31/08/2016

Voyage à la carte ...

Vu sur le site de CAP MOTO :

NOUVELLES CARTES TVM EU 2016 SONT DISPONIBLES SUR WWW.TRIPY.EU
La clé USB ou le lien url ISO contenant les nouvelles cartes sont à commander via le site de TRIPY et vous coutera 50 € (clé USB Ref: 6708 TVM 16 usb) et 30 € (lien url Ref: 6706 TVM EU 2016)
Cliquez sur l'image ci-dessus
(pas d'image reproduite ici, ne la cherchez pas !) pour entrer sur le site de TRIPY / accessoires.
Grâce à Cap Moto bénéficiez d'une réduction de 8 % en indiquant le code de réduction CAPMOTO dans la case adéquate.
Bonne nouvelle pour les voyageurs qui aiment l'aventure, la carte d'Islande fait partie des nouveautés.


J'ai une question à deux balles, et oui je ne suis pas une flèche, "Balles et flèche, hu hu !", pour les connaisseurs et les préparateurs de road-books et ce, dans le cadre, par exemple, du tout prochain voyage dans les Grandes Alpes .
Les road-books TRIPY tracés et peaufinés ces jours-ci et que nous avons reçus ce week-end ont-ils été élaborés à partir de ces nouvelles cartes ? Autrement dit, est-ce qu'il y a compatibilité totale entre les road-books reçus et nos Tripy ??
J'ai l'impression qu'il s'agit là d'une question idiote, non ???
Autre question du même niveau ^^ : si on n'élabore pas SOI-MÊME des road-books au départ de ces cartes, est-il nécessaire de procéder aux mises à jour ? J'avoue que la relation "Tripy - Road Tracer Pro" m'échappe quelque part ...
Merci d'éclairer ma lanterne que je n'ai jamais prise pour une vessie, mais non !!

22:30 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

RAD, l'air suite !

Les "bretelles" en caoutchouc pour le top-case GIVI Maxia3 E55 sont arrivées en magasin.
Bizarrement, comme sur le bon de commande d'ailleurs, il y a 2 références différentes alors que, si les pièces sont bien au nombre de deux, il s'agit d'une paire et il ne devrait dès lors y avoir qu'une seule référence, voyez ?
Du coup, je me tâte : me taper Nivelles pour deux bouts de caoutchouc sans être sûr qu'il s'agit des bons éléments, ça ne m'emballe pas vraiment.
Notez que je pourrais en profiter pour pousser une pointe chez notre G.O. Paul pour lui déposer un bagage supplémentaire mais, là aussi, encore une fois, ça ne m'emballe pas car je n'ai pas envie de prendre ce pli là, à savoir d'emporter trop de choses avec moi : je ne l'ai encore jamais fait et je ne vois pas pourquoi je commencerais ! Cela dit, on ne sait pas trop quel temps il va faire pendant notre séjour et comme on va passer du niveau de la mer à près de 2.800 mètres d'altitude, il est possible qu'on rencontre des écarts de températures très importants et qu'on aille jusqu'à se heurter à des murs de neiges éternelles ;-)
A ce stade, je me tâte mais l'idée c'est de ne pas me charger comme un mulet et/ou d'encombrer la "camionnette-balai" de Paul ! En plus, on change d'hôtel tout les jours et s'il faut attendre le complément de bagages transportés par le G.O., ça va encore faire des mécontents ...
"Petit plus" comme on dit chez Europa Moto, concernant les bouchons d'oreilles Alpine : dans l'emballage, il y en avait un troisième GRATUIT ! C'est vrai qu'il arrive parfois qu'on prête une oreille attentive à quelqu'un et pour peu qu'il ne vous la rende pas le traître et qu'au surplus, vous ayez oublié un bouchon à l'intérieur, vous vous retrouvez gros jean comme devant.
Je vois que vous ne l'entendez pas de cette oreille ...

00:10 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

27/08/2016

RAD, l'air ...

