07/07/2015

Yamaha R125 CUP à Mettet

Evoquée dans un article du dernier Moto 80 de juillet, la "YAMAHA R125 Cup" fut lancée en 2013 avec un franc succès, c'est ainsi que commence l'article en question ...
J'ai lu, j'ai apprécié et j'ai cherché une vidéo concernant cette manche à laquelle a participé l'auteur du papier.
Regardez les images : on en parle après !
A signaler que les 17 concurrents qu'il affronte pourraient être ses fils, non qu'il ait "semé" un peu partout mais parce qu'ils ont près de 30 ans de moins. A signaler également, pour sa décharge (pondérale ^^), qu'il leur rend également une trentaine de kilos voire 50 pour certains, plus fluets qu'un Pedrosa qui serait anorexique !!
yamaha r125 cup mettet.jpg
Alors ? Ce n'est pas du tout impressionnant, n'est-il pas ?? Des bicyclettes qui plafonnent à 115 km/heure en ligne droite, c'en est presque pathétique, hein ??? Vous êtes pour la plupart convaincus que vous feriez nettement mieux, même avec la Vespa de tante Adèle ...
Et bien détrompez-vous. J'ai regardé les temps au tour du gars "avec lequel on est à bord". S'il part neuvième sur la grille et arrive neuvième sur la ligne d'arrivée, il a parcouru le 1er tour en +/- 1.41 pour descendre en 1.34 au deuxième et 1.32 lors des 3ème et 4ème tours filmés. Pour rappel, lors de ma journée toute récente sur ce même circuit, le meilleur temps que j'ai accroché était de 1.31 et des poussières. Evidemment, je suis loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn d'être une référence mais, quelque part, je trouve que ça situe bien la performance globale de ces petites machines. Parce que moi, avec mes 94 chevaux, j'arrivais à +/- 180 km/heure dans la ligne droite avant de couper et +/- 140-145 dans la seconde ligne droite plus courte avant l'épingle à droite et le "cork screw". Là où ces 125cc de 15 chevaux (et leurs pilotes bien entendu !) font la différence, c'est donc dans les virages. Les pneus slicks suffisent-ils à expliquer pour beaucoup le rattrapage dû au manque cruel de puissance ? A tester ;-)) En attendant, c'est un peu cruel de voir ces machines peiner autant dans le rectiligne. J'ai regardé une autre vidéo où là, le mec, il a tourné en 1.10 et bien, il arrive à + de 240 dans la ligne droite des stands, à près de 200 dans la plus courte, un petit 200 qu'il tient dans le léger gauche avant l'épingle qui ramène sur la ligne d'arrivée : impressionnant !!
BOURGOGNE 2006 143.jpgJe dois faire régime ! Je dois faire régime !!
Voilà qui m'a rappelé un épisode vécu. On était en séjour en Bourgogne avec Ma Douce et Le Fiston et nous en avons profité pour aller faire quelques tours sur le circuit de karting à Nevers ...
Comme je pensais être meilleur que Le Gamin qui en avait fait encore plus rarement que moi et fort de mon permis de conduire (!!), je fus bien déçu de constater qu'il obtenait des meilleurs chronos que moi : le retour de la baffe, voyez ?
Du coup, j'avais questionné les gars qui travaillaient autour du circuit quant au handicap causé par le poids. Si je me souviens bien, on m'a dit qu'il fallait compter 1 seconde pour 10 kgs, un truc comme ça. Vu que j'en faisais minimum 75 et lui une bonne trentaine de moins, je fus quelque peu consolé. Ajoutez à cela le fait qu'un vieil homme de 50 balais (c'était en 2006) affrontait un ... puceau (?) de 32 ans son cadet !!
N'empêche qu'en fin de session, en ne perdant que quelques grammes de sueur, je suis tout de même parvenu à faire mieux que lui ... et de bomber le torse en rentrant le bide :"Alors gamin, t'as vu, t'as vu !!"
;-)))

00:00 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/07/2015

Irlande, préambule !

irlande bar food guinness.jpgPourquoi déjà ? Parce qu'on a reçu toutes les infos concernant ce voyage qui nous verra prendre le ferry à Calais le matin du 15 juillet pour revenir le dimanche 26 juillet autour de 19h10 !!
Pour rappel, nous ferons partie de la deuxième fournée, avec les températures actuelles on serait même tentés de dire la "deuxième fournaise", le premier groupe étant parti ce 1er juillet.
Entre charentaises, ça n'a pas commencé de la meilleure façon qui soit pour les premiers "migrants". Figurez-vous qu'ils ont trouvé porte de bois quand ils se sont présentés au port. Une grève, encore une, en bloquait l'accès ainsi que celui de l'Eurotunnel. Sans savoir quand la situation reviendrait à la normale et pour ne pas hypothéquer tout le reste du séjour, il a été décidé de transférer tout le monde sur Cherbourg pour une longue nuit de traversée jusqu'en Irlande sans passer par l'Angleterre donc ! Un moindre mal car s'ils ont dû parcourir dans les 450 bornes supplémentaires pour atteindre le nouveau port de départ, ils ne devront pas traverser l'Angleterre de Douvres à Fishguard. Il n'empêche que comme souvent, les grèves ne tombent que rarement à point et qu'elles prennent en otage de "pauvres touristes" qui ont trimé toute l'année pour pouvoir se payer quelques jours de répit qui sont gâchés par ce genre de mouvement. Merci donc à la centaine de marins de la compagnie MyFerryLink qui sont à la base de ce blocage complet du port ...
Quid donc de la nuitée d'hôtel prévue à l'Heritage Park Hotel de Trehafod (UK) et du surcoût de la traversée autrement plus longue au départ de Cherbourg ? Et de ce beau road-book qu'ils avaient soigneusement reconnu pour traverser tout le sud de la Perfide Albion ?? Aux oubliettes ! To the dungeon !! What a pity !!! Quelle pitié !!!!
Souhaitons que les négociations ne tombent pas à l'eau et que les revendications, très certainement légitimes, soient pleinement entendues ^^ : c'est d'ailleurs très probablement déjà le cas étant entendu ... qu'on n'a plus rien entendu !
Et donc, voilà, on a tous les détails du voyage de 12 jours en direction de cette île qu'on croit connaître car elle est "voisine" mais qui garde malgré tout pas mal de mystère à nos yeux de pauvres continentaux.
Sans compter l'aller/retour maison/Calais/maison, et sans compter les "rallongis" qu'on risque de faire pour profiter plus encore des innombrables points d'intérêt qui jalonnent le très beau parcours dessiné par les road-books, on est déjà à 3.628 km soit de quoi LARGEMENT voir du pays !!
La Tiger est parée, le passeport renouvelé, la chambre à Calais réservée, il ne reste plus qu'à dormir quelques fois avant de préparer les affaires, sac, valise, paquetage, barda, malle et autre balluchon (ouais, j'ai consulté le dico des synonymes ^^) !!

18:08 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

04/07/2015

Touring Moto Day ... le retour !!!

Plus aucun intérêt de vous narrer la fin de cette sortie dominicale qui voyait se retrouver 4 amis motards ?
C'est vous qui le dites et, si vous en êtes convaincus, inutile d'aller plus loin.
Pour les ... 3 qui sont restés devant leur écran ;-) voici donc la suite. A noter que les 3 en question connaissent la fin de l'histoire mais ... ils restent quand même. C'est sans doute une simple question de politesse !
Alors que le road-book nous emmenait sur Chimay et Couvin par la "4 bandes", Henri a proposé qu'on enfile la splendide N589 qui va de Baileux à L'Escaillère (point culminant de la Botte du Hainaut) en passant par Rièzes. Nous avons ensuite bifurqué sur Cul-des-Sarts jusqu'à arriver à Brûly-de-Pesche, un site connu pour le "bunker d'Hitler" sur lequel je n'épiloguerai pas, le devoir de mémoire n'étant en l'occurrence pas mon cheval de bataille : qu'est-ce que vous voulez, je n'aime pas du tout ce type, je ne sais pas trop pourquoi, c'est physique, sans doute à cause de sa petite moustache et son air de deux airs et son esse de SS !! Pierre ne connaissait pas l'endroit et Henri était heureux de lui avoir enfin fait découvrir quelque chose. Il y avait là une fontaine à la gloire de Saint Méen dont l'eau est censée guérir de l'eczéma. Donc, si on a la chaude pisse, il suffit d'y tremper son biscuit cuit et c'est guéri, Ri !
Par contre si tu as un eczéma de passage ... tu reviens en seconde cession !!
On est repartis sur Olloy-sur-Viroin, Oignies-en-Thiérache, Fumay, Haybes, Linchamp puis Louette-St-Pierre, Gedinne, Hargnies, Vieux-Molhain et Hierges. Si je ne m'abuse Claude avait proposé qu'on s'y arrête mais quand j'ai vu que je passais outre et que tout le monde suivait, j'ai poursuivi la route. En fait, comme il y avait 2 road-books au programme, je pensais gagner Mettet rapidement, y boire un coup vite fait bien fait et repartir pour la seconde boucle de 71 kms ...
J'ai donc continué jusque Vaucelles, puis Gimnée où il y avait un match de balle pelote et où Henri a repris le commandement de la troupe au moment où je buttais sur les barrières Nadar.
Après ça, on a poursuivi sur Vodelée, Morville, Ermeton-sur-Biert, Biesmerée et Mettet.
Il y avait là un tas de motards ! Apparemment ils étaient de la balade organisée par la FMB et le seul bistrot du coin servait de point de contrôle où de point de chute final, je ne sais pas ! Vérification faite, il s'agissait de "La Mosane" organisée au départ de Dinant et dont, effectivement, l'arrivée était fixée à cet endroit.
On a hésité, on se voyait faire une pointe à Maredsous mais ç'aurait été tout autant blindé de monde.
Comme, en plus, il y avait une fanfare sur la place, on a été chercher nos verres au bar et on a bu debout, sur le parking. Merci à Claude pour la "Li crochon" qu'il m'a offerte. On est restés longtemps là, à discuter des voyages futurs et des anecdotes passées ... et on n'a pas fait la seconde boucle !!
Au moment de se quitter, Pierre a proposé qu'on s'arrête au centre ville, pour boire le der des ders mais j'ai décliné. Je suis rentré en crochetant par Biesme, histoire de voir si ma Douce était chez sa maman, mais ce n'était pas le cas. J'ai donc continué jusqu'à la maison où j'ai même trouvé le temps de préparer le repas du soir : faut vraiment tout faire dans cette maison ;-)

20:49 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

01/07/2015

Circuit des Ecuyers ...

Aaaarrrgggghhh ... si j'avais 50 ans de moins !!!
Voyez l'article sur Moto-Station et ... vous comprendrez !!!
En plus, le problème, ce n'est pas vraiment la taille des motos mises à disposition ...

10:01 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

30/06/2015

Touring Moto Day ... le retour !!

