30/06/2016

Slovénie J1, J2 et J3 : quatrième !!!!

4ème note pour 3 jours : voilà qui promet pour la suite !
Hôtel Ramada : tapis rouge à l'entrée, la belle Àïda en maîtresse de cérémonie, salons en cuir au rez, ascenseur en verre, luxueuse et spacieuse chambre au 2ème étage. Welcome in Slovenia !!
Après une douche réparatrice, descente au bar pour s'enfiler une tequila sunrise en compagnie de Patrick "le gringalet" entre autre ... A un moment, je me suis retrouvé à côté de lui et ...une photo assez impressionnante devrait circuler sur la toile qui immortalise ce moment !
Il y avait d'autres géants dans cet hôtel car une équipe de volleyeurs ou de basketteurs chinois y séjournait en même temps que nous. Moi qui pourrais passer pour "grand" en Chine, vu la taille standard de ce peuple industrieux, pas de bol (de riz) cette fois avec des gaillards flirtant tous avec le double mètre voire plus : certains devaient même courber ... l'échine (pfffff) pour entrer dans l'ascenseur !
slovénie2016
Après le repas, dont je n'ai pas souvenir sauf à regarder les photos d'Europa Moto qui sont maintenant en ligne, on est partis à la découverte des environs pour une promenade dite gestive digestive.
La lune jouait à cache cache avec les montagnes en fond d'écran, entendez par là à l'horizon.

Faut dire que pour beaucoup, qui n'ont pas la chance de pouvoir voyager, l'horizon se limite souvent à leur fond d'écran ...
Si vous le pouvez, "Circulez, y a tant à voir !!"
Et donc, on se promenait avec l"une ou l'autre halte à hauteur des quelques boutiques encore ouvertes, puis pour tailler une bavette avec Marc et Pascal qui sirotaient leur bière à la terrasse d'un café, puis, attirés par un "pub" d'où sortaient des riffs de guitares et des battements de percussion, nous sommes entrés et nous nous sommes installés : il y avait Alain, Claude, Gull, Pierre et moi. Le groupe s'appelait "Sex ... quelque chose" me semble-t-il et il jouait des trucs vachement sympas, du rock bien lourd et quelques morceaux à peine plus soft. On a commencé avec 5 chopes d'un demi-litre, histoire de fêter notre arrivée en Slovénie. Elles ont rapidement été suivies par 5 autres, puis encore 5 ...
Là, des filles qui étaient installées à une table voisine, se sont levées et on commencé à "shaker du ass" ou tortiller du popotin comme on dit en français ...
Puis certains ont repris une chope, Claude et moi faisant l'impasse pour le coup ...
Puis Alain s'est levé et à commencer à shaker du ass pareil, heureusement pas dans notre champ de vision, puis le chanteur a mentionné notre présence et on a entendu des "Viva Belgium", puis ... on a entonné La p'tite gayolle provoquant une minute de silence et un moment d'effarement dans l'estaminet ;-))
On s'est aussi levés pour ébaucher quelques pas de danse, façon gilles de Binche, voyez !
Puis la musique s'est arrêtée ...
Puis Pierre a demandé l'addition mais en commandant la dernière tournée : en tout on a bu quelque chose comme 13 litres de bière ce soir là.
Quand on est rentré, on avait la riante, je vous dis pas : rien qu'à se regarder on se pétait à rire, comme à Boussu des bossus. Certains ont eu l'idée de secouer toutes les GS pour faire hurler les alarmes anti-vol mais le plus sage d'entre nous (?) a dit que ce n'était probablement pas une bonne idée.
Il était 2h30 quand on a regagné la chambre et on pensait déjà à "tantôt" où il faudrait reprendre les destriers, certainement plus fringants que nous !!!
C'est la première fois Seigneur que je me laisse entraîner dans une telle beuverie : d'habitude, avec les copains ... habituels, c'est dodo à 22h00 au plus tard, sans passer par la "case Bar", voyez ?
Purééééée, qu'est-ce que ça va être demain, euh ... tantôt, quand il faudra reprendre la route !?!?!

13:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016

29/06/2016

Slovénie, J1, J2 et J3 : troisième !!!

slovénie2016Ouille, ouille, comme dirait "Mouche", une motarde du groupe : déjà que j'ai balafré son casque et là je fais tomber ma moto sur la sienne, je sens que le Claude va m'en vouloir et me dresser un procès-verbal d'autant qu'il a le ... verbe haut !!
Je retourne à la chambre pour prendre les clés de la Tiger et lorsque j'arrive dans le parking j'apprends, avec un relatif soulagement, que je ne suis pas en cause dans cet incident.
En fait, Roland avait parqué sa DL sur la béquille centrale, à côté de ma moto. A cause du sol meuble et du parking en légère pente, la béquille s'est progressivement enfoncée jusqu'à faire basculer la Suzuki sur la droite où se trouvait ma Tiger qui, à son tour et alors qu'elle était sur la latérale, est partie à la renverse en venant mourir sur la GS de Claude !!
A mon arrivée, les 2 motos étaient déjà relevées et, après un tour du propriétaire et une inspection sommaire, je n'ai constaté aucun dégât, sauf le rétroviseur droit simplement dévissé.
La DL avait quelques griffes, notamment sur la valise latérale et la branche du rétro droit était cassée net(te).
Dans un premier temps, Claude a constaté quelques griffes sur le cache-culbuteur gauche de la GS et il s'inquiétait du coût de la pièce, déjà pas bon marché du temps des GS à air, et probablement plus coûteuse encore depuis "l'ère liquide" !!
Le lendemain ou le surlendemain, il a remarqué que sa valise latérale gauche était aussi bien griffée, ce qui l'a définitivement convaincu de faire intervenir les compagnies d'assurances ...
Aux dernières nouvelles, je ne devrais intervenir qu'en tant que "témoin", la responsabilité ne jouant pas en cascade comme je le craignais.
Voilà qui a un peu gâché l'avant soirée mais pas outre mesure, les dégâts n'étant finalement que superficiels : seul Roland devait rapidement trouver une solution à son problème de rétroviseur. Est-il utile de rappeler que s'il est important de voir loin devant, il n'est pas inutile de jeter un coup d'oeil en arrière de temps en temps, histoire de voir ce qui vient, cette réflexion n'étant pas valable sur circuit évidemment :-)
Souper autour d'une table ronde avec 7 autres convives : au menu, hors-d'oeuvre variés, soupe de céleri, rôti de boeuf au Bourgogne, rostis et brocolis.
Il a été question de savoir qui "faisait le Stelvio" le lendemain et des bruits couraient comme quoi il était fermé au sommet et qu'il fallait en redescendre par le même versant. Perso, l'ayant déjà fait une ou deux fois, je ne m'en rappelle pas exactement, j'attendais de voir l'état du ciel le lendemain et de savoir qui entreprendrait l'escalade. Sachant par ailleurs que ses lacets étaient aussi nombreux que serrés, j'avoue que l'ascension ne m'attirait pas plus que ça !
Ce soir là, nous avons été sages et sommes allés nous coucher à une heure décente. Pour rappel, j'ai partagé la chambre avec Claude qui s'est avéré, au fil des jours, un très agréable compagnon de voyage. On ne dirait pas comme ça, hein ?
:-)))))))

Troisième jour !!

