30/10/2017

What's new Pussy Cat ?

Une importante mise à jour des Tiger, 800 et 1200, est en vue.
Voir cet article les concernant.
Il s'agit d'un "teaser" qui ne lève que quelques petits coins du voile. Wait and see mais il semble bien que les évolutions soient nombreuses, en espérant qu'elles seront toutes judicieuses : perso, quelques kilos et centimètres en moins ainsi que quelques chevaux en plus et le tour serait joué ;-)
Elles touchent le moteur, les suspensions, le cockpit (écran TFT) et le design qui devrait être pratiquement le même sur les deux versions.

Un petit "chiri chichi" pour Ducati et DOVIZIOSO qui en s'imposant en Malaisie ont repoussé le sacre de Marc MARQUEZ au tout dernier grand prix de la saison, à Valence, le 12 novembre : avec 21 points d'avance, l'espagnol peut terminer 12ème en supposant que l'italien s'y impose. Ce n'est pas mission impossible mais on n'en est pas loin !!!
Je regardais les résultats des dernières années à Valence concernant les 2 prétendants au Titre et voici ce que ça donne :
2016 : MARQUEZ 2ème, DOVIZIOSO 7ème
2015 : MARQUEZ 2ème, DOVIZIOSO 7ème (si, si, vous pouvez vérifier, ce n'est pas pour rien qu'on dit que l'histoire se répète !)
2014 : MARQUEZ 1er, DOVIZIOSO 4ème
2013 : MARQUEZ 3ème, DOVIZIOSO 9ème
2012 : MARQUEZ (en Moto2 !), DOVIZIOSO 6ème (sur Yamaha Tech3)
Autant dire que, statistiquement, là non plus il n'y a pas photo. Mais, mais, mais, la Ducati n'est plus ce qu'elle était et DOVIZIOSO a gagné en tout.

23:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

23/10/2017

Vodka, bulles, air ...

Hein ?
Dans ma soif (vodka !) de savoir et "interpellé" par la musique (air !) du mot, je suis allé voir ce que signifiait "concupiscence".
Je pensais que c'était un synonyme de "condescendance" ou quelque chose du genre, voyez ?
Et bien non ...
Un peu surpris par la définition, cela m'a vite inspiré une question, après avoir pensé à la chanson "Amsterdam" de Jacques Brel qui dit, en substance (licite !) : "Et ils pissent comme je pleure sur les femmes infidèles" !
Ainsi donc
il y a des femmes concupiscentes
Et des cocus pissant !!


Et ouais, 8 jours de silence et puis ça : "bulle" comme on disait dans le temps, ce qui signifiait "rien, zéro" !
Bon, je vais essayer d'embrayer sur le sujet qui nous passionne tous en épinglant quelques news. Encore faut-il que je les collationne , comme on dit au petit-déjeuner en Italie ...

19:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

15/10/2017

La route des poètes du grand prix du Japon !

Ce matin, il a fallu se lever tôt pour participer aux "100 km de Charleroi" ...
Et pendant que je me préparais, entre le petit-déjeuner et la salle de bains, j'étais accompagné par mon nouveau smartphone, à l'affût des rebondissements du Grand Prix du Japon.
Je n'ai pas été déçu, enfin, pas trop : la chute de Valentino ROSSI ne m'a certes pas laissé indifférent mais la bagarre devant était telle que je me suis vite fait une raison, comme ROSSI d'ailleurs, qui a définitivement enterré ses prétentions au titre de Champion du Monde. DOVIZIOSO a tenu tête, une fois encore, à ce diable de MARQUEZ, et s'il emporte le Sacre cette année, il ne l'aura pas volé, c'est une certitude !
DSCN1371.JPGPour ce qui est des 100 km de Charleroi, sachez que je ne les ai fait ni à pied, ni à cheval, ni en voiture, ni même en moto, mais en autocar : on arrive à un âge où l'on n'a plus honte des voyages en car qui, souvent, ont une connotation "3ème âge". Mais ici, point de réunion Tupperware ou casseroles AMC ou que sais-je encore : rien à acheter ou à vendre, juste un grand tour des 15 communes qui entourent la ville et qui forment le "Grand Charleroi". On a appris des tas de choses concernant son passé, son présent et son avenir grâce à la science de Mr et Mme Lierneux que je remercie de nouveau au passage !
Ceci ne nous rendra pas le Congo ni "la Route des poètes" me direz-vous mais j'avoue que je n'ai plus trop envie de revenir sur cette sortie qui remonte déjà à 7 jours ...
Tiens, pour bien vous gaver et vous ôter l'envie de lire le compte-rendu, je vais m'amuser (?) à énumérer tous les patelins traversés lors des 268 kilomètres qu'elle comportait : Temploux, Suarlée, Floriffoux, Floreffe, Fosses-la-Ville, Bambois, Saint-Gérard, Graux, Furnaux, Biesmerée, Stave, Corenne, Rosée, Gochenée, Doische, Vauceles, Hierges, Molhain, Le Mesnil, Oignies-en-Thiérache, Fumay, Haybes, Hargnies, Les Hauts-Buttés, Linchamps, Newet, Nohan, Naux, Thilay, Monthermé, Deville, Laifour, Anchamps, Revin, Saint-Nicolas, Rocroi, Eteignières, Beaulieu, Signy-le-Petit, La neuville-aux-Joûtes, Macquenoise, Anor, Ohain, Moreanrieux, Wellers-en-Fagne, Moustier-en-Fagne, Eppe-Sauvage, Clairfayts, Beaurieux, Hestrud, Cousolre, Bousignies-sur-Roc, Comagne, Thirimont et Ragnies !!
Il ne vous reste plus qu'à relier tous les points et vous aurez le road-book du jour !!

