI MEGLIO me direz-vous, qu'est-ce qu'il fait là ? Et bien, je n'en sais rien. Un super-extra-soft monté sur la DUCATI qui a une excellente pointe de vitesse et ... le voilà huitième !!

La suite dans quelques minutes !!!

18:39 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

26/03/2015

Qatar, Acte I

CAL CRUTCHLOW 2015.jpgVoilà, ça y est, ENFIN, on touche au but, la saison des Grands Prix Moto est à nos portes et à nos fenêtres Windows, et la première course se tiendra sous les millions de Watt des projecteurs sur le circuit qatari de Losail !!!
Hier, j'ai écouté pour vous la 1ère conférence de presse de la saison sur MotoGP.com.
Etaient invités : Marc MARQUEZ, Valentino ROSSI, Jorge LORENZO, Andrea DOVIZIOSO, Aleix ESPARGARO et Cal CRUTCHLOW.
On aurait pu s'attendre à ce qu'elle soit très longue cette première conférence de presse, et bien non, après les questions posées par l'habituel journaliste à chacun des participants, et lorsqu'on a tendu le micro dans la salle, il n'y a eu qu'un gugusse pour poser une question, très idiote au demeurant, le genre de question que poserait n'importe quel gugusse pas au fait de la discipline, voyez ? Voyez pas ? Bon, ouvrez vos esgourdes et vos yeux, ainsi il n'y aura pas de malentendus et vous verrez ;-)
Le gugusse a demandé (en anglais bien entendu) :
"Si vous deviez définir votre moto en UN SEUL MOT, quel serait-il ?"
Alors ? Très con comme question n'est-ce pas ??
Les pilotes se sont regardés, amusés, embarrassés, gênés en même temps, ils ont regardé l'assemblée et on lisait dans leurs yeux "mais c'est quoi cette question à la con ?" et personne ne pipait mot !
Alors, (genre pote et lite et lote, t'es qu'une vÎe crotte !), le journaliste en chef s'est tourné vers Cal CRUTCHLOW en l'exhortant à répondre.
Cal, goguenard : "Why me ? Ask the world champions here !!" et après un sourire "à la Cal" il ajoute "White !!" Vraiment réjouissant ce Cal !!
Après ce fut moins funny, jugez plutôt, waf waf ...
DOVIZIOSO : Fast
ROSSI : Precise
LORENZO : Smooth
MARQUEZ : Bull (c'est le sponsor qui va être content !)
ESPARGARO A. : Small
Sur ce, séance photos et ... rideau !!
En même temps, si on s'intéresse un tant soit peu au sujet, on savait déjà tout car tout avait déjà été dit et/ou écrit avant l'entame de la saison. On n'attend TOUS qu'une chose : la course et rien que la course !!
Il sera encore temps de remplir des colonnes et des pages après ça et chacun ira de son commentaire plus ou moins inspiré : faut voir les échanges sur GP INSIDE, ça n'arrête pas !!
Ajoutons qu'au terme de la "Free Practice 1" les positions sont les suivantes :

1. MARQUEZ (1.55.281) - 2. PEDROSA (+0.076) - 3. A.ESPARGARO (+0.404)
4. LORENZO '(+0.417) - 5. CRUTCHLOW (+0.537) - 6. PETRUCCI (+0.658)
7. DOVIZIOSO (+0.699) - 8. HERNANDEZ (+0.858) - 9. ROSSI (+0.881)
les autres sont au-delà de la seconde.

Cela ne veut évidemment encore rien dire.
Notons toutefois et déjà quelques surprises :
1/ les DUCATI GP15 ne sont pas à la fête (IANNONE pointant 10ème) alors qu'elles avaient fait sensation sur ce même circuit lors des derniers essais d'intersaison
2/ les positions de PETRUCCI et HERNANDEZ sur des DUCATI GP 14.1 ou 14.2 (?) : ils ont très certainement chaussé les pneus extra-soft pour taper un chrono en fin de séance
3/ la relative contreperformance de LORENZO et surtout de ROSSI
4/ la 3ème position d'ESPARGARO sur la SUZUKI qui débarque en MOTO GP : il faut dire qu'Aleix est très fort sur ce circuit (du moins en séances libres). L'an dernier par exemple il avait la pole provisoire en FP1, FP2 et FP3, il était 3ème en FP4 et il n'a finalement obtenu qu'une 9ème place en Q2).
A noter ENFIN dans les autres disciplines (Moto2 et Moto3) qu'ils ont déjà 2 séances libres à leur actif et que "les petits belges" font 8ème pour Xavier SIMEON (Moto2 - N°19 - Federal Oil Gresini) et 7ème pour Livio LOI (Moto3 - N°11 - RW GP Racing) : aurons-nous des médailles en bon chocolat belge cette année ???