367 km au programme "de base" rehaussé par 58 kilomètres supplémentaires pour les amateurs d'escalade ...
On était à peine partis, au sec, il faut le souligner, qu'on arrivait au Lac de Riesa en Italie, Lac célèbre pour son clocher englouti. Longue séance photos pour immortaliser à nouveau cette curiosité géologico-historico-catholique assimilable à l'Arche de Noé quelque part !!
Plus tard, au moment où le Tripy proposait d'écarter vers la droite pour affronter le Stelvio, j'ai fait un signe à Claude et on a continué tout droit en restant sur le road-book principal. Nous apprendrons plus tard qu'il neigeait à petits flocons là-haut ce qui nous fit d'autant moins regretter cette décision ! Les Grandes Alpes nous attendent en septembre avec leurs lots de cols au-delà des 2.000 mètres, il faut juste prendre un peu patience ;-))
slovénie2016A propos de patience, les routes étant "mid mid" et le trafic important, on s'est vite fatigués de jouer à saute-moutons avec les voitures et dès qu'on a vu un endroit sympa, soit une heure plus tard environ, on a quitté la route pour monter dans un petit village assez pittoresque avec des hauts murs et des tours en pierres peintes en rouge et blanc. Sur une des photos il est question du "Castello di Friedburg" : j'ai cherché des infos sur internet mais en vain ... L'équipe me signale qu'il s'agit du village de Colma dans le sud-Tyrol italien : merci l'équipe, grazie, dankeschön !!
Les motards attirant les motards, on a vite vu arriver un tas d'autres ... motards : quelques uns faisaient partie de notre groupe mais beaucoup d'autres pas. L'endroit devenait bruyant et cela nous poussa à le quitter.
Nous avons ensuite poussé jusqu'à St.Sigmund - KIENS (Bolzano) pour nous arrêter au "Café zum TREYEN" où nous avons retrouvé Mimi, Nathalie, Marie-Paule, Raymond, Patrick, Pierre, Gilles et Paul entre autres ...
C'était l'heure de becqueter et nous nous sommes contentés d'une bruschetta et d'un soda pour 6,70 €.
A noter encore une fois qu'il faut se convaincre qu'on est en Italie car rien n'y fait penser, croyez-moi sur parole !
Cette région du sud Tyrol est foncièrement et avant tout allemande. Je me souviens d'une conversation que j'avais eue en son temps avec une réceptionniste lors du voyage dans les Dolomites avec Moto Quatre-vingts, qui m'a confirmé que la région était habitée à 80% par des allemands et que la langue apprise à l'école maternelle était celle de Goethe. Quand vous retournez au pays de temps en temps, comme c'est mon cas, j'avoue que ça la fout mal ...
C'est un peu comme quand on entend parler anversois à Rochefort, voyez, ziet U ??
On a repris la route et on a tracé à travers l'Italie puis l'Autriche pour arriver vers 15h30 à KÖTSCHACH-MAUTHEN où nous avons fait les pleins. Entre charentaises, en Autriche la "Super" est autrement moins chère que chez les italiens : 1,179 € le litre chez les austropithèques pour près d'1,6 € chez les ritaux ;-))
Pendant que je remplissais, j'entendais une jeune femme hurler en italien en direction de son bonhomme qui s'évertuait à mettre ABSOLUMENT 50 € d'essence dans le réservoir de sa Punto blanche ... Elle hurlait en disant que ça débordait et l'autre secouait la bagnole pour faire entrer les dernières gouttes : j'étais gêné pour eux ;-)
On s'est attardé et on a bu un café "en terrasse". Puis le gars, qu'avait le nez et les joues bien rouges soit-dit en passant, est venu m'adresser la parole et j'ai pris plaisir à parler I-T-A-L-I-E-N avec lui ...
Avant qu'il ne démarre la Punto qui était stationnée non loin des motos, on a prit la précaution de les bouger et de quitter la station craignant qu'il ne roule dessus ;-))
Manifestement, il n'y avait pas que le réservoir d'essence qui était plein chez lui !!
Plus tard, on est arrivés à la frontière slovène et, contrairement à d'autres, on a directement acheté la vignette valable pour 7 jours au prix défiant toute concurrence de 7,50 €. Si je l'ai ostensiblement collée sur le pare-mains gauche de la Tiger, Claude, lui, l'a discrètement apposée sur le couvercle intérieur de son top-case. L'esthétique raffinée de la GS ne supporterait-elle pas ce genre d'autocollant disgracieux ??
Il ne restait plus que quelques kilomètres pour atteindre l'hôtel RAMADA "II" à KRANJSKA GORA où nous avons E-N-F-I-N pu vider les top-case et autres bagages car nous allions y passer 3 nuits !!!
Courtes les nuits, vous l'aller voir tout à l'heure ou tantôt c'est selon ;-)

21:26 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016

28/06/2016

Slovénie, J1, J2 et J3 : deuxième !!