ASSEN 2015 ROSSI MARQUEZ.jpgOuais, y a deux points d'exclamation : c'est pour faire la "différence" avec le titre précédent et ça suppose une progression dans le récit ;-)
On est chez moi, avec Claude et Pierre, on prend la route et je m'arrête pour faire le plein chez Esso Express. J'aurais pu pousser bien plus loin, le réservoir étant au 2/3 plein mais :
1/ je ne le savais pas avant de prendre la route et j'avais annoncé que je le ferais là-bas;
2/ j'avais, surtout, oublié d'attacher mon casque ...
Et oui, ça arrive aux meilleurs !!
Entre charentaises, faudra qu'on m'explique pourquoi on vous offre le litre de super 95 à 1.361 € à Boussu et qu'on vous taxe à 1.517 € à Ecaussines comme à Ellezelles !? Sauf erreur, ça fait de l'ordre de 6.3 anciens francs belges pour mille millilitres !! Renseignez-vous bien avant de dégainer le pistolet, ça peut coûter (beaucoup plus) cher !!!
On arrive au circuit où Henri nous attendait, patiemment.
On échange quelques politesses, on discute de "l'incident" ROSSI-MARQUEZ dans la chicane du dernier tour de la course à ASSEN, un incident qui va vider des milliers de seiches qui n'ont rien demandé, les pauvres.
J'y reviendrai mais uniquement si vous insistez ... et encore ;-)
On m'autorise à partir devant avec l'injonction de quitter le road-book à Lompret pour un premier arrêt au bistrot "L'Eau Blanche" s'il n'est pas blindé de touristes en goguette.
Morialmé, Saint-Aubin, Philippeville, Sautour et son presbytère qu'on ne visitera pas ...
Entre charentaises, on n'est pas à la près d'une paire n'est-ce pas, Claude avait eu la bonne idée de demander à Paul de lui fournir le questionnaire qui avait fait l'objet du concours qui avait été organisé pour "le vrai" Touring Moto Day du 25 avril. Il nous en avait remis à chacun un exemplaire à la maison.
Mais, on a +/- convenu qu'on était là pour rouler et pas pour participer à un concours sans lot. Dommage : j'ai comme l'impression que je referai le trajet TOUT SEUL et que je prendrai le temps, et de faire bien plus de photos, et de répondre aux questions, histoire d'élargir (encore) ma culture générale !!
Après Sautour, on a longé Roly et son beau lac, puis, comme convenu, après Aublain, autour de 11h50, on a quitté le tracé pour planter les béquilles de nos machines devant "L'Eau Blanche" à Lompret où il restait quelques places en terrasse.
On était installés et pas encore servis que déjà on venait demander à qui appartenait la splendide moto blanche, plantée juste sous le distributeur d'eau destiné à remplir la cuve du tracteur du fermier voisin.
Je discute avec le sympathique gars qui attendait le fermier dans le pick-up. Il m'apprend qu'une vache, ça boit 100 litres d'eau par jour et que, lorsqu'il fait chaud, la quantité peut doubler ! C'est un peu comme nous que j'fais et j'ajoute "Heureusement que c'est de l'eau !!" Et là il me lâche qu'au Japon, 6 semaines avant qu'elles soient envoyées à l'abattoir, un peu comme dans un miracle bien connu, l'eau est changée en bière de sorte que :
1/ elles vont à la mort détendues, sereines, pis-dessus, pis-dessous et en "meuhmeuhmant" des airs de fête
2/ leur viande est bien plus savoureuse et tendre à la fois.
De là à imaginer des vaches dont chacune des mamelles distribuerait une bière différente il n'y a qu'un pis pas à franchir, allègrement, le verre à la main ;-))
Cela dit, il ne faut pas mélanger les vaches laitières, les vaches à viandes et les vaches à lait que nous sommes tous, n'est-ce pas ?
Conseillé par Claude (Brasseur), j'ai opté pour une bière artisanale alors que pour la partie solide, j'ai choisi une omelette au jambon qui est devenue une omelette au fromage, encore un miracle, pendant que les autres prenaient, qui une escavèche , qui une truite meunière "pêchée minute" sans doute !
To be continued ...

23:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

29/06/2015

Touring Moto Day ... le retour !

Les photos !!
Elles sont rares et j'avoue que c'est un peu de ma faute car j'ai souvent roulé devant et, quand on roule devant, on ne sait jamais quels sites, lieux, panoramas ou autres points d'intérêts sont susceptibles de plaire aux amis qui roulent derrière. C'est aussi du fait que je m'étais mis en tête de faire LE SECOND road-book dans la foulée après un arrêt autour du circuit de Mettet : il ne fallait dès lors pas perdre trop de temps, voyez ?
Voyez pas ?
En fait, les road-books sont ceux que Cap Moto avaient tracés pour le "Touring Motor Day" d'avril. Il y en avait un de 186.7 km (pour les motos "modernes") et un autre de 74 km (pour les motos "anciennes").
Il était à priori tout-à-fait possible de faire les deux ... d'autant que Claude, qui était le seul à avoir participé à l'évènement le "D Day", n'avait pas eu l'occasion de faire le second !
Mais commençons par le commencement, voulez-vous bien !?!
Rendez-vous était fixé à la maison à 10h00 pour qui voulait ou au point de départ, le circuit de Mettet, pour qui ne voulait pas crocheter par ... Charleroi et ses touristiques environs !
Si Pierre est venu en voisin, Henri a préféré se rendre directement au circuit tandis que Claude, à ma grande surprise, a poussé une pointe jusqu'ici, sans doute histoire de voir où je créchais. A l'occasion, je lui ferai visiter la propriété ;-) mais là on n'avait pas trop le temps de tortiller.
To be continued ...

17:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/06/2015

Assen 2015 ...

ASSEN SABOTS 46.jpg
Et oui, ne pas oublier que les hollandais ne font rien comme les autres : FP1 et FP2 de 9h55 à 10 h40 et de 14h05 à 14h50 dès CE JEUDI dans la grande cathédrale d'Assen !!
J'attends désespérément une invitation en VIP de DDR mais en vain ... de messe of course, puisqu'on est dans une cathédrale !!
ROSSI n'a plus qu'un point d'avance au classement du championnat sur LORENZO qui a enfilé 4 victoires d'affilée.
MARQUEZ a soif de victoire après quelques déconvenues et une Honda qui ne lui répond plus au doigt et à l'oeil.
Les Ducati restent dans le coup avec IANNONE qui voudrait remonter sur le podium ainsi que DOVIZIOSO qui aimerait planter la première banderille de l'année pour les rouges.
Le circuit pourrait par ailleurs bien convenir aux Suzuki particulièrement en verve en Catalogne ...
Sans oublier les habituels outsiders que sont CRUTCHLOW, SMITH et les autres qui rêvent eux aussi de concrétiser par une marche sur le podium !
Voilà qui nous promet du spectacle !!

00:27 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

19/06/2015

Balade "vendredicale" ...

D'abord, selon une saine et vieille habitude les photos du jour !
J'avais déposé (Kate) Blanchette mardi soir chez le meilleur concessionnaire TRIUMPH de la région de Charleroi.
Il m'a appelé hier vers 11 heures pour me dire : "Ta moto est faite !"
"Ok, je passerai vendredi car ce soir je mange chez belle-maman ... que je lui ai répondu !
Et donc, aujourd'hui, vers 14h30, je suis passé pour récupérer ma seconde et chère moitié ;-)
Très chère moitié d'ailleurs.
Un kit nettoyant, un cligno, une purge de frein, un "kit d'entretien", quelques litres d'huile de première pression à froid, un soupçon de liquide de refroidissement, un auto(?)scan, un réglage de soupapes avec changement de 3 pastilles et une ... quinte de toux irrécupérable quand on m'a annoncé les 598,86 € à payer !! J'ai demandé une pastille en plus, histoire de faire passer la pilule !!! Après, c'est vrai, la main-d'oeuvre, ça tue même si 54 € de l'heure TVA comprise, ça reste raisonnable : fichue TVA, va !!!
Après ça, j'avais besoin d'air et donc, je suis parti m'aérer !!!
J'ai fait une espèce de sorte de pèlerinage puisque j'ai choisi sur le Tripy la balade "Val Joly" que je n'avais pas pu terminer le 31.10.2014, date sur laquelle je ne vais pas m'étaler pour ne pas vous scier les côtes ...
Et bien, les gars, j'ai bien pris mon pied :une bien belle balade, essentiellement faite de petites routes de campagne toutefois ponctuée par quelques tronçons où l'on pouvait ouvrir en grand ;-)) mais avec modération comme de bien entendu !

23:31 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

13/06/2015

Balade "samédicale" en solo ...

Les photos du jour !!
Et non, finalement je ne suis pas allé à l'évènement incontournable organisé par Soulfuel autour du plus beau circuit du monde ...
Trop la flemme, pas envie de me taper autant de kilomètres tout seul, personne n'étant ou ne voulant être disponible !
En plus, au matin, il pleuvait à seau comme sans doute partout ailleurs ;-)
En plus, plus, ça fait quelques jours que je soigne une douleur persistante à l'épaule gauche. Je ne sais pas si c'est dû à une lésion de la face profonde du secteur antéro-supérieur de la coiffe des rotateurs mais ce que je sais c'est que ça fait mal ^^ La pommade que j'applique avec application 2x par jour, commence toutefois à produire ses effets : je ne sais pas encore tondre ou tailler la haie, ou effectuer tout autre travail d'intérêt particulier, voyez, mais la balade à moto ne m'est pas interdite, voire, elle m'est même prescrite pour mon équilibre général, mon général !!
Demain c'est la fête des pères et c'est le MotoGP de Catalogne, autant dire que je ne bouge pas de mon fauteuil que j'emporterai chez ma fille puisqu'elle a eu la bonne idée de m'inviter !!