J'ai été prendre l'air chez RAD hier.
J'ai été pris par une espèce de sorte de fièvre acheteuse. Faut dire qu'avec les températures actuelles, elle guette, la fièvre.
Tellement trop chaud d'ailleurs, que j'ai laissé la Tiger à l'ombre du garage et lui ai préféré la Golf !!
Suis parti vers 11h15 par ĺà ...
L'idée était d'acheter de nouveaux bouchons d'oreilles et de taper un oeil aux top-case Givi et, plus particulièrement, au top-case Maxia3 E55.
Faut savoir que depuis qu'une bonne âme a cru bon d'en forcer la fermeture (en tapant dessus comme un dératé) à un feu rouge alors qu'elle, la bonne âme, avait remarqué que j'avais oublié de le fermer, il déconne un peu voyez ?
Ajoutez à cela qu'avec le temps une des charnières métalliques qui retiennent le couvercle a un peu été forcée, et vous aurez compris le second objectif de ma visite. A noter que j'avais remarqué sur un "éclaté" que ces charnières semblaient avoir été remplacées par des éléments en caoutchouc ...
alpine moto safe.jpgJ'arrive donc à Nivelles et m'attache directement à regarder les nouveaux bouchons de marque Alpine, comme ceux que j'ai depuis bientôt 15 ans déjà. Dans les rayons, face au comptoir de l'entrée, il y a également un tas de produits d'entretien dont notamment un imperméabilisant pour tout textile ! Faut vous dire, Monsieur, que ces derniers jours j'ai fait des grandes lessives dans la baignoire. J'ai même tendu une corde à linges entre le porte-essuies et le bâton de la douche. Blouson, pantalon, doublures, tout y est passé et j'aime autant vous dire que je n'aurais pas fait un cocktail avec le jus qui en est sorti !! J'ai même entrepris d'ôter les mousses du SHOEI que j'ai lavées à grandes eaux et de cirer mes bottes, c'est dire si j'ai du temps à perdre, n'est-il pas ? Un peu comme un jeune pensionné :-)

A suivre : on part faire une petite marche salutaire au départ de Florennes !!
Trop chaud ! On n'a pas ramené de médaille c'est sûr, les 6,3 kms ayant été parcourus en presque 2 heures avec, il est vrai, un long arrêt à "Nosse Clitchète", contrôle FFBMP après 3 kms et un second arrêt au pied du château de Florennes ou ce qu'il en reste ... N'empêche, belle balade et ... pas de temps imparti comme ils disent par ailleurs ;-)

Et donc, on revient à Nivelles, au magasin RAD.

Je prends les bouchons sous le bras, la bombe d'imperméabilisant (que je n'achèterai finalement pas) et continue mon chemin. Je me dirige vers le coin aux top-cases où se trouvent un tas de MAXIA3 E55 dont un avec système lumineux intégrant les feux stops.
J'ouvre et constate en effet que les charnières sont maintenant faites d'espèces de bretelles en caoutchouc.
Je vais au comptoir de l'entre-sol où se trouvent deux charmantes personnes, l'une occupée avec un client et l'autre au téléphone. Cette dernière termine sa conversation et s'inquiète de savoir ce qui m'amène. Je commence mon explication et voilà que le téléphone sonne à nouveau, qu'elle s'excuse et prend le combiné.
A ce moment là, juste devant moi, (ça vous rappelle pas une chanson ça ?) je vois un type, de dos, avec des cheveux blancs bouclés, un blouson noir et rouge et un blue jeans. Je le reconnais. Je hausse la voix , comme ça voyez, en le hélant sans le nommer mais il n'entend pas ou ne veut pas entendre ou me nie, je l'ignore, en tout cas il ne s'est pas retourné, sans doute n'avait-il pas envie "d'affronter" le grand bavard que je suis !
La demoiselle en termine, je recommence mon explication et, comme je ne suis pas clair, on va au coin ... des top-cases pour voir de visu de quoi il retourne. On revient ensemble au comptoir et prend la commande des pièces détachées.
A partir de là je cherche mon gaillard du regard mais il avait disparu. Il se reconnaitra sûrement même s'il est devenu apparemment sourd et aveugle !!
Au retour vers la caisse, j'ai également embarqué un T-Shirt "vintage", histoire de ne pas être à bout d'habit comme on dit par là, mec !!