23:25 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

25/03/2015

La moto des copains ... II

moto guzzi v7 stone cockpit.jpgElle a donc fait "couler beaucoup d'encre" cette V7 et son V2 ...
Déjà qu'il a fallu deviner sur quelle moto François avait jeté son dévolu.
Sur son site, à la rubrique "la prochaine"? figuraient 3 modèles : la MOTO GUZZI V7, la CAGIVA Navigator (pourquoi pas après tout : lorsqu'on est content d'une machine, autant renouveler l'expérience, ce n'est certes pas DS qui va me contredire là-dessus) et, troisième possibilité, la KAWASAKI Versys 650 ...
Quand il a dit qu'il devait prévoir le 1er entretien à 800 km, il a complètement brouillé les cartes : ce ne pouvait en effet être qu'une anglaise ou une américaine avec les 500 miles +/- convertis en kilomètres. Dès lors, Henri a parié sur une HARLEY DAVIDSON, je n'ai besoin de personne, une Street 750 ou une Sportster 883 alors que, perso, je me voyais bien rouler avec une jumelle à ma Tiger, version XR probablement ...
Finalement, cette fois encore, comme à chaque fois qu'un concours sans lot est organisé par notre mini-club, c'est Didier qui a eu le dernier mot en donnant la bonne réponse. Pas besoin d'une question aussi subsidiaire qu'inutile pour nous départager !!
Il n'a pas poussé le bouchon jusqu'à nous demander de deviner la couleur qu'il avait choisie ce à quoi nous avons tout de même tous répondu d'une seule voix, la version rouge avec les stripings blancs sur le réservoir ...
Làs, cette version là est la version "SPECIALE" qui coûte 600 € de plus, tout ça pour avoir une couleur légèrement personnalisée, des jantes à rayons et quelques chromes en plus.
Bien qu'il ait acheté DU NEUF, François s'est montré RAISONNABLE (voilà pour contredire "DS" et son commentaire) en choisissant la version "STONE", avec ses jantes à bâtons, sa monochromie et ses composants moins tape à l'oeil !!
Je présume qu'il a aussi pris cette option pour un jour nous sortir un bon mot du genre "I'm a rolling Stone", you see.
Alors ? Giallo denso ?? Grigio intenso ??? Nero ruvido ???? ou Rosso Impetuoso ?????
Hein ? Non, c'est pas de café dont je vous cause là !!
What else ? Ce sont les couleurs disponibles pour le modèle STONE. Alors ? Laquelle ?? Allez, je vous donne une durite un tuyau : tout récemment, j'ai posté une photo qui devrait fortement vous aider ;-))
On dirait un concours organisé sur TF1, lors de l'émission de "The Voice", où il faut répondre par SMS, histoire d'engranger un maximum de blé, non ?? Un peu comme "Quelle est la couleur du cheval blanc de Napoléon" !!
On avance, on avance !! Alors, c'est quoi cette STONE. Animée par un bicylindre en V face à la route, d'une cylindrée de 744 cm3 qui développe la puissance de 48 chevaux, cette moto est l'archétype de la moto vintage dont peut s'ennorgueuillir la marque italienne. Si elle est issue d'une longue lignée de bicylindres dont la mythique V7 Sport des années 60, il faut bien avouer qu'elle a perdu quelques plumes au cours du temps pour devenir cette petite moto bien sympathique, bien jolie mais qui a définitivement fait une croix sur le caractère ... sportif de ses illustres ancêtres. Même la version "SPORT" actuelle, superbement présentée avec son réservoir tout en alu, son dosseret de selle façon racer et son N°7 sur le flanc ne voit pas sa puissance augmentée, par contre son prix s'envole à 10.000 €.
C'est à mon HUMBLE avis le seul bémol car ça risque d'être juste un peu court ... surtout pour quelqu'un qui descend d'une CAGIVA au moteur bluffant de puissance et de couple qu'est le 1000 cm3 SUZUKI !!
Cela dit, je ne me suis jamais autant amusé que sur ma SUZUKI Freewind dont le coeur n'était après tout qu'un mono de 47 chevaux. Mais peut-être était-ce juste parce que je découvrais TOUT des plaisirs de la moto à l'époque et après quelques sorties, je me suis vite pris à rêver de plus de ... cylindres et plus de chevaux justement !!
Pour ce qui est du prix de l'engin, je le trouve limite trop élevé même s'il se justifie quelque part. Voilà bien encore une phrase qui dit tout et son contraire mais c'est pour ne pas heurter les sensibilités !! Faut en effet rappeler qu'elle a un cardan, qu'elle embarque l'ABS et le TRACTION CONTROL d'origine, ces 2 derniers éléments étant encore souvent proposés en option et valant ensemble de 1.000 à 1.200 € minimum ... La question subsidiaire, car ici il y en a une, c'est "Pourquoi ne pas avoir proposé ces aides à la conduite en OPTION justement ?" histoire de ramener le prix d'attaque autour de 7.250 € par exemple. Pour en revenir à son moteur, il semblerait toutefois qu'il ait une "âme". Il me semble avoir lu un comparo entre la V7 et la toute nouvelle DUCATI Scrambler (forte pourtant de 75 chevaux) où les essayeurs se plaignent du relatif manque de caractère (trop linéaire) du bicylindre de la Scrambler par rapport à l'onctuosité et la VIE qui anime le moteur de la GUZZI. Déjà l'effet du "couple de renversement", que François connait pour avoir roulé 1.474 jours avec une Breva 1200, c'est en soi quelque chose d'unique paraît-il ...
Bon, je ne vais pas m'appesantir plus longuement sur le sujet : mon seul regret c'est que je ne pourrai sans doute jamais l'essayer, l'ami François ne prêtant ni sa femme, ni son slip, ni à fortiori sa moto !!!