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

09/06/2015

Un circuit peut en cacher un autre ;-)

FRANCORCHAMPS CIRCUIT.jpgA suivre ...
Et oui, après Mettet, je vais sans doute m'attaquer au plus beau circuit du monde et par-delà, celui de Spa !
J'avoue que le terme "attaquer" est peut-être un peu fort car, au mieux, on sera des centaines à en faire le tour à du 40 à l'heure avec des pointes à soixante, lors de la parade prévue vers 11h30 samedi et/ou dimanche prochain ...
Au jour d'aujourd'hui et à l'heure qu'il est, je ne sais pas encore si je vais y aller. Hier j'étais convaincu d'y aller dimanche. J'ai même réservé un essai de la 1200 GS entre 17h00 et 17h30, seule tranche "demi-horaire" encore disponible pour le modèle si on excepte la demi-heure d'après qui m'aurait mené encore plus tard pour le retour.
Or, à la lecture des prévisions météo qui ne sont certes encore fiables qu'à 60%, et encore, peut-on réellement se fier à nos prédicateurs (?), il apparaîtrait qu'il fera "presque sec" samedi alors que le risque d'ondées est beaucoup plus important dimanche : de quoi revenir sur ma décision et d'envoyer un e-mail pour annuler ma réservation de dimanche.
Cette valse hésitation me fait tourner la tête, mon manège à moi c'est toi, je suis toujours à la fête, quand je pense à Spa ... Hein ? Oh, rien, c'est parce que je Piaf d'impatience, pff pff pffffffffff ...
On avisera le Jour J-1 ou le Jour J !!
En attendant, j'ai fait du lavage ces derniers jours : j'ai sorti la Tiger et je l'ai chouchoutée en nettoyant les jantes à l'essence par exemple, histoire de retrouver la couleur d'origine. J'ai aussi badigeonné au pinceau les étriers de freins qui sont redevenus d'une belle couleur bronze : ok, c'est pas du Brembo mais c'est tout de même beau ;-)
C'est à ce genre de détails qu'on voit que la Tiger ... c'est quand même autre chose ^^
J'ai aussi lavé mon "Boomerang" en machine, d'abord à 30 puis à 40 degrés mais le résultat n'est pas top : les coudes notamment restent maculés (hein ? Non c'est po grossier, pourquoi ??) de traces noires qui résistent. Le blanc, c'est beau certes mais c'est salissant, mais c'est beau, mais c'est salissant !!
En enlevant les protections (dorsale, coudes et épaules) avant de le mettre en machine, j'ai retrouvé le formulaire avec les questions sur la "Forêt Noire", boucle sud !!!! Je sais franchement pas comment le bulletin de participation s'est retrouvé dans l'emplacement de l'épaulette gauche : un blouson magique sans doute qui fait disparaître et réapparaître les choses. Espérons que ça n'arrive pas avec mon portefeuille et gare aux pickpockets ^^

Pour rappel, c'est le TT sur l'Île de Man depuis le 6 juin et jusqu'au 12. Voyez ICI les résultats. Si vous êtes en manque d'adrénaline, n'hésitez pas à vous passer et repasser quelques vidéos sur le sujet : ça décoiffe grave, même avè le casque !!!
Quand je pense que j'y étais en 2013 et que j'ai fait le tour du circuit 2 fois dont une sous la pluie : souvenirs, souvenirs !!

15:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

03/06/2015

Fédé Motta Mettet ... suite et ... probablement ... fin !! C'est en tout cas à souhaiter !!

circuit mettet.jpgAinsi donc les drapeaux jaunes s'agitèrent ...
Hein ? Quoi ?? Meuh, nan, je ne vais pas vous donner l'horoscope de demain !! Pourquoi vous dites ça ???

Et donc, nous étions dans le 8ème tour du dernier run, il était quelque chose comme 17h33m59s, par là, lorsque les commissaires levèrent et agitèrent les drapeaux jaunes. Arrivé à la sortie du virage N°2, je vis une moto par terre dans les graviers et un gars, face contre terre, flanqué d'un commissaire accouru à son secours et qui ne bougeait pas.
Là, on prend une espèce de sorte de gifle, on se met très facilement à la place du gars en question et on se dit qu'on a bien de la chance d'être resté jusque là sur ses roues, car, rétrospectivement, on pense aux quelques frayeurs qu'on s'est payées lors des 5 runs précédents ...
Est-il utile de préciser que c'en était fini du dernier run ? On a rejoint les paddocks et on a attendu que l'ambulance prenne en charge le malheureux et quitte le circuit toutes sirènes hurlantes ...
On n'en a pas su d'avantage.
J'ai rejoint le N°45 qui m'a confirmé qu'on n'en savait pas plus à ce stade. Il m'a expliqué pourquoi il n'avait pas pris le départ du 6ème run. Il m'a aussi dit que la TIGER faisait un très beau "bruit" dans la ligne droite.
Je prends cela pour argent comptant dans la mesure où c'est un connaisseur. J'en veux pour preuve qu'il a monté un double pot d'une excellente marque italienne (?) en remplacement de celle d'origine sur sa 1100S, histoire de hausser le ton ;-)
Faut croire que le pot de la TIGER a besoin de cracher à 10.000 tr/min pour émettre autre chose qu'un feulement sifflotant ;-)
Si j'ai bien vu, mais je n'en suis pas sûr, le rupteur intervient en 3ème vers 155 km/h alors que j'ai réussi à accrocher 180 au compteur avant de soulager pour le "triple gauche" en bout de ligne droite. Fallait bien pousser un max pour ne pas se faire trop larguer par plus puissant et espérer recoller voire dépasser dans le sinueux ^^
Au dernier briefing, j'avais demandé à Greg comment faisaient les bleus pour gagner jusqu'à 15 sec par rapport à nous en suspectant à voix haute qu'il y avait certainement quelque part un raccourci. J'ai aussi demandé s'il pensait qu'on pouvait espérer gagner quelques précieuses secondes rien qu'en posant notre cul sur des R1 ou assimilées plutôt que sur nos TIGER ou autres GS, à expérience égale bien entendu. Il m'a affirmé que NON, que c'était un "tout autre monde" et qu'il faudrait beaucoup de roulage avant d'en tirer réellement profit. Il m'a dit que ces machines prenaient facilement 240 km/h dans la ligne droite et que la perception de la piste était tout autre ...
Comme pour confirmer, mon pote N°45 m'a dit qu'il a essayé une S1000RR à Zolder et qu'il n'en était pas encore revenu : avec la vitesse (jusque 270 si j'ai bonne mémoire) le champ de vision se rétrécit ... horriblement et il faut être à 120% dedans pour comprendre ce qui arrive :-))
Une fois la piste dégagée, la "parade familiale" a bien eu lieu : des duos se sont formés, pour l'occasion ou pas, et ont commencé à tourner. Moi j'en avais terminé, je suis allé récupérer mon top-case et suis parti sans demander mon reste. Je suis rentré à la maison en roulant plus cool que jamais, en respectant les panneaux de limitation de vitesse "à la lettre" et en me faisant dès lors doubler par tout le monde : une bande de fêlés sur route ouverte, je vous jure !!

En conclusion, et pour en finir, je dirai que, perso, j'adore tourner sur circuit.
Il n'y que là qu'on peut vraiment se lâcher et profiter de sa machine sans jamais atteindre ses limites.
Le problème, comme dit François, c'est que NOS limites sont bien souvent plus vite atteintes et que la tentation de trop en faire est grande. Ce n'est pas sans danger c'est sûr et il peut aussi venir des autres qui confondent parfois vitesse et précipitation, en oubliant les consignes, en ne voyant pas les drapeaux, etc ... Ils sont 5 ou 6 a y avoir laissé la vie depuis l'inauguration du circuit en 2010 !

Je termine tout de même par une bonne nouvelle. En lisant le livre d'or de la Mertens Riding School, j'ai vu le message suivant que je reproduis sans en changer une virgule, un accent et une faute d'orthographe :

Encore un grand merci a toute l équipe a refaire absolument avec grand plaisir
une fois mes blessures réparées j était le numéro 55 qui a chuter lourdement au dernier round
respectueusement
David


A noter encore une fois qu'il y avait un photographe sur la place, un certain Marc BOSSIROY sur le site duquel vous pouvez vous rendre pour me voir. Direction "Mertens School - Accès au service photos", Fedemot 25/05/2015, runs des JAUNES ...
Les photos sont barrées de filigranes pour qu'on ne les copie pas. C'est de bonne guerre. Cette année je vais faire l'impasse sur la clé USB, sur la trentaine de photos sur lesquelles j'apparais : ça me permettra d'économiser 65 € !!

22:04 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

Petit break pour signaler que ...

... ceux qui attendaient un "pseudo trail" de 70-75 chevaux et +/- 170 kg à sec, si possible marqué du sceau des 3 diapasons, pourraient peut-être voir leur voeu exaucé dans les mois qui viennent ...
C'est en tout cas ce que Moto-Station annonce dans cet article .
La MT09-Tracer peut en effet paraître encore un peu "too much" avec ses 115 chevaux et sa bouille de R1.
Une MT07-Tracer avec son bicylindres de 75 chevaux et son poids plume qui afficherait de surcroît un prix défiant toute concurrence, ça pourrait manifestement faire un tabac, qu'on soit fumeur invertébré ou pas !!
Entre charentaises, vous avez vu les 3 cigarettiers américains condamnés à verser 11,3 milliards de dollars à des milliers de victimes ? A quand des procès aussi tonitruants vis-à-vis des multinationales agro-alimentaires qui nous empoisonnent bien plus vicieusement !!

Autre article qui vaut la peine d'être lu et qui va un peu dans le sens de mon "essai" de la Bonneville puisqu'il s'agit de la confrontation, un mot à mettre également entre guillemets mais je suis fatigué d'en mettre un peu partout ^^, entre deux "néo-rétros" ou "modern classics" comme disent bien plus à propos nos amis anglais, confrontation disais-je entre la BMW Nine-T et la DUCATI Scrambler à lire ICI .
Des motos attachantes, indeed, même si les prix sont (un peu, beaucoup, exagérément - biffer la mention inutile) surfaits dans les deux cas mais surtout chez les bavarois qui recyclent le vieux flat à air et qui rangent petit à petit leur telelever au placard, sans que ça ne bénéficie aucunement au client toutefois !

21:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Journée Fede montonton, matata et Mettet t'es !!

Bon, faut aller au bout, non ?
5 runs jusque là
3 le matin : de 9h40 à 10h00, de 11h00 à 11h20 et de 12h20 à 12h40 avec, vous l'aurez remarqué un break d'une heure entre chaque séance.
Pause "BBQ-Silence" de 13h00 à 14h00.
L'après-midi, 4ème run de 14h40 à 15h00, "premiers secours" et 5ème run de 16h00 à 16h20.
En ce qui concerne les jaunes, à part 2 ou 3 "tout droit" sans conséquence si ce n'est un petit détour par le bac à sable, rien à signaler.
J'ai tapé un oeil en diagonale sur TOUS les temps de TOUS les participants et j'ai relevé une quinzaine d'anomalies avec des tours en 2, 3 voire 4 minutes qui attestent d'autant d'escapades en tout terrain ^^.
Le timing du 6ème et dernier run est un peu particulier en ce sens qu'il est prévu à 17h18 pour une durée de 19 minutes sans qu'on sache pourquoi cet ostracisme soudain. Sans doute est-ce pour permettre quelques petits tours prévus avant 18h00 pour la "parade familiale" au cours de laquelle on peut emmener un passager ...
Je prends donc le dernier départ avec un petit retard et je constate que mon pote "45" reste à quai. J'apprendrai plus tard qu'il était sur la réserve et qu'il voulait éviter la panne sèche sur le circuit. Entre charentaises, la mécanique ayant été bien plus sollicitée que sur route ouverte, j'ai constaté après coup que l'ordinateur de bord de la Tiger affichait une conso moyenne de 7.1 L qui tenait compte de mon aller/retour au circuit, à un train de sénateur.
On tournait depuis une dizaine de minutes environ lorsque les commissaires de piste ont commencé à agiter les drapeaux jaunes.