Aujourd'hui on a reçu le descriptif complet du voyage dans les grandes Alpes : pas moins de 12 pages A4, étape par étape, avec les coordonnées des hôtels et même les menus parfois !!
Manifestement, Paul a mis les petits plats dans les grands et s'est efforcé de faire le maximum pour plaire à tout le monde.

De toute façon, il n'y a pas de place pour les grincheux chez Europa Moto, ceux-là n'ont qu'à passer leur chemin ;-))

08:03 Écrit par Alberto | Commentaires (4)

23/08/2016

La Perbaisienne, c'est comme l'Arlésienne, voyez ?

On ne la voit jamais !!
C'est comme la fin de ce compte-rendu, comprenez le parallélisme équilatéral ?
En plus tout le monde s'en fout :
- Jacques en premier, qui ne lit JAMAIS mon blog !
- les autres, qui n'étaient pas de la partie et qui sont sans doute trop occupés à peaufiner le récit de leur trip en Lozère et qui ne le mettront en ligne que lorsqu'il sera oublié de tous,
- et vous, oui vous, qui ne réagissez jamais à rien derrière vos écrans muets, au point que j'en suis à me demander s'il y a encore quelques lecteurs pour suivre mes trépidantes aventures...
Si je n'avais pas les statistiques pour me prouver le contraire, j'en serais persuadé ...
En même temps, concernant le compte-rendu de cette sortie dominicale, il n'y a pas ou plus grand chose à dire qui ne soit de l'ordre de l'ordinaire voire du banal et donc, difficile dès lors de faire dans l'original, ce qui, d'habitude, est l'un de mes soucis majeurs en matière de récit ...
Je pourrais vous raconter ... des salades par exemple. Oui, c'est ça, des salades !!
Nous étions à la terrasse du Signé Jeanne , Place du Bronze n°17 à 6980 La Roche-en-Ardenne. La jeune serveuse aux cheveux aussi blancs qu'elle avait les lèvres rouges prit notre commande de boisson (Une Leffe et une Chouffe, blondes toutes les 2) et au moment de choisir, Jacques évoqua une salade ...
Moi, me rappelant que ma Douce tend de plus en plus souvent son index inquisiteur vers mon bide de plus en plus rebondi, je zappai donc "les incontournables, les "coups de coeur" et même "les petites faims" pour me concentrer également sur ... les salades !!
Pas données les salades : entre 14.50 et 16 ou 17 € si je ne m'abuse ...
Sans connaître les mensurations de la donzelle, on a opté tous les deux pour une "salade faite comme Jeanne". Quand les saladiers sont arrivés, on a vite compris qu'elle devait être opulente ;-))
Cela dit, je suis resté sur ma faim si je puis dire alors que, paradoxalement, je ne suis pas arrivé au bout de mon assiette. L'oeuf sur le plat, posé sur le tout, a chauffé ce qu'il y avait dessous et la salade chaude a fait comme une bouillie que je n'ai pas trop appréciée. Si chacun des ingrédients était assurément frais à l'origine, la tiédeur qui en a résulté, m'a ôté l'appétit ...
On a partagé la note : j'ai posé le liquide sur la table et Jacques est allé payer avec sa carte car la serveuse tardait à passer pour encaisser ...
Il est parti devant cette fois, contrairement au matin.
On n'avait pas fait 10 bornes qu'il s'était trompé deux fois déjà.
Quand on s'est croisés pendant le second demi-tour, il m'a dit : "La troisième fois, tu passes devant !!"
Cette 3ème fois n'est jamais arrivée et je suis donc sagement resté derrière pratiquement tout l'après-midi.
Quand il prend la peine de rester concentré sur la route, sans se laisser distraire par les beautés des paysages, il roule généralement à un bon rythme ... Et puis, on n'est pas là pour attaquer non plus, hein ?
D'ailleurs, Cap Moto le rappelle systématiquement avant tout road-book :
"Cette randonnée n'est ni une course ni un rallye et il n'y a pas de temps apparti imparti !!.
Voici TOUS les noms de patelins que nous avons traversés cet après-midi là :
Marcouray, Davantave, Amonine, Hazeille, Erezée, Fanzel, Heyd, Izier, Hamoir, Comblain-Fairon, Vien, Vien, Pas pour moi Mon Père, Vien, Vien, ok c'est bon là !, Anthinnes, Hody, Nandrin, Outreloixhe, Huy, Tihange (route barrée par une ... barrière : restait juste un nombre suffisant de centimètres pour laisser passer une Tiger (quid d'une GroSse GT ?), Wanze, Wansoule, Fumal, Marneffe, Burdinne, Hanmèche, Forville, Eghezée, Grand-Leez (alors que Petit-Beau !) et ... retour à Perbais !!
Il y avait près de 160 way-points pour 284 kilomètres. Ajoutez à cela quelques déviations pour travaux et/ou fêtes locales et vous aurez compris qu'il fallait être très attentif pour ne pas louper le coche et arriver à bon port. Tout un temps on s'est retrouvé devant deux ou trois motos de petite cylindrée dont l'une était pilotée par Pierre-Yves himself. Avec Bob et d'autres, ils ont sorti les 250cc pour décrasser les monos ;-) Faut avouer que les routes empruntées ne demandaient pas spécialement de la puissance ^^
Au retour, j'ai préféré ranger la Tiger sur le bord de la route plutôt que de la rouler dans la paille ...
Avec mon jeton de présence, suis allé me chercher une Radler Citron que j'ai sirotée en compagnie de Jacques, Pierre-Yves et Bob qui discutaient des grands voyages qu'ils avaient entrepris dans le Sud de l'Amérique et en Islande.
Philippe s'est inquiété de "ma fuite d'huile" et m'a confessé que la sienne [pont, cardan, couple conique (appelez-le comme vous voulez) de la GS] n'était toujours pas réparée malgré 2 ou 3 passages en confession concession : vous croyiez les GS fiables, détrompez-vous ou alors ... pas toutes !!
Nous avons pris congé et Jacques s'en est retourné sur Bruxelles pendant que je descendais dans le midi, le midiiiiiiiiii

