20/09/2016

Les Grandes Alpes, J4 fin et Jour 5 !!!!!

grandes alpes 2016Si je reviens sur le "Jour 4" alors que le récit de la journée était en fait terminé, c'est parce que le soir, à l'hôtel, on m'a fait une très belle surprise ! Paul avait averti le patron de l'hôtel que c'était mon anniversaire et, à la fin du repas, on a ouvert une dizaine de bouteilles de Mousseux dont on a versé le contenu dans une quarantaine de gobelets qu'on a distribué à toutes les tables. Un serveur est ensuite arrivé avec un gâteau planté d'une seule bougie avec le N°5 (c'est tout ce qu'ils avaient en magasin ^^) et tout le monde a entonné le traditionnel "Happy birthday to you, Alberto !!". J'ai demandé à Paul qu'il invite toutes les "nénettes" à venir me faire la bise et, comme Lagardère, celles qui ne sont pas venues à moi, je suis allé à elles, de table en table : un bien bon moment à marquer d'une pierre blanche assurément. A un moment j'ai entendu Yves lâcher : "Alberto il va chanter ou alors il va nous la montrer " ...
Je n'ai fait ni l'un ni l'autre rassurez-vous même si, pourtant, celles qui m'ont déjà vu et entendu sous la douche, savent pertinemment bien que j'ai un bel organe ... de baryton !!
Avec Paul, nous sommes ensuite allés remercier le sympathique patron pour la belle attention. On a terminé la soirée en buvant l'une ou l'autre bière et si je ne me trompe pas, par une bière "artisanale" au génépi qui a fini de m'achever ;-)
Autant dire que j'ai passé une nuit plus blanche que blonde ou ambrée et qu'au matin, lorsque j'ai croisé Paul sur le parking, il m'a proposé une dose de Gaviscon que j'ai absorbée avant même d'aller prendre le petit-déjeuner !!
J'ai trainé ce "brûlant" quelques heures encore mais après le "bonheur" de la veille, ce n'est pas cette petite aigreur qui allait entamer mon moral de tout nouveau sexagénaire ;-)

Et ainsi donc, commençait le cinquième jour de ce périple : on était le 7 septembre et le programme du jour comportait 231 kms qui nous faisait quitter Pra Loup pour Castagniers. Je présume que ce nom évoque quelque chose à tout le monde, non ? Non ?? M'enfin !! La famille de "rouquins" qui sévit dans le film "Le petit baigneur" avec Louis de Funès en tête de gondole !!! Un film à voir et à revoir entre charentaises ...
Voici donc les photos du jour : une bien belle journée comme vous l'aller voir tout à l'heure !
Ce matin-là, comme souvent, je suis parti devant. Pour vous dire que j'avais quand même un peu "la tête dans le cul" comme on dit vulgairement, je n'avais pas fait trois kilomètres que je me retrouvais dans un parking. On parle souvent de "solidarité motarde" mais c'est de la foutaise : personne ne m'a suivi et, au contraire, tout le monde a poursuivi son chemin en m'ignorant superbement. J'ai donc fait demi-tour et j'ai pris sur moi : alors que j'aurais pu retourner à l'hôtel et me recoucher en les ignorant à mon tour, je me suis raccroché au convoi en tenant modestement la dernière place ;-)
Voilà qui me changeait de l'habitude et qui m'a permis de batifoler un peu en me laissant décramponner puis en revenant en trombe, façon élastique, voyez ?
On roulait ainsi depuis, pffffffff, pas longtemps, qu'on attaquait déjà le Col de la Cayolle et croyez-moi sur parole, ce n'est pas une petite Cayolle puisqu'elle pointe à 2.326 mètres et que son sommet représente la frontière naturelle entre le département des Alpes-de-Haute-Provence et celui des Alpes Maritimes : autant dire que ça commençait tout doucement à sentir la mer ...
Vers les 10h30 par-là, on est arrivé dans le joli village de Guillaumes dont la rue principale était blindée de terrasses de cafés. Autant dire que le va-et-vient de motards faisait penser à un essaim d'abeilles.
Je me suis un peu enfoncé dans les ruelles mais pas trop, histoire de prendre quelques clichés et, comme souvent, j'ai aussi poussé la porte de l'église pour jouir un peu du silence qui règne toujours dans ces lieux de perdition ;-)
Je suis retourné m'installer à la terrasse et, peu après, une dame s'en est approchée et a demandé à la collégiale :
"Est-ce qu'Alberto est ici, parmi vous ?"
Moi, interloqué et déjà un peu inquiet, je ... lève timidement la main pour signifier que ... c'est moi !!
Et la sympathique dame de balancer : "Faudrait voir à bouger votre moto là parce que vous vous êtes garé comme un sac !!"
Moi, doublement interloqué et presqu'en m'excusant, je fais : "Ben, vous savez, quand je me suis garé, il y avait une ou deux autres motos devant la mienne ... qui sont parties depuis"
Elle : "Pas de souci, peuchère, mais vous pouvez venir la bouger pour que je parque la Twingo ?"
A mon tour : "Mais pas de souci, je vous suis !"
Et donc, j'ai avancé la Tiger pour faire place nette !!
Je retourne, penaud, à ma terrasse et v'là t'y pas qu'elle repasse quelques instants après et dit :
"Oh, j'allais oublier : bonne anniversaire, Alberto !!"
Là, parole, j'étais sur le cul !!
Bon, c'est vrai que je commence à être mondialement connu grâce à ce blog entre autre mais jusque Guillaumes, là, je l'aurais pas cru !!

A suivre ... pour l'explication ;-)

22:22 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grandes alpes 2016 |  Facebook

Commentaires

Ne pas oublier que cette charmante dame avait une amie dont l'anniversaire etait la veille.
On se demande bien comment elle savait que c'etait ton anniversaire aussi...

Écrit par : Francois | 21/09/2016

C'est quoi ce lien, Pat ? ça ne fonctionne pas et plutôt 2x qu'une ...
De toute façon l'explication, la VRAIE, suit !

Écrit par : Alberto | 21/09/2016

en fait ce lien devait mener vers la photo d'un superbe tee shirt où se trouvait en bien grand la magnifique phrase : " c'est mon anniversaire , tu payes un coup ?"

Écrit par : patrick masson merlin | 22/09/2016

Les commentaires sont fermés.