22:38 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

La moto des copains ...

Moto-Guzzi-V7II-Stone.jpg... c'est sacré, vous en conviendrez aisément !
L'achat d'une nouvelle moto (ou d'une moto d'occasion cela va sans dire) c'est quelque chose de raisonnablement passionné ou de passionnément raisonnable : il y a en effet 2 clans qui s'opposent dans cette affaire :-)))
Ainsi donc, après Henri qui a laissé sa TRIUMPH Tiger 955i de 2004 pour une SUZUKI V-STROM DL650 flambant neuve, c'est au tour de François de changer de monture qu'il ménagera, nul doute là-dessus.
Il hésitait entre une dizaine de modèles mais il a avant tout mis sa CAGIVA Navigator sur le dur marché de l'occasion, histoire de voir si elle se vendrait. Il a sans doute eu la surprise de voir les amateurs se bousculer devant sa porte, de sorte qu'il n'aura fallu que quelques semaines pour conclure. D'ailleurs, je pense qu'il s'est un peu piégé lui-même, non qu'il l'ait mal vendue, au contraire, mais du coup, il se retrouve à pied pour quelque temps ...
Sa nouvelle monture est en effet prévue pour début avril ... Notez qu'on y sera très vite en fait !
Vous l'aurez reconnue entre mille je suppose ? Avec son moteur en V, pas fané comme le flat-twin de la GS de BMW, et son look vintage, TOUT LE MONDE, même le béotien qui n'y connait rien dans la chose motocycliste, TOUT LE MONDE disais-je sait qu'il s'agit d'une MOTO GUZZI : "l'aquila" estampillée sur le réservoir finit de convaincre !!
Depuis vendredi, jour où il nous a annoncé la nouvelle, en laissant planer l'aigle le doute sur le modèle et la marque choisie (c'est un jeu qu'il aime et auquel nous aimons jouer), on a échangé plus d'une trentaine d'e-mails, c'est dire l'intérêt que l'opération a suscité !!
On en reparle car on est déjà ... demain !!!
Faites de beaux rêves, brooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo ...

00:00 Écrit par Alberto | Commentaires (8)

22/03/2015

Portes ouvertes HERPIGNY Motors ...

