10/07/2016

Slovénie, Jour 10, première !!!!!!!!!!

DSC02706.JPGDeuxième étape du retour de Slovénie : de Going en Autriche à Bad Mergentheim en Allemagne avec une distance prévue de 407 kms et une arrivée à l'hôtel BEST WESTERN du coin.
Selon une bonne habitude me semble-t-il voici les photos de cette journée : cela permet à certains de zapper directement ma logorrhée souvent indigeste de mots et je sais qu'il n'y a pas que Pierre qui y soit réfractaire ...

Longue journée s'il en fût puisqu'elle a commencé à 6h15 environ !
Souvenez-vous, j'avais oublié mon GSM au sommet du Pass Thurn d'où Pierre et moi étions revenus bredouilles la veille au soir ! L'idée était d'y être à l'heure d'ouverture (7h30) pour le récupérer.
Claude s'est levé en même temps que moi et pendant que je me préparais il est allé changer les langes de la Tiger. Souvenez-vous aussi, on avait effectué une "réparation" de fortune en utilisant des serviettes de tables et de fins "colson" (nan pas caleçon auquel cas j'aurais parlé de strings - fin caleçons - strings, voyez ?). Or Claude m'avait dit qu'il avait des chiffons absorbants et des colliers de serrage plus larges. La veille au soir, on avait remarqué que les mâchoires de freins étaient à nouveau bien grasses ...
Et donc, dès 6h30, il était habillé et s'occupait de renouveler le pansement de ma moto. Au passage, je le remercie encore pour sa sollicitude, si si ça existe, c'est la solitude qui n'existe pas, d'après Nicoletta s'entend ... Mais non elle a pas cent ans, Nicoletta, qu'est-ce que tu racontes Alberto !?!
Pfffffffff ...
Et donc, j'ai tapé l'adresse sur le Tripy et je suis parti seul sans prendre le petit-déjeuner. Evidemment, les premiers kilomètres n'étaient pas les mêmes qu'avec le Garmin la veille au soir. L'expression "Tous les chemins mènent à Rome" n'a jamais autant été d'actualité avec ces gadgets électroniques ,-)
J'étais au sommet à 7h28 et j'ai franchi la fameuse double porte vitrée, celle qui était restée de bois la veille, qui cette fois, a bien voulu s'ouvrir. Personne à la réception. J'attends une minute tout au plus et puis ... comme c'est drôle ... j'entends la sonnerie du réveil matin de mon GSM (le cocorico compulsif appelé "Rooster" sur le Samsung) !!
Je repère le bruit et comprends qu'il est juste là, derrière le comptoir. J'attends encore. Personne n'arrive. Je fais le tour du comptoir et tords le cou au coq ! J'attends toujours. Personne !! Je prends une feuille A4 dans l'imprimante, un stylo et rédige un mot en anglais pour signaler que j'étais passé, que j'avais attendu, etc ...
Retour à Going où j'ai refait le plein avant de rejoindre l'hôtel pour me remettre à niveau !
J'ai pris mon petit-déjeuner et je me souviens m'être retrouvé presqu'en tête-à-tête avec Isabelle, la compagne d'Olivier, en train de discuter "poils de barbe incarnés" avec elle. Après y en a qui disent que je suis un dragueur invertébré !!

Nous partîmes à 2 et nous nous retrouvâmes à trois après quelques égarements et un Pierre qui avait commis la même erreur que nous mais ... avant !
On a roulé longtemps comme ça et à un moment j'ai vu un café-restaurant sur la droite où j'ai marqué l'arrêt. Voyant que c'était fermé, j'ai fait signe à mes compagnons. On a convenu à ce moment-là d'acheter un truc quelque part et de pique-niquer dès qu'on trouverait un endroit propice. Avant de redémarrer, j'ai vu cette foutue culotte de peau accrochée sur la devanture de l'établissement (fermé) et j'ai cru bon d'en faire une photo. Du coup, j'ai perdu les autres de vue ...
Et c'est le mot car ... il paraît qu'un peu plus tard, Pierre s'était posté à un rond-point pour m'avertir qu'ils étaient sortis là pour acheter un sandwich. Il aurait fait des grands gestes mais ... il est à peine plus grand que moi le Pierre et c'est sans doute la raison pour laquelle je ne l'ai pas vu !!
J'ai donc continué ma route, en les cherchant des yeux à chaque centre commercial que nous traversions. Et faut avouer que les routes n'étaient pas top-top avec des ronds-points, des zoning commerciaux, etc ...
C'est au détour d'un de ceux-ci que j'ai vu un Mc Donald's : c'était à EICHSTAETT et, n'écoutant que mon estomac qui commençait sérieusement à gargouiller, j'ai décidé de m'y arrêter ! Faut dire qu'on avait bien et que j'avais surtout bien roulé jusque là puisque j'avais déjà +/- 250 bornes au journalier.
J'ai fait la file et j'ai commandé un "Deutschland burger Mc Menu" et un demi-litre de ... Coca : connaissent pas la Radler les américains, en fait l'alcool léger est interdit contrairement aux armes lourdes !
On était samedi, il était autour de 13 heures et j'ai pensé que ce jour à cette heure se déroulaient les essais du MotoGP de Assen ... J'ai demandé s'il y avait de la Wi-Fi et j'ai été cherché ma tablette dans le top-case de la Tiger. J'ai été rejoint d'abord par Alain (GS A) et ensuite par Josiane et Henry (GS). Finalement ils sont repartis avant moi car j'ai regardé les essais jusqu'au bout.
Pour rappel, ça se passait sous la pluie (un présage pour ce qui viendrait plus tard ?) et la grille de départ fut la suivante : DOVIZIOSO, ROSSI, REDDING, MARQUEZ, CRUTCHLOW, HERNANDEZ, P. ESPARGARO, A. ESPARGARO, IANNONE, PETRUCCI, LORENZO (!!) et VINALES. Autant dire que j'étais confiant pour la course du lendemain et que je voyais l'écart fondre entre les 3 premiers du classement général !!
Je suis donc reparti tout seul et j'ai roulé ainsi pendant 115 bornes jusqu'à la station ARAL de ROTHENBURG où j'ai par hasard retrouvé l'ami GULL.
On a décidé de visiter la ville ensemble ...

A suivre !!

20:04 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016 |  Facebook

Les commentaires sont fermés.