00:02 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

02/06/2015

Fedemot à Mettet ... (suite !)

Ouais, c'est Tacheny qui redémarre : pose tes deux pieds en canard ;-))
12:40 : debriefing
13:00 > 14:00 : BBQ - Silence !
Comme déjà dit, farandole de légumes et trio de viandes, arrosés d'une boisson sans alcool. Si j'étais sévère et/ou fine bouche, je dirais qu'avoir payé 17 € pour "ça", c'est un peu beaucoup, mais je ne suis NI sévère NI fine bouche, donc je ne dis rien !!
J'ai donc partagé la table avec les N°45 et N°6. Alors qu'on se demandait si on allait nous changer de groupe, N°6, qui est un homme libre rassurez-vous, présuma que s'il était possible que certains montent dans la hiérarchie, il était peu probable que les organisateurs s'autorisent à en "dégrader" d'autres, car l'objectif avoué du jour n'était pas de taper des chronos mais de faire un parallèle entre le circuit et la route, histoire de mieux appréhender les trajectoires notamment et bla bla bla ...
Il est allé voir les tableaux et il est revenu la mine un peu déconfite en avouant, entre les dents, qu'il rejoignait les verts : son 1:39.346 n'était pas suffisant pour rester avec nous. Honnêtement j'avoue que j'aurais probablement réagi comme lui. En même temps, cette façon de faire permet de préserver une certaine homogénéité des groupes ...
Je me suis "penché" (oh, à peine à 30-35° !) sur les "trackdays" organisés sur le circuit et j'ai constaté que s'il y a bien 4 couleurs, il y a en fait 5 catégories, le groupe "débutant" (vert) comportant
-les premières expériences : pas besoin d'explication ...
-les "initiés" : qui ont déjà roulé sur circuit et dont le chrono à Mettet se situe au delà d'1:25
Donc, en "temps normal", je suis un "vert" aussi !
Notons qu'on trouve ensuite :
-les jaunes : chronos de 1:20 à 1:25
-les bleus : de 1:15 à 1:20
-les rouges : - d'1:15
L'équipement obligatoire n'inclut jamais la combi intégrale même si elle est (vivement) conseillée. Un "tout cuir" en 2 pièces zippées est toléré et une dorsale sérieuse est + que conseillée.
Voilà pour la théorie.
Ce jour-là étant un jour "exceptionnel", un "event" comme on dit en bon français, les normes étaient un peu plus laxistes, le nombre de participants (+ de 140) obligeant sans doute à élargir le spectre des chronomètres pour une répartition plus équilibrée.
Histoire de vous assommer avec des chiffres, j'ai relevé les chronos les + lents et les + rapides dans chacune des couleurs. Voici ce que ça donne :

-le vert le + lent : 2:13.889 (moyenne de 61,305 km/h) (très lent, le moins rapide qui le précède a fait 1:48.924 !!)
-le vert le + rapide : 1:32.684

-le jaune le + lent : 1:33.088
-le jaune le + rapide : 1:26.088 (soit 7 secondes de moins tout pile !)

-le bleu le + lent : 1:28.192
-le bleu le + rapide : 1:17.517 (très très vite puisque le second bleu + rapide pointe en 1:19.304)

-le rouge le + lent : 1:20.460
-le rouge le + rapide : 1:09.577 (moyenne de 117,97 km/h)

14:40 : 4ème run. Un peu avant de monter en piste, j'ai bu un café, histoire de me donner un petit coup de cravache et de ne pas m'endormir au guidon ;-)) Si je me souviens bien, je me suis retrouvé dans un peloton qui se suivait à la queue leu leu. Difficile dans ce cas de dépasser sans "forcer" le passage pour se remettre dans la bonne trajectoire. En effet, on nous avait également demandé de ne pas se rabattre directement devant le pilote qu'on venait de dépasser sous peine de l'obliger à piler. Inutile de dire que j'ai été victime à l'une ou l'autre occasion de ce genre de situation. Oh, je ne suis pas un ange, certes, mais j'ai autant que possible essayé de m'en tenir aux consignes !! Meilleur temps dans le dernier tour accompli (comme à chaque run d'ailleurs !) : 1:32.482. Peut mieux faire !!
Retour dans les paddocks. Debriefing. "Premiers secours" : un gars de la Fedemot nous explique les bonnes réactions à avoir lorsqu'on est témoin d'un accident pour, notamment, éviter le "sur-accident" et les premiers gestes à poser à l'encontre de la victime. Intéressant même si le "sang froid" ne s'apprend pas, la panique pouvant au contraire gagner.
Cela dit, ça peut de toute façon aider car ces scènes s'inscrivent quelque part dans l'inconscient, de sorte qu'elles pourraient être reproduites le moment venu (?).
Scènes interrompues puisqu'on rappelle déjà les jaunes pour le 5ème run !
Premier tour bouclé à 16h06m14s433m en 1:41.606, dernier de la séance (mais 50ème depuis le début) en 1:32.255.
La fatigue commence à s'installer et il serait sot de croire qu'on va exploser les chronos dans le dernier run. Il faut d'ailleurs bien se méfier de ce dernier run car on a tendance à jeter les dernières cartouches en voulant absolument terminer en feu d'artifice et c'est là que ... bardaf, c'est l'embardée !! En Champagne, Pierre-Yves nous avait également mis en garde lors de la dernière session ...
Dernier debriefing car Gregory est appelé à d'autres tâches et doit quitter le circuit plus tôt.

A suivre !!!

00:28 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

30/05/2015

Bonneville de Charleroi ...

KD MOTORCYCLES.jpgOn commence par le lien vers l'album du jour : les images parlent souvent d'elles-mêmes !
Alors cette "bonne vieille" Bonneville ?
Un seul mot me vient à l'esprit : S-Y-M-P-A-T-H-I-Q-U-E !!!
Après qu'il ait photocopié ma carte de séjour (ouais !) et mon permis de conduire, Dominique m'a conduit jusqu'à la moto qui m'était allouée : une Bonneville T100 rouge et noire, soit probablement l'alliance de mes 2 couleurs préférées, bien que l'orange n'est pas pour me déplaire non plus ...
Il la met en route, en usant du choke (à 2 crans) et me demande juste de faire le plein au retour, ce que je conçois aisément ! Au moment de l'enfourcher, pour ne pas égratigner les belles valises en cuir, j'attrape mon pied avec ma main droite et passe le tout (?) par dessus la selle bien plate et bordée d'un liseré blanc, un détail sans doute, mais qui atteste du soin apporté à cette machine. A noter que la T100 coûte quelque chose comme 1.300 € de plus que la version de base moyennant quoi elle embarque des roues à rayons, des chromes à foison et une peinture bi-ton ;-) sans que je sois allé vérifier si elle comporte d'autres options !! Moi je dis que, tant qu'à faire, quand on se targue d'acheter du beau, autant mettre le paquet pour que ça le soit vraiment, car c'est dans les détails qu'il se niche !!
Si la selle n'est qu'à 74-75 cm du sol, les repose-pieds sont pile dans l'axe des chevilles. A l'arrêt il faut donc bien écarter les jambes pour ne pas venir les heurter mais ça va quand même car les 2 pieds sont bien à plat.
La machine n'est pas très légère et il faut mettre un peu de force pour la redresser sur le trottoir en devers devant la concession. Je démarre, tranquille. Le poids qu'elle affichait à l'arrêt disparaît comme par enchantement. L'étroitesse du réservoir, le cockpit minimaliste, l'absence de saute-vent, tout cela donne presque l'impression d'être sur un vélo. Je repense instantanément à ma SS50 de 1974 ... de quoi filer un sacré coup de jeune !!
Back to the past, forty years ago go go gooooooo !!
Je mets du gaz, le pot fait un bruit ... sympathique. Je coupe les gaz et le voilà qui me gratifie de quelques pétarades réjouissantes. Voilà ce qui manque à ma Tiger : un peu de vie au niveau du pot ... quoique ... J'y reviendrai plus tard sans doute quand j'en terminerai avec ma journée sur circuit !
Je me dirige vers la maison avec l'idée de m'arrêter et de montrer ma nouvelle conquête à ma Douce, puis je me dis que ce n'est peut-être pas la meilleure que j'ai eue, d'idée bien sûr ! Je continue donc, rejoins la N5, puis plonge sur Gerpinnes Flaches, puis Gerpinnes Centre, puis Hymiée, puis Biesme, puis Mettet où je m'arrête devant les vitrines d'un magasin de meubles où j'ai déjà tenté quelques "selfies" auparavant. Cette fois-ci, j'ai plutôt mal cadré l'affaire avec le reflet d'un abat-jour qui me donne l'air d'avoir enfilé un tutu beige ... Y a plus qu'à faire des pointes ...
A ce propos, sur le retour, j'ai poussé à 110-120 compteur et à cette vitesse on commence à bien sentir les effets du vent sur le torse et les jambes. La suspension est plus confortable que ce à quoi je m'attendais. Entendons-nous, elle est ferme, difficile d'espérer en effet un grand confort d'une fourche et de 2 amortisseurs arrières très classiques, mais ça reste correct. La machine ne sautille pas trop sur les petites routes secondaires de campagne et la selle, bien qu'à la forme simpliste, encaisse plutôt bien et joue également son rôle d'amortisseur ! Quant au comportement, si je n'ai pas fait du circuit pour en tester les limites ^^, je l'ai trouvé très sain, je me suis même pris à accélérer dans les courbes en penchant le buste, histoire d'accompagner le mouvement. Clairement, on peut y aller en confiance !!
Il était déjà grand temps de rentrer. J'ai fait l'appoint d'essence (bouchon sans clé et pas solidaire du réservoir !) et suis revenu en concession où on m'attendait de pied ferme. Trois potes avaient en effet réservé une Bonnevillle, une Scrambler et la Thruxton verte peaufinée par un des frères Van Loo ... J'ai demandé à celui qui enfourchait la T100, de la respecter et dans prendre bien soin !!!
Conclusion : très satisfait de cet essai. Il m'a permis de me faire une idée des sensations que procure ce type de machine, sensations qui sont bien suffisantes pour se faire plaisir sans se faire peur. 68 chevaux, c'est bien suffisant pour avoir la banane ;-))
Reste que j'étais bien content de retrouver la compagne qui ... m'accompagne maintenant depuis 4 ans, 1 mois et 28 jours. J'en ai profité pour fixer le rendez-vous pour l'entretien des 40.000 kms finalement prévu le 17 juin. Je pense et j'espère qu'il n'y aura pas d'autres frais à prévoir avant le départ pour l'Irlande.
J'allais oublier de vous parler de 2 passionnés que j'ai rencontré chez Performance Bike. Ils y exposaient leur dernière création. La base : un réservoir (1981) et un moteur de TRIUMPH autour desquels ils ont tout réinventé, usiné, peaufiné et assemblé pour le plaisir des yeux. Mille (et une) heures de travail qu'ils ont consacrées APRES LEURS HEURES DE TRAVAIL "normal" (de 6 à 17 heures) pour créer cette oeuvre d'art qu'ils exposent partout où ils sont invités. Inutile de dire qu'ils n'en vivent pas, qu'au contraire ils y vont encore de leurs poches mais, à ce stade, là n'est pas l'important. Ils désirent juste se faire connaître, montrer leur savoir-faire, le reste suivra, en tout cas c'est ce qu'ils espèrent et c'est ce qu'on leur souhaite bien évidemment !!!
Quid de la signification de "KD", ai-je demandé ?? KESTELOOT et DEMEULEMEESTER, leurs noms de famille tout simplement. DEMEULEMEESTER signifie "le maître du moulin" d'où les 4 ailes stylisées à l'intérieur de leur logo. Quant à KESTELOOT, il contient le mot "château", et de là l'idée du rond extérieur qui rappelle une tour cerclée de créneaux et, en même temps, l'image d'un pignon ...
Ce logo se retrouve en lettres d'or sur la colonne de direction de leurs créations.
Ils ont une page Facebook et ils étaient à Cologne pour la présentation de leur TRIUMPH T140ES . Si vous avez des envies de rendre votre moto U-N-I-Q-U-E, n'hésitez pas à penser à eux !!
PS : dernière chose que j'oubliais aussi ... Les 2 dernières photos ont été prises en allant à la déchetterie (pour essayer de récupérer les revues^^). C'est un motard anglais qui circulait sur une HARLEY avec side ET remorque ainsi que le même top-case que moi, preuve d'un bon goût certain !!