DSC02397.JPGCourte nuit, debout à 6H15 et départ une bonne heure plus tard.
Météo mitigée mais j'ai refusé d'enfiler les plastiques d'entrée, meeerde !
Pas fait 4 ou 5 bornes que déjà je suis emmerdé par de la buée dans le pin-lock.
Qu'est-ce qui se passe ? La veille j'avais eu la "bonne" idée de décrocher la visière et de la nettoyer à grandes eaux. Quelques gouttes se sont glissées entre les deux écrans et, avec le chaud-froid généré par les températures extérieures et ma chaleur corporelle légendaire, et bardaf, c'est la buée assurée !! Obligé de rouler en crabe et en roulant ... des yeux pour discerner la route : heureusement que le tronçon entre le domicile et le lieu de départ n'est fait que d'autoroutes, par conséquent pratiquement rectiligne et quasi désert à cette heure matinale ! N'empêche, fait chier !!
J'arrive à Habay-la-Neuve à +/- 9 heures. J'y retrouve Gull qui a dormi à l'hôtel du Truck Stop. J'y retrouve également d'autres, dont Pierre Explorer 1200, qui compatit à ma douleur et qui entreprend de retirer le pin-lock pour qu'on l'essuie correctement. Je me laisse tenter par un second petit-déjeuner, moins copieux que le premier.
Je pensais prendre la route avec Claude mais il ne m'a pas attendu. J'en suis à me demander si je n'ai finalement pas pris la route seul car chacun a pris son temps pour s'équiper des plastiques, la pluie ayant déjà fait son apparition, laissant augurer d'une journée pour le moins ... humide !!
J'ai roulé comme ça jusqu'à Sainte Marie aux Chênes où j'ai fait mon premier plein à 11 heures environ.
J'ai continué jusqu'à Maizières-Lès-Vic où j'ai vu la moto de Gull stationnée devant le restaurant "La Table du Saulnois". J'y ai retrouvé le lascar assis en face d'Alain B. à une table pour 2. On a déménagé à une autre table et nous avons ensuite été rejoints par d'autres motards, dont Pierre, qui s'est joint à nous. J'ai pris une salade de gésiers puis des "penne bolo", puis un dessert, puis un café et, alors que j'avais pris la "ferme" résolution de faire un effort question bouffe pour ne pas rentrer avec des kilos en plus, je commettais déjà là une première entorse au R.O.I. !!
Je n'ai pas souvenir d'un "grand road-book", entendez par là que les routes ne m'ont pas paru très intéressantes alors que, pourtant, la traversée de la Gaume, de la Lorraine, des Vosges, de l'Alsace et du Rhin, aurait pu laisser espérer le contraire. S'agissant d'une étape de liaison, sans doute les organisateurs n'ont-ils pas estimé nécessaire de trop tourner autour du pot, voyez ? Le seul point d'intérêt se trouvait être Le Rocher de Dabo par lequel nous étions déjà passés lors d'un retour de voyage aussi arrosé, et de ce fait, je n'y ai fait qu'un court arrêt, le temps d'une photo de groupe avec Georges, Philippe et quelques autres ...
J'ai refait le plein à un peu plus de 18 heures à Hausach, soit à 80 bornes environ de l'arrivée : autant dire que je suis arrivé à l'hôtel et que j'ai juste eu le temps de me changer avant de rejoindre la salle du restaurant.
Bouffe moyenne mais déjà belle ambiance ^^
Fin du jour 1 avec pratiquement déjà 600 bornes de plus au compteur de la Tiger.

317 kilomètres au programme du deuxième jour : autant dire qu'on pouvait le faire à s'n'aise comme on dit chez nous. Et autant dire qu'il en fut ainsi d'autant que le passage le long du Lac de Constance, avec une route relativement étroite, limitée à deux bandes et blindée de trafic en tout genre, que finalement, le moindre arrêt était le bienvenu !! Nous avons d'abord visité l'église baroque de Birnau , puis nous avons marqué un long arrêt à Lindau et avons arpenté son artère principale à la recherche d'un endroit pour boire un coup mais sans succès : désespérant !!
A midi, j'ai partagé la table avec Alain et Claude dans un restaurant où nous avons pris le "menu du jour" : une bonne soupelette avec une espèce de grosse boulette aplatie de viande, puis une salade mixte et enfin des pâtes carbonara. Si vous ne parlez pas allemand, tâchez d'avoir quelques bonnes notions d'anglais lorsque vous voyagez dans ses pays sinon vous serez condamner à manger ... n'importe quoi !! J'ai constaté que j'étais loin d'être le seul à tomber sous le charme des serveuses et que certains avaient le regard particulièrement affûté pour déceler ... certaines choses !
Après ça, les choses (il s'agit ici d'autres choses, hein) sont devenues plus intéressantes avec l'attaque des contreforts du Tyrol autrichien et, notamment, l'escalade du Hahntennjoch Pass , le plus haut col autrichien, culminant à 1.894 mètres, autrement plus ROULANT que la route du Stelvio, beaucoup plus tortueuse et située 1000 mètres plus haut (!!) qui était au programme du lendemain pour ceux que ça intéressait ...
Nous sommes arrivés à Nauders , au Margarete Maultasch, sous la pluie. Le revêtement du parking était en dur d'un côté et en terre + ou - battue de l'autre, de sorte que les retardataires ont dû faire avec cet autre côté. Nous avons "assuré" les motos autant que possible en glissant des pierres plates sous les béquilles ...
On gagne nos chambres, je traine un peu plus à la salle de bains histoire de retrouver figure humaine et lorsque je sors pour rejoindre les autres au bar, je croise Claude qui me dit que ma moto était tombée sur la sienne !!!

