23/11/2015

Mille et un ans ...

D'une marque italienne à l'autre, de Benelli à Ducati , il n'y a qu'un Pô à franchir.
Chez les rouges les nouveautés sont nombreuses et s'il n'y a pas, à proprement parler, de véritable nouveau modèle, ça ne se limite généralement pas à de simples "liftings".
Par exemple, en ce qui concerne la toute récente Scrambler si une "Flat Track Pro" est ajoutée au catalogue avec un pot Termignoni et quelques aménagements cosmétiques, il faut ajouter une version Scrambler 400 "Sixty2" , forte de 41 chevaux mais presqu'aussi lourde que la 800 sans compter qu'on l'annonce en France au prix de 7.990 € ce qui, il faut bien l'avouer, la positionne plutôt mal par rapport aux machines de même cylindrée de la concurrence !!
Une X Diavel , plus diabolique encore fait son apparition avec un "Testastretta" poussé à 1.262 cm3 et un prix d'attaque ^^ de 20.390 € ...
La famille Hypermotard voit sa cylindrée passer de 821 à 939 cm3, la puissance grimpant à 113 chevaux. En plus de la version standard, il y a la version SP ainsi que l'Hyperstrada, qu'on a tendance à oublier quand il s'agit de pseudo trails et qui pourtant joue ce rôle en mode sportif avec un équipement de circonstance. Le tarif démarre à 11.990 € en France.
Dans la même veine mais quelques crans au dessus, voici la Multistrada Enduro , la version "Adventure" de la désormais bien connue Multistrada. Réservoir de 30 litres, suspensions semi-actives au débattement augmenté de 30mm, mono-bras remplacé par un double bras oscillant allongé, garde au sol augmentée, la Multistrada semble taillée pour faire le tour du monde en moins de 80 jours ;-) On est à 21.590 € tout de même ...
ducati_959_panigale_une-500x375.jpgSignalons enfin une Panigale 959 , évolution de la 899 avec moteur Superquadro de 955 cm3 (il en manque 4 !!) à course allongée, puissance de 157 ch à 10 500 tr/min, couple de 10,74 Da.Nm à 9 000 tr/min, Euro4, poids à sec de 176 kg et de nombreuses assistances et modes de conduite, ABS, DTC, DQS, EBC, ajustables et déconnectables !!
On traverse l'Atlantique pour découvrir l'Amérique et sa marque emblématique Harley Davidson qui a remis la Road King ainsi que la Forty-Eight sur le métier, histoire de les faire rouler plus droit : pistons allégés, avants de cadre renforcés, plus grosses fourches, freinage Brembo avec répartiteur électronique, etc. Vous verrez qu'un jour elles viendront taquiner les hypermotards dans les Alpes !!
On traverse le Pacifique cette fois et on arrive chez les japonais de Honda .
africa-twin-01.jpgOutre la nouvelle Africa Twin en la personne de la CRF1000L dont on sait déjà beaucoup de chose mais qu'on aimerait voir à l'épreuve et en show-room, le géant nippon nous sort une CB500 F au style plus agressif et un équipement enrichi, un réservoir qui contient 1 litre de plus, un éclairage LED et un silencieux court. La gamme "X" est aussi passée sur la table d'opération. La 500X évolue dans son design, son équipement et sa partie cycle (bulle rehaussée de 100mm, éclairage à diodes AV. ARR., fourche réglable en précharge, levier de frein réglable et sélecteur modifié pour améliorer le passage des rapports). La 750X reçoit également une bulle plus haute, une fourche aux réactions plus linéaires, un amortisseur réglable en précharge, un éclairage LED, un coffre de réservoir à la capacité augmentée (+1L) et un look plus proche de la 1200X Crosstourer. Celle-ci passe à la norme Euro4, affine les réglages du DCT (+3), s'équipe d'une bulle réglable et d'une prise 12V. Son style évolue également dans le détail.
Demain on reste chez les nippons et on se penche sur le cas KAWA ;-)

A suivre !!

19:25 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

22/11/2015

Mille ans ...

mettiamoci in moto.pngOuais ...
Bien que ça ne fait que 3 semaines que je n'ai plus sorti la Tiger, j'ai comme le sentiment que ça fait déjà mille ans ...
Sentiment accru par le fait qu'il se passera sans doute un siècle ou deux avant qu'elle sorte du garage car, mine de rien, l'hiver approche à pas de loup !!
Quoique ...
Quoique !! Après quelques jours très venteux autant que pluvieux, aujourd'hui il a fait presque beau. Bon, le thermomètre n'a pas vraiment décollé, figé qu'il était autour de 5 ou 6° mais comme il faisait sec et presque lumineux, j'ai passé des heures au jardin à tailler quelques lauriers, étêter quelques arbustes, ramasser quelques branchettes et ... des tonnes de feuilles mortes !!
Ce faisant, l'idée m'est venue quelques fois à l'esprit que c'eut été une belle journée pour une virée motarde, voyez ?
Mais ce n'eut point été, alors que nous sommes loin dans l'automne, une bonne idée, car, comme disait l'autre, chaque chose en son temps et les grenouilles dans l'étang !!
Mille ans ...
Milan !! Et oui, Milan !! Le salon EICMA qui a fermé ses portes il y a moins d'une heure ...
Son slogan était : " Mettiamoci in moto ! " ce qui signifie "Mettons-nous en mouvement" avec un clin d'oeil appuyé aux deux roues évidemment ;-)
Bien que je n'en aie finalement pas trop envie, je vais malgré tout me lancer dans le collationnement des nouveautés qui sont apparues à cette occasion. Ne m'en veuillez pas si l'énumération n'est pas exhaustive, merci d'avance.
Aprilia-RSV4-RF-2016_postdx-500x375.jpgOn va y aller par ordre alphabétique, histoire d'être totalement impartial.
C'est donc Aprilia qui ouvrira le bal. La marque de Noale nous présente une RSV4 RF plus affûtée que jamais, en tout cas jusqu'au prochain salon ^^, toujours aussi compacte, forte de plus de 200 chevaux, plus high-tech encore, bardée d'électronique, le tout paramétrable via smartphone : où s'arrêtera le progrès, je vous le demande ?!?
Chez BMW , on s'est penché sur la récente Nine T pour en extrapoler une version Scrambler avec, pour l'essentiel, un échappement haut à 2 silencieux et des pneus plus sculptés. Elle garde par contre le flat-twin à air de 110 chevaux.
Les 700 et 800 GS ont subi quelques retouches cosmétiques avec des éléments métallisés, de nouvelles couleurs et pas moins de 5 hauteurs de selles sans compter la possibilité de surbaissement optionnel, de quoi satisfaire Mimi Mathy et le vert Shrek ;-)
bmw g310r.jpgVéritable "grosse" nouveauté chez les bavarois, la G310R , une petite moto équipée d'un 313 cm3, fort de 34 chevaux, pesant 158.5 kgs en ordre de marche et susceptible de venir jouer avec la cousine KTM Duke 390. Pensée à Munich, elle est fabriquée en Inde. Sa finition est semble-t-il correcte et les prestations devraient être avenantes avec une conso de 3.3 L/100.
benelli-trk502-2016.jpgBenelli est une marque italienne qui est .devenue très confidentielle alors qu'elle existe depuis des lustres. Je me rappelle d'une époque où je me trainais avec mon 4 temps Honda Amigo pendant que mon cousin Daniel filait sur son Benelli bleu : ça fait plus de 40 ans maintenant ...
Passons sur la "TNT", une sorte de Honda MSX 125, ainsi que sur la Tornado 302, au look de Kawa ER6-F, pour nous arrêter sur la TRK 502 . Voilà un engin digne d'intérêt pour peu qu'on soit ... intéressé par les trails en général et les trails légers en particulier ;-) Voilà une machine qui se donne clairement des airs de GS avec un réservoir de 20 litres et un accastillage très convaincant : double disque de 320 mm à l'avant, 260 mm à l'arrière, fourche inversée de 50 mm entièrement réglable. Elle est mue ^^ par un tout nouveau bicylindre de 500 cm3 de 48 chevaux, soit 0,2 de plus que la Guzzi V7 II de l'ami François ;-) Reste à connaître le prix. Quand on sait que la MASH 400 du même type est déjà à 6.000 €, on peut se demander comment elle va se situer par rapport à des V-Strom 650 ou des Versys par exemple ...
Il y a aussi un proto néo-rétro chez Benelli : la Leoncino . Beau cul, belle gueule, beaux galbes et même mécanique que la TRK 502 ou, comment rouler "différent" ...

A suivre !

19:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015

17/11/2015

Souper Europa Moto !!!!!

Ainsi l'ami Paul
A pris la parole !
Disons-le tout de go,
Il n'aime pas les micros ...
On l'a senti ému
Il n'a pas bien vécu
Cette "séparation"
D'avec son compagnon
De route, je le précise
Pour qu'il n'y ait pas méprise ;-)
Paul STEENBEEK.jpg
Il nous a donc confirmé que si Pierre-Yves avait choisi de se concentrer sur les formations et les stages, tout en n'excluant pas les balades d'un jour et les "remises en forme" sur circuit(s) (!!), en ce qui le concernait, lui, Paul STEENBEEK, aujourd'hui âgé de ...... joyeux printemps , il reprenait le flambeau pour continuer à nous organiser de beaux voyages !
Un grand Aaaaahhhhh !! de soulagement a rempli la salle et on a tous dû se retenir pour ne pas démarrer une gigantesque ola !!!
Pour répondre à certaines exigences de responsabilité entre autres, il a dû trouver un autre nom et c'est EUROPA MOTO qu'il a choisi pour ce nouveau bébé.
Bon, faut pas s'inquiéter, ce n'est pas qu'il doive tout apprendre le bébé en question, hein !
Il sait déjà "quelques choses de la vie", voyez ? Il sait déjà parler, il sait déjà marcher et même rouler, et même qu'il a déjà un paquet de kilomètres derrière lui, il sait déjà nager loin, genre traversées de la Manche, de la Mer d'Irlande ...
En fait, il n'a en réalité pratiquement plus rien à apprendre, si ce n'est à se débrouiller un peu plus "tout seul". Et même là, il est presque sûr de pouvoir compter sur quelques bonnes âmes pleines de bonne volonté, prêtes à lui filer un coup de main si nécessaire ... Noelle MOLLEKENS.jpgD'ailleurs, il a déjà dégoté une "secrétaire" en la personne de Noëlle avec laquelle j'ai eu le plaisir de partager quelques agréables kilomètres lors de notre périple en Auvergne, en même temps que Roger et Philippe.
Si elle est aussi efficace en paperasse qu'elle l'a montré sur les petites routes auvergnates, ce dont je ne doute pas un instant, il est clair qu'il n'aura qu'à se féliciter de s'être adjoint ses services !!
A ce propos, grosse nouveauté par rapport à "avant", il s'est également adjoint les services d'une agence de voyage qui porte bien son nom puisqu'elle s'appelle "Service Voyages" .
Voilà qui lui permettra de se décharger du travail ardu qui consiste à réserver les hôtels.
Il pourra dès lors se concentrer essentiellement sur les road-books pendant que l'agence fera les recherches en matière d'hébergements.
Ceci n'est par contre pas sans conséquence(s) sur le choix de ceux-ci. Si Paul imposera une fourchette de prix, l'agence se limitera à proposer 2 ou 3 choix maximum alors qu'auparavant, il n'était par rare que Paul écrive à des douzaines d'hôtels ...
Il est aussi d'ores et déjà question de NE PLUS DEDOUBLER aucun voyage et de limiter le nombre de participants à 45.
En plus, le nombre et le type de chambres sont également prédéfinis avec 12 chambres doubles, 8 chambres "twins" et 5 chambres "simples".
Si cela se confirme dans les faits, autant le dire tout de suite, ça va devenir très compliqué d'être du voyage et cela va générer pas mal de frustrations !!
D'où le "radicalisme" dont je parlais dans mon post précédent, voyez ??
D'où la raison pour laquelle, alors que je suis rentré de Thorembais-St-Trond à 2 heures du matin, j'ai directement saisi ma tablette pour m'inscrire aux voyages que je comptais faire en 2016 !! Paul avait demandé à ce qu'on attende lundi pour ouvrir le nouveau site qui devait encore être peaufiné, mais je n'ai pas pu attendre et, sauf erreur, j'ai été le premier à tester l'inscription en ligne !!!
Le moment est venu de vous donner le lien vers le nouveau site d' EUROPA MOTO. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'on n'est pas dépaysé par sa présentation qui ne diffère guère par rapport à ce que nous connaissions et c'est tant mieux car on y voyage agréablement ;-))
Entre charentaises, encore merci à Paul de mettre mon modeste blog en exergue sur son site !!
Et donc, après nous avoir briefé sur la nouvelle structure, il en est venu tout naturellement à dévoiler le programme de 2016.
Bien qu'il soit déjà en ligne sur le site, voici un résumé de ce qui nous (vous) attend :

14>16 mai : le Musée PORSCHE (Stuttgart)
Le 22 mai : le Neyla Day (à la mémoire de Neyla disparue beaucoup trop tôt)
16>26 juin : la Slovénie
17>22 juillet : les Cornouailles
06>10 août : le Thuringen (D)
03>11 septembre : la Route des Grandes Alpes & le Verdon

Perso, sans avoir pris le temps d'en discuter sereinement avec ma "ferme et douce" épouse, ni même de se concerter avec les copains, j'ai pris une sérieuse option sur la Slovénie et les Grandes Alpes. Je n'exclus pas non plus un crochet par le Circuit des Ecuyers en avril (du 24>26) avec "Cap Moto" cette fois, ainsi que les traditionnelles sorties "Cap Moto Tour" (20/03) et "Offrez-moi la Lune" (17/04). Pour le "Cap Moto Trophy" par contre, ça risque d'être chaud vu les 2 grands voyages auxquels je suis déjà inscrit. Bah, de toute façon, j'ai pratiquement fait deux fois plus de kilomètres que nécessaires en 2015, c'est comme si j'avais déjà participé au Trophy de 2016 ^^
Et puis se sera l'automnale et le souper 2016 ... mais on en est encore loin !!
Par contre, là, maintenant, tout de suite, c'est le Salon de Milan qui ouvre ses portes au grand public ce 19 novembre. Les professionnels ayant pu en profiter avant nous, on a déjà droit à pas mal de choses sur les divers sites spécialisés. Je vais essayer d'épingler les diverses nouveautés et les partager ici même incessamment bientôt tout d'suite ;-))

22:20 Écrit par Alberto | Commentaires (5) | Tags : souper cap moto 2015

16/11/2015

Souper Cap Moto, Europa Moto !!!!

tn_DSC01865.jpgEt donc, je me pointe à 18h54 et range la Golf dans le parking de l'InterMarché, face au restaurant.
Je salue Paul, Pierre-Yves et Noëlle, debout derrière des hautes tables rondes, qui distribuent des bandelettes colorées avec nos noms et les choix qu'on a dû opérer à l'avance dans les divers plats proposés, ainsi que les 2 tickets boissons d'une valeur de 5€ chacun.
Ainsi donc, voilà pour ceux qui estimaient que 45 € pour le repas c'était "trop cher", et qui ont fait l'impasse sur la soirée juste pour cette seule et mesquine raison : pour 35 € l'apéritif était offert (j'ai au moins bu 3 Khir), apéritif accompagné d'excellentes mises-en-bouche servies et resservies à l'envi, après quoi venaient l'entrée, le potage, le plat, le dessert ainsi que le café, le tout de très bonne facture ... A signaler qu'il était en outre possible de reprendre du potage et de la viande !
Je serais moi-même mesquin je dirais que les pré-inscriptions devraient tenir compte de la présence OU PAS à ce souper, ça ferait déjà un bel écrémage !! A moins d'un cas de force majeure ou d'un certificat médical avec sortie interdite, tous les absents seraient d'office versés dans une file d'attente. Ouuuuuuuh, que je suis vilain ! Struggle for ride !! Vous comprendrez mon "radicalisme" tout à l'heure ...

J'étais installé à la table N°4 avec Dédé, Jean-Louis, Karine, Paul, Murielle, Michel, Claude, François, (et non les Claudettes n'étaient pas de la partie !!), Roger et Chantal. Paul était installé comme "chef de table".
Je connaissais tout le monde, au moins de vue, ce qui est un des avantages des formules où l'on n'accepte qu'un nombre restreint de participants.

Sur deux larges écrans plats, des diaporamas défilaient avec toutes les photos de la saison 2015. Paul a passé un temps bête à faire une sélection dans plus de 7.000 clichés qu'il a tirés lors des diverses activités de l'année. Je ne suis pas sûr qu'on y ait beaucoup prêté attention mais pouvait-il en être autrement, à moins d'organiser un jeu de devinettes pour découvrir les divers endroits visités ??

nabila.jpgLe moment arriva où la cloche tintinnabula (nan, Nabila n'était pas là et ce n'est pas une cloche !) ... signe qu'un speech était imminent.