Allez, deux ou trois petites choses quand même pour ne pas vous laisser sur le carreau ...
Déjà, pour les plus observateurs d'entre vous, la 1ère photo montrait une Pan European à la carrosserie allégée sur l'avant. Si, si, regardez-bien, il lui manque une oreille ! (Rappel du lien ICI).
Et bien, l'explication vient du fait que, le matin même, en se rendant au rendez-vous, Paul a été agressé par un épervier ou pie, ou pie, épervier ou pas ou pas ... En fait, il s'est pris un volatile non identifié qui faisait du rase-mottes sur une bretelle d'autoroute. A en juger par les traces blanches sur la valise latérale gauche, la bestiole se serait même "fait dessus" tout en faisant sur la Pan ... et pas dans sa panne !! L'histoire se termine bien pour l'oiseau moqueur qui, après quelques minutes, a retrouvé ses esprits et est reparti vers d'autres cieux ... Pour sa part, Paul, lui, ne s'en était pas encore remis à la fin de la virée.
Autre chose : contrairement à d'autres qui ne sont pas tenus, comme moi, de faire rapport sur leurs sorties motardes, j'ai marqué l'arrêt à HIERGES (WP37) pour tirer le portrait à la petite place, la fontaine et le château. Cet arrêt m'a permis de retrouver Paul et Jean-Marc que j'avais perdu de vue à un feu passé au rouge après mon passage ...
A OIGNIES-EN-THIERACHE (WP43) on était bien plus à marquer l'arrêt cette fois, le "Café de l'Eglise" étant renseigné sur le road-book avec une invitation à y boire un café. J'ai le souvenir d'une très jeune serveuse à la robe "bleu pétant" et au "chignon banane" interpellant. (?) Conscient que ça ne veuille pas dire grand chose mais bon, on ne peut pas toujours trouver les mots justes ;-)
Dix way-points plus tard on arrivait à THILAY au "Val de Semoy", un restaurant à la déco intérieure plutôt chic où une longue table avait été dressée à notre intention. Si je ne m'abuse, nous étions 26 à nous y installer. Pour la petite histoire nous étions 12 qui venions d'Europamoto, les 14 autres étant des amis du Club B&H Moto Tour.
Les organisateurs (Bruno et Henri), avaient opté pour un plat et un dessert pour tous. Piocher dans la carte aurait constitué une énorme perte de temps et la formule convint donc à tout le monde. Au menu, un ragoût de gibier et quelques pommes de terre grenaille et un dessert, flanqué d'un physalis, aussi appelé "amour-en-cage", qui était "à tomber" et dont je me souviens encore du goût du chocolat ;-)
Ajoutez-y un(e) Orval et un café et vous en avez pour 23,10 € je crois ...
Ensuite j'ai roulé sans désemparer jusqu'à rejoindre Henri qui menait grand train et que j'ai suivi, avec d'autres, jusqu'à la distillerie de Biercée à Ragnies.
J'ai fait mine d'y entrer mais avant de m'installer à une table avec d'autres, j'ai préféré repartir pour être suffisamment tôt à la maison car on avait réservé une soirée théâtre avec ma Douce et je ne voulais pas m'attirer ses foudres ;-)

22:45 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

14/10/2017

Grand-Prix du Japon !