PS : je sais maintenant pourquoi François tarde à mettre en ligne le compte-rendu de son voyage en Lozère : c'est parce qu'il aide Paul à mettre en musique les road-books pour les Grandes Alpes. Nul doute que ce sera de "l'opera d'Arte" !!
Premières charentaises, les photos de la reconnaissance sont en ligne, jour par jour, sur le site d'Europa Moto
Deuxièmes charentaises, il me tarde, il me tarde ...

22:28 Écrit par Alberto | Commentaires (7)

21/08/2016

La Paire ... Baisienne ?

DSC03832.JPGEt alors ? Ce compte-rendu ?? Il ne vient pas ??? Pourquoi donc ????
La flemme, tout simplement !!
Y a des moments où mon cerveau (?) se met un peu en jachère, en veilleuse, en stand-by, voyez ??
Avec les problèmes au bureau, les travaux à la maison et les tensions diverses qui en découlent, il a du mal à s'évader et à être suffisamment serein pour vous raconter cette sortie avec l'habituel entrain ... d'autant qu'il s'agit de moto et pas de loco !!
Je ne sais pas ce qu'il y avait comme sortie moto aujourd'hui mais, bien qu'à près d'un kilomètre de la N5, et sans doute à cause de quelques fenêtres entrouvertes, on n'a pratiquement pas cessé d'entendre des vrombissements de pots d'échappement, dès 9heures du matin et jusqu'en fin d'après-midi ...
A les entendre, il y en a plus d'un qui s'est cru dans la ligne droite du Mugello alors qu'au bout ce n'était pas "San Donato" qui les attendait mais le rond-point du Bultia et son tambour-major !!
Bien que motard, et fier de l'être, je comprends parfois l'agacement de certains riverains ... mais uniquement du bout des oreilles, qu'il n'y ait pas de malentendu entre nous ;-))
Entre charentaises, bien "courageux" les motards qui étaient de sortie aujourd'hui car la météo n'a pas été clémente : pluies intermittentes mais parfois bien drues et vent assez fort étaient au programme de ce dimanche.
Finalement j'ai été bien inspiré de ne pas répondre à une invitation de virée au départ de la concession BMW "Lejeune Motosport" de Bastogne. J'ai même zappé la marche Adeps de Lambusart, envisagée un moment.
Finalement je suis resté dans mes charentaises et j'ai souffert en même temps que ROSSI au MotoGP de Brno !
Vous avez regardé la course ? Vous avez vu comment lui et LORENZO notamment ont dégringolé au classement lors de la première moitié du grand prix ?? VALENTINO pointait 12ème et JORGE 16ème je crois ... Tous deux partis avec un pneu arrière "dur", ils n'ont pas réussi à tenir le rythme des "soft". La piste ne séchant pas, les pilotes ont été contraints de faire toute la course avec le même train de pneu. C'est uniquement grâce à cela que CRUTCHLOW, ROSSI et BAZ notamment ont pu finir en force alors que les autres ont terminé avec des boudins à l'agonie. MARQUEZ, lui, toujours aussi "extra-terrestre" a eu l'intelligence de ménager ses "softs" pendant quelques tours avant de terminer également sur les chapeaux de roues, passant de la 5ème à la troisième position. LORENZO a, apparemment, connu de gros soucis avec son pneu avant dont il aurait carrément perdu un morceau, le contraignant à s'arrêter au stand, "obligé" de passer les slicks avant de revenir au stand et se rééquiper de pneus durs !! Résultat : il termine 17ème et dernier.