DSC00469.JPGEt oui, c'est bien une concession BMW ...
Voici les photos du jour : elles sont au nombre de quarante-trois.
162 km de balade tracée + 121 km pour l'aller (Tripy, routes touristiques) et le retour (Tripy, routes rapides), 4 heures 58 en selle, conso moyenne de 5,1 litres : même pas marqué l'arrêt pour manger alors qu'il était prévu à Hastières au restaurant "La Revanche". J'avais pris le petit-déjeuner avant de partir, j'ai pris un pain au chocolat (chocolatine en français) et un café sur place et j'ai repris un café et 3 petits oeufs en chocolat au retour ^^
Faut dire qu'hier, on a été manger chez MC et P., ma douce cousine et son grand mari et, alors qu'on y allait pour un "simple spaghetti", on a eu droit à la totale : apéro et zakouskis, spaghetti (ben oui quand même hein !), steak-champignons-polenta-tomates-au-four-salade, montagne de fraises surmontées de leur grosse couche de neige éternelle, etc ...
Je pouvais décemment faire un semblant de diète aujourd'hui !!!
Comment est-il possible d'aller se pieuter aussi "lourd" et d'avoir un sommeil aussi "léger" ?? Ceci explique peut-être cela en réalité !!
En attendant, ce matin, ce fut dur dur d'être réveillé et une fois encore il a fallu que je me fasse violence pour me désincarcérer du lit, le mot est faible !!
Après, une fois debout, ça s'arrange.
La température était plus élevée que prévu : 5°C au thermostat d'après la sonde placée plein nord alors que je m'attendais à 2 ou 3 tout au plus. C'est peu de chose comme écart me direz-vous mais parfois ça suffit pour (re)trouver la motivation ...
Après quelques hectomètres dans l'Allée des Templiers, la jauge d'essence restait désespérément muette. Pas la moindre barrette à l'horizon ! De quoi flipper légèrement en se demandant si l'électronique n'était pas aux abonnés absents ...
Mais le temps de taper ces quelques mots et ... le témoin de réserve s'est allumé pour me rappeler que le réservoir était presque vide. J'ai donc fait un crochet par la première station service venue sur la N5 (et tant pis pour le prix !) afin d'éviter des détours en ville ...
Avec tous ces détours que le Tripy m'a imposés, histoire d'arpenter quelques routes touristiques, je suis arrivé chez Herpigny à 11h00. Alors que je pensais presque trouver porte (en verre) de bois, il y avait encore là pas mal de monde, à l'intérieur comme à l'extérieur de la concession.
En plus de la balade qui était chargeable via Tripy ou Garmin ou encore Tom Tom sans doute, il était possible d'essayer quelques machines, de sorte que des groupes accompagnés étaient formés pour plusieurs départs d'essais.
J'ai décollé un peu avant la vague de 11h30, direction Beez, Namèche, Thon et Faux-les-Tombes où j'ai marqué le premier arrêt pour graver son château sur pellicule mais sans réellement trouver l'angle pour rendre justice à sa "majestuosité" grandiose ^^.
Après un court arrêt devant la carrière à Yvoir, j'ai continué sur Anhée, Denée, Ermeton-sur-Biert, Hastières-Lavaux et Hermeton-sur-Meuse pour m'arrêter à côté du char américain SHERMAN M4 A4, planté là en mémoire de la belle résistance des alliés commandés par le Major Général J. LAWTON COLLINS face à la 2ème SS PanzerDivision "Das Reich".
Il y avait là un couple dans une Jeep Wrangler dont le moteur tournait et qui ne dépareillait pas, avec ses formes cubiques.
Agimont, Heer, Blaimont, Falmignoul, Sinsin, Hogne, Furfooz, Wallet, Foy-Notre-Dame, Sorinnes, Thynes, Lisogne, Dorinne et Spontin où un jeune en Lancia Epsilon me colle au cul ! Il y a longtemps que je ne hausse plus le rythme quand un caisseux me pousse au cul, surtout en agglomération : je maintiens mon tempo et serre à droite pour laisser le passage. Rien ne sert de courir, n'est-ce pas ?
A Spontin, je m'arrête pour prendre son château en photo, même s'il fait déjà partie de l'un ou l'autre souvenir de balade.
Un peu plus loin, je remarque quelques vieilles voitures sur la gauche, dont une 2CV blanche et bleue, puis sur ma droite également. Ni une ni deux, je freine des trois disques, plante la Tiger un peu plus loin et reviens à pied devant l'Auberge "Le Freyr" à Anseremme où ces amateurs de "oldtimers" c'étaient donné rendez-vous pour casser la graine.
J'ai failli entrer dans le restaurant pour demander si je pouvais prendre toutes ces beautés en photo, puis je me suis dis que c'était ridicule, que si elles étaient là c'était pour être admirées, qu'il ne s'agissait pas d'une auberge ... "de rencontres" et que ça ferait même plaisir aux propriétaires de voir l'intérêt que suscitaient leurs jouets ;-)
J'avoue que, par moment, ça me tenterait bien une "oldtimer" et je me surprends régulièrement à surfer sur des sites spécialisés et/ou des annonces ... mais c'est complètement déraisonnable ... à ce stade de ma vie ;-)
Il s'en est fallu de peu que j'entre enfin dans l'Auberge pour y manger et peut-être pour discuter de nos passions respectives avec l'un ou l'autre mais je me suis ravisé, en pensant au repas de la veille et à ma diète du jour !!!
J'ai donc continué ma route sans désemparer : Gesves, Haltinne, j'ai un peu ramé avant d'arriver à Bonneville, un comble quand on roule en Triumph n'est-il pas, puis Sclayn, Vezin, Franc-Waret, Tillier, Waret-la-Chaussée et ... retour à la concession namuroise de HERPIGNY.
Je m'y suis à nouveau arrêté, histoire peut-être de croiser l'une ou l'autre tête connue et de tailler une bavette. Il y avait bien plus de monde qu'au matin mais aucun visage familier malheureusement.
J'ai donc pris 3 petits oeufs, j'ai bu un café, j'ai fait un crochet par le petit coin, après quoi j'ai pris 2 prospectus en beau papier glacé (700 & 1200 GS), suis remonté en selle et j'ai regagné ma maison, douce maison ...
Dimanche prochain c'est la 1ère sortie "CAP MOTO" avec la balade Offrez-moi la lune : j'ai déjà payé les 10 € d'inscription pour me FORCER à y aller, quelle que soit la météo !!
Au pire, s'il tombait des cordes, des chats et des chiens, des hallebardes et des flocons, j'aurai fait un DON !!

