24/06/2017

Toscane, 06-06-2017, Florence !

toscane 2017Une fois n'est pas coutume, et personnellement je ne m'en plaindrai pas, les motos sont restées au garage ce mardi 6 juin 2017.
En effet, le programme du jour prévoyait la visite de la ville de Florence, véritable musée à ciel ouvert, sans compter tous ceux qui y sont à visiter de l'intérieur ;-)
C'est donc en autocar que nous avons effectué le déplacement (+/- 80 kilomètres je crois) entre Montecatini et la capitale de la Toscane.
Voici les photos de cette excursion culturelle.

A suivre, car je regarde les essais du Moto GP à Assen ...
Il pleut en Hollande !
13. IANNONE - 14. MILLER - 15. BAZ
16. A. ESPARGARO - 17. RINS - 18. ABRAHAM
19. P. ESPARGARO - 20. BARBERA - 21. LORENZO
22. SMITH - 23. RABAT
REDDING et LOWES en Q2 ...

1. ZARCO - 2. MARQUEZ - 3. PETRUCCI
4. ROSSI - 5 REDDING - 6. FOLGER
7. BAUTISTA - 8. CRUTCHLOW - 9. DOVIZIOSO
10. LOWES - 11. VINALES - 12. PEDROSA

Chutes de REDDING et de DOVIZIOSO; moteur explosé pour LOWES, cata pour VINALES et PEDROSA, ce "dernier" trop léger pour les pneus pluie Michelin et victime de spinning, alors que Maverick n'avait aucun feeling ...
A demain pour la course !!