La saison n'est pas finie ...
Voici les résultats des essais qualificatifs de "ce matin" sur le circuit du Motegi :

1. ZARCO - 2. PETRUCCI - 3. MARQUEZ
4. A. ESPARGARO - 5. LORENZO - 6. PEDROSA
7. SMITH - 8. P. ESPARGARO - 9. DOVIZIOSO
10. RINS - 11. IANNONE - 12. ROSSI

13. BAZ - 14. VINALES - 15. CRUTCHLOW
16. BAUTISTA - 17. BARBERA - 18. RABAT
19. ABRAHAM - 20. AOYAMA - 21. LOWES
22. REDDING - 23. NAKASUGA - 24. NOZANE

Quelques éclaircissements s'imposent, non ?

Le plus important sans doute ^^ concerne les 3 japonais en lisse : sachez que AOYAMA remplaçait MILLER chez Honda Marc VDS et que NAKASUGA et NOZANE roulaient sur YAMAHA, Factory pour le 1er et Tech 3 pour le second.
Si DOVIZIOSO a dominé la première journée, il n'en a été plus rien aujourd'hui, LORENZO faisant finalement mieux que lui au moment du verdict chronométrique.
Qu'est-il arrivé à ROSSI ? se demandent les quelques fans qui lui restent ...
Tombé en FP4, les mécaniciens n'ont pas eu le temps de retaper la M1 et il a par conséquent dû prendre la seconde moto pour la qualification. Du coup, il a joué le tout pour le tout en partant en pneus slicks, terminant son run à 20 secondes du meilleur temps détenu à ce moment là par Marc MARQUEZ. Il est finalement rentré pour chausser des pneus pluie (ou intermédiaires je ne sais pas) toujours sur sa seconde moto mais il n'a pu faire qu'un seul tour "rapide". Voilà donc pour l'explication. Sa course sera toute autre mais les plus rapides auront sans doute eu le temps de prendre la poudre d'escampette pendant qu'il sera occupé à dépasser les Suzuki et les KTM ... Au passage, saluons les performances du tandem autrichien qui se place en 7ème et 8ème positions !
MARQUEZ, lui, a fait l'inverse : parti en pneus pluie, il a fait un temps canon, avec plus d'une seconde d'avance sur tout le monde, puis, par défi sans doute, il a fait monter des slicks, pour terminer finalement troisième. Il sera définitivement l'homme à battre demain tant il paraît fort.

08:03 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/10/2017

La route des poètes ... le retour !

Et donc, cette route des poètes, à quoi ça rime ?
Déjà, ce n'est pas le duo formé par Paul et Arthur qui ont mis cette balade en musique mais Bruno et Henri, et d'une !
Et de deux, on aurait pu l'appeler le "Spy Day" vu qu'on avait rendez-vous à Spy. Entre charentaises, on aurait pu espérer la participation de "Petit Pierre" qui est un homme de Spy.
Pour la petite (pré)histoire, on croit savoir par ailleurs que les hommes de Spy avaient la vindicte facile et le verbe haut et qu'on les aurait un temps surnommés les hommes DESPIEGELEER. Ne comprendront sans doute ici que quelques membres du Parti Socialiste de la ville de Charleroi ...
Dans la même veine, savez-vous que certaines mauvaises langues avaient surnommé notre bon Michel DAERDEN, le néant d'Herstal ?
Ouais, bon, manifestement ce n'est pas trop bien barré pour le compte-rendu de cette journée :-)
Je m'y attellerai sérieusement aujourd'hui peut-être ou alors demain ...

23:38 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

08/10/2017

La route des poètes ...

Voici les photos de cette "première automnale" organisée par Bruno & Henri (B&H) Moto Tour ...
Bref compte-rendu incessamment sous peu !

En attendant, un peu de poésie dans ce monde de brutes écervelées armées jusqu'aux dents :

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

23:09 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

06/10/2017

Cévennes, épilogue (?)