17:51 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

19/03/2015

Flyers, leaflets & andere prospectus ...

DSC00404.JPGC'est la suite !!

Catalogues et imprimés,
Su' l'comtpoir étaient restés ...

Au hasard des stands, nous sommes arrivés devant celui de l'ASBL FEDEMOT . Comme la taupe, elle fait des mottes et après faut passer en rase-motte pour les aplatir ;-))
Je déconne mais voilà aussi une association qui fait oeuvre utile et sans but lucratif en plus, ce qui est tout en son honneur !! Dans le grand sac en plastique qu'on nous a remis il y avait une pochette étanche qui peut servir pour ranger les documents de la moto par exemple, histoire qu'ils ne prennent pas l'eau dans le top-case pas forcément 100% étanche, ou sous la selle, ou dans une poche quelconque qui ne l'est pas plus. Histoire de ne pas partir les mains vides, j'ai aussi pris une gnègnème dragonne, au bout de laquelle il faudra que j'accroche quelque chose avant de la pendre à mon cou avec les 2 autres. Notez que je pourrais y mettre le carré en caoutchouc mousse que j'ai également emporté sur lequel il est indiqué "Je passe partout" : pour un petit homme comme moi, avouez que ça pourrait faire un bon nickname s'il n'était déjà utilisé par plus connu et ... plus petit que moi encore ;-))
Trois petits folders dans le sac blanc :
1/ prévention et sécurité des 2RM (l'ASBL se rend dans les écoles pour dispenser un enseignement théorique et pratique
2/ organisation de stages (niveau débutant, 1, 2, duo & cyclos) avec des professionnels
3/ organisation avec l'appui de la MERTENS SCHOOL d'une journée de roulage sur le circuit Jules TACHENY à Mettet !!!!!
Etant donné l'excellent souvenir que j'ai gardé de la journée du 15 août de l'an dernier, est-il utile de vous préciser que j'y suis déjà inscrit ? Bon, cette fois je n'ai pas gagné un concours et je vais devoir casquer ... et même botter ... et sans doute investir dans un pantalon cuir même si, pour les débutants comme moi, une tenue "mixte" est tolérée. Oui, car au delà d'une minute 25 au tour on est soit un jaune soit un vert et dans ce cas, les organisateurs sont moins regardant à la tenue même s'ils conseillent vivement le cuir intégral et même la dorsale ... De toute façon, on signe une décharge, dans tous les cas !
Tiens, vous ai-je dit que mon récent blouson RICHA Gore-Tex Boomerang n'a pas pas la même fermeture éclair que le pantalon Richa ? Bizarre non ? Alors que, par contre, ce même pantalon peut être zippé avec le vieux blouson en cuir brun et vintage de la même marque, acheté il y a plus de 10 ans !! Allez comprendre ...

22:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

18/03/2015

Prospectus, leaflets & autres flyers ...

Catalogues et imprimés,
Su' l'comptoir abandonnés ...

