10/11/2017

EICMA, épilogue ...

Je pensais être arrivé au bout "de mes peines" avec la lettre "Y" de Yamaha mais c'était sans compter sur la lettre "Z" de Zero !!
C'est le nom qu'a choisi une marque qui distribue des motos électriques depuis quelques années déjà.
Je ne vais pas détailler la nouvelle gamme du catalogue 2018 et vous renverrez sur cet article plutôt complet paru sur le site "Le Repaire des Motards".
Pour jouer le mec branché (^^), j'ai parcouru en diagonale les spécifications de ces machines.
On est face à 2 "familles" et quatres modèles : FXS, FX, S/SR et DS/DSR.
Les "F" pèsent dans les 133 kg, elles affichent une puissance de 44 chevaux et, en matière d'autonomie on est à 161/64-92 km pour la FXS (typée trail) et 146/63-87 km pour la FX (plutôt supermotard), les 3 chiffres concernant respectivement l'autonomie en ville, sur autoroute et la moyenne en usage mixte ...
Les "D" sont plus lourdes (de 185 à 205 kg suivant les batteries) avec une puissance de 60 chevaux à 5.300 tr/mn et un couple de 110 Nm, qui peut apparemment aller jusqu'à 146 Nm, soit plus que toute moto thermique de 1000 cc (lu sur le site).
Les modèles de base affichent 132/693-85 km et 143/72-97 km, les modèles équipés de plus grosses batteries se baladent entre 262/126-169, 288/145-193, 328/156-212 et 359/180-241 km suivant qu'ils se prénomment S, SR, DS ou DSR.
Pour les prix on se situe entre 12.290 € et 16.120 €. Au niveau des options il est question de :
-chargeur rapide : 828 €
-power tank : 2.710 € et
-charger tank : 3.520 € sachant que c'est soit "power" soit "charger", l'un n'étant pas compatible avec l'autre.
21994066_10214116942140289_305765236764202631_o.jpgA ce niveau, je vous laisse chercher les éclaircissements par vous-mêmes et vous invite à vous rendre sur le site du constructeur pour tout savoir pour peu que le sujet vous intéresse.
J'ai le souvenir que certains d'entre nous avaient essayé quelques modèles lors d'un "Touring Day" à Bruxelles et qu'ils en étaient descendus plutôt estomaqués : une accélération d'enfer et un silence d'outre-tombe !! Décoiffant apparemment, malgré le casque !!!
Perso, lors d'une balade pédestre à la découverte de Charleroi, ne vous gaussez pas les Bruxellois, la ville regorge de trésors bien cachés ^^, c'était le 24 septembre de cette année, j'ai discuté longuement avec un gars qui possédait une Zero, tellement longuement que je ne m'étais pas rendu compte que le groupe était parti sans moi !!
Et bien, s'il ne m'a pas convaincu de passer tout de go du thermique à l'électrique, il m'a malgré tout transmis son enthousiasme à "rouler propre". Evidemment, c'est une toute autre conception de la route dès lors qu'on sort de la ville et de sa périphérie. Si on s'y cantonne par contre, ça se défend parfaitement. Il suffit de quelques prises de courant et d'un peu de compréhension de la part des fournisseurs d'énergie auprès desquels s'approvisionner. Il m'a affirmé qu'il n'a jamais rencontré que bienveillance de ce côté-là et qu'il a toujours pu brancher sa machine à l'endroit où il posait ses roues.
Pour les "voyages" il faut évidemment s'armer de patience et bien les planifier en comptant toujours sur l'hôte pour refaire le plein d'énergie. Sa moto étant déjà vieille de 4 ans, il m'a avoué que l'autonomie était particulièrement faible mais il avait installé dans chacune des valises latérales des extensions lui permettant de la prolonger correctement.
Le jour où les bornes de charge rapide fleuriront sur nos routes, peut-être verrons-nous la demande de ce genre d'engins augmenter ...
Reste la polémique concernant l'empreinte écologique qui, si elle est parfaite au sortir du pot d'échappement (?), semble bien plus discutable concernant la fabrication et le recyclage des batteries ... Je n'ai vraiment pas envie d'entrer dans ce débat-là, c'est sûr !

22:52 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : eicma 2017

Écrire un commentaire