C'est l'éminent Pierre-Yves qui a d'abord pris la parole sur un ton moins enjoué que d'habitude. D'abord il a évoqué les horribles évènements survenus à Paris, pour les familles des victimes desquelles nous avons toujours une pensée émue, puis il embraya sur la saison passée avec évocation de toutes les activités et notamment le Trophy auvergnat où je m'illustrai particulièrement n'est-ce pas ... J'ai d'ailleurs dû me lever pour saluer la foule en délire ;-)
Ensuite il s'agissait de parler de l'avenir et là, il nous a (je pense) tous surpris et cueillis presque à froid. J'ai même cru à un moment que c'en était bel et bien fini de la belle aventure Cap Moto ... jusqu'à ce qu'il précise qu'il allait personnellement abandonner la partie Voyages, Voyages pour se consacrer exclusivement aux formations et stages, toutes activités qui constituent son véritable "gagne-pain" et auxquelles il n'avait plus le temps de se consacrer ...
Dont acte !!
C'est à ce moment-là qu'il a appelé l'ami Paul à la barre !

22:14 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : souper cap moto 2015

15/11/2015

Souper Cap Moto !!

C'était donc la dernière "activité" de l'Amicale CAP MOTO cette année, autant dire qu'elle était immanquable à mes yeux !
Ceux qui ont fait l'impasse sur cet évènement, le plus important depuis que l'Homme a marché sur la Lune, n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes car on y a appris des choses qui ne seront pas sans conséquences sur les inscriptions aux activités prévues en 2016.
Mais commençons par le commencement, car il en faut bien un pour structurer un récit : commencer par la fin, on n'a jamais vu ça ... sauf peut-être chez Columbo, n'est-il pas ?
Ceux qui s'étaient acquittés de la somme convenue, étaient attendus entre 19 et 19h30 à la "Ville de Wavre", un restaurant-brasserie situé sur la Chaussée de Charleroi au n°28 à Thorembais-St-Trond, dans le Brabant Wallon.
Je suis arrivé sur place vers 18h54, histoire de ne rien rater de la soirée ...
A suivre !

22:03 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : souper cap moto 2015

08/11/2015

"Day D", épilogue ...

Outre les commentaires de notre DDR qui s'étonnait de la relative passivité de MARQUEZ tout au long de la course derrière LORENZO, voyez ce qu'on écrit sur Moto Station :
Le verdict de Valence a été rendu et il a tourné à la faveur d’un Jorge Lorenzo qui a remporté une victoire qui lui offre le titre mondial sur un plateau. La question qui restera est de savoir si ce dernier a été porté par un Marc Márquez qui l’a suivi comme son ombre sans jamais porter une attaque tandis que Dani Pedrosa a fait une fin de course époustouflante susceptible de lui offrir une troisième réalisation cette année. Mais son équipier s’est fortement défendu…
No comment, no comment, mais comme disait l'autre, il n'y a pas de fumet sans feutre ...
Cela dit, Moto Station avait eu le malheur de sortir un article plutôt "anti Rossi" il y a quelque temps et les oreilles du journaliste responsable du papier sont encore rouge vif tant on les lui a tirées. Il est clair qu'il vaut mieux surfer sur la majorité ... La question est de savoir "Qu'est-ce qu'on attend d'un journaliste ?" L'autre question touche à la liberté d'expression et là, on n'est pas rendu, Dudu !!
Tiens, allez, un autre extrait tiré d'un article sur GP INSIDE :
Tout derrière, Valentino Rossi remontait jusqu’à la quatrième place mais comme on s’en doutait, c’était là sa limite. Il devait alors espérer que Marquez et Pedrosa jouent leur carte en s’attaquant à Lorenzo mais si le second, d’abord lâché avant de revenir comme un boulet de canon, a joué crânement sa chance, le rôle du premier restera obscur jusqu’au bout. Revenu dans la roue du pilote Yamaha, il n’aura pas tenté d’attaque. Par complaisance, par infériorité ? Les faits disent qu’il n’y est pas parvenu. Il n’aura finalement réagi qu’une seule fois, lorsque son équipier a porté une attaque sur lui. Mais les faits sont là et on ne traitera que les faits ! Jorge Lorenzo est champion du monde au terme d’une course parfaite et en s’étant montré supérieur à Valentino Rossi.
Les faits sont là en effet mais no comment, no comment : le fumet est de plus en plus odorant, n'est-il pas ??

Tiens, et que dire de la phrase de LORENZO qui disait, après course, que le titre devait rester en Espagne ? Fumet, fumet !! Mais noooooooon, mauvaise interprétation !!

Quant aux déclarations de Valentino ROSSI je préfère ne pas les reporter pour l'instant car elles sont plus incendiaires que jamais et l'huile sur le feu, ça suffit pour aujourd'hui. On va laisser reposer le truc et on va attendre des jours meilleurs ...
On aurait préféré le fumet du calumet de la paix, mais la hache de guerre a été brandie bien haut, hugh !!
Ne la cherchez plus, elle est plantée entre les omoplates de ROSSI ...

18:17 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

"D Day" ...

08:35 : Warm Up Moto3 : "Session delayed due to weather conditions. Session will start at 08:55
Non, il ne pleut pas. Juste du brouillard ... qui se dissipe rapidement.
09:27 : ANTONELLI - I.VINALES - KENT - VAZQUEZ - MCPHEE - OLIVEIRA - KHAIRUDDIN - KORNFEIL - OETTL
-le temps d'ANTONELLI : 1'40.086 alors que la pole est de 1'39.364;
-la séance de KENT a été écourtée (mais je n'en connais pas la raison, j'ai lâché l'écran pour déjeuner en paix;
-FENATI 17ème et QUARTARARO 20ème;
-Livio LOI fait le 14ème temps en 1'40.727 alors que son temps de qualif était de 1'40.496 ... Dans les points en course ?? Boh, on verra ;-) Il part 28ème aujourd'hui, sans doute une pénalité est-elle encore tombée avec la règle des 108%.
Warm Up Moto2 :
LUTHI - RABAT - RINS - LOWES - SALOM - BALDASSARI - ZARCO - FOLGER - PONS
-le temps de LUTHI : 1'35.689 alors que la pole, détenue par RABAT, est à 1'35.234
-Xavier SIMEON obtient le 13ème temps avec 1'36.432 soit 156 millièmes de mieux qu'en qualif ... Dans les points en course ?? Boh, on verra ;;--))
Warm Up MotoGP
09:53 : deux images : LORENZO avec les écouteurs dans le casque, ROSSI souriant en train d'écouter ceux qui l'entourent. Détail : non seulement il mouille ses bouchons en les portant à la bouche mais en plus il s'humecte l'auriculaire qu'il glisse dans l'oreille. Bonne technique car si on se contente de la première étape, comme je le fais souvent, le bouchon ne s'ajuste pas toujours parfaitement ...
09:55 : c'est parti !
10:25 : MARQUEZ - LORENZO - P.ESPARGARO - ROSSI - PEDROSA - CRUTCHLOW - IANNONE - SMITH - A.ESPARGARO.
-le temps de MARQUEZ : 1'31.062 alors que la pole de LORENZO est à 1'30.011
-LORENZO est en 1'31.383 et ROSSI en 1'31.618
-P.ESPARGARO a profité du sillage de ROSSI pour faire mieux que lui, m'a-t-il semblé ^^
-PEDROSA a l'air de galérer un peu aujourd'hui ... malgré une température bien plus fraîche.
-entre la 1ère place de LORENZO et la dernière de ROSSI sur la grille de départ, il y a 75 mètres. C'est peu si on oublie que 23 pilotes les séparent, soit une moto tous les "3 mètres et un pied" environ !!
-Dylan de MotoGP.com a dit qu'avec la différence de puissance et la boite seamless, ROSSI pourrait se retrouver dans les 10 premiers dès le premier virage, who knows !! Il pourrait tout aussi bien se retrouver dans les graviers car il y a, la derrière, quelques nerveux prêts à défendre chèrement leur place : croisons les doigts !
Messieurs, la Course !!!

Moto3
11:50 : OLIVEIRA a rempli son contrat en gagnant la course. KENT a fait avec ce qu'il avait aujourd'hui. Il a mariné longtemps 14ème avant de passer QUARTARARO, puis HANIKA et enfin son équipier ONO. Il aurait fini 12ème sans "l'intervention" de ANTONELLI (5ème) qui est venu jouer les faucheuses sur VAZQUEZ et FENATI alors 3ème et 4ème, ces 3 là finissant dans le gravier. KENT champion : ce n'était plus arrivé à un britannique depuis 1977 avec le sacre de Barry SHEENE en 500cc. Brillant, KENT say more :-))) Oui, ou alors : Yessss, we KENT !!!! Cela dit, il était grand temps que la saison se termine pour lui ...
Moto2
12:20 : Strike dans les premiers virages avec drapeau rouge et course rabotée d'un tiers, soit 18 tours au lieu de 27. SIARIN, pilote malaisien, a été évacué sur une civière. On croise les doigts car il a été touché par une autre moto et ça ce n'est jamais bon ... Nouveau départ à 12:45 !
13:15 : hum, course un peu insipide même si les acteurs n'ont évidemment pas démérité ;-)
J'ai vite descendu un "chicken AIKI noodles", histoire de tenir jusqu'au bout de cette épuisante journée de courses ...
RABAT gagne et c'est amplement mérité. RINS termine 2ème et confirme son titre de vice-champion. On a ensuite LUTHI, BALDASSARI, LOWES, SALOM, ZARCO qui n'a jamais trouvé le bon rythme, PONS et CORSI, SIMEON finissant, comme on dit, à la porte des points. ZARCO champion et c'est très bien ainsi. Il continuera en Moto2 l'an prochain alors que RABAT, lui, "monte" en MotoGP.
Moto GP
On commence les prières ;-)
!!! ROSSI NE PART PAS DERNIER !!!! Ouais, CRUTCHLOW partira de la pit-lane ...
24 laps to go : 7. Ros 46 ...
20 laps to go : 6. Ros 46 ...
19 laps to go : 5. Ros 46 ...
Plus que DOVIZIOSO à passer pour se retrouver derrière LORENZO, MARQUEZ et PEDROSA et reformer le carré d'as !!
Voilà qui est fait, mais le trio ibère est loin, loin devant !
Le rythme de LORENZO baisse ...
MARQUEZ à 3/10ème de LORENZO alors que PEDROSA, un peu décroché, tourne au même rythme.
Qui sait, qui sait ...
ROSSI ne revient pas, par contre devant ça ralentit et PEDROSA revient sur LORENZO et MARQUEZ.
Et si les 2 HONDA's mangeaient LORENZO dans les derniers hectomètres, mmmhhh ???
On y croit, on y croit ... Après la polémique-mac de ces dernières semaines, ça effacerait l'ardoise ... mais là, ça ne nous regarde pas, tout-à-fait, Didier !!
Et bien voilà : PEDROSA est bien revenu sur le tandem mais quand il a dépassé MARQUEZ, celui-ci s'est subitement réveillé, car il faut bien dire que jusque là il s'était contenté de suivre "gentiment" Jorge sans lui mettre la pression, voyez, il attendait peut-être les 2 derniers tours pour porter l'estocade ... mais du coup LORENZO a pu reprendre quelques mètres. MARQUEZ voulait sans doute gagner mais PEDROSA ne pouvait pas faire 2ème, voyez ?? Voyez pas ??? Faites les calculs et vous verrez !!!!
La polémique n'est pas éteinte, croyez-moi !!
Attendons la décision du T.A.S., ah ah ah !!!
Allez, Marcha Real et see you l'anno prossimo !!!

PS : j'ai renouvelé mon abonnement à MotoGP.com ... c'est dire si j'y crois encore ;-))))

08:47 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

07/11/2015

Les dés sont jetés ...

Jorge LORENZO en pole après un tour record du Ricardo Tormo, Valentino ROSSI en fond de grille qui chute dans son troisième run, la messe n'est pas dite, mais le curé indique déjà la sortie ...
Et donc après le grand "mess" de ces 2 dernières semaines, demain c'est la GRAND MESSE.
Vu qu'après ça il faudra attendre le 20 mars 2016 pour revoir des courses de vitesse à ce niveau-là, je pense que je ne vais pas en rater une miette demain ...

Voici le programme :

8:40 > 9:00 : Warm Up Moto 3
9:10 > 9:30 : Warm Up Moto 2
9:40 > 10:00 : Warm Up MotoGP
------
11:00 : Course Moto 3
12:20 : Course Moto 2
14:00 : Course MotoGP
-----
21:00 > 22:00 : FIM MotoGP Awards !!!

A noter :
- que si le titre en Moto2 est déjà acquis par le brillant Johan ZARCO, les jeux ne sont pas encore faits en Moto3 entre Danny KENT et Miguel OLIVEIRA car 24 points les séparent au classement. Si Miguel gagne et Danny se vautre, c'est le portugais qui pourrait s'adjuger le Titre. Peu probable en théorie, pourtant au vu des qualifs pas totalement impossible : si OLIVEIRA part sur la 2ème ligne en 4ème position, KENT de son côté va devoir ferrailler de sa 18ème place !!! Depuis Saint-Marin, l'anglais a totalisé 29 points pendant que son challenger en a comptabilisé 115 avec 3 victoires et 2 deuxièmes places. Ce n'est donc pas du tout cuit !!
- que "nos belges" ne brilleront pas demain : 23ème place pour Xavier SIMEON et 25ème pour Livio LOI, ça le fera pas, c'est sûr !!
- qu'il devrait faire un peu plus frais demain et que ça devrait resserrer les rangs devant, les HONDA souffrant un peu plus de la chaleur de la piste.
- que LORENZO m'est apparu fort tendu. Il a avoué qu'il dormait mal depuis 2 semaines et que pour bien dormir cette nuit, il aurait peut-être besoin d'une pilule ... J'ai souvenir d'un ami qui abusait des somnifères et qui ne tenait plus la route le lendemain, j'dis ça, j'dis rien !!
- que NAKAMOTO (big chief au HRC) a fait risette avec LORENZO dans le parc fermé après la séance d'essai et ... que ça n'augure de rien du tout pour le futur ;-)

Bon, ben, y a plus qu'à dormir un peu et attendre demain en espérant que Sa Volonté soit faite, sur la piste comme au ciel !!
Amen ...

19:59 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/11/2015

T.A.S., au diable !!

La "décision" est tombée en début d'après-midi. Je mets "décision" entre guillemets parce qu'en réalité, le T.A.S. (Tribunal Arbitral du Sport) n'a pas statué sur la pénalité infligée à Valentino ROSSI et sur les conséquences désastreuses qu'elle a sur sa course au Championnat, mais juste sur la recevabilité d'une SUSPENSION de celle-ci afin de prendre le temps d'analyser à tête reposée tous les éléments à décharge et de laisser Valentino se battre à armes égales avec son coéquipier/adversaire Jorge LORENZO.
Si on peut admettre que la Haute Cour du Sport avec un Grand S ait besoin de temps pour trancher dans une affaire qui n'est de toute évidence pas aussi claire que les fans de MARQUEZ et de LORENZO veulent le faire croire, elle aurait pu à tout le moins estimer la demande de ROSSI recevable quant au report de la sanction étant donné les circonstances.
D'autant qu'il se pourrait qu'après analyse et "procès" pour autant qu'on puisse parler de procès dans un tel cas (?), la sanction soit levée ou allégée, car personne à en croire les divers intervenants, n'intercèdera pour qu'elle soit alourdie, même si LORENZO, dans les minutes qui ont suivi la fin de course, estimait qu'il aurait dû se voir infliger le drapeau noir, l'excommunication et les travaux forcés à perpétuité dans un goulag sibérien !!
Et donc, si elle est levée dans quelques mois, quid du Titre 2015 que ROSSI n'aura pas pu défendre "équitablement" ?? Autant dire que c'est joué d'avance et que le T.A.S. ou le C.A.S. (en anglais) ne modifiera en rien la sanction.
Vous imaginez ? "Ah, ben, tout compte fait, ROSSI ne méritait pas cette pénalité : rendez-lui sa couronne de lauriers !!"
Quelle bande de faux culs, j'vous jure !! A qui feront-il croire que le maintien de la sanction n'est dû qu'à une froide analyse "image par image" de ce qui s'est passé à Sepang et qui se tramait peut-être avant ??