ROSSI reprend la 2ème place au championnat mais MARQUEZ a parfaitement limité les dégâts puisqu'il conserve 53 points d'avance !!

PERBAIS !!!

Ouais, ouais, on y vient, on y vient ... et on y va !!!
Justement, j'y étais vers 9h45 comme prévu. Jacques était déjà là.
Particularité particulière : le "parking" ressemblait à un champ, de la paille ayant été dispersée sur toute sa superficie.
Curieux et ... pas top car glissant et, sans savoir ce qu'il y avait dessous (terre meuble ? Graviers ??), j'ai béquillé la Tiger avec prudence.
Suis passé à l'accueil où nous attendait Pierre-Yves, tout seul cette fois, Paul étant parti en reconnaissance pour le voyage dans les Grandes Alpes prévu en septembre !!
Les 8 € payés à l'avance donnaient droit au road-book évidemment mais aussi au petit-déjeuner (2 "couques" ou viennoiseries si vous préférez ou si vous êtes français + café ou jus) et à un jeton pour la boisson de fin de ronde.
Au sortir du chapiteau où j'avais pris ma collation, j'ai croisé Noëlle qui discutait joyeusement avec un gars et au moment de les saluer j'ai été mis au parfum de la petite histoire. Il s'appelait Philippe et figurez-vous qu'ils avaient fait du tout-terrain ensemble dix ans plus tôt en République Dominicaine et qu'ils ne s'étaient plus revus depuis ! Philippe a raconté que lorsqu'on avait enfin prêté une moto à moteur 2 temps à Noëlle, elle s'était écriée : "Enfin, une vraie moto !!" C'est du Noëlle tout craché ça :-))
Bon, on vous aime tous bien mais on est quand même là pour rouler et voir du pays.
Petite hésitation, le temps que le Tripy s'oriente, et je pars devant Jacques qui m'emboîte la roue, d'abord à (trop grande) distance mais qui resserre ensuite les rangs : c'est bien de garder ses distances mais ... trop c'est trop !!
Chastre, Saint-Martin, Fosse-la-Ville, Bioul, Sommière, Dinant (blindé de badauds), Foy-Notre-Dame, trop connu pour qu'on y fasse un pit-stop), Ver, On, (Si, si, ces 2 patelins existent !), puis Hargimont où nous nous arrêtons pour prendre quelques photos du magnifique Château Jemeppe .
Un peu plus loin on voit "Un peu de bonheur ..." s'afficher sur le Tripy avec un "boule/flèche" qui ondule et indique 11,975 kms. Et il disait vrai le bougre : une belle route, au revêtement lisse (Si, si, ça existe parfois chez nous aussi) et aux courbes plus sensuelles que celles de Crawford, Loren et Bellucci réunies ou presque, le tout sur près de 12 kilomètres, défile sous nos pneus ébahis pour nous emmener tout droit au Paradis des motards, mais sur terre, voyez ? Pour un peu, on aurait refait le chemin à l'envers pour le recommencer mais ce n'était pas au road-book et c'est dommage ;-))
Arrivés à Laroche-en-Ardenne, on s'est frayé un passage au milieu d'un tas de gens et d'un tas de motos et on a planté nos destriers sur la place. Jacques a repéré une table libre en terrasse au restaurant "Signé Jeanne" et on s'est installés.