cévennes 2017Epilogue ?? Epi ... zut !!
Il n'y a en fait rien à ajouter : le récit est tellement complet que personne n'a trouvé à ajouter quoi que ce soit.
Bon, peut-être qu'ils ne sont que deux ou trois ceux qui ont pris la peine de tout lire. Après tout ça les regarde, tous ces autres qui sont passés à côté de ce chef-d'oeuvre de narration.
Cela dit, un peu comme Paul d'Europamoto se plaint parfois que son livre d'or dort, je reste également un peu déçu par le manque de réactions suscitées par mes notes. En même temps, à part des commentaires dithyrambiques d'un côté comme de l'autre, que voulez-vous dire ? Les gens, en général, ont la parole bien plus facile pour démolir que pour encenser.
Comme disait l'autre, autant se complaire dans l'autosatisfaction ou la motosatisfaction suivant le moyen de locomotion utilisé, on n'est jamais mieux servis que par soi-même ...
Pour en revenir malgré tout au voyage dont question en objet, dire que tout était parfait équivaudrait à mentir, c'est sûr.
Rien ni personne n'est parfait en ce bas monde et ce n'est pas un voyage dans les Cévennes avec le meilleur GéO que je connaisse qui fera exception à la règle !
Et puisqu'on parle de règle, une de celles que j'essaye d'appliquer est la bienveillance, tout le contraire du manichéisme qui veut que les choses soient blanches ou noires, pour le KKK elles sont d'ailleurs blanches ou blanches ce qui va bien plus loin que le simple ostracisme dont on est parfois la victime ou l'instigateur ...
Cette phrase, comme "les disques demandés" d'une époque lointaine, est dédiée à l'ami Xavier qui en comprendra la drôlerie, pff pff
Je vais vous avouer un truc que j'ai déjà dit à quelqu'un, je ne sais plus à qui, lors du voyage. Faut dire que je bavarde avec tout le monde, mais pas avec n'importe qui, non !
Aussi loin que je sois concerné, je dirais que pas moins de 80-90% de la réussite d'un voyage est déjà acquise au départ, dès lors que je peux rouler à moto et que les routes empruntées procurent un certain plaisir. Oh, pas tout le temps car c'est impossible et ce ne serait pas tenable à moins de se gaver de Viagra (?). Le reste, ce sont les hôtels, les repas, la compagnie, toutes choses relativement secondaires à mes yeux de bigleux, sauf peut-être ... les hôtels, les repas et aussi la compagnie mais, bon, je n'épiloguerai pas là-dessus ;-)
En définitive, on est quand même là pour passer de bons moments, non ? Autant se fendre la gueule que de disserter sur l'évolution du CAC40, de la réduction des droits de succession, ou que sais-je encore de bien rigolo ... Non que je sois contre le débat, voyez, mais à un moment faut arrêter de se prendre la tête et aller de l'avant, et vite de préférence !
Ainsi donc le rideau tombe tout doucement sur une saison de plus en compagnie de la Tiger.
En ce qui concerne EUROPAMOTO, la dernière "activité" concerne le souper (un dîner tardif pour nos amis français) qui se tiendra une fois encore à la brasserie "La ville de Wavre", à Thorembais-Saint-Trond, le 18 novembre à 20 heures.
Comme il est indiqué texto sur le site, cette soirée sera dédiée à l'"Epluchage" de la saison écoulée 2017 et présentation du programme 2018.
Faut dire qu'on attend toujours ce moment avec une grande impatience. Cela dit, entre nous hein, quand je regarde en arrière, dans le rétroviseur pour éviter les torticolis, je me dis qu'on pourrait repasser les plats de 2017. Je m'explique.
Cinq voyages étaient au programme 2017 et je n'ai participé qu'à deux d'entre eux. Sachant que j'ai raté la "Forêt Noire", les "Dolomites italiennes et le Tyrol" ainsi que le "Lake District", je piocherais bien volontiers dans ce "deuxième choix" : te casse pas le fion Paul, remet le même couvert ! De toute façon combien sont ceux qui ont participé à TOUS les voyages ??
Je dis ça, je dis rien bien évidement : ça ne se fait assurément pas sous peine de se couvrir d'opprobre !!
Bon, ceci dit, la saison n'est pas définitivement enterrée, la Toussaint est en effet encore loin !
Déjà, le 8 octobre, une sortie motarde est prévue, à l'instigation d'Henri et Bruno Moto Tour, avec départ à Spy, repas à Tilhay (Fr) et arrivée à Ragnies : je m'y suis inscrit et guette depuis lors les prévisions météorologiques.
Le 22 octobre, une sortie accompagnée est prévue au départ (à 9h30) de la meilleure concession motocycliste qui soit, j'ai nommé "Performance Bike" à Dampremy.
Enfin, "courant octobre", il ne faut pas oublier l'Automnale de Cap Moto dont la date n'était pas encore arrêtée hier encore, tard le soir !
J'ai souvenance aussi de "der des der" et de "der des der des der" qui se tenaient parfois suivant les humeurs et/ou envies de certains. On ne sait jamais qu'on aurait une belle arrière saison mais on sait tous qu'il n'y a plus de saison sauf peut-être sur certaines pizza ...
Bientôt se tiendra le Salon EICMA (à Milan du 7 au 12 novembre) et certaines nouveautés n'ont pas attendu l'ouverture prochaine de ses portes pour se montrer au grand jour. On en reparle bien entendu !

17:04 Écrit par Alberto | Commentaires (4) | Tags : cévennes 2017