18:40 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

29/05/2015

Intermezzo allegro Mugello ...

Avant d'en terminer avec la journée sur circuit patronnée par la FEDEMOT, je tenais à glisser un mot sur les 2 journées qui arrivent !
Demain, 9h30, je suis chez Performance Bike pour essayer une ... vous êtes assis ... une BONNEVILLE T100 !
Et oui, c'est la "Demo Classics Tour" chez Triumph et je me suis inscrit sur internet pour réserver cet essai.
Ils ne font pas les choses à moitié chez Triumph : savez-vous que dès le lendemain ou le surlendemain, j'ai un doute, j'ai reçu un e-mail de l'importateur, qui me demandait si j'avais bien été contacté par le concessionnaire ?
J'ai bien précisé à mon concess' que je n'étais pas à l'achat, que c'était un essai "curiosité" et que s'il avait un véritable amateur/acheteur, il pouvait le préférer à moi pour cet essai. Ce à quoi Daniella m'a répondu : "Coucou Alberto, c'est ok pour l'essai !!" Comment dès lors se dérober, je vous le demande ;-))
Je précise que "dérober" ne veut pas dire qu'on enlève sa robe et je précise aussi que je ne vais pas "voler" la T100 !!
Le français est une langue bien trop riche, pauvres de nous !!
Voilà pour la matinée.
Pour le début d'après-midi, je compte bien être devant mon petit écran pour assister à la FP4 ( 13:30 > 14:00 ), la Q1 ( 14:10 > 14:25 ) et surtout la Q2 de 14:35 à 14:50, Q1 et Q2 qui fixeront la grille de départ pour le grand prix au Mugello.
MARQUEZ renouera-t-il avec la victoire ? Les DUCATI, qui "avionnent" dans la loooooooongue ligne droite décrocheront-elles leur première timbale ?? Quid de LORENZO, en pleine forme et de ROSSI toujours au sommet et qui pourrait obtenir une 8ème victoire sur ce circuit ???
Pour info, la FP1 clôturait dans cet ordre : DOVIZIOSO, LORENZO, IANNONE, MARQUEZ, HERNANDEZ, ROSSI, REDDING, SMITH et P. ESPARGARO. A noter que Yonny a sucé la roue de Valentino avec une Yam qui rend près de 10 km/heure même aux vieilles Desmo GP 14.2.1.4, ceci expliquant sa belle position en FP1. A noter le temps de DOVI : 1:47.893 alors que le 9ème est à moins d'une demi-seconde.
La FP2 : DOVIZIOSO, MARQUEZ, LORENZO, IANNONE, SMITH, CRUTCHLOW, A. ESPARGARO, REDDING et ... ROSSI qui s'est loupé dans son dernier run. Je pense qu'il a voulu tester le pneu dur mais qu'il ne donnait pas trop satisfaction sans compter un petit problème de freinage à peaufiner. Le temps de DOVI : 1:47.479 soit 164 millièmes de mieux que MARQUEZ et 732 millièmes de mieux que ROSSI. Les Ducati sont bien là, les Yamaha aussi et les Honda ne sont pas en reste cette fois, contrairement au Mans ...
Chaud dimanche en perspective !!!

23:23 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : motogp2015

Journée "Fais Des Mètres" en moto à Mettet !

DSC01052.JPGC'est la suite ...
Longue et épuisante journée s'il en fut !
Sur pied à 5 heures du mat', histoire d'être prêt pour déposer ma Douce à Gerpinnes pour qu'elle prenne l'autocar pour Paris avec une copine. Parti sous une bruine légère, "j'essuie" une bonne drache au retour, de quoi me dégoûter d'avoir réservé cette journée sur circuit ...
Je termine le petit-déjeuner et me prépare en épiant le ciel ...
Tiens, savez vous que les pies épient et pillent ?? Mon fils en a vu une s'envoler avec une souris encore vivante que notre Bally avait négligée au milieu de la pelouse !! C'est un peu comme cette vidéo qui circule pour le moment où on voit un type se faire subtiliser par un goéland le poisson qu'il s'apprêtait à manger, à son nez et à sa barbe ...
Je suis parti en croisant les doigts et en espérant que les météorologues avaient dit vrai en prétendant que le temps irait en s'améliorant ...
Je suis arrivé au circuit vers 7h35 et il y avait déjà des motos partout ! Beaucoup plus de machines au look sportif plutôt qu'équipées, comme la mienne, de top-case, pare-mains et béquille centrale ;-)
Certains faisaient la file au contrôle technique, d'autres au sonomètre, d'autres encore s'agglutinaient sous les tonnelles, qui pour compléter les "Formulaires de décharge", qui pour obtenir leur numéro et/ou le transpondeur ...
Tout ce bruit, tous ces vroum vroum, tout ce monde, toutes ces motos flashy ou pas : j'avoue que pendant une fraction de seconde ou deux, je me suis vraiment demandé ce que je foutais là, au point qu'un semblant d'ombre de panique s'apprêtait à s'emparer de mon petit corps transi qui ne demandait qu'à retourner sous la couette, tranquille !!
J'ai fait un petit briefing interne avec tous mes organes valides, j'ai pris sur moi et je me suis dirigé vers un tableau sur lequel figuraient les noms de tous les inscrits ainsi que les groupes dans lesquels ils avaient été classés. Bonne surprise déjà, dans la mesure où je me trouvais dans les "jaunes". J'avais cru en m'inscrivant que je "tomberais" à nouveau avec les "premières expériences", les verts, mais il faut croire que mon 1.34.483 sec de l'an dernier m'autorisait à rejoindre le 2ème groupe. Au-dessus, il y a bien évidemment toujours les bleus et les inaccessibles rouges !
J'ai opté pour une assurance conducteur (supplément de 17€) qui prévoit des indemnités raisonnables en cas d'invalidité ou ... pire, voyez ! De quoi soulager quelque peu la douleur de la future "infirmière-bénévole" ou ... pire, la veuve !!
Sympa le n°66 que j'ai tiré, non ? Il parle à tous les motards, même à ceux de ce côté-ci de l'Atlantique ;-)
Une fois toutes les formalités accomplies et le transpondeur fixé à l'aide de deux circlips gracieusement fournis, il ne restait plus qu'à attendre 8h50 (pour les jaunes, chaque groupe ayant reçu son planning de la journée) pour le "BRIEFING SECURITE", passage obligé sans lequel l'accès à la piste est interdit. A la sortie de la réunion on reçoit d'ailleurs un "biker pass" à coller sur le côté gauche du casque qui confirme qu'on y a bien participé.
1er run prévu à 9h40, de quoi lier connaissance avec l'un ou l'autre, par exemple les n° 6 et 45, le premier sur une GS 800 duquel j'ai appris que c'était sa première expérience sur circuit mais qu'il avait par contre participé à 2 stages "trail" avec Eric BRUN, stages d'où il était sorti enchanté ...
Le 45, lui, roulait sur une splendide BMW (si si, il y en a de belles !), une BMW 1100 S (tricolore bleu, blanc, rouge, "boxer cup replica") avec les 2 pots sous la selle, un mono-bras qui dégage une très belle jante arrière aux couleurs "flammées", franchement une belle machine !! Au cours de la journée j'apprendrai qu'il a essayé une S1000RR sur le circuit de Zolder (j'ai un doute sur le circuit ?), qu'il a aussi eu la chance de faire quelques tours "à cul" de Xavier SIMEON, une expérience de dingue m'a-t-il dit !!!! Il m'a aussi avoué qu'en s'inscrivant, n'ayant aucune idée du chrono qu'il pourrait réaliser, il avait tapé "1.30 sec". Le n°6 avait probablement fait de même sinon, s'agissant de sa 1ère expérience, il aurait dû se trouver en "classe verte" ;-))
9h38 : on se prépare au 1er run ! Gregory, le moniteur qui s'occupera des jaunes toute la journée, nous annonce qu'on va faire 2 tours "cool" derrière lui, en file indienne, sans dépassements, histoire de faire monter les pneus en température et surtout de s'imprégner des bonnes trajectoires. Comme on n'était pas loin d'une 40aine dans le groupe et que je n'étais pas prêt le premier (comme d'hab !), inutile de dire que je n'ai pas pu profiter du sillage du moniteur et qu'au contraire, je me suis traîné lamentablement comme un wagon de queue. Entre charentaises, petite remarque pertinente, le wagon de queue roule aussi vite que la loco normalement mais ... là, non !!
1er tour chronométré en 2:01.406. La moto devant moi étant FRANCHEMENT trop lente à la détente, je l'ai dépassée en faisant un signe amical pour m'en excuser ^^ 2ème tour en 1:41.618 pour recoller aux autres et me mettre un peu plus dans le rythme. Dernier tour du 1er run en 1:37.035, ce qui me rapproche tout doucement de mon meilleur temps de l'an dernier !
Premières impressions plutôt mitigées ... C'est un peu la foire d'empoigne car même si presque tout le monde respecte les consignes de sécurité, il est des moments où on se retrouve en paquet à l'entrée d'un virage au point qu'on ne sait plus où se mettre : on changerait bien de trajectoire mais quid de celui qui est à l'affût, derrière !!
C'est notamment le cas au bout de la ligne droite où l'on plonge tous sur les freins et pas forcément au même moment, certains freinant bien moins tard que d'autres, et, de voir tous ses feux stop s'allumer, ça craint !! Le réflexe est de piler pareillement, trop tôt en général, histoire d'anticiper, voyez ? Finalement, ce ne serait pas plus mal d'occulter les feux stop même si, pour des "bleus" comme nous, c'est bien plus sécurisant d'être averti quand celui qui est devant met un coup de frein !
Debriefing : Alors ? Vos premières impressions ?? Gregory essaye bien d'insister sur la transposition entre cette expérience sur circuit et le comportement sur route ouverte mais ... on n'y croit pas beaucoup. On a tous (ou presque) envie de voir son chrono, de sortir le genou, le coude, de prendre l'aspi dans la ligne droite et de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur :-))) Certains s'en cachent et essaient de faire croire qu'ils sont juste là pour améliorer leur position sur la moto, pour mieux connaître SES limites, alors que les limites c'est dans la tête comme chacun sait ...
11h00, deuxième run : même topo, deux tours "cool" avec le mono comme guide (toujours trop loin pour que je chope les bonnes trajectoires !). 1er tour en 1:41.521, 10ème et dernier tour du run en 1:32.463 soit 2.020 secondes de mieux que l'an dernier, waouwwwwww !!! Je constate qu'il me faut plus de temps que d'autres pour "me chauffer" et que je me fais régulièrement déposer dans la ligne droite par quelques motos plus rapides. Si je vais parfois un peu plus vite dans le sinueux, notamment dans le "corkscrew" que je négocie bien mieux que certains, car, oui, je suis négociant en tire-bouchons, je n'ai pas la puissance pour faire une vraie différence dans le rectiligne et me fais reprendre à chaque tour ! A quelqu'un qui se plaignait dans le debriefing de n'avoir qu'une 600 et qui demandait comment faire pour rester devant alors qu'il était manifestement plus vite dans les virages, un gars dans l'assistance a lâché : "T'as qu'à acheter une 1000 !!" Logique implacable et imparable qui a fait rire tout le monde. Malgré une météo encore mitigée mi-raisin, ça commençait déjà à chauffer sous les casques et les cuirs ... Avant le run suivant, j'ai déambulé dans les stands et je me suis notamment arrêté à celui des gilets airbag de la marque Helite . J'ai plutôt longuement discuté avec le type et quand j'ai dit que j'avais un copain qui en avait gagné un lors d'un concours, il m'a dit que c'est lui qui allait remettre le lot samedi prochain à 17heures ...
Comme j'avais laissé entendre juste avant qu'il ne le porterait probablement pas, je crains que la "cérémonie" ne se passe pas trop bien ! Désolé Speed !!
Rappel à l'ordre : "les jaunes sont attendus pour le 3ème run !!" Oufti, comme le temps passe vite. Et c'est vrai, en dehors comme SUR la piste, on ne voit pas le temps passer .. Sans doute parce que, sur la piste, on va plus vite que lui, pffff
12h20 donc, troisième run : j'espère que je vais ENFIN avoir un tour CLAIR, sans toutes ces chicanes qui roulent plus vite que moi ;-)) Verdict du chrono avant de monter dans la salle pour le debriefing : 1:31.276. Géniaaaaaal !! Près d'une seconde 2 de mieux encore !!! Ouais, mais ... les autres améliorent aussi et quand on regarde le classement général, sur 142 motards chronométrés, toutes catégories confondues, je suis ... hum ... au delà des 100 premiers ... Mais bon, on est là pour "transposer" du circuit vers la route et Lycée de Versailles, n'est-il pas ? Les chronos, ça compte pas, n'est-il pas ?? Le but n'est pas d'aller vite mais d'aller bien, n'est-il pas ??? Assurément, assurément !! Et indépendamment de cette relative déception, le plaisir de rouler sur cette piste est tellement plus important qu'on en oublie le reste ...
Voilà, c'en est terminé pour la matinée. Direction le buffet avec sa farandole de légumes et son trio de viandes. On découpe le bracelet qu'on avait mis autour de mon poignet à l'arrivée. On m'en rend un bout pour la boisson. Je m'installe au côté d'un inconnu qui était seul à table et je suis rejoins quelques minutes plus tard par mes deux "amis", n°6 et n°45 : BON APPETIT !!!!