A suivre ...

21:51 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

19/08/2016

La ... Paire ... Baisienne !

Pas eu la possibilité de "communiquer" plus tôt sur cet évènement organisé par Cap Moto dans le cadre des festivités locales de Perbais. La faute à qui ? A la b-box-2 de Proximus, b-box qui nous a lâchés inopinément, sans crier "Station !", sans nous envoyer le moindre avertissement par e-mail, fax, télex ou autre tam-tam.
D'où s'en était fini le la wi-fi, m'fi !!
D'où l'impatience du fiston et la mise à l'écart forcée de MON pc, câblé à la boîte magique, au profit du sien qui ne l'était que par la voie des ondes, devenues négatives ...
J'ai bien essayé de vous donner des signes de vie via son ordinateur mais, les paramètres et la configuration étant tout autre, j'ai rencontré des tas de problèmes, avec le blog, avec Facebook, avec la connexion au vieux GSM Samsung, au point que j'ai renoncé à tout, le temps ... d'une Stella voire deux ou trois ;-)
Je ne vous raconte pas les péripéties pour signaler les problèmes au help-desk, réaliser les tests et recevoir, au final, la b-box 3 via un point Kiala récalcitrant.
Enfin, me revoilà, à une heure comme je les aime, tardive mais pas trop, quoique !!
A ce stade, je vais juste me comptes en T contenter de vous donner le lien vers les quelques photos que j'ai ramenées de l'évènement.
Voici donc l'album du jour : elles sont au nombre de 12, c'est peu mais, que voulez-vous, on a beaucoup roulé et on ne s'est que rarement arrêtés. Si j''ai croisé quelques figures connues et emblématiques du Club, on a tout le temps roulé en duo avec l'ami Jacques, les autres, à savoir Didier, François, Henri et Pierre, étant partis rouler carrosse en Lozère.

PS : grand prix de Brnôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôô ce week-end.
Après un doublé presque historique des DUCATI d'usine sur le circuit autrichien, les Yamaha et les Honda vont-elles prendre leur revanche en République Tchèque ? Pour le savoir, restez scotchés !!

00:20 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

13/08/2016

La Perbaisienne ...

