04/07/2016

Slovénie, Jour 4, troisième !!!

Nan, c'est pas le jour le plus long ... Quoique !
La journée était déjà bien avancée au sortir de Bled et de son lac : faut dire qu'on s'y est éternisés !
En plus de la séance photo avec le couple de chinois, je me suis arrêté un peu plus loin pour immortaliser la petite île sur le lac plantée de son clocher.
slovénie2016Quelques kilomètres plus loin, il y avait les gorges de Vintgar à voir également et absolument !
Lorsque j'y suis arrivé, il était déjà 18h30 par là. J'ai quand même été jusqu'au guichet et j'ai acheté mon ticket pour la visite. C'est après coup que je me suis dit qu'il était bien tard, que j'ai vu que d'autres arrivés en même temps que moi ont renoncé à la visite pour ne pas arriver trop tard à l'hôtel, que j'ai demandé s'il était possible soit d'être remboursé soit de pouvoir utiliser le ticket le lendemain car ... le road-book passait à nouveau dans les parages.
Mais la dame du guichet est restée intraitable : pas question ni de rembourser ni de valider le billet pour le lendemain, ce à quoi je lui ai dit qu'elle n'était pas "very kind". J'étais sur le point de renoncer quand j'ai croisé Noëlle et Philippe qui m'ont exhorté à y aller, que d'autres membres du groupe étaient toujours sur le parcours, etc.
Cela a fini de me convaincre : j'y suis allé au pas de course, blouson en bandoulière car il faisait chaud et, chrono en main, ça m'a pris un peu plus d'une demi-heure. J'avoue que je n'ai pas été au bout du bout et lorsque j'ai vu que les eaux devenaient presque ... tranquilles, j'ai rebroussé chemin. Au passage devant l'accueil, j'ai salué la bonne dame avec un grand "bye-bye", c'est que je ne suis pas rancunier, moi !!
Arrivé au parking, j'ai constaté que je n'étais pas le dernier à quitter les lieux : deux motos étaient encore là, enchaînées l'une à l'autre, une R1 et une Street Triple ...
Il ne me restait plus, après cette visite éclair, qu'à rejoindre l'hôtel situé à +/- 34 kilomètres de là.
Lorsque je suis arrivé, je me suis gouré d'hôtel. Faut savoir qu'il y avait 2 "Ramada" distants de +/- 200 mètres. C'est quand j'ai vu toutes des plaques "NL" (hollandaises) que j'ai compris mon erreur. Si j'avais suivi le Tripy, j'aurais vu qu'il ne m'annonçait l'hôtel qu'à +/- 200 mètres : faut se fier à l'électronique quand on a pas de jugeote !!
J'étais donc probablement l'avant-avant dernier à le rejoindre et j'ai rangé la Tiger tout près de la barrière marquant la fin du parking, à côté du scooter Honda Integra d'un des participants au voyage.
Je me suis lavé comme un chat, vite fait, mal fait et j'ai rejoint le bar de l'hôtel où je me suis contenté d'un Coca cette fois avant de rejoindre le restaurant. De nouveau, pas grand souvenir de cette heure passée à table si ce n'est qu'elle a plus que probablement été ponctuée par un "speech éclair" de Paul et par quelques franches rigolades ;-)
Fin du repas, on est retourné au café qu'on avait quitté ... même pas la veille, juste quelques heures auparavant, tantôt quoi !!
Plus de groupe de rock cette fois (il n'y jouait que les vendredi et samedi), or nous étions dimanche !
N'empêche, alors que j'avais juré tous les saints que je ne boirais plus JAMAIS, on y est encore allés de quelques tournées en compagnie des mêmes ainsi que de Paul et d'Yvan et Nathalie : faut dire que la bière là-bas était bien légère et terriblement désaltérante, surtout à partir du moment où l'on s'est mis à la Radler, encore plus légère et encore plus désaltérante !!
Nathalie a partagé avec moi sa passion pour le cheval dont un en particulier qu'elle a possédé et qu'elle n'a pas hésité à qualifié "d'homme parfait". Attention, rien à voir avec ce que vous imaginez sans doute, bande d'obsédés de la braguette, elle évoquait juste son caractère et rien d'autre. Quant à Yvan, je crois qu'il a encore de la route à tailler pour atteindre cet adjectif, mais nul n'est parfait ... dès lors qu'il est humain, n'est-il pas ?
On est encore rentré "aux petites heures moins le quart" et je me suis promis que le lendemain je ne boirais plus jamais et que j'irais me coucher tôt, tôt !!!
Paroles d'ivrognes diront certains et ils auront tort, tôt ou tard ... et le tort tue, ninjaaaaaa !!

21:18 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016 |  Facebook

Les commentaires sont fermés.