12:26 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

26/05/2015

Journée FEDEMOT à Mettet !!

Une sortie peut en cacher une autre, c'est comme avec les trains de la SNCF !!
Voici d'entrée DE JEU, les photos de cette autre journée mémorable, à marquer de quelques cônes oranges ;-))

22:58 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

Givet, j'y étais !

Et donc, on a pris le café en terrasse et il a fallu qu'un de nous se lève en disant : "Bon, on y va ?" pour qu'on se décide à quitter la place ! Je me dis que dans quelques années, on se réunira comme ça, sur un banc public, et on devisera des heures durant et Dupont en oubliant que l'objectif était de faire une balade à moto ;-)))
On a rejoint le Domaine de Chevetogne qui était normalement le lieu de départ de la Wallançonne 2014 organisée par le club Moto 80. Je pense que Claude a demandé qu'on lui fasse parvenir le road-book mais, aussi improbable que ça puisse paraître, je n'ai pas son e-mail !! S'il me lit, il sait ce qu'il lui reste à faire !
En réalité, le road-book du Club Moto80, composé d'un a/ et d'un b/ partait bien de Chevetogne et son domaine pour aboutir à Givet au bout du a/ alors que le b/ poussait plus au nord jusque Maredsous : de quoi finir la balade avec une bonne bière d'abbaye ...
Et donc, on a roulé, roulé, roulé jusqu'à ne jamais atteindre Saint-Hubert finalement, et comme l'heure passait et qu'on commençait à tirer la langue de faim et de soif, Henri est sorti de la trajectoire pour nous emmener jusqu'à Libramont, face au Musée des Celtes où se trouvait un bistrot, opportunément appelé "Le Celtic" et où, paraît-il, ... hum ... la glace gooooooo !! Ouais, bon ...
On a longtemps attendu qu'on vienne prendre notre commande, on a longtemps attendu les plats, on a toujours attendu le supplément frites que Claude avait demandé et qui n'est jamais arrivé, on a dû aller réclamer la mayonnaise qui n'arrivait pas d'avantage, mais dans l'ensemble, si vous passez par là, n'hésitez pas à y faire une halte : la cuisine est correcte, les plats largement proportionnés (au point qu'en voyant sa salade aux lardons, Claude a préféré faire l'impasse sur les frites !) et l'accueil y est sympathique même si là, manifestement, le service était un peu débordé ... peut-être à cause d'un manque de saisonniers ?
Sachez que nous sommes passés notamment par
- (la route de la) SOY
- (si tu m'en donnes une je t'en) RENDEUX
- (t'as de beaux yeux tu sais, mais je préfère tes) BEAUSAINT
- (j'y suis) TILLET
- en passant, j'ai aussi vu ACUL ...
On se demande parfois pourquoi tous ces noms bizarres et l'origine de chacun d'eux ... qui se perd sans doute dans la nuit des temps, faute de Tripy ;-))
On a mariné là (elle a des poils en d'ssous des bras !!) jusqu'à pas loin de 15 heures et au moment de reprendre la route, Henri nous salua parce qu'il devait rentrer tôt, François nous salua parce qu'il ne comptait pas repasser par Givet, de sorte qu'à la première bifurcation, ils sont partis de leur côté pendant que Claude et moi, qui n'avions pas le road-book, avons pris la roue arrière de la TRIUMPH "Speedmaster" America drivée par Pierre alias Gull, hiver comme été d'ailleurs !
Le retour sur Givet s'est fait sur des routes sans charme véritable m'a-t-il semblé, si je me trompe dites-le moi !
A l'entrée de la ville, on a convenu de boire le dernier et en fait de dernier, ils furent deux !
On a jeté notre dévolu sur une "Dames de Meuse", une bière +/- locale d'après le serveur, même si en réalité elle est fabriquée à Purnode (près d'Yvoir) par la Brasserie du Bocq !
A la seconde tournée, déçus par la dame ambrée, Pierre est revenu comme moi à la blonde, alors que Claude opta pour un café.
On a longuement discuté de tout et de rien, avant de reprendre la route ensemble, jusqu'à l'entrée de Mettet où Claude a rejoint sa belle province de Namur pendant que nous retournions au plus profond de notre pays noir ;-)) par des belles petites routes bucoliques, hic !!
Car oui, il y a un hic : 2 b!ères, même si relativement espacées dans le temps, c'est un peu beaucoup pour votre serviteur. D'ailleurs, par souci de prudence, je suis resté bien calé au chaud derrière l'America de Pierre, car si je partais devant j'aurais sans doute péché par excès d'optimisme si vous voyez ce que je veux dire !!
Beau dimanche en tout cas : belle virée et bonne compagnie, que demandez de plus, hein ?!?

21:35 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/05/2015

Givet ou j'y vais pas ??

Ouais, telle était la question la veille du dimanche qui a précédé ce lundi ^^
Sachant que je participais lundi à la journée Fédémot sur le circuit de Mettet, il me semblait présomptueux d'espérer pouvoir me joindre à mes amis qui, eux, avaient prévu une sortie dimanche.
Finalement, malgré que ma Douce m'a fait comprendre plus qu'à demi-mot qu'elle m'en voudrait si je m'absentais ET dimanche ET lundi, j'ai pris sur moi de passer outre son ressentiment pour des raisons qu'il serait trop long d'expliquer ici et puis, cela ... ne ... nous ... regarde ... pas, tout-à-fait, Thierry !!
Comme je m'apprêtais à les rejoindre à Givet, sur le Quai aux Fours, à 10 heures, j'ai reçu un SMS de "Speed" qui me demandait si je participais à la sortie FMB au départ de Warisoulx (qu'on pourrait traduire en néerlandais par "où est Waar" dans la mesure où "où" se dit "waar" dans la langue de Vondel, voyez ??
Enfin, bref ...
Je lui réponds que j'ai rendez-vous où les potes iront pour prendre le départ d'une "resucée de la Wallançonne 2014"
Il me demande "où et quand" ce à quoi je réponds et il clôture la série de textos par Ok !!
On s'est donc retrouvés, Claude, François (nan, les claudettes n'étaient hélas pas de la partie !!), Henri, Pierre et moi à boire le premier sur la terrasse d'un café, face à la Meuse, car la journée promettait d'être radieuse ...
Voici d'ailleurs les photos qui en témoignent !!

A suivre !!
Ben oui, je suis lessivé ... Une journée de circuit ça vous défait un (vieil) homme ;-)

23:06 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Brèves de conteur, suite tardive !!!

