08/07/2016

Slovénie, 9ème jour, première !!!!!!!!!

slovénie2016Where are you going ?
To Going !!

Et ouais, on quittait la Slovénie et on entamait la remontée ce matin là, en direction de Going, près de Kitzbühel en Autriche.
Non moins de 382 kilomètres séparaient Portoroz de Going, ce qui en soi n'est pas rédhibitoire et je crois me souvenir d'ailleurs que l'un ou l'autre participant a opté pour un retour par des voies plus rapides et en 2 jours seulement.
Comme il fallait recharger les motos, on est allé les chercher au parking pour les rapprocher et nous éviter ainsi de trimballer nos lourds bagages jusque là. Si je me suis arrêté sur la "place" de Vile Park, Claude, lui, est venu la poster bien plus près en empruntant les allées piétonnières ...
On est là à se plaindre de trimballer un top-case et un bête sac de réservoir alors que Paul doit se taper la corvée bagages à chaque fois qu'on quitte un hôtel et, croyez-moi, des valises de tout poil il y en a en pagaille !! Ils sont peu les volontaires pour lui filer un coup de main. Perso je ne me sens pas trop concerné puisque je n'ai pas de bagages supplémentaires ;-)
Cela dit, peut-être que j'y viendrai aussi finalement mais juste avec un petit sac souple pour me permettre par exemple de ne prendre que mon petit top-case de 33 litres plutôt que le Maxia de 55 litres, beaucoup plus lourd et qui danse un peu beaucoup sur l'arrière de la Tiger. En même temps autant essayer de rester totalement autonome par rapport à ça me semble-t-il, non ? Comment qu'on ferait sans assistance, en partant simplement entre amis par exemple, mmmhhh ?

Voici donc les images du jour, histoire de planter le décor !
Elles sont belles n'est-ce pas ? Retournez-y comme on dit dans le Tournaisis, pour bien en tirer profit comme on dit à Perthes, en Seine-et-Marne et non à Perth, beaucoup plus loin à l'Est, pffffffffffff !!
On a pris la route à 3, Alain s'étant joint à nous pour l'occasion.
On a fait les pleins à la station OMV de Portoroz, Claude vérifiant comme (presque) à chaque fois la pression de son pneu (arrière ?) qui perdait 200-300 grammes quotidiennement, mais de moins en moins au fil des jours apparemment. Si je pouvais en faire autant, je ne serais pas ... le boudin que je suis, hi hi hi !!
On a roulé ainsi, moi devant comme presqu'à chaque fois et j'avoue que ça ne me dérange pas, au contraire finalement, et cela pendant 74 km et demi environ, jusqu'à atteindre le village de štanjel dans la commune de Komen, où nous nous sommes "éparpillés" pour prendre des photos de ses vieux murs et ses vieilles tours. A un moment j'ai entrepris de prendre un escalier pour monter au sommet d'une tour pour avoir une vue imprenable mais après deux ou trois volées j'ai renoncé, la pente devenant trop abrupte et les marches tellement étroites qu'il fallait mettre les deux pieds en canard, c'est la chenille qui redémarre, en voiture les voyageurs, la chenille part toujours à l'heure, mais je m'égare, je m'égare.

Et justement : où sont passés Alain et Claude ? Vous les avez pas vus ?? Je reviens sur les motos et je vois qu'elles sont toutes les 3 là. J'ai loupé un épisode ??? Je fais demi-tour, remonte les escaliers puis tourne à gauche et remarque une belle et large terrasse avec devinez qui, attablés autour d'une Radler alors qu'il n'est que 10h30 tout au plus : mes acolytes anonymes, Alain et Claude, qui se demandaient où j'étais passé !! Autant dire que je me suis précipité à l'intérieur de l'établissement pour commander MA RADLER !!!!
Vingt-deux mille huit cent trente-et-un mètres plus tard, on passait la frontière slovène pour entrer en Italie : Buongiorno Italia, buongiorno Maria, Con gli occhi pieni di malinconia [...]
Lasciatemi cantare, con la chitarra in mano, lasciatemi cantare, sono un italiano !!


A suivre ...

23:33 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : slovénie2016 |  Facebook

Commentaires

et c'est ici que le dicton du jour intervient :
"Trop de radler tu boiras
Trop intensément la serveuse tu regarderas
A coup sûr, ton gsm tu oublieras" mdr

Écrit par : patrick masson | 09/07/2016

Les commentaires sont fermés.