Suis revenu avec quelques papelards du Festival de la Moto de Mons qui est, parait-il, "bien moins bien" que celui de Pétaouchnok dans le Nooooooooord !!
Je vous fais l'inventaire des pièces jointes au dossier ...
On commence par une documentation concernant la HONDA VFR800X Crossrunner, une moto qui me parle parce qu'elle est assise sur plusieurs catégories (et c'est pas parce qu'elle a un gros Q) : trail, V4 expressif, le genre "sport confort pas ostentatoire" voyez, avec un look plutôt réussi même si, comment dire, c'est jamais trop top au niveau du bas moteur avec un sabot plastique trop enveloppant qui masque un peu trop la mécanique à mon goût, ce qui est souvent le cas chez Honda il faut bien l'admettre. Seuls bémols, le poids (242 kgs en ordre de marche) et le prix qui tourne autour de 12.500 € je crois.
J'ai aussi ramené un catalogue avec une ... HARLEY DAVIDSON ... à l'avant plan et ... d'immenses rochers rouges à l'horizon : et oui, un voyage aux Etats-Unis lorsque j'aurai ... 66 ans, serait une espèce de sorte de rêve que j'aimerais réaliser même si je ne l'imagine pas sans la compagnie de la compagne qui m'accompagne ;-))
Waouw, c'est beau comme du Cabrel !!
Un arrêt plus loin et un peu plus long chez YAMAHA, plus particulièrement autour de la MT09-Tracer, au plexi bizarre et aux horribles valises souples (n'est-ce pas, Claude !) où une charmante hôtesse me tend un leaflet qui renseigne des portes ouvertes chez HOBBY-MOTO à Cuesmes ces samedi 21 et dimanche 22 mars. Un drink est offert, des animations sont prévues pour vos chérubins et différents modèles sont à l'essai : FJR1300AE, XJR 1300, XT1200ZE, XV950RA, MT09 S.T., FZ8 N, MT07, XJ6 N, YZF R3, YZF125R, MT 125, T.MAX, X MAX 400, X MAX 125 et TRICITY. J'ai cru comprendre qu'il était souhaitable de téléphoner pour réserver un essai dans la mesure où certains modèles risquaient d'être particulièrement demandés ! Histoire d'attirer un peu plus de monde encore, on trouve au verso du document, un bon de 20% sur un article au choix ...
Pas fâché un peu plus tard de tomber sur le stand de la F.B.M.C., la Fédération Belge des Motards en Colère. Il faut des fédérations comme celle-là pour faire bouger les choses. C'est un peu notre syndicat à nous, motards. Entre charentaises, ils n'ont pas beaucoup la cote les syndicats pour le moment : dans une société où l'on prône l'esprit d'entreprise, la rentabilité, la compétitivité, le tout à l'égo, on les assimile de plus en plus, sans s'en cacher, à des dinosaures faisant partie d'une ère complètement révolue. Ceux qui les fustigent sont souvent ceux qui nous exploitent ou exploitent le Système, les autres sont des gens "dans l'action" qui oublient de réfléchir ... ou qui réfléchiront quand ils auront le temps, quand il sera trop tard et qu'ils se seront bien fait enfariner ... mais c'est une autre histoire !!
Pour en revenir à nos moutons et à nos nids-de-poules, croyez-moi qu'on a de bonnes raisons d'être en colère quand on voit l'état lamentable de notre réseau routier. En bagnole, on se prend quelques coups de raquette, on voile l'une ou l'autre jante et ça s'arrête là. Mais en moto, si on n'est pas d'une vigilance absolue à tout moment, on est bon pour le paradis des motards à chaque coin de rue ... A propos de vigilance, si les automobilistes n'avaient que le quart de la moitié du tiers de l'attention que nous sommes obligés d'avoir sur un 2 roues, on éviterait bien des accidents. Contrairement à une idée qui circule, sans rencontrer le moindre embouteillage celle-là, un motard n'est pas D'OFFICE un sauvage, sans foi ni loi, il est fait de sang et d'os comme tout le monde et comme le rappelle gentiment la F.B.M.C., derrière lui (ou elle), il y a une famille ... et des coeurs qui battent !!
A suivre !!!