Après ça, si on veut rester humain et pas une espèce de sorte d'abruti haineux, raciste, débile profond, comme quelques énergumènes qui vomissent leurs commentaires sur des sites que je consulte à l'insu de mon plein gré, voyez, je dirais qu'après avoir écouté la conférence de presse de cet après-midi, je ressors un peu soulagé, un peu plus en paix avec "le monde" des gens qui ont un semblant de jugeote ou ... de candeur ou de ... naïveté, c'est vous qui voyez.
Avant de vous livrer ma pensée ^^ sachez d'abord que ça ne s'est pas du tout passé comme d'habitude. Au lieu d'une CDP qui se tient à 17h00 et qui réunit en général 6 ou 7 coureurs, qu'un journaliste questionne chacun à leur tour avant de céder son micro aux nombreux journalistes qui remplissent la salle, cette fois il y a d'abord eu une réunion à 15h30 avec le "Bureau Permanent" rassemblant les autorités du MotoGP et toutes les écuries et pilotes, suivie ENSUITE par une CDP qui a vu défiler, chacun à leur tour, d'abord Jorge LORENZO, puis Valentino ROSSI, Marc MARQUEZ et enfin, Dani PEDROSA, qui sont les 4 premiers du championnat.
LORENZO.jpgMalheureusement, concernant Jorge LORENZO , je n'ai pas grand chose à dire car son action auprès du T.A.S. sans consulter auparavant son employeur YAMAHA, me laisse plus que perplexe, ainsi que son attitude juste après la course. Il s'est bien excusé d'avoir pointé les 2 pouces vers le bas sur le podium de Sepang mais il l'a fait à l'égard des spectateurs, surtout des jeunes spectateurs, pour lesquels ce n'était vraiment pas un bon exemple à donner. Pour le reste, je lui laisserai le bénéfice du doute. C'est un des meilleurs pilotes de ces 7 ou 8 dernières années, et si la communication n'est pas son fort, il fait ce qu'il peut. Il a 6 victoires à son actif cette année et sans un départ de saison plutôt moyen, il serait devant à l'heure qu'il est (au 3ème top 21:41). A côté de ça il n'a pas de charisme, il se plaint souvent de "malchance", ce n'est jamais de sa faute quand ça ne va pas, etc etc ... Mais pas de procès d'intention, attention !! Il n'a pas voulu parler du passé mais juste du futur, les objectifs étant de gagner à Valence et de rester chez YAMAHA jusqu'à la fin de sa carrière ... Le contrat 2016 est en tout cas signé depuis belle burette !
ROSSI.jpgDeuxième pilote mis sur la sellette, Valentino ROSSI : fourbe, calculateur, épicier, voleur, rital, grande folle, faut voir ce qu'il prend dans la tronche de la part de ses détracteurs agricoles qui ont une betterave à la place du cerveau !!
Perso, je ne devrais pas le dire car je vais aussi passer pour une "grande" folle, toutes proportions gardées bien entendu, j'avais presque les larmes aux yeux en le voyant et l'écoutant. Voilà un gars qui se bat depuis 20 ans au plus haut niveau, qui arrive à la conf' en short, totalement détendu, qui après 2 années de galère chez Ducati, 1 année mitigée chez Yamaha suivie d'une autre où il devient vice-champion derrière l'intouchable MARQUEZ, mais loin devant LORENZO, qui cette année se révèle à nouveau à la hauteur de tous ces petits arrivants et/ou arrivistes se croyant déjà arrivés, qui engrange 15 podiums sur 17 courses (dont 4 victoires) alors qu'il pourrait pratiquement être leur père à tous ou de quelques uns en tout cas, et qui, presqu'en riant, dit qu'il est juste "déçu" de ce qui lui arrive, qui se dit "Boh, ça ira comme ça ira, ça ne dépend plus de moi maintenant !", alors qu'on n'imagine même pas la somme d'efforts colossaux que cela a dû lui coûter depuis plus d'un an maintenant, qu'il sera BIEN ENTENDU présent la saison prochaine pour relever de nouveaux défis (nouveaux pneus, taille et marque, nouvelle électronique standardisée), que voulez-vous que ça inspire d'autre que de la sympathie et, oserais-je le mot, de l'admiration ?? On dira ce qu'on voudra, mais ce type respire la passion du sport, la vraie, celle qui inspire le respect, et non, il n'a pas donné de "coup de pied" à MARQUEZ, non !!
MARQUEZ.jpgMARQUEZ ? parlons-en !! J'ai du mal avec Marc !! Je ne le situe pas ou pas encore, ou moins qu'avant. Là aussi, il prend sa volée de bois vert de la part d'autres détracteurs, un peu du même acabit que ceux d'en face, faut voir !! Même ceux qui jugent plus subtilement, feuilles des temps à l'appui, prouvant soit-disant par A+B ses "manigances", ceux-là aussi se trompent ... peut-être.
Je crois qu'il est avant tout animé également par la passion, plutôt que le pognon, la gloire et tout le bazar. Son truc à lui c'est DE GAGNER, coûte que coûte, et la manière peut être agressive voire ... irrespectueuse des "règles".
Et justement, une des règles NON écrites de la Course, c'est de ne pas interférer entre 2 pilotes qui jouent le Championnat pour peu qu'on n'ait plus droit au chapitre soi-même bien entendu. Et c'est un peu là tout le noeud du problème, voyez ? Voyez pas ?? Si on exclut Phillip Island où le doute est sinon permis du moins autorisé ^^, à Sepang beaucoup sont d'accord pour dire qu'il gênait Valentino ROSSI (y compris la FIM d'ailleurs !!).
Moi, mon côté naïf et mon autre côté candide, on pense juste qu'il faisait sa course. Il a galéré au début sans pouvoir suivre PEDROSA et LORENZO, puis il a repris du poil de la bête et quand ROSSI l'a dépassé, il avait +/- retrouvé ses marques (pfff ...) et, c'est là qu'il a voulu montrer à ROSSI qu'il était au moins aussi rapide que lui ! Après, ce fut le combat de coqs avec rentrée prématurée au poulailler pour le jeunot !! En gros, je veux croire à un fait de course, même si mon côté obscur et mon côté sombre me disent que ça sent quand même vachement la cabale et le coup foireux ... En gros, entre mon côté naïf, mon côté candide, mon côté obscur et mon côté sombre, ce qui fait 4 côtés, je n'arrive pas à être carré pour le coup, les 4 côtés n'étant pas de même longueur ;-))
Bah, l'Histoire retiendra ce qu'elle voudra et ROSSI n'a peut-être pas tout-à-fait tort quand il dit que dans 2 semaines on n'en parlera même plus !!
PEDROSA.jpgEt le petit PEDROSA là-dedans ? Qu'est-ce qu'il en pense, mmmhhh ??
Il savoure sa belle fin de saison, voilà, voilà !! En même temps, il n'est pas concerné par le ramdam causé par cette sombre histoire dont il n'est pas le sombre héros, hombre !! S'il a un peu le bec cousu sur les bords, il ne faut pas oublier qu'il fait partie de l'équipe du HRC et de MARQUEZ par conséquent, il a été pratiquement exemplaire dans cette histoire. Il a plaisanté avec ROSSI sur le podium, il a applaudi sa 3ème place et il ne l'a pas accusé aveuglément comme l'a fait LORENZO. Cela dit, il n'a pas approuvé la manoeuvre de ROSSI qui a entraîné MARQUEZ au large, et quand on lui a posé la question de savoir ce qu'il pensait de la règle tacite qui veut qu'on ne s'immisce pas sans motif dans une lutte pour le Titre Suprême, il a été un peu évasif au début pour enfin affirmer que tout pilote recherche toujours le meilleur résultat possible pour son team et ses sponsors ce qu'a fait (bien serré pour moi merci !) son équipier au HRC face à ROSSI à Sepang ... Donc, le respect, ROSSI ou pas ROSSI, on s'en tape, on fait sa course et on se place et ... est-ce qu'on peut réellement blâmer ???

Tout cela me fatigue ... Vivement que ça se termine et qu'on ait une belle course dimanche. De toute façon, le Champion cette année pour moi c'est ROSSI, c'est sûr !!

Tiens, on t'a vu en conférence cher Didier ! J'espère que vous allez nous ramener du saignant de là-bas et pas juste du consensuel :-)) et que vous allez nous concocter des émissions en inter saison histoire qu'on n'hiberne pas complètement ?? Mais ... me lis-tu encore ????

RIP PS : regrets éternels : Si ROSSI regrette d'avoir élargi sa trajectoire, si LORENZO regrette (très sincèrement ^^) d'avoir pointé les 2 pouces vers le bas sur le podium, MARQUEZ regrette juste de ne pas avoir pu terminer sa course pour son team et ses sponsors, voilà qui en dit long quand même sur la mentalité du cannibale qu'il est. En même temps, Marc n'a rien perdu dans l'aventure (quelques fans peut-être ?) tandis que Valentino a plus qu'hypothéqué son 10ème sacre et que Jorge a probablement perdu la sympathie des 4 spectateurs qui ne le sifflaient pas encore ...

20:58 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

31/10/2015

Balade en tram ... ouais !!

L'album du jour !!!!
Belle journée, fraîche mais belle, mais fraîche, mais belle et ensoleillée ...
Je vous raconterai !

Voyez plutôt (ou en attendant mais c'est pas sûr) le compte-rendu de l'ami François.
Si vous zoomez ses photos vous constaterez que j'ai une "drôle de tête" sur les 2 premières. Entre charentaises, quand je me plains de ma tronche auprès de ma Blonde en regardant les photos, elle me dit "Mais c'est tout-à-fait toi mon chéri !!".
Grrrrrrrrrrrrrr ....
En fait, pendant que François cadrait, je sautillais à pieds-joints ou je faisais des pointes pour me grandir un peu, voyez ? Ceci explique cela ;-)
Belle journée en tout cas, fraîche au début, mais belle et ensoleillée ah ah ah !!!

19:02 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

30/10/2015

Balade en tram ...

Départ Valentino.jpgBalade en tram ?
Hein ??
Un peu ça va, métro c'est abuser ...
Re-hein ??
Ouais mais nan ...
C'est "balade entre amis" que je voulais dire, voyez ??
En effet, demain, pour fêter ma chute de l'an dernier, qui s'est soldée pour rappel par 3 côtes flottantes cassées et toujours rien côté indemnisation, Henri a proposé qu'on s'offre une petite sortie au départ de la Grand Place de Chimay.
Rendez-vous pris pour 10h00 avec Didier, François, Pierre (Gull) et Henri donc, pour un petit tour de 140 km, histoire de se dérouiller les jantes.
Voilà de quoi se changer les idées et d'un peu oublier ce séisme qui met à mal la catégorie reine du motocyclisme !!
Aux dernières nouvelles, Valentino ROSSI fait appel de la décision prise par la FIM et ses Stewards près le "Tribunal Arbitral du Sport" à Lausanne. Sa décision devrait intervenir pour le 6 novembre au plus tard, soit 2 jours avant le dernier Grand Prix de l'Année ...
Suite au comportement peu amène de LORENZO après les évènements, il est aussi beaucoup question de son départ de chez Yamaha la saison prochaine. La cohabitation entre les deux "false friends" semble en effet devenue définitivement impossible et, même s'ils avaient tous les 2 signé à nouveau avec la firme d'Iwata pour 2016, des bruits de plus en plus persistants semblent accréditer le départ de Jorge LORENZO. On parle de lui chez DUCATI qui mettrait une troisième "factory" en piste, voire chez HONDA où il rejoindrait son "nouveau supporter" Marc MARQUEZ ...
Dans le jeu de la chaise musicale, Dani PEDROSA viendrait du coup rejoindre Valentino ROSSI dans le team officiel de Yamaha. Cela semble par contre bien peu probable dans la mesure où, chez TECH3, on a un SMITH ainsi qu'un P. ESPARGARO qui vont certainement vouloir prendre la place ... même s'ils ont aussi déjà resigné chez Poncharal pour 2016. Cela dit, je ne pense pas que IANNONE et LORENZO cohabiteraient facilement chez les rouges et puis la Ducati ne correspond pas vraiment au style coulé de Jorge ... Tiens, le style MARQUEZ serait-il le "touché-coulé" ??
Tout cela nous promet des lendemains mouvementés !7
En attendant de voir ce qui se passera, j'ai d'ores et déjà annulé mon abonnement à MotoGP.COM qui jusque là était reconduit automatiquement après un simple e-mail pour me rappeler son échéance ...
Ce faisant, j'ai l'impression de me punir, alors que je n'y suis pour rien. C'est une façon d'afficher mon désaccord avec les décisions inéquitables, ou pour le moins mal venues, prises par les instances de la FIM ...
Sinon, à part ça, TRIUMPH nous fait l'agréable surprise de revoir sa gamme "vintage" en bonifiant toute la gamme Bonneville avec des nouvelles Street Twin (900), T120 et T120 Black (1200 cc et +54% de couple) ainsi que les Thruxton et Thruxton R qui semblent vouloir faire la nique aux Norton tant leur finition est léchée : on en a d'ailleurs l'eau à la bouche ;-)))
Voyez plutôt !!!!

PS : merci à Paul de Cap Moto pour avoir mis la photo en évidence via Fb !

18:34 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

28/10/2015

Club Moto 80 : pré-programme 2016

Ben oui, y a pas que ROSSI et MARQUEZ dans la vie, et le débat autour de cette affaire suscite tellement de remous, plus ou moins malodorants, qu'il est temps que je passe à autre chose. Depuis dimanche en effet je baigne dans cet atmosphère nauséabond fait de commentaires plus haineux les uns que les autres, même si de temps en temps, les propos sont modérés et justes, aussi bien en faveur de l'un que de l'autre, voire de LORENZO qui, à la base, n'aurait pas été concerné s'il avait su se tenir à l'écart du débat ou, à tout le moins, modérer ses propos.
Bon, bon, je me suis promis de ne plus revenir là-dessus avant ... quelque temps ;-))

Et donc, pendant qu'on se prépare doucettement à hiberner, certains clubs s'activent déjà pour nous préparer la saison 2016. S'il faudra attendre le 14 novembre pour connaitre le programme de Cap Moto, le club d'en face lui, a déjà sorti son "pré-programme" avec toutefois, "en bas de ça", la mention :Certaines dates et destinations sont données à titre indicatif ...
Le voici, le voilà :

6 au 14 février : Moto Neige au Canada
19 mars : Le Stage de conduite à Nivelles
20 mars : La "Wallançonne"
14 au 19 avril : Le Lake District
13 au 16 mai : L'Allemagne
29 mai : "Nic avou ses Potàmotos"
12 au 19 juin : Le Périgord
15 au 31 juillet : La Scandinavie et les Pays Baltes
12 au 15 août : La Croisière RAD dans le Jura
1er au 6 septembre : Le Loch Ness Tour 2016
9 au 25 septembre : Le Portugal
15 et 16 octobre : Les Retrouvailles
5 au 12 novembre : la Trans Tunisia 2016
5 au 15 novembre : idem (version longue)

Il faut donc attendre confirmation des dates et des destinations, sinon, à part ça, on peut commencer à cogiter !

00:04 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

25/10/2015

Sepang ou ... malaise en Malaisie !

Le classement du jour :

1. PEDROSA - 2. LORENZO - 3. ROSSI
4. SMITH - 5. CRUTCHLOW - 6. PETRUCCI
7. A. ESPARGARO - 8. VINALES - 9. P. ESPARGARO
10. BRADL - 11. REDDING - 12. HERNANDEZ
13. BARBERA - 14. ELIAS - 15. BAUTISTA
16. HAYDEN - 17. MILLER - 18. DI MEGLIO
19. LAVERTY - 20. WEST

Non classés : IANNONE sur problème mécanique, BAZ, CUDLIN, DOVIZIOSO et MARQUEZ sur chutes.

SEPANG 2015 ROSSI MARQUEZ.pngLa course a été marquée, voire entachée par l'incident survenu entre Valentino ROSSI et Marc MARQUEZ, le premier ayant rejoint le second "dans les cordes", après une énième trajectoire ratée, afin de lui signifier sa façon de penser et ... un peu plus, avec un "mouvement" de la jambe gauche qui a soulevé les foules, les foudres du clan MARQUEZ et l'investigation de la Direction de Course.
Celle-ci après avoir visionné les images et entendu les 2 protagonistes a tranché en sanctionnant Valentino ROSSI de 3 points de pénalité. Ajoutés à celui qu'il avait pris à Misano, ça lui en fait 4 sur son permis et cela implique qu'il partira en fond de grille pour le dernier grand prix à Valence !!!!!
Une décision lourde de conséquences contre laquelle le team Yamaha, Lin JARVIS en tête, a immédiatement fait appel (ils n'avaient que 30 minutes pour le faire). Entre charentaises, à entendre Jorge LORENZO lors de la conférence de presse à laquelle Valentino ROSSI n'a pas voulu assister, la sentence n'est pas assez sévère car si MARQUEZ ne comptabilise aucun point au Championnat, ROSSI, lui, a conservé les 16 points de la 3ème place du jour, ce qui est totalement injuste d'après lui. Et d'ajouter qu'il aurait dû avoir soit le drapeau noir soit un ride-through comme pénalité(s) immédiate(s). A noter qu'il a porté ce jugement alors qu'il n'avait vu que le "mouvement" litigieux et rien d'autre !!
Suite à cet appel, la sanction a été à l'unanimité confirmée par la "FIM Stewards" et est donc considérée comme définitive : ROSSI partira bien en fin de grille, fin de l'Audience, ite missa est !!