Bonneville Newchurch Background.jpgPour en finir avec cette note inachevée, sachez juste que le gars qui m'avait hélé à la déchetterie n'était autre qu'un ex-vendeur qui avait oeuvré chez Performance Bike pendant les années où je roulais encore avec la Freewind.
Il s'était souvenu de moi, faut dire qu'il n'y avait qu'une Freewind orange en Belgique sans doute ^^
On a un peu parlé du bon vieux temps, il m'a dit qu'il travaillait maintenant comme représentant en produits chimiques mais qu'il ne désespérait pas d'ici quelques années de revenir à la moto. J'ai dit qu'une fois qu'on y avait goûté, on y revenait forcément tous un jour ou l'autre !!!
Maintenant que j'ai vu le commentaire de François, c'est vrai que j'aurais pu/dû/Q (^^) proposer toutes ces revues sur l'un ou l'autre site de seconde main mais je n'ai pas fait tilt et je ne suis pas habituė à "donner" pour "donner" voyez ?
Par les temps qui courent, on n'a plus rien pour rien, revoyez ?? Cela dit, à part une valeur "sentimentale", quelle autre valeur accorder à ces vieilleries ... Quoi que ... Quand je vois ce qu'on trouve chez Troc ou chez Cash Converter, je me dis qu'il y a toujours des gens pour vendre et acheter n'importe quoi !!

A part ça, je voulais ajouter que je m'étais inscrit à la Demo Tour Classics de Triumph qui se tiendra le week-end prochain chez Performance Bike. La possibilité est offerte d'essayer une Thruxton, une Bonneville ou une Scrambler ... Je me suis dit que pour "changer" une fois, je pourrais essayer autre chose qu'un trail et j'ai opté pour la Bonneville. Voilà sans doute une façon d'anticiper la retraite car je me verrais bien finir ma carrière de motocycliste sur ce genre de brêle ... Ceci dit, je peux me tromper et la porte est grande ouverte à d'autres catégories de deux roues, je ne suis pas sectaire ou alors il y a longtemps ou alors j'ai oublié ;-))

21:41 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

22/05/2015

Brèves de conteur ...

Sais pas mais je la sens pas trop la journée de lundi sur circuit ...
Est-ce parce qu'on annonce un peu de pluie ?
Est-ce parce que j'aurais finalement préféré une petite virée dominicale et cool avec les potes ? Ils viennent de faire pas loin de 8-9.000 bornes dans le sud et le Morvan et, alors qu'ils sont à peine rentrés, François demandait déjà jeudi : "Que faire ce week-end ?"
Est-ce parce que la Tiger, la Blanchette, ne mérite pas qu'on la maltraite, qu'on la bouscule en la poussant au rupteur. Elle n'est pas trop faite pour ça à la base mais plutôt pour l'escapade bucolique dans les chemins de traverses ...
Mais bon, c'est payé et de toute façon, une fois dans le feu de l'action, on ne pourra plus m'arrêter : run Albert, run !!

Autre chose : un peu la mort dans l'âme, dans le but de faire un peu de place dans l'armoire à "d'autres choses de la vie", je suis allé au parc à conteneurs, que les français appellent plus prosaïquement la déchetterie, pour notamment me débarrasser d'un tas de revues du Moniteur de l'automobile mais aussi, et là c'est beaucoup plus grave, de magazines Moto 80, Moto et loisirs, Moto Journal, Moto Revue, Moto Rossi, MotoRola, etc ...
Quand je vois la fin qu'ils font, j'ai bien envie de ne plus en acheter...
Alors que je vidais mon coffre, j'entendis un grand Bonjour ! et je vis un gars dont la tête me disait quelque chose mais qu'une fois encore je n'arrivai pas à situer. L'âge n'aide pas, croyez-en un vieil homme ;-)
A suivre ...


23:54 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

19/05/2015

Joséphine Studebaker ...

STUDEBAKER HAWK.jpgDimanche, alors que j'étais accroupi ou assis tailleur dans l'allée, occupé à ôter les mauvaises herbes qui s'insinuent vicieusement dans tous les joints qui serpentent entre les pierres bleues, j'ai entendu un bruit, un gros bourdonnement, une espèce de sorte de grondement velouté, et j'ai compris qu'un véhicule "hors du commun" nous faisait l'honneur de descendre la rue ... qui est en "circulation locale" soit dit en passant !!
Et de fait, c'est une STUDEBAKER Hawk qui est passée par chez moi telle une machine à remonter le temps, il remontait alors qu'elle descendait, voyez ? Elle éveilla une fois encore cette envie de oldtimer qui me hante régulièrement jusqu'à ce qu'une odeur nauséabonde assaille mes narines. Se pourrait-il que ce splendide 8 ou 12 ou 24 cylindres (?) carbure à la 2 temps, 3 mouvements ?? Se pourrait-il que la plus belle femme du monde lâche d'épouvantables pets pestilentiels ??
Et de remercier le progrès, les pots catalytiques, les injections hyper-calibrées, les filtres à particules et à pollen ... ainsi que ma compagne de tous les jours !!

23:49 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

17/05/2015

Résultats des courses ...

MOTO 3

Podium : 1. FENATI -2. BASTIANINI -3. BAGNIAIA
3 italiens, 3 Fratelli d'Italia (PAM PADABAM PADABAM PADABAM PAMPAM PAMPAM !!) et pas de Marseillaise : hélas pour nos amis et voisins, QUARTARARO a chuté après un high-side à quelques tours de la fin. Les 2 autres français en lice, DANILO et MASBOUS ont d'ailleurs chuté également alors que "le petit belge", Livio LOI, termine 13ème et engrange ainsi 3 points. Espérons que ça lui portera bonheur pour la suite. Espérons aussi que cette victoire du team Sky inspire LE PATRON !!!

MOTO 2

Podium : 1. LUTHI - 2. RABAT - 3. ZARCO
Le calme ZARCO n'a pas pu rivaliser avec un LUTHI au-dessus de la mêlée aujourd'hui. Quant à RABAT, il est resté longtemps derrière le français pour terminer finalement quelques hectomètres devant sur la ligne d'arrivée ...
Xavier SIMEON termine 8ème après une course ... d'attente ^^
motogp2015
MOTO GP

A noter, les positions au warmp-up : MARQUEZ, LORENZO, IANNONE, DOVIZIOSO, SMITH, PEDROSA, ROSSI, VIÑALES et REDDING.
MARQUEZ et les deux ANDREA confirment alors que ROSSI semble galérer encore avec son set-up. And where is Cal ??

Podium : 1. LORENZO-2. ROSSI - 3. DOVIZIOSO

Départ un peu chahuté, les Honda et les Yamaha essayant d'entrée de se placer devant les Ducati qui... deviennent incontournables ! A ce petit jeu, MARQUEZ se loupe un peu et LORENZO change de ligne pour faire place nette. Il se retrouve devant et ne quittera plus cette position. Belle remontée de ROSSI, comme d'habitude serait-on tenter d'écrire. Pas de regret à avoir car je pense qu'à la régulière, il n'aurait pas été en mesure de faire mieux que son équipier dans le team YAMAHA Movistar ...
MARQUEZ a très probablement rencontré un souci, peut-être au niveau du freinage. Il a longtemps mariné en 6ème position, derrière IANNONE et SMITH sur lesquels il est revenu en fin de course. Si SMITH n'a pas opposé trop de résistance, ce ne fut pas le cas d'ANDREA !
On a eu droit à une superbe et féroce bagarre entre les 2 hommes qui se sont dépassés maintes fois avant que MARC ne s'impose enfin devant le pilote Ducati, encore convalescent après sa lourde chute lors des essais au Mugello.
L'autre convalescent, PEDROSA, a chuté en début de course. On a eu bien peur pour le coup mais il s'est relevé, est reparti et a fini 16ème ... derrière BAUTISTA qui ramène encore un précieux point à la casa Aprilia qui en a bien besoin pour le moral des troupes !!
ROSSI perd 5 points au championnat par rapport à LORENZO mais creuse l'écart sur DOVIZIOSO et MARQUEZ ...
Il arrivera sur "ses terres" en tête du classement général !!



12:12 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

16/05/2015

Le Mans, brothers !!

pedrosa 2015 le mans.jpgA ne rater sous aucun prétexte et, donc, interdiction de sortie dominicale demain, les grands prix de Moto3, Moto2 et Moto GP. Les trois courses promettent du rififi les loulous ;-))

Les grilles :

- en Moto3

1. QUARTARARO - 2. NAVARRO - 3. BAGNAIA
4. KORNFEIL - 5. FENATI - 6. DANILO
7. ANTONELLI - 8. OLIVEIRA - 9. VINALES

La sensation c'est la pole du français Fabio QUARTARARO. Ce tout jeune prodige est d'ores et déjà considéré comme le futur MARQUEZ par la plupart des observateurs. Si sa pole du jour est un peu chanceuse, aidé qu'il fut par la pluie qui est arrivée en tout début de séance qu'il avait commencée "en trombe", il ne démérite pas pour autant car il a déjà montré quelques splendides choses dans les courses précédentes. Cela risque d'être mouvementé dans le peloton quand on voit que des VASQUEZ et des KENT sont relégués en tout fond de grille, pour les mêmes raisons qui ont profité à Fabio, sauf qu'en ce qui les concernent, ils ont trop tardé à s'élancer pour la session capitale ! A noter que "notre" Livio LOI décolle de la 22ème place. Et donc, peut-être une Marseillaise en Moto3.

- en Moto2

1. RINS - 2. LOWES (chrono identique !) - 3. ZARCO (+0.108)
4. RABAT - 5. NAKAGAMI - 6. LUTHI
7. SALOM - 8. SIMEON - 9. SIMON

Là aussi, qui sait, peut-être une Marseillaise !! En conférence de presse, ZARCO qui, dois-je le rappeler, mène au Championnat, a dit qu'il essaierait bien entendu de gagner mais qu'il ne tenterait pas le Diable s'il voyait qu'il était moins rapide que ses adversaires, les "gros points" étant in fine sa priorité !
Souhaitons au passage à "XS" d'être sur le podium !!

