17/03/2017

Pneu mieux faire ...

Les-coulisses-de-Michelin-en-MotoGP.jpgMichelin, de nombreux changements pour 2017
Le manufacturier pneumatique unique du MotoGP™ se prépare pour l'ouverture de la saison 2017 au Circuit International de Losail.
Après avoir bouclé le troisième et dernier Test Officiel de pré-saison au Circuit International de Losail, Michelin, qui marquait son retour en MotoGP™ la saison dernière après sept années d'absence, se concentre désormais sur la première épreuve du calendrier sur ce même tracé dans quelques jours.
Les informations recueillies durant l'hiver ont conduit au développement d’un nouveau pneu avant MICHELIN Power Slick au profil différent. Utilisé comme prototype à Valence la saison dernière, celui-ci a été perfectionné au fil des essais. Les retours des pilotes du MotoGP™ étant satisfaisants, la firme de Clermont-Ferrand l'associera à un nouveau pneu arrière offrant une meilleure motricité et un meilleur pilotage.
Un changement apporté au règlement autorisera désormais Michelin à proposer trois types de pneus slick pour l’avant et l’arrière – contre deux maximum en 2016. Le pneu intermédiaire ne sera quant à lui plus autorisé. Le développement des MICHELIN Power Rain – dont la gomme la plus dure a démontré sa longévité sur le sec – a poussé à la décision d’abandonner les intermédiaires. Enfin, les deux pilotes promus en Q2 après leur passage en Q1 disposeront d’un slick arrière soft supplémentaire.
Parmi les autres nouveautés, Michelin introduit un nouveau système Tyre Detection System, technologie sans fil permettant d’identifier les pneus utilisés. Ce système fonctionne grâce à un capteur de pression (Tyre Air Pressure Sensor, TAPS) monté à l’intérieur du pneu. Chaque pneu dispose ainsi d’un code-barre unique associé au capteur, lequel émet un signal lu par le transpondeur de la moto. L’ID est alors transmise et reçue par des récepteurs autour du circuit et communiquée aux organisateurs. Ces informations seront ensuite fournies par Dorna aux chaînes TV et sur les écrans de timing. Il sera alors possible de connaître à tout moment quel pneu est utilisé par quel pilote, en plus de l’identification visuelle des différents pneumatiques.

Voilà encore une petite mise au point pas totalement inutile avant l'extinction des feux rouges du premier départ au Qatar.
Un Qatar qui devait voir s'ouvrir aujourd'hui le 1er jour des tests Moto2 et Moto3 mais, manque de pot, la pluie s'est invitée à l'événement. Ce qui m'a fait commenter un tweet de DDR posté ailleurs : "ça vaut la peine tiens de foutre un circuit en plein désert, au milieu de nulle part, pour voir une première journée d'essais annulée pour cause de pluie ! En plus de l'éclairer, les qataris auraient pu couvrir le circuit d'une immense cloche en verre : c'est pas les moyens qui leur manquaient, non ?"
Ceci dit, c'est la ... "planète moto" qu'on devrait mettre sous cloche car, entre nous, combien sont les motards qui apprécient rouler sous la pluie ? Hein ?? Deux ou trois tout au plus !!
Avec la météo qu'on annonce pour ce week-end que vont devenir les rendez-vous suivants :
-18/03 : stage de conduite Moto80
-18-19/03 : portes-ouvertes chez BMW (Louyet et Herpigny, avec balade dimanche au départ de ce dernier)
-19/03 : idem supra +"Wallançonne" Moto 80
Y aura-t-il deux pelés et trois tondus ou plus ?
Bon, cela dit, avant de renoncer définitivement, petit conseil : taper un oeil dehors et faites-vous votre propre opinion sur l'évolution de l'anticyclone centré sur son nombril, car encore aujourd'hui par exemple, alors que les prévisions étaient déjà mauvaises, on a juste eu deux ou trois gouttes, pas plus.
Voilà, à vous de voir, même s'il est clair que pour les activités payantes, (stage de conduite), il vous en ... coûtera d'y renoncer ^^
Accents ... circomplexes ;-)

21:49 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.