Mon avis ??? Hum, contrasté ... Déjà, je n'ai pas vu la course en direct. J'ai réussi à m'emmêler les pinceaux avec l'heure d'hiver en oubliant de faire sonner le réveil mécanique sur la table de nuit. Au réveil, il faisait anormalement clair dans la chambre et il était ... 9H43 soit ... 8h43 ... soit ... trop tard et je suis arrivé devant la télé alors que les 3 premiers étaient dans le parc fermé !!! Déjà là, j'étais extrêmement déçu et m'apprêtais (presque) à me trainer dans la cuisine pour y déjeuner en paix et vaquer ensuite à d'autres occupations ! Mais les paroles des commentateurs (DDR et PR) m'ont mis la puce à l'oreille et partout ailleurs d'ailleurs. Du coup, j'ai utilisé la fonction "Retour au début" du Proximus Corder qui m'a directement téléporté au milieu du tour de chauffe et là, je me suis calé dans mon fauteuil !!
Voici comment je vois les choses :
Excellent départ de PEDROSA, suivi de MARQUEZ, ROSSI (qui ne s'est pas loupé et qui a bien profité de sa belle position sur la grille), DOVIZIOSO, IANNONE et LORENZO qui s'est donc fait déborder par les 2 rouges : ça partait donc très bien, n'est-ce pas ;-))
S'il s'est un peu loupé au départ, Jorge se rattrape par contre très vite puisque 3 virages plus loin, il avait déjà avalé les deux Ducati pour fondre sur son ami Valentino ... qui, comme chacun sait, met un peu plus de temps à trouver son rythme en course ! Et voilà qu'en bout de ligne droite, il se fait déborder par LORENZO alors que le drapeau jaune est agité à cet endroit suite à une sortie de Loris BAZ ... (ceci reste à confirmer et fait aussi l'objet d'une petite polémique).
MARQUEZ qui tentait de suivre PEDROSA élargit un peu trop et se fait passer directement par LORENZO qui prend donc la 2ème position.
ROSSI déboule à son tour sur MARQUEZ et, même s'il est manifestement moins tranchant que LORENZO, il ne met pas longtemps à le dépasser à son tour, se plaçant ainsi 3ème. IANNONE abandonne rapidement sur problème mécanique alors que DOVIZIOSO est déjà loin, à la cinquième place.
C'est là que MARQUEZ se rebiffe : s'il n'avait pas le rythme pour suivre Jorge et Dani, il n'a par contre aucun problème à contrer Valentino. Commence alors une séance de dépassements entre ROSSI et MARQUEZ, ce dernier comme à son habitude utilisant des trajectoires approximatives avec une HONDA à l'équilibre imparfait. Pour le dépasser et rester devant, Valentino frôle la correctionnelle deux fois, en se rattrapant in extremis. Il tourne la tête vers MARQUEZ pour lui signifier son ... incompréhension. Plus loin il lui fait un signe pour lui faire comprendre qu'il vaudrait mieux qu'ils s'allient pour revenir sur LORENZO et PEDROSA plutôt que de se tirer une bourre aussi spectaculaire qu'inutile et dangereuse. Mais MARQUEZ ne comprend pas, il ne veut pas comprendre en fait : il persiste et signe avec des trajectoires improbables et perturbantes, ce dont profitent les 2 espagnols qui filent devant en prenant plus d'une seconde au tour.
Dernière "intimidation" de ROSSI qui rejoint MARQUEZ qui avait dévié vers l'extérieur du virage après un dépassement aussi beau qu'osé, mais à quoi bon dépasser si c'est pour se louper et se retrouver presqu'à l'arrêt dans le virage suivant, mmmhhh ? ROSSI se porte à sa hauteur très facilement, le regarde dans les yeux, MARQUEZ l'ignore et, en essayant de remettre du gros gaz, commence à perdre l'avant de la HONDA, s'appuie sur la jambe gauche de ROSSI qui glisse sur le cale-pied et repousse MARQUEZ en écartant la jambe pour retrouver de l'équilibre, faisant définitivement perdre le sien à MARQUEZ qui tombe !!
Affabulations d'un pro ROSSI ?? Voyez ces images .
Avant le "mouvement" de ROSSI on voit clairement, me semble-t-il, que MARQUEZ est en perdition, sa fourche très enfoncée, la roue en contrebraquage et c'est lui qui vient d'abord heurter la jambe de ROSSI avec son casque ! Le "mouvement" ne serait dès lors qu'une réaction pour ne pas être emporté dans la chute imminente de l'adversaire ...
Cela dit, peut-être que MARQUEZ remettait juste de l'angle pour repartir de plus belle alors que ROSSI était juste là, sur ses ergots, tel un coq prêt au combat, droit comme un I, ce qui a provoqué le contact et la réaction.
On en parlera encore dans dix ans de cette affaire !
En attendant, voici la déclaration de la Direction de Course. Vous constaterez qu'on ne juge que le fait que ROSSI a emporté MARQUEZ au large pour l'intimider, sans se prononcer sur le "mouvement" et qu'on confirme l'attitude pour le moins équivoque de MARQUEZ.
Mike Webb, Directeur de Course du MotoGP™, explique la décision de la Direction de Course suite à l’accrochage entre Rossi et Márquez.
Suite à un contact survenu au Grand Prix Shell de Malaisie entre Valentino Rossi et Marc Márquez et qui s’est soldé par la chute de l’Espagnol, Mike Webb, Directeur de Course du MotoGP™, a expliqué la décision de la Direction de Course.

Quelle a été la décision de la Direction de Course et son point de vue sur l’incident ?
« La décision de la Direction de Course a été d’imposer trois points de pénalité à Valentino Rossi pour une conduite irresponsable et avoir délibérément causé le contact. Pour avoir délibérément pris le virage large afin d’essayer de pousser l’autre pilote hors de la trajectoire. Le résultat a été une chute, c’est donc une conduite irresponsable qui a causé une chute et pour cela nous avons imposé trois points de pénalité à Rossi.
Nous pensions assister à une superbe course mais malheureusement ça s’est fini sur un incident qui prête à la controverse. Le team Movistar Yamaha a fait appel contre la décision de la Décision de Course et cet appel va être étudié par les commissaires de la FIM. »

Quels points de vue ont exprimé les pilotes à la Direction de Course ?
« Je peux vous donner une idée générale plutôt que de sortir des déclarations de notre audience parce que c’était évidemment une audience privée. Marc a expliqué qu’il faisait une course normale, qu’il attendait que les pneus soient prêts, qu’il allait vite quand il le pouvait et ralentissait quand il le devait.
Valentino était d’avis que Marc ralentissait délibérément le rythme de la course et que c’était injuste. Nous avons écouté les deux pilotes. Notre opinion a d’abord été que la faute était des deux côtés mais en ce qui concerne le règlement, Márquez n’a pas provoqué de contact ni enfreint la moindre règle, mais nous sentions que son comportement posait des problèmes qui ont fait réagir Rossi. Malheureusement, il a réagi d’une manière qui va à l’encontre des règles. »

Le team Movistar Yamaha MotoGP a fait appel. Quels sont les prochaines étapes si l’appel est accepté ou rejeté ?
« Les commissaires de la FIM présents pour la course vont étudier l’appel. Il y a une limite de 30 minutes pour faire appel et ça a été fait. L’appel est en cours et ils vont l’écouter dès que possible dans les prochaines 30 minutes.
Si Yamaha n’est pas satisfait de la décision des commissaires, ils ont cinq jours pour faire appel auprès de la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM. Ils ont donc cinq jours et les avocats de la FIM organisent ensuite une nouvelle audience. »


On sait maintenant que les commissaires sont allés unanimement dans le même sens et on sait aussi ce que cela impliquera pour le dernier grand prix de la saison.
Je dirai que si ROSSI ne sort pas grandi de cette histoire, ce n'est pas le cas non plus de MARQUEZ ni même de LORENZO, l'un par son comportement, l'autre par ses déclarations. Ils vont dorénavant se faire tous les 2 siffler sur les podiums et même si les "fans" qui agissent de la sorte sont souvent condamnables, il n'en demeure pas moins qu'ils auront mon indulgence !! Ils seront peut-être obligés de faire comme LORENZO aujourd'hui qui n'a pas partagé le Champagne avec les autres, prétextant qu'il était extrêmement fatigué : pouce en bas une fois encore Lolo car pas très respectueux ne fusse que vis-à-vis de Dani PEDROSA que j'applaudis des 2 mains au passage pour sa splendide course !

A cette heure, ROSSI a laissé entendre qu'il ne se présenterait peut-être pas à Valence même si son "patron", Lin JARVIS, l'a contredit en affirmant que rien n'était encore joué, malgré les 7 petits points d'avance et la vingtaine de pilotes qui sépareront LORENZO de ROSSI sur la grille de départ ...
Après tout, MARQUEZ a déjà gagné au moins une course de MOTO2 en partant ainsi, à la dernière place.
C'était justement à Valence (!!), en 2012, où MARQUEZ partant de la 33ème position gagna la course après avoir dépassé 22 pilotes dans la 1ère minute avant de remonter tous les autres pour le final.
Il a sans doute voulu mettre ROSSI au défi d'en faire autant !!

20:58 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

Sepang, la grille ... Chaude la grille !!

1. PEDROSA - 2. MARQUEZ - 3. ROSSI
4. LORENZO - 5. CRUTCHLOW - 6. IANNONE
7. DOVIZIOSO - 8. VINALES - 9. SMITH
10. BARBERA - 11. A. EXPARGARO - 12. P. ESPARGARO
13. PETRUCCI - 14. BRADL - 15. REDDING
16. MILLER - 17. BAUTISTA - 18. HERNANDEZ
19. HAYDEN - 20. BAZ - 21. ELIAS
22. LAVERTY - 23. DI MEGLIO - 24. WEST
25. CUDLIN


S'il s'est passé "des choses" en FP3 et en FP4, des choses qui ont alimenté la polémique lancée par VR46 à la conférence de jeudi, par contre lors de la Q2, sauf erreur ou omission de ma part, tout s'est fait dans la légalité ;-))

PEDROSA a claqué son impressionnant chrono d'entrée, dans son premier run.
Avec 1.59.053 il a largement battu le record de la piste. MARQUEZ, deuxième sur la grille, lui a concédé 409 millièmes. Quant à LORENZO il s'est fait souffler la première ligne dans le tout dernier tour du 3ème run de ROSSI pour 11 millièmes. Quand il est rentré, il s'est dirigé vers le "parc fermé" en coupant son moteur juste avant d'y accéder. C'est là qu'on lui a dit qu'il n'était pas dans le tiercé gagnant. Du coup, on a dû le pousser jusqu'à son garage. Arrivé là, il est descendu de la M1 et s'est dirigé tout droit vers les coulisses ...
ROSSI savait qu'il avait fait mieux que son tour précédent, déjà dans les 1.59 et, en rentrant dans la pit-lane, il se demandait "A gauche, à droite ? Faites que ça soit à droite !" et Toni lui a fait signe qu'il pouvait rejoindre le parc fermé !
Il faut voir avec quel plaisir il raconte ça à l'interview sur MotoGP.com : ce gars a toujours la passion de la moto dans le sang et peut-être plus que jamais !!
IANNONE est moins à la fête, car s'il y a de longues lignes droites comme à Phillip Island, celles-ci sont précédées de virages en épingles qui demandent plus de doigté que les enfilades australiennes qui permettent de laisser les gaz grands ouverts ^^ Même si la vitesse de pointe reste impressionnante, la motricité l'est moins, les deux paramètres n'autorisant pas les rouges à avaler leurs adversaires dans les lignes droites ...

Bravo à CRUTCHLOW, à VINALES, à BARBERA ainsi qu'à BRADL pour leurs belles qualifs.
Le reste à l'écran.
Il me tarde, il me tarde !!!

Si ça se met bien, peut-être que je sortirai le Tigre P.M., histoire de lui dégourdir un peu les jantes mais rien n'est moins sûr ...

00:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

24/10/2015

Paul et Mick, Mac... en GP !

corkscrew LS MARQUEZ ROSSI.jpgBon, comme promis, je vous livre les propos tenus par Valentino ROSSI lors de l'interview aux médias italiens.
J'ai été aussi fidèle que possible dans la traduction, pas de traduttore, traditore qui tienne donc !

ROSSI : Tout devient beaucoup plus difficile surtout en pensant que Marc pourrait être beaucoup plus compétitif également pour les 2 courses qui viennent.
Pour moi, ça a été une grande déception, ça m'a beaucoup déplu parce que, sincèrement, cela faisait déjà quelques courses que je l'avais humé, mais je ne m'y attendais pas, enfin, disons que je ne m'attendais pas à ce qu'il prenne une position aussi claire et qu'il courrait de cette manière et donc ... ce fut une désillusion, une déception et aussi une préoccupation parce qu'il essayera certainement encore de le faire ici
(à Sepang) et aussi à Valence, mais l'important est qu'il sache que je le sais !!
Est-ce que cela t'attriste, te motive encore plus ou t'énerve un peu ?
On verra, on verra ... Parce que s'il est rapide et qu'il me dépasse tout le temps, même quand ce n'est pas nécessaire, qu'il se met dans le chemin pour ensuite ralentir, cela devient difficile, aussi parce que lui n'a rien à perdre alors que moi oui et donc, je ne peux pas, en fait, je dois aussi rester sur la défensive et ... pourtant ... ça me désole plus qu'autre chose et m'énerve un peu mais c'est ainsi !
Cela je n'y avais pas pensé. Je n'avais pas pensé que MARQUEZ serait aussi un obstacle pour ce Championnat. J'espérais pouvoir juste me battre avec JORGE, comme il serait juste qu'il en soit ainsi.

Pourquoi ça finit toujours ainsi avec les pilotes qui t'idolâtrent ?
Attention ! Ici, il faut faire une clarification. C'est vrai qu'il m'idolâtrait ? Est-ce vrai qu'il avait mon poster à la maison ?? Je ne le sais pas. Je n'en suis pas sûr. J'aimerais aller voir !!
On suppose tous qu'il n'y est plus et le journaliste de préciser qu'on ne pouvait pas remonter le temps ... et ROSSI de continuer :
Cela dit, ça va, c'est peut-être, je ne sais pas, une question de caractère. Et puis, je pense qu'il se confronte (se compare) toujours à (avec) moi. Il veut me battre au nombre de victoires et au nombre de Championnats donc, si je gagne un autre championnat il sait qu'il va devoir en gagner un de plus aussi, tu vois ? Au lieu de ça, si c'est JORGE qui gagne, ils seront plus ou moins à égalité ...
N'était-ce pas mieux avec BIAGGI où les choses étaient plus claires ?
C'est vrai ! Tu as raison !! Au final, à la réflexion, je préfère son attitude. C'était clair et officiel !! Et non, je n'ai pas le n° de portable de Max !!
Cela n'a-t-il pas commencé à Laguna Seca, lors du fameux dépassement ?
C'est sûr ! Il y a eu d'autres moments aussi mais à Laguna Seca, il a absolument tenu à me dépasser dans le Cork Screw comme je l'avais fait 5 ans plus tôt sur STONER, alors qu'il aurait tranquillement pu me dépasser trois virages plus loin. C'était déjà un signal, non ?
Pourtant, voyez, je n'y croyais pas. Et on me le disait et je n'y croyais pas. Et on me le redisait et je n'y croyais toujours pas. Et malheureusement "A PENSARE MALE SI FA SEMPRE BENE"
.
C'est une "belle formule" qu'on pourrait laborieusement traduire par : "On a bien raison d'envisager le pire", quelque chose comme ça ...
En bas de ça, je ne vais pas livrer le fond de ma pensée qui est bien trop profonde, limite abyssale !!
Je dirai juste que si Valentino ROSSI n'est pas un ange, Marc MARQUEZ n'en est pas un non plus et ils ont chacun quelques casseroles qui brinquebalent derrière leur puissante machine ...
BALLE AU CENTRE et ... vivement demain sur la piste de Sepang !!!

13:13 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

23/10/2015

Pol et Mick ... en GP !

ROSSI EN NOIR ET BLANC.jpg
Et il ne s'agit ni d'ESPARGARO ni de DOOHAN !!
A noter avant d'aller plus loin qu'il ne faut pas confondre "ESPARGARO" et "Jack SPARROW", l'un n'ayant rien à voir avec l'autre et Lycée de Versailles, GP ne voulant pas dire Grand Pirate !!

Ce sont les récents propos de Valentino ROSSI qui créent la polémique, j'y reviens dès que possible : je vous demande de patienter ;-))

Voici donc les propos tenus lors de la conférence de presse de jeudi :
ROSSI : S'il y a une prochaine course comme celle-ci (Australie), il faudra qu'on parle avec lui, avec Marquez, parce que, pendant la course c'était difficile à comprendre mais après, quand j'ai revu la course plus tard, il était très clair qu'il a "joué" avec nous, ah ah, parce que je crois que son objectif n'était pas juste de gagner la course mais aussi d'aider LORENZO à prendre de l'avance et de me prendre plus de points, ah ah ... Donc, je pense que depuis Phillip Island, il est très clair que Jorge a un nouveau supporter, ah ah, qui est Marc, et cela change beaucoup les choses car Marc avait le potentiel pour partir tout seul devant et, peut-être, même sûrement, cela aurait pu être une toute autre course ...
Un journaliste demande à LORENZO : Vous avez le sentiment que Marc vous a aidé en Australie ?
LORENZO : Oui ! Principalement dans le dernier tour, beaucoup !!
Hilarité générale dans la salle et sur l'estrade !!
Suit LA question à MARQUEZ : Marc, avez-vous "joué" avec eux ? Avez-vous aidé LORENZO a "gagner" la course et peut-être à gagner le championnat ?
MARQUEZ : Bien sûr, bien sûr que non !! Bien sûr j'ai fait ma course et en fait, si j'avais voulu aider LORENZO je ne l'aurais pas passé dans le dernier tour, je n'aurais pas poussé jusqu'à la limite et je n'aurais pas pris de risques. Mais ... Mais je ne sais pas, je ne sais pas pourquoi ils disent ça ...
"Ils disent" ça, le "ils" c'est pour ROSSI et pour IANNONE parce que ... lisez plutôt :
IANNONE : Ainsi donc, c'était une course incroyable, c'est sûr et je pense aussi que Marc a joué avec nous parce que, ah ah, après ... je pense ... 15 tours, après le virage N°5, il était vraiment très lent et je l'ai passé, facilement, facilement, facilement et en puissance. Mais voilà, je ne sais pas pourquoi ... Il avait un si bon rythme et ... donc ... une stratégie (?), je ne sais pas !