A suivre !

22:40 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016

Slovénie, J1, J2 et J3 : première !

Ainsi donc, nous voilà revenus de ce périple qui nous a mené en Slovénie.
Quelques chiffres ?
D'après l'ordinateur de bord on a :
- quatre mille cent cinquante-huit kilomètres et 200 mètres;
- soixante-quatre heures et cinquante-trois minutes à dos de Tiger;
- consommation moyenne de carburant : quatre litres huit;
- septante-et-un kilomètres heures de moyenne horaire.
Avant d'aller dans le détail, voici d'ores et déjà les photos des trois premiers jours. Je les ai regroupés parce qu'ils représentent "l'aller": pour rappel, le premier jour nous voyait quitter Habay-la-Neuve pour atteindre Tuttlingen en Forêt Noire, le deuxième nous faisait rejoindre Nauders en Autriche et le troisième nous permettait d'E-N-F-I-N arriver à la frontière slovène à Kranjska Gora.

00:04 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : slovénie2016

15/06/2016

Slovénie, J ... vais !

Réveil à 5h45 demain ...
Tout est bouclé ou presque !
Une fois encore, j'espère n'avoir rien oublié d'essentiel !!
Rendez-vous à Habay-la-Neuve autour de 8h45 pour le vrai départ vers ce plus petit pays que notre petite Belgique.
Il est probable que je ne posterai plus rien d'ici le 26 mais, au moins, j'aurai une bonne raison ;-)
Entretemps, amusez-vous bien, profitez de chaque instant, même au boulot, oui c'est possible !
A bientôt

23:25 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

11/06/2016

Slovénie, J moins ...

Le départ approche !
Jeudi soir on a reçu toutes les infos ainsi que les road-books que j'ai tout de suite enregistrés sur le PC avant de les transférer sur le Tripy II.
Etant donné que ce dernier ne comporte pas la carte du pays, Pierre-Yves ainsi que François, ont contribué à "l'affinage" des tracés afin de leur donner la haute précision à laquelle nous ont habitués les têtes pensantes de Cap et Europa Moto !
Cela étant, Paul nous a avertis du fait que si on quittait la trace, volontairement ou pas, il ne fallait plus compter sur le Tripy pour nous ramener sur le droit chemin ... vu que la Slovénie n'est pas à l'intérieur dedans, voyez ??
Du coup, une carte du pays est I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E.
Du coup aussi, j'ai eu l'idée de copier en plus les fichiers "ITN" pour les transférer sur mon vieux Tom Tom "XL IQ Routes" pas étanche, muni d'une simple ventouse à coller sur le parebrise et, par conséquent, difficilement utilisable d'autant que, par expérience, François m'a dit que si on le glissait sous le plastique du sac de réservoir, on ne voyait rien !!
Alors pourquoi avoir copié les fichiers ? Je sais pas ! Pour me rassurer peut-être, histoire d'avoir un support de plus au cas où je m'égarerais complètement et ... définitivement. Faudrait encore que je roule seul pour que ça m'arrive mais ... sait-on jamais ? Ce ne serait pas la première fois que je roulerais seul alors que je suis parti en club !
Je me souviens qu'avec la DL, j'avais réussi à le "ventouser" sur la bulle et j'avais complété la fixation avec du "tape". Je me souviens malheureusement aussi avoir failli le perdre à plusieurs reprises ! Je crois me souvenir enfin que les road-books transmis par Thomas COOK comportaient plus de "wépion" ou "way point" si on n'est pas de Namur et environs, que ne pouvait supporter mon Tom Tom, limité à 48 !
Chez Europa Moto, on est tellement soucieux de ses ouailles qu'on pousse la perfection jusqu'à prévoir des road-books pour les anciens ET pour les nouveaux Tom Tom. J'ai appris, par ailleurs, que Paul avait acheté le tout nouveau Rider 400 afin de pouvoir en expliquer le fonctionnement. Oui, car beaucoup achètent, mais ne s'investissent pas du tout dans la compréhension de l'objet. Hum, perso, c'est pareil avec le Tripy et le Road Tracer qui va avec : j'ai imprimé le tout, en couleur, j'ai même lu en diagonale mais ... j'ai pris la tangente, tout cela m'étant bien équilatéral au final ;-)
Un jour, peut-être, j'irai chez Pierre pour qu'il me mette un peu plus au parfum sur le Road Tracer notamment mais rien n'est moins sûr !

