03/11/2016

L'Automnale au tonneau, on perce le deuxième fût !

"Au bel accueil", Tenneville.
Sur le parking, j'ai été pris à partie par un sympathique petit vieux, un du nord voyez, avec un petit accent vondelien, entendez ça (?), qui m'a questionné sur la cylindrée de la Tiger, la puissance, le kilométrage parcouru, etc. Pour un peu, s'il n'avait pas été octogénaire, j'en serais venu à croire qu'il était intéressé pour l'acheter avec un petit essai préalable ;-)
C'est là que Didier a sorti la tête du restaurant pour me rappeler à l'ordre : c'est qu'il était déjà tard (au moins 13h30) et il fallait passer commande.
On s'est installés. Didier a pris le plat du jour, du filet de marcassin me semble-t-il, quant à moi, j'ai opté pour un gyros/frites.
Il était copieux et de bonne facture.
On a ponctué le repas par un café.
Au sortir de l'établissement c'est un autre gars qui a entamé la conversation.
"Z'avez pas froid de rouler par ce temps ?" qu'il nous dit.
Mes yeux se posent sur son short et je réponds :
"On est quand même autrement équipés que vous !"
Là-dessus, il continue en s'adressant à plus sérieux que moi !
On parle airbag, évolution des motos, (ABS, antipatinage, etc.) et il nous apprend qu'il a été motard, mais qu'il avait arrêté il y a 20 ans parce qu'il tenait à la vie. C'était le genre de gars à rouler de + en + vite, un Trompe-La-Mort en quelque sorte.
Finalement, avec les copains, c'est sans doute parce qu'on a arrêté de faire de la moto PENDANT parfois 20 ans pour certains, histoire de faire des enfants à nos femmes et à leur laisser le temps de les élever ;-) qu'on est toujours là, bon pied bon oeil et toujours partants pour des voyages au long cours.
Faut dire aussi que, l'âge n'aidant pas, à l'inverse du T-L-M précité, on a plutôt tendance à rouler de - en - vite, pour certains en tout cas et que, indépendamment de la vitesse, on est autrement plus "aware" des dangers de la route !! (Viva la Muerte !!)

On a repris la N4, direction Bastogne cette fois et on a embrayé à nouveau sur le road-book en direction de Prelle, puis Lavacherie, Saint-Hubert (où mangèrent nos amis Paul, Carine et Jean-Louis), puis Grupont et 10.588 mètres de beau sinueux avec un "Lâchez-vous !!!" comme message sur l'écran du Tripy.
"Est-ce bien raisonnable ?" comme conseil me dis-je dans mon for intérieur tout en mettant gros gaz ...

23:53 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automnale 2016 |  Facebook

Les commentaires sont fermés.