Autant vous dire qu'après le compte-rendu de la CP sur GP Inside, ce sont plus de 300 commentaires qui sont tombés sur les téléscripteurs, soit pratiquement autant que ceux qui sont tombés en bas de mes notes depuis novembre 2004 !!
Ceux qui n'aiment pas ROSSI (il y en a et plus qu'on ne croit !) y voient une manoeuvre de plus du fourbe, hypocrite et manipulateur qu'il a toujours été, pour déstabiliser ses adversaires. Il prend en tout cas le contrepied de ses "imbéciles" de fans qui ont conspué son copain IANNONE (qui a fait sa course et quelle course !) en s'en prenant plutôt à MARQUEZ.
Les plus "méchants" et croyez-moi ils sont nombreux et très volubiles quand il s'agit de vomir leur haine, le traite de pleureuse, de mauvais perdant, de chochotte, de mauvais pilote aussi car s'il voulait éviter de perdre des points, il n'avait qu'à être devant, ajoutant que s'il a été 9 fois champion du monde c'est parce qu'il a toujours eu les meilleures motos, dans les meilleurs teams, qu'il n'a pas rencontré de véritable résistance avant que n'arrivent les prodiges STONER, LORENZO et MARQUEZ qui l'ont balayé d'un revers du gant, voyez ?? Une mauvaise foi épouvantable, déraisonnable, impossible à canaliser car si, en face vous sortez des arguments limpides d'évidence, ils vous vomissent dessus encore d'avantage !!
Bon, cela dit, LORENZO n'est pas ménagé non plus par la tribune d'en face ... mais comme il a infiniment moins de supporters que ROSSI, ça se voit et s'entend moins ...
Par contre, les "vrais" fans de ROSSI, ceux qui gardent les yeux ouverts voyez, ceux-là s'interrogent malgré tout sur cette "sortie" en conférence de presse et je dois dire que je m'interroge également.
Je crois certes en une manoeuvre pour faire un peu mousser tout le monde, médias compris, mais je pense aussi qu'il y a, depuis un certain temps déjà, un malaise entre lui et MARQUEZ. Entre sa chute en Argentine alors qu'il était dans la roue de ROSSI et la chicane coupée à Assen, le regard de MARQUEZ sur ROSSI a sans doute un peu changé et même s'il claironne que ROSSI a toujours été son idole, c'est du passé et le moment est sans doute venu d'un peu le "punir" ...
Quoi ? Je suis parano aussi ?? C'est possible ...

Demain, si j'ai le temps, je vous fait le compte-rendu complet de ce que ROSSI a déclaré aux médias italiens juste après la conférence. Il a en effet étayé son argumentation en enfonçant un peu plus le clou ... dans le pneu de Marc MARQUEZ !!

Dans l'immédiat, Malaisie, Sepang :
03:55 > 04:40 : FP3
07:30 > 08:00 : FP4
08:10 > 08:25 : Q1
08:35 > 08:50 : Q2 !!

19:26 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

20/10/2015

Affaires ... à faire !!

andrea-iannone.jpgOyez, oyez !!
Il y a des affaires à faire et cette fois pas chez RAD mais chez Cap Moto !
A la rubrique "Je vends, t'achètes ? J'achète, tu vends ??", j'ai eu la surprise de voir que l'ami François vendait ses fringues et que le vieil ami Didier vendait ... sa TDM 850 ;+)
Précipitez-vous, y en aura pas pour tout le monde !!!
Belle Goldwing à vendre également : si j'étais plus grand, plus fort et moins économe, et si ma Douce se décidait à m'accompagner dans mes pérégrinations sur deux roues, peut-être, éventuellement, me laisserais-je tenter !! C'est en effet une excellente machine dans son genre ...

Alors ? Vous avez regardé le MOTO GP à Phillip Island ? Dantesque n'est-il pas ? Quelle baston entre les 4 premiers !!!! On parle souvent des "4 fantastiques" mais Andrea IANNONE a été le cinquième, PEDROSA jouant non placé cette fois !
En venant "mettre la zizanie" aux avants-postes IANNONE a (hélas !?!) permis à Jorge LORENZO de prendre 3 points de plus à Valentino ROSSI ce qui n'a manifestement pas été du goût des "fans hooligans" du Dottore. Andrea s'est fait conspuer par la frange ultra des tifosis et son compte Facebook a été bombardé d'injures en tous genres. Si d'aventure ROSSI perdait le Championnat par 3 points d'écart, je pense que IANNONE pourra définitivement s'envoler pour l'Australie et changer de nationalité ...
De tels comportements sont évidemment et éminemment condamnables et sont le fait de personnes qui, en définitive, n'ont rien compris au Sport avec un grand S >, à sa beauté et à son imprévisibilité, l'important étant, comme disait la marquise (euh ... ?), de P-A-R-T-I-C-I-P-E-R.
Cela dit, je pense que l'ami Andrea ne l'a pas jouée très fine pour le coup : au lieu de "gêner" MARQUEZ et ROSSI qui revenaient doucement mais sûrement sur LORENZO, il aurait pu suivre le train et, avec l'avion qu'il avait entre les jambes, avec cette DUCATI surpuissante et à l'équilibre presque retrouvé, il aurait pu porter l'estocade en toute fin de partie et peut-être gagner la course ou finir 2ème : au lieu de ça, avec le jeu des dépassements, LORENZO a réussi à se défaire une nouvelle fois de ses poursuivants et, sans un dernier tour d'outre-tombe de Marc MARQUEZ, il aurait emporté le morceau.
Mais on ne refera pas la course et on saluera et applaudira des deux mains en tapant des pieds, les splendides passes d'armes que ces 4 là nous ont fait vivre pendant un nombre infini de tours !!!!
S-P-L-E-N-D-I-D-E, tout simplement !!!!!
Amazing Race , la mouette en prime ;-))

23:17 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

16/10/2015

Y a plus d'saison ...

04paddock-girl-11.jpgMême si on en est encore loin, l'automne n'en étant encore qu'au tiers de sa durée, l'hiver semble déjà s'inviter à certaines portes, les cantons de l'est notamment ayant déjà vu tomber quelques flocons ...
Autant prévenir que guérir donc et profiter des quelques conseils et astuces que nous prodigue la Fédémot, autrement dit la Fée des Motards !!

Pour le reste, perso c'est le calme plat, "RAS" comme on dit partout sauf chez ... RAD où la valse des promos continue !
Ce week-end, 20 % sur tous les articles ou presque. Je vous invite à surfer sur leur site, il y a certainement plein de bonnes affaires ... à faire, c'est sûr, c'est sûr ;-))

Week-end de grands prix à Philipp Island aussi.
Pour les accros au MotoGP, les deux horaires indispensables à retenir :
-Q2 samedi entre 6h35 et 6h50
-Race : départ dimanche à 7h00 !!

Pour les insomniaques, la course de Moto3 débute à 4h00 ...
Pour les lève-très-tôt, la Moto2 c'est à 5h20 !
A ce stade, c'est MARQUEZ qui a fait le meilleur temps en FP2 avec 40 millièmes d'avance sur LORENZO.
A noter : la 3ème position de VINALES (contre la 10ème pour Alèche), la 7ème de PETRUCCI, la 9ème de ROSSI (qui a été le seul du top ten à ne pas monter de pneus neufs au dernier run de la session), la 11ème de MILLER (régional de l'étape) et la 14ème de DOVIZIOSO qui n'a pas non plus monté de pneus neufs alors que IANNONE termine 4ème avec la GP15.

Dernière minute : Stages Trail ce 18 octobre à Mettet
Tous les détails sur le site de Cap Moto dans la rubrique "News" ...

16:34 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

14/10/2015

No comment ...

PACMAN VALENTINO.jpg
Just like it ... or not !!

15:00 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/10/2015

L'automnale de Cap Moto ...

Petit flash-back avant de prendre la route ...
Juste pour évoquer la course au Japon !
Si, dans les premiers virages, ROSSI a bien essayé d'empêcher LORENZO de partir en solitaire, comme il sait si bien le faire, ce fut peine perdue. Malgré une piste encore bien trempée, Jorge s'envola littéralement faisant par la même occasion taire ceux qui le prétendent mauvais sous la pluie : 0.911 seconde d'avance au 1er passage sur la ligne, 1.868 seconde au 2ème tour, 2.555 secondes après le 3ème, 2.924 puis 3.094, puis 3.258 et 3.434 au septième !!!!!!!
Derrière, on a DOVIZIOSO, puis PEDROSA à presque 9 secondes déjà, puis IANNONE qui ferraille un peu avec MARQUEZ, puis les frères ESPARGARO, SMITH, PETRUCCI et tous les autres ...
Là, on se dit que l'affaire est pliée, que ROSSI va limiter les dégâts en ne concédant que 5 points sur un capital de 14 mais c'est le moment que choisit Dani PEDROSA pour revenir comme un boulet de canon avec des temps d'une seconde et demie plus rapides que tout le monde ! Il fond sur ROSSI qui voit partir 4 points de plus comme en Aragon et qui, malgré des pneus pluie méchamment entamés par les trajectoires de plus en plus sèches, essaye de le suivre et revient à son tour sur LORENZO qui, lui, a définitivement cramé ses pneus à force de jouer les lièvres loin devant ... Au 18ème tour, il se fait déposer par PEDROSA et 2 tours plus tard, c'est VALENTINO qui lui prend la 2ème place.
Au décompte final, il se retrouve maintenant à 18 points de son coéquipier italien et il avoue que, vu la régularité du transalpin depuis le début de saison (il n'a raté qu'un podium sur 15 courses !), il ne lui reste "plus" qu'à gagner les 3 derniers grands prix, rien que ça ... Cela dit, rien de totalement impossible là-dedans, d'autant que ROSSI n'est pas à l'abri d'une contre-performance ou d'une erreur car "nobody's perfect" comme disait Marylin ;-))
DSC01987.JPGBon, ça y est ? On peut prendre la route maintenant, hein ??
Ok, ok, on y va. Tiens, si on demandait au Tripoty s'il est en mesure de nous conduire jusqu'au point de départ de la balade ???
Good idea, my dear !! "Impossible : erreur 209" ou un message du genre. Fallait s'en douter : y a une de ces brumes ce matin ! Y plus qu'à souffler fort dans la corne pour espérer réveiller les satellites !
To be continued ...
Et donc, me voilà parti dans un froid de canard et avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu, avec un ciel si bas qu'il fait l'humiDité, avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu, avec un ciel si bas qu'il faut lui pardonner comme le chantait le grand Jacques , au point que j'avoue avoir hésité un moment à prendre la route. Une fois encore, je me suis fié aux prévisions météorologiques, souvent erronées pourtant, qui annonçaient une belle journée après dissipation des brouillards matinaux. Mais neige n'ai-je pas lu quelque part, sur le site de Cap Moto justement, qu'il fallait prendre la route, coûte que coûte, et qu'on ne le regrettait jamais ?
J'ai donc d'abord pris un peu sur moi et un peu après j'ai pris le R3 que j'ai quitté à "Soleilmont" (un présage ?) pour ensuite traverser Fleurus, puis Gembloux, arriver aux portes de Perwez, monter sur la E411 et sortir à la première station service Q8 à Aische, le tout en rafales ...
Là, j'ai eu la surprise de voir Henri et le plaisir de retrouver Claude, puis Philippe, Georges, Bob, Jacques, Xavier, Didier et Virginie, Andrée, Jean-Marc et Carina, Véronique et Davina (??), Modoux et Coubas (????) et cetera, et cetera ... (Question : qui chante ces dernières paroles, mmmhhh ??)
Aux pupitres, il y avait bien entendu Pierre-Yves (Mr Tripy) et Paul (Mr Tom Tom & Garmin) mais aussi Noëlle qui était là pour le coup de main administratif, très bienvenu le coup de main entre charentaises car on était parait-il une bonne centaine à s'être pointés en-Refail ! Elle a surligné mon nom et m'a tendu le bon de 2€ à valoir sur une boisson à la fin de la balade prévue à Naninne ...
On est parti à deux avec Claude qui étrennait pour l'occasion sa petite KTM Duke 200 (26 chevaux pour 125 kgs, vitesse maxi +/- 125 km/h). Je sais pas comment il fait pour choisir sa compagne du jour, sans doute qu'il met les noms dans un chapeau et qu'il tire au sort ...
Un tout petit bout d'autoroute plus tard, on entrait dans le vif du sujet : Warisoulx, Cognelée (le village du concessionnaire BMW Herpigny), Marchovelette, Hingeon, Vezin, Slayn, Eve, Montegnet, Haie-Jadot, par des petites routes, parfois dégradées, parfois maculées de boue, souillées par les travaux agricoles en cours ...
Au passage, je salue MESSIEURS LES AGRICULTEURS qui travaillent d'arrache-pied notre bonne vieille terre pour nous faire profiter de ses bienfaits !! Et quand je dis "je salue", ce n'est pas qu'au figuré figurez-vous : souvent je les salue VRAIMENT, d'un geste de la main, surtout quand ils rangent leur bétaillère pour me laisser le passage ;-))
Alors que je roulais devant, arrivé à un carrefour à 5 ou 6 chemins, je marque une légère hésitation. C'est le moment que choisit Claude pour passer devant dans un "brêêêêêêêêêêêêêêêêêêt Joe Barrien" jusqu'à ce qu'il rejoigne un premier petit troupeau de "gros culs" qu'on nomme erronément "GS" au lieu de "GC" ou à la rigueur "GQ" voyez, et qu'il se faufile, tranquille, en doublant tout le monde malgré l'étroitesse de la route. J'essaye de faire pareil mais la Tiger, bien que féline, n'a pas la taille de guêpe de la Duke et elle a définitivement plus de respect vis-à-vis de ses contemporaines ... Troupeau suivant et voilà que mon Claude remet le couvert, se faufile à nouveau et disparaît à l'horizon car j'ai mis infiniment plus de temps à trouver l'ouverture cette fois ;-))
Heureusement, arrivé à Vervoz , il a marqué l'arrêt dans cet endroit bucolique à souhait, avec son château et sa Chapelle St Hubert à la maçonnerie "à joints vifs", de sorte que ça m'a permis D'ENFIN le "rattraper". C'est là qu'on a retrouvé Alain B. qui nous a raconté qu'il avait "couché" la GS Adventure dans une épingle à 145° qui était en plus agrémentée d'un léger devers, un truc pervers quoi !!
On est reparti sur Ocquier, Amas, Orneux, Heyd, Grandmenil jusqu'à arriver à Dochamps où j'ai remarqué une terrasse et des motos plantées devant. Il y avait là Pascal (que j'avais croisé à Billom, à la terrasse d'un café en compagnie de Marc et de Paul) ainsi que Jean-Pierre et Patricia. On s'est installé à leur table et on a passé commande à notre tour. Claude a pris une truite meunière et un(e) Orval pendant que j'optais pour une "omelette aux champignons - met champignons UND supplément frites" et un Coca avec Cola !!
DSC02001.JPGOn a surtout parlé des voyages en Pologne et en Grèce : Claude ne tarissait pas d'anecdotes sur ce dernier et j'avoue qu'aussi bien les récits que les splendides photos qu'il a ramenées de là-bas, donnent très envie de partir à la découverte de ce pays. Cela dit, je me vois difficilement entreprendre un trip de 17 jours sans que ça fasse des vagues à la maison. Un avion, une voiture de location et un tour d'horizon avec ma Tendre et Ferme à la fois, me parait une solution plus ... euh ... équitable, disons !!
On a été rejoint par un autre groupe dont l'ami Patrick M. et sa charmante épouse et d'autres encore qui se sont attablés à côté.
Au moment de payer, on a tous mis du blé sur le tapis et on a confié à Pascal la mission d'honorer l'addition.
Il a donné tous les billets (120 €) à la serveuse puis il est allé pisser sans plus s'occuper du reste ... Au décompte, on a laissé un pourboire de 8.68 € au personnel : grands seigneurs les motards, non ? L'prochain cauw, je f'rai attintion de confier m'pognon à une saqui de fiâââââpp, nondedju !!
On est une nouvelle fois reparti en tandem et la suite de la balade a été doublement contrariée par une "chasse en cours" d'abord puis, à Ambly par La promenade des Cépages , nous obligeant à des détours qui ont rallongé le road-book d'une vingtaine de kilomètres au point qu'Alberto 315 n'était plus très loin ;-))
On a traversé Havrenne, Corbion, Liroux, Sorinnes, Lisogne, Purnode, Everhailles, Crupet, tous des noms de patelins qui résonnent comme des airs connus, mais toujours par des routes plus étroites les unes que les autres, parfois "dans un état proche de l'Ohio" voir de "l'OuilleOuilleOhhhh". Je me souviens justement d'une longue ligne droite à perpète où j'ai mis du gaz pour libérer les chevaux du tigre (Hein ?) et où j'ai failli décoller de ma selle à plusieurs reprises tellement ça secouait. Ce même tronçon à bord d'une Ducati Corse ;-) et vous pouvez définitivement dire adieu à vos bijoux de famille, c'est sûr !!
Arrivés à Naninne au "Huit Cent 30", on a retrouvé le même couple (Jean-Pierre et Patricia) et Paul est venu se joindre à nous pour terminer la journée. Il commençait à faire vachement froid. On a appris qu'il y avait à nouveau eu un accident : un tout droit dans un virage avec atterrissage dans un fossé 2.50mètres plus bas. On aimerait autant que possible avoir des nouvelles de la passagère qui a, paraît-il, été embarquée en hélicoptère ...
Aux dernières nouvelles, elle s'en tire avec 3 côtes cassées : merci à CM pour l'info !
Paul a proposé qu'on entre dans le café pour s'en jeter un dernier mais, les heures tournant, après un crochet chez Jules, je suis reparti.
L'autoroute était blindée et j'ai remonté les files comme j'ai pu jusqu'à arriver au rétrécissement (3 > 2 voies) : à partir de là j'ai pu remettre du gaz et je suis rentré à 18h15 environ à la maison ...
Encore une superbe journée tout entière consacrée à la moto : il n'y a plus qu'à espérer une "Der des Der" comme l'an dernier ;-)) et ... un dixième titre pour VR46 évidemment !!