- en Moto GP

1. MARQUEZ - 2. DOVIZIOSO - 3. LORENZO
4. CRUTCHLOW - 5. IANNONE - 6. SMITH
7. ROSSI - 8. PEDROSA - 9. PETRUCCI

Marc MARQUEZ a relégué le 2ème à plus d'une demi seconde. DOVIZIOSO comme LORENZO estiment qu'ils auraient pu mieux faire, le premier parce qu'il n'était pas trop "smooth" sur sa moto alors que le second a rencontré des problèmes électroniques sur sa M1. Et c'est vrai que MARQUEZ s'est vraiment "arraché" pour obtenir cette pole : il était en travers dans tous les virages ... un peu comme à son habitude d'ailleurs ;-)
Toutefois, de son propre aveu, le rythme de LORENZO est bien meilleur et apparemment il le désigne comme l'homme à battre demain, un peu comme à Jerez il y a 15 jours ...
Reste qu'il ne doit pas oublier les DUCATI, qui sont bien présentes, DOVI confirmant qu'il sera là pour se battre pour le podium. Reste qu'il ne doit pas oublier non plus "the doctor" qui, l'air de rien, progresse à son rythme et qui pourrait revenir dans celui des autres pendant la course. Faut-il rappeler que lors des 2 courses qu'il a gagnées (au Qatar et en Argentine) il partait de la 3ème ligne ??
Et quid de CRUTCHLOW et SMITH, qui ne cessent de progresser, courses après courses ?
Et quid de PEDROSA qui revient aux affaires après 3 forfaits pour cause d'opération chirurgicale ??
En vérité, je vous le dis, ça promet d'être chaud, chaud !! C'est tout ce qu'on souhaite en tout cas !!!

21:30 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : motogp2015

Un jour à Valbonne ...

DSC00649.JPGPas l'habitude de partager ma vie privée, vous en conviendrez. D'ailleurs que savez-vous de moi au juste ? Rien !!
Ce blog n'est pas un journal intime quoi qu'en pensent ou en disent certains.
Néanmoins, lorsqu'il s'agit de partager quelque chose qui n'est pas totalement hors sujet par rapport à la ligne de conduite de ce blog, même si l'album duquel je vais vous donner le lien incessamment sous peu est tiré d'un séjour en vieux amoureux quelque part dans le sud de la France, je n'hésite pas ou presque ...
Voici donc le lien vers les photos ramenées du 3ème jour de notre séjour à Châteauneuf-Grasse, qui était en réalité et véritablement notre premier jour sur place vu que nous y sommes descendus en 2 jours !!
Ce jour-là, nous avons dévalé à pied les routes (parfois à 25% de déclivité) qui menaient à Valbonne et où nous avons eu la chance de "tomber", c'est le mot, sur un marché aux puces en ville et une brocante de veilles pièces auto-moto sur un grand parking un peu à l'écart, une brocante accompagnée d'un rassemblement de oldtimers.
Je ne sais pas si on est tous comme ça nous les hommes, mais il arrive un âge où, autant on reluque les belles jeunes femmes avec envie, autant on se passionne pour les veilles caisses ...
Allez comprendre ;-))

19:01 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

13/05/2015

Out of Africa ...

AFRICA TWIN.jpgSi le film est sorti en 1985, la première Africa Twin, puisque c'est bien entendu d'elle qu'il s'agit, est apparue en 1988 avec un bicylindre de 650 cm3. En 1990, sort la version 750 qui n'évoluera pas beaucoup jusqu'à la fin de sa commercialisation en 2003. Depuis lors, seuls quelques nostalgiques la pleurent. A croire néanmoins qu'ils ont versé des larmes de crocodiles dont les eaux sont remontées jusqu'aux décideurs de Tokyo car, après 12 longues années d'absence, la marque ailée s'apprête à sortir la nouvelle Africa Twin.
Elle va sans doute remplacer définitivement la vieille Varadero née, faut-il le rappeler, en 1998 et qui, sauf erreur, est toujours au catalogue.
Car si l'Africa Twin de l'époque était restée sur un 750cc, la nouvelle venue reprend la cylindrée de la Varadero justement. Ceux qui désirent moins de "cubic inches" n'auront qu'à se rabattre sur l'éternelle Transalp, toujours au catalogue également !
Alors, cette "True Adventure" comme l'ont qualifiée les gens de chez Honda depuis qu'elle est apparue "soigneusement" camouflée sous des couches de boue lors de divers salons, qu'est-ce qu'elle a dans le ventre au fond ?
Et bien, à ce stade de la campagne de lancement, on ne sait rien ou presque : suivez ce lien et vous en saurez aussi peu que moi ;-))
Fini le "V", c'est un bicylindre parallèle qui se cale dans le cadre : Didier va encore dire qu'ils copient la TDM mais, sauf erreur, ce sont les anglais qui, dans les années 50, ont exploité au mieux cette technique, plus légère, plus compacte et moins coûteuse ...
Une boîte DCT évoluée pour mieux répondre à la vocation tout chemin de la mécanique sera de la partie pour les fatigués de l'embrayage.
Pour le reste, s'il est vrai qu'on peut difficilement juger sur base de 2 photos, on peut d'ores et déjà légitimement estimer qu'elle semble faire de l'oeil à la Tenere 1200 de la concurrence même si le "visage" de la Varadero n'est pas loin non plus pour rester dans la même maison.
Gageons qu'elle sera immédiatement mise en face de la référence de la catégorie (clin d'oeil asymétrique à qui-vous-savez) et qu'elle ne résistera pas à la critique même si elle ne déméritera pas !
A la suivante !!!!!

23:44 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

12/05/2015

Back to business ...

tiger-xrt-orange-2015.jpgC'est ce que je fais en revenant à mes moutons ... après une escapade en couple, en 4 roues et dans le sud de la France !
C'est ce que fait aussi la marque d'Hinckley en multipliant à l'envi les versions de sa Tiger 800.
Si on remonte aux origines de la Tiger 800, il y avait la ... 800 et la 800 XC, une version "routière" et une version "cross country" qui se rapprochait donc d'avantage d'un "vrai trail", même si cette appellation n'est pas d'origine contrôlée ^^ et reste sujette à âpres discussions quant à son acception ;-)
Là, il y a à peine quelques mois, à l'occasion des salons de fin de saison 2014, TRIUMPH nous a présenté 4 "nouveaux modèles" de sa Tiger, dorénavant déclinée en XR, XC, XR-x et XC-x.
Autant c'était clair avant avec 2 versions dont une estampillée "X" pour "Cross", autant là, on se perd dans les grands "X" et les petits "x", sans compter les suffixes !!
En gros, on garde deux versions plus ou moins dédicacées route (XR) ou tout chemin (XC) sur lesquelles à peu près tout a été peaufiné par rapport aux modèles sortis fin 2010, et auxquelles le constructeur a greffé deux versions "x" qui comportent, comme qui dirait, des options obligées. A savoir qu'avant, on pouvait doter à sa guise la machine de base d'une kyrielle d'accessoires plus ou moins utiles (une cinquantaine si je ne m'abuse), alors que maintenant, en choisissant le "x"" on opte finalement pour des packs imposés !
Ce n'est pas tout-à fait juste, car le "x" intègre également des choses auxquelles la version de base n'a pas droit, comme les différentes cartographies d'injection si je ne m'abuse ...
Et bien, non contents d'avoir singulièrement compliqué la vie des acheteurs (et des vendeurs en concessions), les commerciaux d'Hinckley ont trouvé qu'on pouvait pousser le bouchon un peu plus loin encore.
Et nous voilà maintenant avec deux nouvelles versions, la XRT et la XCA dont l'équipement supplémentaire est décortiqué par les gars de MotoNetCom !!
Le "T" c'est pour le five o'clock "Touring" et le "A" pour "Adventure", les options ajoutées exacerbant chacune le caractère tourisme ou aventure de ces nouvelles venues. Pour l'occasion, on voit apparaître deux nouvelles couleurs, l'orange "intense" (XRT) et le vert "Khakki" (XCA), histoire de faire baver ceux qui auraient voulu une XR orange ou une XC verte !!
J'avoue que cette manière de faire, même si elle relève sans doute d'une savante étude marketing, n'est pas trop de mon goût et j'espère aussi, que l'acheteur peut encore "faire son marché" en choisissant les options dont il a envie, et seulement les options dont il a envie !!
Pour le reste sachez :
-que mes potes sont revenus de leur périple dans le sud de la France (dixit François) ou du GolfE (avec un "E") du Lion (dixit Henri) et qu'ils ont ramené de belles photos et des comptes-rendus à voir et à lire sur leurs sites;
-qu'ils repartent dès jeudi pour un aller/retour dans le Morvan : je me voyais bien les accompagner pour un bout de chemin mais on annonce une météo de chiotte ... à confirmer !
-que nos amis de Cap Moto sont en cours de reconnaissance du voyage en Irlande, que des photos sont déjà en ligne sur le site et qu'elles sont M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E-S au point que je les ai toutes "likées" ^^
-que s'il va falloir attendre jusqu'au 15 juillet pour ce voyage, j'ai quand même quelques trucs "sur le feu", histoire de patienter comme :
-la sortie sur le circuit de Mettet le 25 mai;
-avant ça peut-être, dès le 17 mai, une balade "F.M.B." au départ de Ciney
-une autre le 24 mai (hum !) au départ de Warisoulx pour les Vallées Namuroises
-les 30 et 31 mai : essais Bonneville, Scrambler et Thruxton chez Performance Bike, de façon à choisir la bécane qui m'accompagnera pour la fin de ma vie de motard ;-)
-les 6 et 7 juin, FMB toujours, la "Ronde des 1000 kms" au départ de Nismes
-le 13 juin : rencontre TRIUMPH à Wavre, au Rick's place
-le 28 juin : Dinant, La Mosane (FMB) ...
Faudra faire des choix, c'est sûr, et du choix nait la frustration, c'est aussi une chose sûre comme on dit chez Brantano !

23:05 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

10/05/2015

Châteauneuf-Grasse ...

Le 7/05 a été exclusivement consacré à la visite de Cannes, son festival, sa Promenade des anglais, etc ...
Le 8/05, avant de descendre sur Antibes, on a fait un crochet par Biot (prononcé "Biotte" contrairement au viaduc de Garabit prononcé "Garabi" et non "Gare à Bites !"
Et le 9, on est rentrés par la voie la plus rapide, celle de la transhumance touristique : près de 1.100 km dont 90% sur autoroute pour quelque 80€ de péages soit l'équivalent d'une nuitée dans un deux étoiles et demie avec copieux petit déjeuner ou d'un bon resto ...
Aujourd'hui, sur l'invitation de ma soeurette, on a dignement fêté les mamans !!
Demain, c'est reparti mais ... c'est juste pour un petit tour : la semaine de travail sera courte, une manière de s'y remettre en douceur ;-))

23:41 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

06/05/2015

Coucouroucoucou ...

Hier, NICE : une ville qui porte définitivement bien son nom, dont le front de mer, aussi appelé la Promenade des Anglais, laisse admirer quelques hôtels de très haut standing et dont les ruelles et les monuments chargés d'histoire ne laissent pas le promeneur indifférent.
Aujourd'hui, balade dans l'arrière pays avec Mougins, Auribeau-sur-Siagne, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Vallier-de-Thiey, Gourdon, les Gorges du Loup et retour sur Vallebonne et Châteauneuf : des routes à refaire avec un guidon entre les mains !!! Dans la journée, les températures oscillent entre 20 et 24 degrés, ce qui est parfait pour des gens du nord comme nous qui n'ont pas le soleil dehors :-)

21:58 Écrit par Alberto | Commentaires (0)