23:12 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

15/03/2015

Festival de la Moto 2015

DSC00438.JPGLes 14 et 15 mars, c'est-à-dire hier et aujourd'hui, dans la bonne ville du Doudou, se tenait, et se tient encore, le Festival de la Moto. C'est la 10ème édition cette année : encore une "place toubi" pour tout motard qui se respecte et/ou veut se faire respecter ;-)
Ce matin, l'ami Pierre m'a appelé pour me dire qu'il comptait s'y rendre. Je ne me suis pas trop fait prier et, après avoir demandé mon permis de sortie à ma Chef adorée, "deux précautions valent mieux qu'un tu l'auras" comme dit le proverbe, et Dieu sait que je suis un pro du verbe, je l'ai rappelé pour lui dire qu'il pouvait passer à la maison d'où nous sommes finalement partis vers 11h15.
Voici les 77 photos que j'ai ramenées de l'évènement en même temps que l'un ou l'autre prospectus, une dragonne aux couleurs de la compagnie Ethias, les "efficassureurs" et une pochette étanche pour documents offerte par la Fedemot, la fée des motards ;-))
Voici également, le lien vers le site officiel de l'évènement.
Le tour du "Lotto Mons Expo" a été rapidement fait, de sorte qu'on l'a fait plusieurs fois, histoire de s'attarder sur des détails supplémentaires ...
On aurait bien voulu casser la croûte mais il y avait un seul "point repas" devant lequel la file est restée ... toujours trop longue pendant tout le temps que nous étions là.
A 14heures, il y avait un spectacle de STUNT mais on l'a zappé parce qu'on est peut-être un peu blasés et parce qu'il faisait vraiment frisquet à l'extérieur ...
Il aurait sans doute fallu y aller à moto, cela nous aurait permis d'en essayer d'autres : une trentaine de modèles de différentes marques étaient en effet disponibles moyennant inscription préalable auprès des divers dealers. Si j'ai bien entendu, l'essai consistait en une ronde encadrée de 27 kilomètres, de quoi se faire déjà une première opinion.
A souligner que, dans ma courte carrière de motard, qui va atteindre les 15 ans début avril, j'ai essayé 2 motos, deux BMW d'ailleurs, une 650 GS (le mono) et, plus récemment une 800 GS et que par contre, je n'ai jamais préalablement essayé les 3 motos que j'ai achetées !!! A souligner également que l'an dernier, je m'étais inscrit pour l'essai d'une ... 1200 GS (!!!) lors de l'évènement organisé par "Soulfuel.eu" à Francorchamps, essai que j'avais loupé pour participer à la parade autour du circuit ...
Finalement, je me demande pourquoi je ne roule toujours pas en GS ;-)))

18:01 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

13/03/2015

La printanière, allez, allez, allez ...

BMW 700 GS R&N.jpgTiens, avant d'en finir avec le printemps, façon de parler hein, une autre idée pour la prochaine de François : s'il n'aime pas particulièrement le modèle, je sais qu'il cracra sur les couleurs. Au salon, il y en avait une comme celle-là, juste pour les êtres de petite taille, si je ne m'abuse la selle culminait à 76,5 cm, quelque chose comme ça ... Je crois toutefois que le prix est un peu surfait, comme trop souvent chez les bavarois, et même si on adore la pâtisserie, ça n'est pas une raison pour avaler n'importe quoi !
Un qui préfère les sangliers à la pâtisserie c'est Obélix, le Gaulois. Et nous on a Notre Obélix, le Motard, qu'on a baptisé ainsi parce qu'il a le même physique, les nattes en moins, et parce que sa route a croisé celle de ce symbole de nos ardentes Ardennes, Obélix qui roule avec une plaque aux lettres prédestinées : "MNR" comme MéNhiR !!
Mais revenons-en, voulez-vous (?) à cette sortie dominicale ...
Nous avons laissé derrière nous le plus grand sanglier du monde et par-delà.
Le premier village que nous avons traversé après cette étonnante rencontre fût WIGNICOURT sur la D8 : peuplé de 64 âmes (2012), il comporte une église, une tombe aux soldats morts pour la France en 1918 et 1942 et une petite mairie.
Plus loin, MAZERNY (123 habitants en 2012) et sa croix de la Carmoterie. Plus loin encore, sur la D35, MONTIGNY-SUR-VENCE et son château du XVI et XVIIème siècle et dont le maire, plus récent, s'appelle Roger Courtois ...
Que dire de POIX-TERRON ? Qu'à l'origine il y avait deux villages, POIX et TERRON-LES-POIX, qui n'en firent plus qu'un en 1897. Là aussi, une église, un M.A.M. (monument aux morts) et ... une bataille, celle "de la Horgne" en mai 40 contre la 1ère panzerdivision.
RAILLICOURT (218 habitants, 6.87 km2), puis BARBAISE et ses galeries dont le maire s'appelle Michel BOUQUET (oui, comme l'acteur mais je suppose que c'est un HOMOnyme ... comme ils di-isent ...)
On arrive ensuite à MONDIGNY, village qui culmine à 239 mètres d'altitude (merci le Tripykédia) : situé sur la D3B il abrite une des seigneuries de la famille d'Arras d'Haudrecy, si !!
On rejoint WARNECOURT géré de main de maire par Nicolas POIRET (sais pas si c'est de la famille du complice de SERRAULT) pour atterrir ensuite à FAGNON, village fleuri sur la D34 qui recèle une belle abbaye, celle de Notre-Dame de 7 fontaines dont je vous invite à vous imprégner de l'histoire.
Toujours sur la D34, CLAVY-WARBY : il s'agit là aussi de 2 villages. Traversés par le Thin, ils possèdent une "chapelle-oratoire". Ne me demandez-pas ce que c'est, je n'en ai aucune idée mais c'est probablement différent d'une chapelle votive :-)
Plus loin, nous avons traversé SAINT-MARCEL, où j'avais déjà fait une halte en son temps et en solitaire, devant son église, classée monument historique en 1911. Après Saint-Marcel, nous avons rejoint ROUVROY-SUR-AUDRY qui tient son nom du chêne rouvre et de la rivière, l'Audry, qui le traverse. ROUVROY, puis TREMBLOIS-LES-ROCROI et ROCROI dont l'enceinte remonte à 1556 lorsque Henri II la fît ériger en réaction aux fortifications de Givet instiguées par Charles Quint en 1552 ... mais nous n'étions pas nés ... pas tous en tout cas ;-))
Restait encore à traverser le GUE D'HOSSUS, et sa mairie cossue, pour enfin arriver à COUVIN où Henri avait tracé la ligne d'arrivée de la balade du jour. On y était pratiquement à l'E.T.A. (Estimated Time of Arrival) qu'il avait indiqué dans son e-mail d'invitation. Notre ami GULL, qui l'avait déclinée pour des raisons qui ... ne vous regardent pas et ... ne nous regardent pas plus, était là !! Il nous avait envoyé un SMS 2 ou 3 minutes plus tôt pour signaler sa présence sur la Grand Place, à la terrasse du café "La Ruche" où nous l'avons rejoint et où il nous a payé à boire : 3 Super des Fagnes (+1 qu'il avait déjà partiellement sifflée en nous attendant) et un Ice Tea pour "l'autre" petit de la bande ;-)
Au moment de partir, Henri nous a déconseillé d'emprunter la N5, sans doute bondée à cette heure d'autant qu'elle est réduite à une voie pour cause de réfection sur plusieurs kilomètres limités à 50 km/heure. Il nous a mené via Lompret jusqu'à la belle route des Barrages de l'Eau d'Heure que nous nous sommes fait un plaisir d'arpenter séparément, chacun à notre rythme, pour rejoindre nos triples foyers ;-) Oui, je sais, nous étions 4 mais Henri a continué sur Virelles, lui !
Pierre-Gull était venu avec sa TRIUMPH Speedmaster America et je lui ai dit qu'un jour j'aimerais l'essayer, pour voir ce que ça faisait de rouler sur une moto de type "custom". Mais quand j'ai vu où étaient les repose-pieds, le changement de vitesse et le frein arrière ... qui vont avec ... je me suis ravisé !!