13:36 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

11/10/2015

L'AutoNaze de Came Potos ... euh ...

Voici déjà le lien vers les photos du jour ...
Las, je dois aller souper ... Je vais et je viens ;-))
A toute !!
On a fait avec les restes ce soir, mais pas de bile à se faire, c'était d'autant plus varié avec un peu de ci, un peu de ça et de ceci et de cela, au point que je suis sorti de table sans demander mon reste ;-))
Et donc, cette journée ? Qu'en fut-il ?? Rien de futile mon gars, que de l'essentiel, ciel !!
Comme annoncé, je me suis levé à 6h30 afin de me donner le temps de rassembler toutes mes facultés, de faire le café, de griller les tartines, de les beurrer, d'étaler la confiture de belle-maman dessus, etc ...
J'ai eu l'idée de suivre la course sur mon portable, ainsi je pouvais le balader où je voulais, voyez, mais le démarrage ET de la machine ET du site MotoGP était tellement lent, que j'ai simultanément allumé la télévision avec Didier De Radiguès et Pierre Robert aux commentaires. Au final, je me suis partagé entre les deux médias et je n'en ai pas raté une miette.
Après ça, hop hop hop, toilette rapide des endroits stratégiques ^^, chacun les situant où il l'entend n'est-ce pas, puis crochet par la station d'essence "Esso" et la station d'air "Q8" sur la N5, l'essence étant moins chère à la première et l'air à la seconde, ah ah ah. A noter, entre charentaise, qu'il n'y avait plus que 2.2 kg à l'arrière et 1.9 kg à l'avant, soit un déficit respectif de 700 et 600 grammes sur les pressions recommandées, si je ne me trompe pas dans mes calculs évidemment ... Du coup, autre charentaise, pour faire la paire en quelque sorte, j'ai trouvé la Tiger bien plus bondissante après ce coup de pompe, on aurait dit Tigrou !!
A suivre, si vous y arrivez ;-))

20:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

09/10/2015

Marc Monroe et Marylin Marquèz ...

marilynbloggif.gif
Ceux qui lisent régulièrement les commentaires sur GP Inside notamment, savent que pour désigner un pilote, on utilise généralement ses initiales et le numéro qu'il utilise en course.
C'est ainsi qu'on a VR46 pour Valentino ROSSI, JL99 pour Jorge LORENZO, DP26 pour Dani PEDROSA et MM93 pour Marc MARQUEZ, voyez ?
Comme pour rebondir sur le sujet précédent ^^ , il ne vous aura certainement pas échappé que "MM" ce sont aussi les initiales de l'inoubliable Marylin MONROE dont je postais une belle photo pour clôturer la dernière note qui fit mouche, m'fi ...
Comment ne pas évoquer "LA Femme Fatale" sans se poser la question sur "Les Chiffres" significatifs la concernant ?
Et bien sachez qu'en 1955, elle a dit que, pour son épitaphe, elle souhaiterait qu'on inscrive : "Ici repose Marylin MONROE, 97-62-92". Totalement aware du fait que pour beaucoup elle ne représentait que ces 3 chiffres ...

Bon, sur ce, et dans l'entre-fait, sachez que je viens de recevoir le road-book pour "L'Automnale" de Cap Moto qui a lieu dimanche au départ de l'aire habituelle !! Le temps s'annonce clément, entendez "sec et ensoleillé" avec des températures allant de 5°C le matin à 15 en journée, une bonne fourchette en s'équipant comme il se doit !

Ne pas oublier que c'est le week-end du MotoGP du Japon à Motegi et que ceux qui, comme moi, ne savent vivre de tels évènements qu'en "LIVE", devront se trouver devant leur écran à 7h00 du matin. Pour ne pas prendre trop de retard, je me vois bien préparer mon plateau petit-déjeuner avant de m'incruster dans le fauteuil ;-))
A ce stade, lors des FP1 et FP2, c'est Jorge LORENZO qui mène la danse, alors que Valentino ROSSI prenait la 3ème place en FP1 à 4/10ème de seconde et la 8ème en FP2, à 8/10ème. Pas de panique toutefois pour les "patients du Doctor", il semblerait qu'il se soit déjà mis en mode "préparation de la course" dès la FP2, d'où son temps plutôt moyen. Reste que ça promet de l'intensité pour la suite ...
Pour rappel, en Aragon, Jorge LORENZO a repris 9 points à Valentino ROSSI auquel le revenant Dani PEDROSA a opposé une splendide résistance pour conserver sa 2ème place sur le podium. Du coup, Valentin ne possède plus que 14 points d'avance sur Georges alors qu'il reste 3 courses respectivement au Japon, en Australie et en Malaisie et une 4ème à Valence pour clore le championnat. Ceux qui rêvent d'un 10ème titre pour ROSSI vont souffrir dans les semaines qui viennent. Je suis de ceux-là même si, apparemment, le Principal Intéressé n'en fait pas une affaire d'état, l'essentiel pour lui étant d'être toujours là, aux avant-postes, à se battre avec la crème des pilotes de la catégorie reine alors qu'il a "20 ans de boîte" ...
A noter, en Moto2, la 16ème place de XS19 en FP2 et la brillante 4ème place de LL11 en Moto3.
A noter, enfin, qu'il se pourrait qu'il pleuve à Motegi ce dimanche ...

14:19 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/10/2015

La prune et ... la blonde !

prune.jpgJe pensais inviter ma Douce pour le souper Cap Moto du 14 novembre mais avec ce qui est arrivé au courrier vendredi, je n'en ai plus les moyens ^^
Déjà qu'il est pas donné le souper, pensez : 45 € sans les boissons, on n'est pas loin d'un repas de Réveillon, non ?
Bon, il y aura du foie gras, des noix de St-Jacques, de la crème de potiron, de la bisque de homard, des noisettes d'agneau, des pavés de boeuf, du cheese cake et une pièce montée en glace, mais il faudra choisir car c'est l'un ou l'autre et ça ne sera pas "à volonté" ;-)
Et donc, vendredi, au courrier, il y avait une lettre de la Belle Marianne coiffée de son bonnet phrygien, qui me fait plus penser à la Schtroumpfette qu'à aut'chose mais bon ...
De sa plus belle plume, elle m'a rappelé que la Liberté, l'Egalité et la Fraternité ne sont pas des vains mots.
De un, si la Liberté de circuler existe bel et bien, il est manifestement interdit de le faire à n'importe quelle vitesse. Si la limite est fixée à 50 kilomètres à l'heure, il est bien fou de s'aventurer à un dangereux 57 car, même corrigé à 52, il vous en coûtera la bagatelle 90 € ... si vous payez dans les 45 jours. Attention que si vous le faites entre le 46ème et le 75ème jour, la prune gonfle d'elle-même à 135 €. Et si, d'aventure, vous ne contestez pas et que vous dépassez le 75ème jour, la prune se transforme en énorme citrouille et c'est 375 € qu'on viendra vous réclamer.
De deux, cette arnaque pure et simple, se pratique en toute légalité.
Je précise que ça se passe à Warcq , sur la RN43, dans la direction de Charleville-Mézières vers Hirson.
En fait, s'il y a bien un panneau "RADAR", il y a aussi un panneau "70", suivi à quelques mètres du panneau "Agglomération" derrière lequel se cache l'appareil "210C-MESTA-04014" qui m'a pris en flashant délit !
Il faut bien admettre que ce genre d'engin est plus souvent là comme JackPot pour extorquer de l'argent aux pauvres et faibles usagers de la route que nous sommes plutôt que pour sauver des vies, non ? Et il semble bien qu'on n'a pas fini de rigoler avec tout ça, voyez plutôt ce que nous préparent nos amis français, avec même un "permis virtuel à points" pour les étrangers de passage dans cette terre d'accueil où l'on vous cueille !!!
Et quid de la fraternité dans tout ça ? Ben, en fait, euh, il reste juste à se "consoler" en se disant qu'on n'est pas tout seul à s'être fait arnaquer, que d'autres amis motards, de retour d'Auvergne ou d'ailleurs, de Grèce par exemple, se soient également faits prendre au tirage au sort ...
N'empêche, 90 € pour 2 km/heure, même corrigés, c'est de l'escroquerie organisée, mafia ma foi !!

THRUXTON PERFORMANCE BIKE.jpgAvec tout ça, sachez que
-primo : je me suis inscrit à L'Automnale" organisée par Cap Moto ce 11/10;
-twingo : idem pour le souper dînatoire (ça c'est pour nos amis d'Outre-Quiévrain afin qu'ils comprennent qu'on ne soupe pas qu'avec de la soupe !?!) du 14 novembre à "Thorembais-les-Deux-Eglises" ou à côté;
- trio : je suis passé chez Performance Bike. (chez qui, entre charentaises, on a volé une splendide THRUXTON pas plus tard qu'hier matin, avis donc, car c'est une pièce U-N-I-Q-U-E - si vous la voyez, appelez soit la police soit la concession SVP). Moi j'y suis passé vendredi en 8 et on m'a confirmé qu'il fallait changer les plaquettes avants ... après quoi j'ai été faire un tour jusqu'à Lompret, histoire de ne pas sortir pour rien.maryline et sa mouche.jpg Hier, j'ai sommairement passé un savon au félin pour lui redonner visage humain, car si UNE mouche, c'est joli sur un visage (voir ci-(tout)-contre), c'est moins bien quand il y en a plein ;-))

PS : à noter que ma Douce moitié a pris la même prune, au même endroit, en descendant en Dordogne avec Gabrielle, l'ange gardien de Didier, en mai 2013 : c'est dire s'il est aisé de tomber dans ce piège tendu à l'aller comme au retour. Doublement normal de considérer qu'il ne s'agit pas de prévention, n'est-il pas ?

18:30 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

30/09/2015

L'Auvergne, addendum, nom Didum, Bibendum !!

Je m'en voudrais :
1/ de ne pas vous donner le lien vers le récit de François ;
2/ de ne pas en faire de même concernant les divers albums photos consacrés au voyage sur le site de Cap Moto;
3/ et enfin, de ne pas ajouter quelques photos extraites de l'album de Pierre qui en compte 356 !!
Bon, là je crois que j'ai fait le tour et, hum, sauf erreur ou grosse omission, je ne reviendrai plus sur le sujet ... normalement !

23:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvergne2015

L'Auvergne, happy log !

auvergne2015Et oui, j'embraye directement sur l'épilogue ainsi ce sera définitivement plié !
"Happy log" en considérant que, s'il faut déplorer quelques chutes et probablement quelques fractures, rien de bien grave n'est arrivé et nous sommes rentrés à bon port, salut !!
Je pourrais en rester là car terminer par un "fromage", n'est-ce pas la meilleure façon de clôturer un bon gueuleton ?
Oui, mais non, il faut l'arroser d'une rasade de bon vin, hein ?
Et donc, on va le déguster en soulignant encore une fois l'excellence de nos deux G.O.'s, inséparables, ineffables, indécrottables et tellement complémentaires, qui se sont pliés en 8 (quatre fois deux, le compte est bon !) et qui ont abattu un travail titanesque pour nous faire découvrir, ou redécouvrir pour certains, cette belle région de France qu'est l'Auvergne.
Merci à chacun des participants qui d'une manière ou d'une autre, à un moment ou à un autre, a apporté sa petite pierre (qui roule) à Lady Fizz simplement par un rire, un sourire, un petit coup de clé à molette ou un jeu de mot facile ;-)
Merci à tous les hôteliers, et au personnel qui les assiste, et qui ont dû supporter la bande d'écoliers indisciplinés que nous sommes restés, toutes et tous ...
Merci à la Tiger qui m'a une fois encore supporté et épaté par son fantastique potentiel à voyager loin, confortablement, avec une fiabilité toute nippone et du caractère dans les artères ;-)

La saison touche à sa fin, snif !
Il y aura encore l'Automnale ce 11 octobre et peut-être l'une ou l'autre sortie si le temps s'y prête mais l'essentiel est derrière nous, hélas (3x)
Cela dit, on attend déjà avec impatience le souper Cap Moto du 14 novembre et le programme pour la saison prochaine : on veut bouffer du kilomètre !!!!!!

00:09 Écrit par Alberto | Commentaires (3) | Tags : auvergne2015

29/09/2015

L'Auvergne J7, samedi 19 septembre 2015, back thuis home terug !!

auvergne2015Voici pour commencer les 13 photos qui illustrent le propos du jour ...
Ce matin-là on a commencé à prendre le petit-déjeuner en tête à tête avec Pierre, la salle principale étant pleine et l'annexe n'étant pas encore occupée !
On a mangé, tranquilles, peinards et on s'est ensuite croisé dans les couloirs et l'ascenseur, le temps de charger les top-cases, valises latérales et autres sacs de réservoirs ...
J'étais fin prêt et je jetai un coup d'oeil autour de moi : pas de Didier, pas d'Henri et pas de Pierre à la ronde ...
Je salue Noëlle, Georges et Philippe et je pars, tout seul, comme un grand !
Je remarque que le rétro gauche est mal ajusté, je m'apprête à le régler et le voilà qui pivote sur lui même. Je tente plusieurs fois de le caler en butée mais pas moyen ! Pffff !! Je reviens sur l'hôtel et c'est là que je croise Henri que je salue d'un discret hochement de tête et le couple de liégeois que j'entends encore rire d'îîîîîîci : faut dire qu'on s'était justement croisé plusieurs fois l'avant-veille, autant de fois que je me suis trompé de chemin en fait, et que c'était en effet très drôle de se croiser à nouveau juste au sortir de l'hôtel !!
Faux départ donc et je reviens dans le parking. J'explique mon problème à Georges-le-Fautif (et ça veut pas dire qu'il porte une moumoute, hein !) que j'avais un Pépin(-le-Bref) avec mon miroir, miroir !!
L'ami Bob, qui a suivi la scène, intervient et demande à Xavier s'il a une clé plate de 12 ou 13 sous la main après quoi, vite fait bien fait, il dépiaute le bitoniau, desserre la bobinette, ajuste le bidule et resserre le tout en moins de temps qu'il faut pour l'écrire, de sorte que la bobinette ne choit plus. Je me suis pris un instant pour ROSSI qui rentre au stand entouré de ses mécanos qui s'affairent autour de lui pour peaufiner les derniers réglages ;-))
Je remercie chaleureusement malgré la fraîcheur ambiante et m'apprête à repartir quand Didier arrive ENFIN ! Il faut dire qu'il était logé, seul, à l'écart dans un vaste studio au fond des bois, un Didier qui a mis d'autant plus de temps à effectuer les préparatifs d'avant départ qu'il n'avait personne pour le houspiller ;-)
On est donc finalement parti en tandem et on a pris la direction de Sauvigny-le-Bois puis de Noyers et Tonnerre . Je me perds dans Tonnerre à la recherche de la Fosse Dionne et lorsque je trouve à me ranger, Didier se porte à ma hauteur et me dit, texto : " On s'en fout de la Fosse Dionne ! "
Ah, bon !?! Je ne le reconnais plus, là ! Lui, si avide de voir et de savoir et qui n'en rate pas une quand il s'agit de compulser le Guide Vert et nous renseigner sur les sites touristiques incontournables, IL S'EN FOUT !!!
On repart donc ... même si j'en reste un peu frustré !
Et François-le-Sadique qui remue le couteau dans la plaie ... (Voir son commentaire !!)
On prend la direction de Bar-sur-Seine en passant par Les Riceys , joli petit village qui ... ON S'EN FOUT !! ... et poursuit sur Gyé-sur-Seine jusqu'à arriver à Essoyes où Didier connait une sympathique auberge où il s'arrête souvent avec Gabrielle lorsqu'il ... ON S'EN FOUT pas et ON S'ARRÊTE au bar-restaurant "Les berges de L'Ource" à ne pas confondre avec "La verge de l'ours" qui d'après une expression bien de chez nous n'est pas bien vaillante puisqu'on dit "Fade comme une bite d'ours" ... mais je m'égare, je m'égare.
Pendant qu'on sirotait notre café on a vu passer quelques motards "à nous" qui n'ont pas remarqué cet endroit idyllique. Ce ne fut pas le cas de Paul qui voit tout derrière la visière protectrice de sa Pan European et qui a l'oeil pour repérer les belles choses ... Il s'est joint à nous et c'est à trois que nous sommes repartis par Vendeuvre-sur-Barse, Brévonnes, Blaincourt-sur-Aube, Lesmont, Chalette-sur-Voire, Jasseines, Dampierre, Lhuître, Trouans et Poivres .
On s'est retrouvé devant une route barrée et plutôt que de l'emprunter malgré tout et d'être obligé ensuite de faire demi-tour, j'ai suivi la déviation. Au passage, je remarque un "Bar-Restaurant-Grill" sur la gauche alors que mes acolytes sont plutôt attirés par une vaste étendue plantée de tentes militaires juste en face. Alors qu'il fallait repiquer à droite, je continue tout droit et j'entends directement le klaxon de Didier comme un rappel à l'ordre. Je fais demi-tour, s'ensuit un petit conciliabule et plutôt que de plonger à droite je signale que j'ai repéré un endroit où on pouvait manger, quelques hectomètres plus loin : suivez-moi les gars !!
Curieux endroit : dehors un vieux bus délabré, dedans une énorme salle avec un comptoir surmonté d'un tas de drapeaux et des tables à perte de vue, comme dans une cantine en fait. C'est là que les militaires qui séjournent en face viennent pour la tambouille. Passée la surprise, on s'installe ... au hasard et on prend la carte : tout était donné ou presque tant les prix étaient démocratiques. Notre choix fait, on s'est dirigé vers le comptoir et on a réussi à se faire comprendre, la cuisinière parlant un français aussi sympathique qu'approximatif. Le patron par contre était extrêmement volubile et il nous a expliqué le pourquoi du comment de ce camp militaire juste en face.
Ils sont en train de construire une usine de déminage à grands frais et sans grand génie puisqu'ils ont dû repartir de zéro après avoir déjà englouti 2 millions d'euros dans des travaux foireux ...
Apparemment ils sont maintenant en train de construire une usine identique à celles déjà exploitées en Belgique notamment ...
On était sur le point de terminer notre repas quand Paul et Chantal (Tiger 1050 bleue) sont arrivés et nous ont raconté qu'une sortie de route avait eu lieu qui impliquait un couple (Carina et Jean-Marc si je ne me trompe pas), que tout était sous contrôle, que le pilote n'avait rien mais que la passagère avait quelque chose de cassé à la jambe et qu'elle avait été embarquée par l'ambulance ... Je me suis rappelé d'un tronçon extrêmement piégeux qui était certes signalé par le panneau "Graviers" mais comme ils n'étaient présents que par "intermittence" on avait vite fait de les oublier et de reprendre un rythme normal. Comment peut-on laisser les routes en pareil état, je me le demande !!
Soit dit en passant et entre charentaises, toujours aucune nouvelle de MA glissade du 31.10.2014, n'est-ce-pas !!
Paul était surpris car il n'avait eu aucune nouvelle de la part de Pierre-Yves au sujet de cette embardée mais sans doute était-ce parce que tout était sous contrôle justement et qu'il était inutile d'en remettre une couche !
On était quelque part au 46ème WP du road-book de Cap Moto. On est reparti par Soudé, Dommartin-Lettrée, Fontaine, Vitry-la-Ville, Pogny, Courtisols, Bussy-le-Château et Suippes
Avec Didier, on s'est arrêté pour faire le plein alors que Paul continuait sa route. Si le garage était ouvert, la station-service n'ouvrait qu'à 15h30 et on est donc repartis en passant devant l' Ossuaire de Navarin .
auvergne2015Paul nous a attendu pendant 10 minutes parait-il après la sortie de Suippes mais sans doute avons-nous quitté le road-book avant ça sinon j'ai du mal à comprendre comment on a pu se rater !!
Et justement, au rond-point du WP 65, alors que le road-book "original" partait sur la droite vers Vouziers puis Sedan, nous avons continué tout droit vers Charleville et Attigny.
Un peu plus loin on a trouvé une station-service où je nous suis acheté une petite friandise en prévision d'un prochain arrêt "café" et où j'ai aidé Didier à enlever son pantalon ... de pluie qu'il avait gardé depuis Avallon. Faut vous dire, Monsieur, que le temps a souvent été incertain ce jour-là même si, de mémoire, on n'a pas essuyé une seule goutte de pluie, sauf peut-être au tout départ de l'hôtel (?).
On est arrivé à Rocroi et Didier est passé devant pour m'indiquer qu'on allait y prendre le dernier café. On a bu le coup et mangé le Kinder Bueno sur mon compte avant de repartir. Plutôt que de filer sur Couvin, prendre la N5 et arriver sur Charleroi, il a été question à un moment de contourner par Chimay et de revenir par la belle route des Barrages mais finalement on a fait au plus direct et on s'est séparé à l'entrée de la ville.
Comme d'hab, plutôt que de procrastiner, j'ai graissé la chaîne, trié les linges, déjà échangé les top-cases, alors que le soir même je transférais la plupart des photos en tentant de les légender car, comme le dit le proverbe, il faut battre le fer tant qu'il est chaud !

