22/09/2016

Les Grandes Alpes, Jour 6 !!!!!!

Jour 6 donc, soit le 8 septembre de l'an de grâce deux mille seize ...
D'emblée voici les photos du 6ème jour , légendées hier, car oui, derrière la diarrhée de mots il y a toute un travail de macération préparation, n'est-il pas ?
Bon, z'avez vu les belles zimazes ? Pouvez zapper les bons mots mais ze zerait domaze ;-)
Ce matin-là, certains imprévoyants ont dû commencer par faire le plein : j'en étais et cela a eu pour effet de directement splitter le groupe. Alors qu'au départ je pensais qu'on faisait un aller-retour station-service > hôtel, "au retour" on a bifurqué sur la gauche pour embrayer sur le road-book ...
Celui-ci "filait" d'abord plein sud vers Cagnes-sur-Mer pour remonter ensuite sur SAINT-PAUL-DE-VENCE où nous avons marqué le premier arrêt après seulement trente-deux kilomètres et six-cent-septante-huit mètres exactement !!
Inutile de préciser que, jusque là, les routes n'ont pas présenté un intérêt particulier et que la région traversée, très urbanisée et très touristique, en a échaudé plus d'un, au propre comme au figuré d'ailleurs, avec un trafic dense, une température déjà à la limite du supportable pour un motard normal (28-30°c) et ... un trois cylindres qui, dans ces conditions, dégage assez rapidement une forte chaleur !
On a flâné dans Saint-Paul-de-Vence dont le centre est truffé de boutiques d'art sur le contenu desquelles je n'émettrai aucun avis, les goûts et les couleurs ne se discutant pas, n'est-ce pas et, au hasard des rues, Claude, François et moi avons atterri sur la terrasse ombragée du restaurant Le Tilleul " où j'ai offert les boissons rafraichissantes. il y avait là une serveuse tout aussi rafraichissante : vêtue d'une robe noire qui moulait discrètement ses formes et qui laissait entrevoir une jambe leste, elle avait une tchatche que je vous raconte même pas la tchatche qu'elle avait, té ! Je regarde à l'instant le ticket (entre charentaises 13,40 € pour un tonic, un Perrier menthe et un panaché, "peuchère" !!) et je vois qu'elle s'appelait BISI : bisouuuu à BISI !!!! Je vais laisser un mot sur le formulaire de contact, té !!
On récupère les motos qu'on avait plantées autour de la statue d'une Très Grosse Femme qu'on se demande si l'artiste ne s'est pas vengé d'une "ex" qui l'aurait plaqué sans crier gare sinon pourquoi aurait-il sculpté une chose aussi disgracieuse ? A moins qu'il n'aime tout simplement pas les femmes. L'artiste de génie s'appelle Théo TOBIASSE et la Très Grosse Femme s'appelle Vénus, la TGV en somme ...
On est repartis, sous un soleil de plus en plus chaud et on fait quoi, une trentaine de bornes tout au plus, en passant par les Gorges du Loup (et la confiserie Florian où, sauf erreur Didier s'est arrêté) et le Saut du Loup qu'on a snobé au passage pour y être déjà passés dans ... le passé et on est arrivés à GOURDON où nous avons marqué le deuxième arrêt du jour.
Là aussi, le même trio a déambulé au hasard des ruelles, toujours aussi touristiques mais ici, les boutiques d'art avec un grand "A" ont laissé la place aux boutiques de produits artisanaux locaux tels les savons et les confitures ...
Cela dit, comme c'est écrit dessus, la Place forte Sarrazine est forte, le panorama grandiose est grandiose et le monument historique l'est pareillement ;-)
On a terminé la visite et décidé de manger à L'Auberge de Gourdon, juste en face du parking où on avait rangé les motocyclettes. Si je ne m'abuse, j'avais utilisé mon anti-vol pour attacher le casque et la veste au guidon de la Tiger, ce qui m'avait permis de me promener léger ... On a été rejoints par Paul qui m'avait laissé un SMS et que j'ai rappelé pour lui dire où nous nous trouvions. Il y avait là aussi (notre) Didier, Jacques et Willy à une table et le groupe avec Marily et Didier à une autre.
Je ne sais plus trop ce qu'on a mangé (poisson en entrée et volailles en plat je crois) mais, ce dont je me souviens parfaitement par contre c'est que je me suis laissé tenter par un calorifique café-gourmand au dessert : paaaaaaaaaaaaas bien !!!

A suivre ... le temps de la digestion et de sieste étant venu ;-))

16:15 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grandes alpes 2016 |  Facebook

Les commentaires sont fermés.