21:47 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

11/03/2015

La printanière, tralala !!

Chimay, Régniowez, les cigognes, le Gibergeon à Signy : on termine le café, on paie +/- 16.64 chacun, et on reprend la route qu'il est dans les 14h30 par là, Henri en tête du petit convoi que nous formons tous les trois.

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Eléonore attaquait le thème au piano
On trouvait ça si beau
Qu'on en oubliait de jouer pour l'écouter
Elle s'arrêtait brusquement et nous regardait
Du haut de son tabouret
Et disait : Reprenez à la ré fa mi ré

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois

Qu'on jouait tous les trois

Souviens-toi qu'un violon fut jeté sur le sol
C'était toujours le sol
Qui gênait Nicolas quand il était bémol
Quand les voisins commençaient à manifester
C'était l'heure du goûter
Salut Jean-Sébastien et à jeudi prochain

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Eléonore un jour a quitté la maison
Avec le diapason
Depuis ce jour nous n'accordons plus nos violons
L'un après l'autre nous nous sommes dispersés
La fugue seule est restée
Et chaque fois que je l'entends c'est le printemps


Comment ça n'a rien à voir ? "Tous les 3", "la fugue" et "le printemps" et "tralala", ça n'a rien à voir ??
C'est le genre de journée qui donne envie de chanter,
Et merci à Maxime Le Forestier !!

Villââââââââges, au fond de la vallée (ben ouais, les 3 cloches ne sont pas loin), Signy, Wagnon, Val-Saint-Remy, Novion-Porcien, Faissault, (de plus en plus sault d'ailleurs entre charentaises), pour arriver à Saulces-Monclin où nous tombons nez à groin avec un énooooooooooooooooorme sanglier, tout de métal fait, lourd de 50 tonnes, haut de 8,5 mètres et long de 14, trophée d'un chasseur sculpteur ardennais Eric Sleziak, et Henri de me rappeler qu'il en avait croisé un sur une route ardennaise, il y a bientôt 15 ans de ça, à l'époque où il roulait sur une FREEWIND XF-650 de couleur rouge et d'ajouter qu'il avait choisi sa nouvelle DL en gris plutôt qu'en rouge pour conjurer le sort ...
Pour en savoir plus sur ce sanglier géant, voyez l'article sur WOINICkédia ...

22:09 Écrit par Alberto | Commentaires (5)