15:57 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : auvergne2015

28/09/2015

L'Auvergne, J6, vendredi 18 septembre 2015, retour sur la Belgique : suite !

auvergne2015Ce matin là, François nous quittait pour rejoindre la Bretagne, son père et sa fille dont c'était l'anniversaire.
Alors qu'Henri est encore une fois parti sans demander son reste, Philippe, Georges et Noëlle ont proposé que je roule avec eux et j'ai à mon tour proposé qu'on convie le petit vieux, l'ami Didier, probablement encore une fois l'ainé des participants, comme en Irlande, à se joindre à notre petit groupe.
J'avais déjà eu l'occasion de rouler avec eux et de constater qu'ils roulaient tous les trois bon train. Souvenez-vous, j'avais même trouvé que Noëlle roulait admirablement sur les petites routes piégeuses de l'arrière pays auvergnat, au point qu'il était ... courageux ... d'essayer de la suivre ! D'ailleurs, Philippe m'a confié qu'elle l'avait affranchi, lui qui était timoré dès que les conditions étaient plus piégeuses et malgré sa GS !!
Certains d'entre nous sont allés faire le plein à la station-service toute proche et puis nous sommes partis et, malgré la réputation que je m'étais faite pas plus tard que la veille auprès de celles et ceux qui ne me connaissaient pas encore, on m'a laissé aller devant, signe de grande confiance ou d'inconscience, c'est vous qui voyez !
On est passé par Orbeil puis ... Manglieu et ça ressemblait jusque là à un remake de la veille justement, ouille ouille ! Mais cette fois nous n'étions pas obligés de crocheter par Busséol et son château ni de faire au plus court : il suffisait de suivre gentiment un road-book parfaitement élaboré et étalonné avec des pictogrammes "léchés" et d'une précision remarquable (encore bravo aux artistes Paul et Pierre-Yves pour l'ensemble de leur Oeuvre !).
Après Manglieu, on est passé par Brousse puis Saint-Jean-des-Ollières puis Saint-Dier-d'Auvergne, Saint-Flour, Sauviat, Vollore-Montagne, Vicscomtat et Chabreloche . A un moment, je ne sais pas où j'avais la tête ... Hein ? Dans le casque ?? Bien sûr dans le casque, c'est malin !! C'est une expression pour dire qu'on ... euh ... a la tête ailleurs, qu'on pense à autre chose, voyez ? Et donc, alors que la flèche indiquait très clairement qu'il fallait prendre à gauche, je suis parti à droite toute !!
Didier, qui me suivait, me lance un coup de klaxon et prend la tête du convoi. Il se met alors à nouveau à rouler "comme un malade" au point qu'après quelques virages, il disparaît à l'horizon. Je mets à mon tour un peu de gaz mais je constate que mes amis se font doucement décrocher. Finalement j'ai remarqué qu'ils roulaient presqu'aussi vite sur les petites routes piégeuses que sur les grands axes dégagés, par respect pour les limitations.
J'ai donc "coupé mon effort" et me suis maintenu à un 90-95 km/heure alors qu'en général, dans ces conditions, je pousse un peu plus fort. Quelques kilomètres plus loin, Didier s'était rangé sur le trottoir et quand il nous a vu arriver il a repris sa place de "second". Il avouera plus tard qu'il avait roulé "comme un con" et que s'il avait fait un tout droit dans le fossé on serait peut-être passé à côté sans même le voir ...
Et oui Didier, on sait très bien que, malgré ton "grand âge", tu es encore très fringuant et on espère tous secrètement être encore aptes à faire de la moto au rythme auquel tu la pratiques quand on aura soixante-dix voire septante ans !!
On a fait notre premier arrêt après 111,6 km de route, à La Chabanne . Si l'un ou l'autre motard s'est également arrêté là après nous, d'autres qui arrivaient sur ce carrefour à 5 voies se trompaient régulièrement au point que Noëlle s'est sentie l'âme d'une gendarmette et qu'il s'est fallu de peu qu'elle ne coiffe la casquette, sorte le sifflet et montre la bonne voie aux égarés : elle a dû se faire violence pour rester sur sa chaise ;-)
auvergne2015On est resté là un long moment avant de repartir sur Saint-Nicolas-des-Biefs, Saint-Bonnet-des-Quarts et LE CROZET quelque 28 kilomètres plus loin où il était conseillé de s'arrêter pour visiter cette cité médiévale de caractère ... C'est vrai que le village valait qu'on s'y attarde. Comme d'autres j'ai grimpé en haut de la tour pour jouir pleinement, oh oui, oh oui, d'une vue imprenable sur les environs et par-delà : ça valait la peine de gravir les 42 marches qui y conduisait, ne fusse que pour se retrouver au niveau du clocher de l'église toute proche !
Comme l'heure avançait nous nous sommes dirigés vers la seule auberge ouverte pendant que d'autres restaient dans le village à grignoter les sandwiches qu'ils avaient ... hum ... "empruntés" à l'hôtel au petit-déjeuner.
Petite charentaise à ce sujet concernant un comportement "coupable" dans la mesure où si tout le monde faisait ça, il faudrait prévenir les hôteliers que le groupe n'est pas de 40 mais de 80 personnes pour faire en sorte qu'il y ait de quoi prendre ET le petit-déjeuner ET le déjeuner !! Est-il utile de rappeler que le prix du voyage inclus une DEMI-PENSION et pas un "all in" ??
Bon, cela dit, si j'avais su que les frites avaient été aussi sèches et dures, peut-être aurais-je fait pareil, car la dinde sautée qui l'accompagnait n'était pas non plus du meilleur tonneau ... Cela dit aussi, je ne vais pas faire la fine bouche car on n'était pas chez Maxim's et la serveuse était bougrement jolie : on ne peut pas tout avoir !!
On est reparti tous ensemble sur Sail-les-Bains, Montaiguët-en-Forez, Le Donjon, Saligny-sur-Roudon, Diou, Dompierre-sur-Besbre, Beaulon, Garnat-sur-Engièvre ...
J'espère au moins que vous suivez sur une carte sinon je ne vois pas pourquoi je m'escrime et me décarcasse à énumérer tous ces patelins aux noms à rallonge !!!
J'en étais où, moi ? Ah oui : Garnat-sur-Engièvre, Gannay-sur-Loire, Fours, Vandenesse, Limanton, Brinay, Tamnay-en- Bazois ...
Ok, ok, j'en jette plus. On a roulé comme ça entre 2 et 3 heures non stop jusqu'à ce qu'on aperçoive une enseigne, une terrasse, des tables et des chaises. On s'est précipité ainsi au bar "Le Napoléon". J'ai cherché à retrouver le nom de la localité mais en vain. Ce n'est pas du vin que nous avons bu si je ne m'abuse ... Ce qui est sûr c'est que les toilettes étaient situées dans un cabanon à côté du café, que la porte ne fermait pas et que c'est Didier qui a régalé cette fois.
Nous sommes repartis et suite à une petite confusion à un moment sur le parcours, Noëlle s'est retrouvée devant, on a perdu Philippe et Georges loin derrière, on a décroché Didier un peu moins loin derrière et j'ai roulé à une vitesse supersonique pour essayer de rattraper notre amie qui continuait de disparaître à l'horizon ... Apparemment, elle a cru que Philippe était devant et elle a sorti toutes les tripes du 4 cylindres de la Bandit pour le rattraper jusqu'à ce qu'elle se rende compte que ... ce n'était pas Philippe mais bien Paul !!
Quand nous sommes arrivés à Vézelay il a commencé à pleuvoir. J'ai été le seul à parcourir à pied les 700 mètres qui séparaient le parking, en bas de la ville, de la basilique , en haut de la ville. Georges, comme Philippe, se sont bien arrêtés à ma "hauteur" pour me proposer un lift mais j'ai refusé poliment. Il y avait un office et on n'a pas pu trop s'approcher avec nos appareils photos pour ne pas le perturber. On a ensuite attendu un peu que les cieux arrêtent de déverser leur bile sur nous, pauvres pécheurs, avant de redescendre.
Il ne restait alors plus que 16 kilomètres à couvrir pour rejoindre Avallon et l'Hôtel Vauban dans lequel je suis entré par le porche plutôt que par le parking comme il aurait fallu. Petit détail qui aura son importance le lendemain matin : lorsque Georges est venu ranger sa GS, il a tapé dans le rétro de la Tiger avec son top-case parallélépipédique ...
Pas de souvenir particulier concernant la soirée sinon que j'ai mangé en compagnie de Philippe, Georges, Didier, Pierre, Henri en fond de table ainsi que le propriétaire de la seule KTM du groupe me semble-t-il.
Pierre a offert le vin mais j'ai fait l'impasse, lui préférant un Coca-Cola : au moins on sait ce qu'on boit (?) et on n'est jamais déçu :-)))
En allant au lit, je ne savais pas encore si, pour la dernière étape, j'allais faire le road-book proposé par Cap Moto jusque Bouillon où si j'allais couper au court avec celui que Pierre avait aménagé et qui ramenait, plus en ligne droite, sur Couvin : ça dépendrait en outre de la météo et de ce que ferait les autres ... même si j'avais déjà ma petite idée.
Bonne nuitée !!

21:47 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : auvergne2015

27/09/2015

L'Auvergne, J6, vendredi 18 septembre 2015, retour sur la Belgique !

auvergne2015Voici les photos du jour.
Vous constaterez d'emblée qu'il a fait très beau pour l'essentiel de la journée et qu'on a encore profité de la remontée pour visiter quelques hauts lieux touristiques.
Je pense que je vais en rester là pour aujourd'hui avec le récit car ... il n'y a pas que ça dans la vie, n'est-il pas ?

20:48 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : auvergne2015

26/09/2015

L'Auvergne J5, jeudi 17 septembre 2015, suite !!

J'ai préféré découper le J5 en deux, histoire d'alléger le récit.
Je vous préviens, vous aurez été prévenus : je ne finirai pas le récit du jour ... aujourd'hui !
D'ailleurs ma Douce m'appelle pour l'aider à faire le lit !

Le lendemain matin ...

Comme on fait son lit, on se couche !!
Littéralement, ce proverbe signifie que si on ne prépare pas bien son propre lit avant de se coucher, on encourt le risque de passer une mauvaise nuit dans un lit mal fait. C’est donc une manière figurative de dire qu'il faut assumer les conséquences de ses actes.

Prenons-en tous de la graine comme on dit chez BATTAILLE !
Et donc, je suis à Billom : je glisse le road-book "muet" par-dessus la carte Michelin dans le sac de réservoir et quitte Paul et les autres, restés sur la place.
1er picto : un feu rouge et une station-service sur la gauche. J'arrive bien à un feu mais je ne vois AUCUNE pompe à gauche et j'en déduis donc, fort logiquement, que c'est un piège et je continue en suivant toutefois la direction proposée.
2ème picto : prendre la direction de Vic-le-Comte avec un dessin de carrefour qui ressemble vachement à ce que je vois à un moment sur ma gauche.
Toujours à l'affût du 1er picto, je me dis que c'est un second piège (doué Albertino n'est-il pas ?) et j'attends toujours désespérément de tomber sur le carrefour avec le feu et la station-service, suivez ??
La route sur laquelle je suis ondule tellement agréablement que je me laisse emporter par elle, et que je zigue et que je zague jusqu'à arriver à un rond-point où, manifestement, plus rien ne correspond à rien et où, ENFIN, je me décide à faire demi-tour et à revenir sur le carrefour avec la direction de Vic . Au retour, je croise un groupe qui, comme moi, s'est laissé berner ...
J'embranche vers "Vic" et cherche la prochaine bifurcation "Notre Dame de la Roche" je crois (j'ai plus le r-b sous les yeux !!) que je ne trouve pas. Demi-tour à nouveau et je "re-croise" le même groupe ! Je m'arrête et décide de le suivre et là, comme eux, je vois le fameux panneau "N-D", un truc marron qu'on utilise pour indiquer des points touristiques et ... que je n'avais pas vu, trop occupé à abattre aveuglément du kilomètre !!
Remis sur le droit chemin, merci les amis, et voyant que le groupe s'arrêtait une gnègnème fois pour faire le point sans doute, je suis reparti, bille en tête, et j'ai été beaucoup plus attentif à partir de ce moment-là. Je ne me suis plus trompé et suis arrivé à Saint-Dier-d'Auvergne en ayant parcouru encore une fois une ... trentaine de kilomètres de trop : second nouveau record plus que certainement !!
Pierre-Yves était absorbé par un problème de logistique qu'il m'a expliqué mais dont j'ai oublié la raison.
Le groupe est arrivé un peu plus tard et je me suis bien gentiment fait chambrer : ne dit-on pas "Qui aime bien, châtie bien" ? J'aurais pu (dû) les attendre pour entamer la 3ème épreuve mais ils se sont mis à manger leurs sandwiches alors que le gars en Scrambler avait un souci avec le circuit de freinage de sa belle italienne et cherchait une clé Torx pour y remédier ...
Avec la réponse à la 1ère question, j'ai tapé les premières coordonnées GPS (N 45°46'29" - E 3°30'07") et suis parti sans demander mon reste ...
Temps mort : je regarde le Warm-Up du Moto GP d'Aragon ... Merci pour votre patience ^^