Et alors ? Que dire de cette expédition du "troisième type" pour ne pas dire du "troisième âge" car, quand on parle d'excursion en car, on ne peut s'empêcher de faire le lien, n'est-ce pas ? Une bande de motards en autocar ça n'en fait pas des tocards ...
Déjà, on a pu profiter de nos tenues de ville ce qui est bien plus agréable que de déambuler dans les cuirs ou les textiles renforcés, surtout quand le soleil tape et c'était effectivement le cas ce jour-là.
A l'arrivée dans la ville, on nous a présenté notre guide, Alessandra, et on nous a remis des audio-guides, ce qui est bien pratique car on entend parfaitement les commentaires en même temps que les conversations proches d'ailleurs, ce qui a engendré une certaine retenue auprès des quelques dragueurs invertébrés invétérés dont je tairai ici les prénoms car je suis pour la paix des ménages, moi !
Non, je ne dirai rien, même sous la torture !!
Piazza della Repubblica, Cathédrale Santa Maria del Fiore, musée des Officines, Ponte Vecchio, la Fontana del Porcellino, Palazzo Pitti, Piazza della Signoria, Basilique Santa Croce, Palazzo Vecchio et Piazzale Michelangelo, Baptistère Saint Jean, Basilique Santa Maria Novella, Statue de David ... je crois qu'on a tout vu, en tout cas, l'essentiel avec, à chaque fois, des explications et des anecdotes livrées avec entrain par la sémillante Alessandra ...
A midi, sur son conseil, la plupart d'entre nous, sommes allé manger chez GIANNINO in San Lorenzo : plus de place en terrasse, on nous a casé en fond de salle, à une table ronde, le garçon se confondant en palabres pour justifier de nous avoir installés là plutôt qu'à une table de 8 vu qu'on était que 5, voyez ? Cette soudaine affluence le perturbait sans doute ... J'ai pris des "pici", des gros spaghetti roulés à la main (nan, pas sous les aisselles, ne pas confondre avec les doubitchous !) à la sauce tomate, qu'ils étaient aussi bons, ou presque, que ceux que ma sainte mère faisait avec tout l'amour qu'elle mettait dans sa cuisine !
L'après-midi, au cours de la visite on s'est arrêtés sur la "Piazza della passera", une place relativement insignifiante mais dont l'origine du nom reste un mystère. "Passera" pour "passe" au sens "bordélique" du terme dans la mesure où le coin était connu pour quelques lieux de débauche, mais aussi "passera" pour "passereau femelle" : l'histoire dit que des enfants avaient recueilli un petit oiseau qu'ils pensaient blessé par un chat, pour le soigner mais qu'en fait, celui-ci était malade et qu'il fut à l'origine d'une grande peste qui emporta 40.000 florentins sur les 96.000 qui peuplaient la ville en 1348 ...
Cette triste histoire ne nous empêcha pas de prendre d'assaut la "gelateria" de la place, considérée par notre Alessandra, comme la meilleure de la ville, autant dire qu'on lui a fait confiance !
Fin du circuit, retour dans le car et à l'hôtel.
Petit cocktail sympa dans les fauteuils en bord de piscine : l'est pas belle la vie les gars ?
Repas copieux et excellent, ponctué par une scène d'anthologie. La bande à Philippe P. a fait un cadeau surprise à l'ami Paul : un tablier de cuisine avec, sur le devant, ben voyons, un morceau "choisi" de la statue de David, le cornetto avec les deux boules, voyez ? Autre chose que la gelateria della passera ... quoique !!
toscane 2017Bon après "ça" on était chaud et on a fait une descente dans Montecatini "by night", Pierre, François et moi.
Faut dire que Pierre n'était pas venu à Florence avec nous. Il connaissait déjà. Il avait mis la journée à profit pour inviter un ami italien qui vit non loin de là pour visiter la ville avec lui. Il s'était arrêté à un bistrot, avait bien sympathisé avec la patronne apparemment, et avait promis de revenir au soir avec un tas d'amis motards !
Finalement on n'était que trois, lui compris, mais les meilleurs, en définitive ;-)
Il y avait là ROBERTO CRISTIANO qui chantait des vieux trucs accompagné d'un orgue électrique ...
il y avait là également quelques couples qui écoutaient comme nous, certaines compagnes se trémoussant timidement au son des ritournelles ...
Il y avait là surtout une très belle personne, accompagnée de sa fille sans doute, au port de tête altier et au décolleté qui découvrait deux splendides clavicules ...
A un moment, Pierre s'est levé et est allé inviter une dame, à la fin du morceau une autre, puis la patronne du bistrot qui était apparue et avec laquelle il a esquissé un "pole dance" autour d'un parasol planté là : il est un peu fou le Pierre, "Pierrot le fou". On a déjà "Didier la Science" dans l'équipe, voilà "Pierrot le fou" ...
Cela dit, on a passé un excellent moment ce soir-là, à marquer d'une Blanche, voire deux ou trois ;-))

PS : attention aux horaires particuliers pour les courses à ASSEN. La course de Moto3 est prévue à 11h00, celle de Moto GP à 13h00 et celle de Moto2 à 14h30 !!!

13:56 Écrit par Alberto | Commentaires (6) | Tags : toscane 2017

Commentaires

J'avais dans la tête que le chanteur en terrasse du café se nommait Christiano... Quoiqu'il en soit, merci de m'avoir rappelé ce bon moment de détente culminant avec les trémoussements de Gull.

Écrit par : Francois | 25/06/2017

Tu as raison. C'est pour me venger de ces gens qui m'appellent Alfredo, Roberto, Angelo, tu vois ?
Je corrige : en italien c'est Cristiano sans le "h".

Écrit par : Alberto | 25/06/2017

Je ne vois nulle part de photo des adieux déchirants et surtout baveux avec la guide???

Écrit par : T@z | 26/06/2017

Pfff, j'ai été obligé de lui glisser un billet dans ... la main pour qu'elle daigne faire cette moue dégoûtée ;-)

Écrit par : Alberto | 26/06/2017

A voir sa tête, c'était vraiment un tout petit billet.
Rat comme tu es, tu lui as refilé un billet de 1000 Lires ;-)

Écrit par : T@z | 26/06/2017

Putaiiiiiiiiin, à une époque pas si lointaine avec 1000 lires on s'offrait une pipe !!

Écrit par : Alberto | 26/06/2017

Les commentaires sont fermés.