Ouais, on sait que les habitants de Pietrebais sont les piètres baiseurs ...
On sait moins que la balade annuelle au départ de Walhain-Perbais a été baptisée "La Perbaisienne" !
J'y suis inscrit, comme déjà écrit, et compte y être vers 9h45. Qui m'aime me suive ! Les autres n'ont qu'à rouler devant ,-))
Quant au Grand Prix d'Autriche si je ne le verrai pas en direct, je le visionnerai à loisir grâce à l'abonnement que j'ai renouvelé un an encore. Au vu des 3 premières lignes, cela s'annonce serré, jugez plutôt :

1. IANNONE - 2. ROSSI - 3. DOVIZIOSO
4. LORENZO - 5. MARQUEZ - 6. VINALES
7. CRUTCHLOW - 8. REDDING - 9. A. ESPARGARO

Je n'ai pas vu les qualifications et me réjouis de voir que "le vieux motard" est le seul à pouvoir s'immiscer entre les Ducati particulièrement à l'aise sur ce circuit fait de longues lignes droites et de réaccélérations qui nécessitent beaucoup de puissance moteur !!
Cela faisait 10 ans que la première ligne n'avait plus été squattée par 3 italiens (Japon 2006)
Cela fait 20 ans que Valentino a obtenu son premier podium en grand prix et ... en Autriche (1996, 125 cc, derrière GOI et RAUDIES) !!

Bon dimanche à toutes et tous !!!

23:07 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

10/08/2016

KTM, tu comptes pas ;-)

circuit autriche.jpgOuais, bon, fallait une transition non ?
Une bonne transition par rapport à la note précédente serait de dire que KTM arrivera en Moto GP l'an prochain mais qu'on pourra déjà voir les "RC16" dimanche, trois-quart d'heure avant le départ du NeroGiardini Motorrad Grand Prix von Österreich !! Pilotées par Mika KALLIO et Alex HOFFMAN, actuels pilotes d'essai de la marque autrichienne, elles feront trois petits tours de leur circuit national pour le plus grand plaisir des spectateurs !!
Et oui, les gars : il y a un grand prix ce week-end.
Finalement il y aura pratiquement eu deux trêves estivales cette année, avec deux grands prix séparés par trois semaines, de quoi devenir neuneu, nan ??
La question essentielle est de savoir ce que vont faire les YAMAHA boys face à un Marc MARQUEZ qui semble revenu au sommet de son art malgré une HONDA RCV toujours aussi rétive qu'il est pratiquement le seul à dompter ...
1ère étape de l'évènement : la conférence de presse, demain à 17h00 !
Voilà pour l'Actualité avec un grand A !
Pour la "petite", je rappelle aux distraits, que, dans le cadre des Fêtes de Perbais, CAP MOTO les invite à une balade moto qui les emmènera par monts et par vaux (re)découvrir les charmes du Brabant wallon et les paysages insolites du namurois.
Toutes les infos relatives à cet "évènement dans l'Evènement" se trouvent sur le site de CAP MOTO.
Je m'y suis inscrit, histoire de ressortir la Tiger qui n'a plus vu la couleur du ciel depuis ... trop longtemps !!
Le week-end s'annonce beau et comme il est prolongé, il restera de la place pour une balade FFBMP au départ de Landelies : voilà de quoi joindre l'agréable à l'agréable ;-))

22:53 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

01/08/2016

Kronreif Trunkenpolz Mattighofen ...

KTM-RC16-4.jpgA Mattighofen, chez KTM puisque, vous l'aurez compris, c'est bien de la marque autrichienne dont il s'agit, on travaille sur une Duke 790 ou 890 et une version "trail" pourrait être extrapolée sur la même base mécanique.
A voir les photos sur le site de Moto-Station , soit le pilote est un géant, soit la moto est bien menue, soit les deux : on croirait presque une 200, non ??
Hâte de voir ce que ça donnera ...

PS : n'essayez pas de traduire "Kronreif" et/ou "Trunkenpolz" car ce sont des noms propres, le second ayant d'abord ouvert un atelier de serrurerie, le premier, ingénieur et homme d'affaires s'étant joint au second pour en arriver à ces motos oranges "ready to race" actuelles !
Cela dit, "Kronreif" pourrait signifier "couronne" alors que "Trunkenpolz" fait penser à un ... "policier ivre" ou quelque chose du genre (nan, c'est pas un pléonasme !)

23:41 Écrit par Alberto | Commentaires (2)