Pierre-Yves m'avait montré comment rejoindre le 1er point en utilisant le mode "boussole et carte" du Tripy II mais j'ai préféré l'option "voie rapide", choisissant ainsi la facilité. Un de mes défauts ça, de choisir la facilité, faut dire que c'est tellement plus ... euh ... facile !!
auvergne2015J'arrive donc ainsi au Château d'Aulteribes sur la D223 et plante la Tiger face au parking de l'autre côté de la route. Il y a là quelques panneaux sur lesquels j'espère trouver la réponse à la question n°2 mais n'y vois rien. Je reprends la Tiger et entreprends l'allée qui mène droit au Château. Je replante la Tiger et cherche à nouveau. En désespoir de cause, je finis par sonner à la porte au départ de laquelle les visites sont possibles mais personne ne répond. Je repars sans avoir l'info et prends la route ... Mais où vais-je bon sang ? J'espérais retomber sur un groupe mais il n'y avait personne à l'horizon. C'est là que j'ai décidé ... d'ouvrir l'enveloppe. Qu'auriez-vous fait à ma place, hein ? Hein ?? En fait, tous ces détails c'était pour justifier de ce geste sans retour, l'ouverture du "Précieux" !!
A partir de là, évidemment, tout devint plus facile, pendant un certain temps en tout cas ... "Vous l'allez voir tout à l'heure" !
auvergne2015Quelques encablures avant le deuxième WP ( le Château de Vollore) je remarque un café-restaurant et j'entends qu'on m'appelle. Didier et Henri sont là, en terrasse de "L'épicurien", en train de siroter quelque chose. Moi je n'avais encore rien mangé et je crevais un peu la dalle. Il y avait le "menu du jour" à 12 ou 13 € je crois mais il était déjà 14 heures et le gars derrière le comptoir me dit qu'on ne servait plus au delà de 13h30. Il est toutefois allé voir en cuisine (à l'étage) si on pouvait faire quelque chose pour moi. Finalement il m'a proposé un plat de carbonnades accompagnées de tagliatelle et j'ai dit que ça ferait P-A-R-F-A-I-T-E-M-E-N-T l'affaire. On m'aurait proposé un bout de saucisson et un quignon de pain que j'aurais accepté pareillement ! Didier et Henri sont repartis ensemble, ce dernier ayant oublié son portefeuille à l'hôtel. J'ai mangé en terrasse contrairement à 4 autres membres du groupe qui étaient attablés à l'intérieur. Un maigre chat noir, qui miaulait sans arrêt, m'a tenu compagnie et je me suis senti obligé de lui sacrifier quelques bouts de carbonnades après quelques gratouilles, pour qu'il ne me porte pas malheur ;-)
Crochet par le Château de Vollore où je croise à nouveau la GS et l'Aprilia, arrêt photo, intro des nouvelles coordonnées et nouveau départ vers le Col de Béal où ça caille grave (9°C) et où j'enfile la veste en plastique pour couper le vent. "Prenez l'altitude où vous êtes (1390m), additionnez-la à celle de la Pierre sur Haute (1642)m et ne prenez que les deux derniers chiffres ..." Pfff, je lis la question mais vu que j'ai la réponse devant les yeux (enveloppe Joker, souvenez-vous !), je redémarre bien avant d'autres motards qui s'étaient arrêtés là également et qui avaient dû sortir la calculette ;-) Ouais, bon, c'est un peu de la triche mais c'était ça où alors je ne serais pas encore rentré d'Auvergne à l'heure où j'écris !!
Belle descente (j'aime les descentes, c'est bien plus "smooth" que les montées où il faut s'arracher, en plus j'avais à nouveau des freins .. même si on m'avait prévenu que les plaquettes avant n'étaient plus trop fraîches !) vers le 4ème point d'intérêt, le moulin Richard-de-Bas à Ambert.
Je suis descendu voir les vestiges industriels exposés en bas du musée, j'ai pissé un bon coup loin des yeux de toutes et tous puis je suis remonté sur la Tiger et j'ai commis une nouvelle erreur : j'ai mélangé 2 coordonnées GPS, le Nord de l'une et l'Est de l'autre, voyez ?? Autant dire qu'au WP suivant j'étais au milieu de nulle part, dans un petit chemin perdu dans une vaste pinède. J'ai regardé ma position et c'est là que j'ai compris que j'étais bien à côté de la plaque et de la Fontaine de Saint-Germain-l'Herm où j'étais censé me trouver !!
Perfectionniste dans l'âme (faut le lire vite, ça passe mieux !), je retape les bonnes coordonnées et repars comme en 40.
J'arrive à la fontaine Saint-Frusquin mais je ne perds plus de temps et tape la coordonnée suivante direction la Promenade vers le château de Nonette et enfin l'avant dernière vers le parking de Usson et la promenade qui mène au point de vue sur la D709. J'aurai ainsi au moins eu la satisfaction de tout faire.
Il ne restait plus alors qu'à rejoindre le bel Hôtel Pariou à Issoire. J'arrive en centre-ville à l'abord d'un feu rouge et j'entends des grands cris sur ma gauche, malgré les bruits du trafic et les bouchons dans les oreilles.
Je tourne la tête en même temps que le casque (?) et j'aperçois au loin un grand escogriffe (nan, c'est pas un animal d'heroic-fantasy, m'enfin !) qui gueule et qui agite les membres dans tous les sens pour signaler sa présence : c'était Gull !! Il était en train de boire le coup avec François et Paul sur la grand-place. Je l'ai contournée et suis venu me ranger non loin de la terrasse du pub irlandais où ils étaient attablés.
Je sais pas qui m'a payé le coup mais je le remercie au passage car j'avais grand soif. On échange nos aventures du jour et j'apprends que François avait écourté la rando pour revenir en ville et partager quelques visites culturelles avec Pierre qui était resté à l'hôtel ce jour-là. A un moment, la serveuse est venue me prévenir que, la place étant un piétonnier, j'avais intérêt à déplacer la moto des fois que la maréchaussée ferait de l'excès de zèle en la voyant. Plutôt que de faire du bruit, je l'ai poussée à la main (pas la serveuse hein, la moto !!) en me faufilant entre les chaises d'un autre café sur la place, les copains se demandant si j'allais la planquer à l'intérieur du bistrot en question sans doute :-)
François m'a indiqué comment rejoindre l'hôtel qui n'était plus qu'à un jet de pierre (nan, on n'a pas jeté Pierre, m'enfin, vous le faites exprès de rien comprendre ou quoi !?!). Avant d'y aller j'ai poussé plus loin jusqu'à la station-service pour faire le plein. Finalement on est arrivé ensemble à l'hôtel, eux à pied et moi à moto.
Ensuite, comme d'hab, douche, bar et restaurant. Sans doute ce soir là avons-nous eu droit à de la truffade , un plat typique de la région. Sauf erreur, ce soir-là aussi c'est Didier qui a fait mettre le vin sur sa chambre (la 404) mais il nous a réclamé 5 € à chacun, en tendant la main, histoire de rentrer dans ses frais ... Cela ne s'appelle pas "phéroNoMe", ni "phéromone", ni même "Ferrodo" mais ... faire l'aumône (allusion très fine à une discussion que nous eûmes un soir concernant l'attirance sexuelle entre êtres humains) ;-)
Le clou de la soirée fut le "debriefing" d'après Trophy. On nous a tous réunis dans une grande salle annexe dans laquelle nos G.O.'s avaient installé le matériel de projection. Ils avaient auparavant pris soin de collecter les infos sur les Tripy qu'on avait bien voulu leur remettre ...
Ce qui devait arriver arriva. J''étais celui qui avait abattu le plus de kilomètres ce jour-là, 315 exactement alors que les plus affûtés (Xavier et Bob me semble-t-il) n'en ont parcouru que 239, les autres se "baladant" entre 250 et 290 bornes. Qui est le petit joueur là-dedans, hein ?? Autant dire que j'ai eu droit à ma seconde minute de gloire après celle que j'avais connue lors de la projection du MotoGP à Clermont-Ferrand. Autant dire aussi que j'assume complètement mes égarements et que si c'était à refaire ... je regarderais quand même d'un peu plus près où je vais ;-))
Après ça, avec le grand Philippe, on s'est promis de faire équipe la prochaine fois et on a échafaudé des plans pour tromper tous nos adversaires : fabriquer des trompe-l'oeil, déplacer les panneaux de déviation, soudoyer Pierre-Yves pour qu'il balance des citrouilles en bas de la camionnette, tracer des lignes blanches au sol menant tout droit dans le fossé, la "Grande Vadrouille" 2.0 en quelque sorte !!! Franche rigolade tout au long de la soirée en tout cas !!!
Elle s'est prolongée avec des questions plus pointues adressées à Pierre-Yves concernant le Tripy et le logiciel Road Tracer et les améliorations que tout le monde attend mais qui tardent à venir ...
De retour dans la chambre, Pierre et moi avons commencé à rassembler nos affaires et à préparer nos paquetages dans la mesure où nous quittions l'Auvergne le lendemain pour entamer notre remontée vers la Belgique : 344 kilomètres nous attendaient pour rejoindre Avallon et le même hôtel dans lequel nous avions séjourné à l'aller ...
Après ça, nous avons dormi du sommeil du juste.

23:40 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : auvergne2015

L'Auvergne J5, jeudi 17 septembre 2015

Nous étions donc au "Pariou", probablement le meilleur hôtel dans lequel nous fûmes logés (hein ? ça fait des années que j'ai arrêté de fumer pourquoi cette question ??) et cette journée était une journée particulière puisqu'il n'y avait pas de road-book, pas de "points of interest" conseillés, rien quoi ! A priori on pourrait croire que nos G.O.'s préférés n'ont rien foutu, un peu comme ces voyagistes qui vous donnent une journée libre pendant un séjour, voyez ?
Or, il n'en est rien dans les faits, car ils ont certainement passé plus de temps que jamais à concocter cette journée ludique.
Mais commençons par le commencement voulez-vous ?
Voulez-vous (ah-ha)
Take it now or leave it (ah-ha)
Now is all we get (ah-ha)
Nothing promised, no regrets
Voulez-vous (ah-ha)
Ain't no big decision (ah-ha)
You know what to do (ah-ha)
La question c'est voulez-vous

gollum15.jpgAu cours du petit-déjeuner, Pierre-Yves a fait le tour des tables et nous a distribué les enveloppes Joker qui comportaient toutes les réponses aux questions de la 3ème épreuve, longue de 8 tronçons avec, à chaque fois, une adresse GPS à découvrir et à laquelle se rendre pour passer à la suivante ... Ouvrir cette enveloppe signifiait évidemment qu'on renonçait à la victoire, à la gloire, au gros lot et au grelot !! J'ai été désigné comme le "gardien de l'enveloppe", équivalent du "précieux" dans la saga "Le Seigneur des Anneaux", voyez ? C'est dire si on m'avait confié une lourde responsabilité, comme celle du Petit Poucet auquel on aurait confié le sac avec les petits cailloux blancs pour sauver ses grands frères d'une mort certaine !
On est donc parti vers la grande Aventure du Cap Trophy avec ... moi en tête de convoi (était-ce là une bonne idée, je vous le demande !). J'avais retenu le nom du premier patelin vers lequel il fallait se diriger : Orbeil ! Après ça, j'étais déjà un peu paumé et c'est par un coup de klaxon de Didier que je fus rappelé à l'ordre car je n'avais pas vu qu'il fallait embrancher à gauche dans la direction de Saint-Babel . Plutôt que de mener le groupe, Didier laissa Henri passer devant et je me retrouvai bon dernier. Après Saint-Babel il fallait je crois viser Vic-le-Comte par les petites routes et continuer jusqu'au croisement de la D225 sur laquelle nous étions (déjà par erreur !) et la D229 qu'il fallait éviter comme la peste bubonique sous peine d'être envoyés directement en prison sans passer par la case départ et toucher la prime de 4.000 francs ...
Voilà qui me rappelle vaguement un jeu de société où il est question d'acheter des terrains, des rues, des maisons, des hôtels, et de se faire un max de blé sur le dos des autres ;-))
Et donc, on croise la D229 qu'on laisse derrière nous et on fonce sur la D225, tête baissée derrière la bulle jusque ... beaucoup trop loin. Henri, toujours devant, s'arrête une première fois, questionne un passant et repart. On traverse un marché en slalomant entre les barrières Nadar. Il s'arrête une deuxième fois 2 ou 3 bornes plus loin, compulse la carte sur le sac de réservoir et repart de plus belle. Il fait quelques hectomètres en plus et se range une troisième fois, compulse à nouveau la carte, avec Didier à ses côtés et ... on repart, toujours sur le même axe (la D225) jusqu'à arriver à un feu rouge. Je me porte à la hauteur de François. Je descends le carreau de la portière Je relève la visière et lui dis : "Perso, je prendrais à droite !" Il me répond : "Moi aussi l", or, devant moi, aucun cligno ne ... s'agite ni chez Henri ni chez Didier. Le feu pour aller tout droit est rouge, alors qu'une flèche orange clignotante m'invite avec insistance à prendre à droite. Ni une, ni deux, ni trois : je mets les gaz et fiche le camp à droite !! J'entends un grand coup de klaxon (c'est la TDM de Didier) et puis plus rien. Sans doute s'inquiétait-il que je sois parti avec le "précieux" ? J'ai appris plus tard que François avait fait de même, quelques secondes plus tard, mais comme j'étais parti comme un coup de fusil, un peu comme une balle perdue sortie d'un canon, c'est probablement une des raisons pour laquelle il ne m'a jamais retrouvé ;-)
Je n'ai pas eu trop de mal à dénicher Busséol et son château dont je tirai le portrait après m'être rangé sur le bord de la route.
Par contre, pour trouver Billom ce fut beaucoup plus, mais alors là, beauuuuuuuuucoup plus compliqué !!
Tiens, c'est peut-être le moment de vous montrer les photos du jour que vous pouvez allègrement feuilleter pendant que je cherche désespérément mon chemin !!
Après quelques égarements et quelques "4 chemins" sans indications aucunes, je suis "tombé" sur un groupe de motards (Scrambler, Gladius, DL, Crossrunner, MT09 je crois, etc ...) auquel je m'accrochai comme à une bouée de sauvetage. Là aussi, premier arrêt pour compulser la carte, puis second arrêt pour faire le point et se diriger "tout droit" vers un chemin de terre. Un des membres du groupe part en éclaireur pendant que les convoyeurs attendent, attendent, attendent.
JE SAIS PAS ATTENDRE, ATTENDRE, ATTENDRE, moi !! Je préfère ROULER, ROULER, ROULER. Du coup, je fais demi-tour, au nez et à la barbe de tous, et je taille la route !! J'arrive à un carrefour et je vois l'indication Manglieu . Ce nom me disait quelque chose. Je l'avais écrit la veille au soir lorsque nous préparions l'itinéraire avec François. Sans vérifier sur la carte, pourtant ouverte devant moi dans le sac de réservoir, je fonce, serein, sur Manglieu, certain d'avoir ENFIN trouvé une "ouverture" comme on dit ! Et je m'amuse, sur les petites routes, à épouser les virages, travailler mes trajectoires, à respirer quoi !! J'arrive à Manglieu et là je commence seulement à me poser la question de savoir "D'où viens-je ? Qui suis-je et où vais-je ainsi ??" Coup d'oeil sur la carte ...
Bordel de shit !! Je suis parti plein sud-est alors que Billom était plein nord-ouest, voyez ? Totalement à l'opposée !!! C'était pas "au plus court" qu'il fallait faire, hein Ducon ??
C'est là que je me suis ENFIN décidé à m'arrêter à mon tour, à ENFIN réfléchir juste un peu, à ausculter ENFIN la carte (une loupe aurait été la bienvenue tiens !) et à me diriger ENFIN en étant attentif où j'allais et pas comme un poulet auquel on vient de couper la tête et qui court, tel un fou, dans tous les sens !!
Et donc, c'est via La Beauté, Martre et Les Coins (ça ne s'invente pas, vous n'avez qu'à vérifier sur la carte !) que je suis ENFIN arrivé à BILLOM, sur la Place des Halles, où Paul m'attendait !
Je devais y être pour 10h00 d'après le planning et j'y étais vers 11h20 environ. Je n'étais toutefois pas le dernier et j'étais précédé de peu car :
-primo : le groupe qui avait buté sur le chemin de terre est arrivé bien après moi;
-twingo : Paul était attablé avec 2 gars (un en GS, l'autre en APRILIA Mana, sorry mais j'ai pas les prénoms).
auvergne2015Malgré mon retard déjà énooooooorme, j'ai pris le temps de boire un petit café serré et d'offrir un chocolat chaud à l'ami Paul. Après quelques explications, il m'a remis un road-book "boules et flèches" dont la particularité était qu'il ne comportait aucune indication sur les distances entre chaque pictogramme. On savait juste que le parcours comportait 37 kilomètres (si j'ai bon souvenir). Il suffisait donc d'être A-T-T-E-N-T-I-F aux pictos, aux panneaux sur les routes et ça devait se boucler en 2 coups de cuillères à pot, de miel, de confiture, de sirop d'érable (bonjour les amis canadiens !), c'est suivant les goûts !
Au bout, "quelque part" à Saint-Dier-d'Auvergne, Pierre-Yves était censé nous attendre et nous remettre les infos pour mener à bien la 3ème épreuve du Trophy ... Ah, au passage, sachez que le plus court trajet ISSOIRE > BILLOM devait comporter dans les 30 bornes et que j'en étais déjà à 69 après cette première étape, sans faire de tête-à-queue !!
Sans doute déjà un record ...

21:25 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : auvergne2015