A suivre : je reviens incessamment tout de suite !

Comme à chaque veille de départ, je scanne mon disque dur interne sans arrêt en essayant de compacter mes fichiers qui ont tendance à se disperser, comprenez ?
Comprenez pas ?? J'essaye simplement, en langage imagé ou plutôt informatique en fait, de vous dire que mon cerveau commence doucettement à bouillonner et que je passe en revue, et repasse en revue, tout ce qui me reste à faire avant de partir. Je vous l'ai peut-être déjà dit, mais c'est fou comme on a l'impression d'avoir une infinité de choses à faire, des choses qu'on aurait pu faire pépère bien avant, ou à la limite qu'on pourra faire bien après le retour, mais qu'on DOIT ABSOLUMENT FAIRE tout à coup, genre "Et si je ne revenais pas de ce voyage, hein ?"
Dans le lot de choses, il y avait un passage obligé chez Performance Bike pour un check-up visuel de la Tiger, ce que j'ai fait en fin de matinée : une tension de chaîne, une vérification des niveaux et me voilà rassuré, la féline étant prête à abattre les 4.000 bornes qui nous attendent à travers la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Slovénie ... et la Croatie !
Il n'y a plus qu'à décompresser et penser aux petites choses qui pourraient être utiles au cours du voyage et qu'on oublie parfois : nécessaire de pique-nique, câble genre antivol vélo pour fixer veste et casque à la moto lors de visites touristiques, mini-lampe torche, fil de fer et bande isolante, etc ...
Je me demande si tout tiendra dans le top-case et le sac de réservoir. Il y a plein de motards qui déposent un bagage supplémentaire la veille du départ chez Paul. Je ne l'ai personnellement jamais fait alors que j'ai déjà entrepris d'autres voyages de 10-11 jours : ça devrait le faire cette fois encore !
Peut-être dans quelques années, faudra-t-il l'envisager, lorsqu'il faudra emmener avec soi tous ses médicaments ;-))
Pour l'heure, ce n'est pas encore le cas et je touche du bois en disant ça, la main sur la tête !
Demain, c'est la Fête des Pères et on fait ça avec les enfants (ben tiens !) : une marche Adeps d'abord et un petit gueuleton sur le pouce ensuite.

Bonne balade à celles et ceux qui se sont inscrits à la virée organisée par Cap Moto et appelée "Retour vers le Futur" !!
Vous me raconterez ??

22:32 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

08/06/2016

Lyriques lyrics ...

Slovénie, Slovénie, je vous retrouve dans mon cœur
Et vous faites refleurir tous mes rêves de bonheur
Je me souviens d'un soir de danse, joue contre joue
Des rendez-vous de nos vacances quand nous faisions les fous

Slovénie, Slovénie, de nos beaux jours de l'été
Lorsque nous partions cueillir mille fleurs, mille baisers
Et pour mieux garder dans ma tête les joies de la belle saison
Slovénie, Slovénie, il nous reste nos chansons

Slovénie, Slovénie, souvenirs quelque part dans le matin
Où le soleil semblait rire tout le long de nos chemins
(NDRL : c'est là qu'on croise les doigts)
Nous n'avions au fond de nos poches qu'un peu d'espoir
Mais nous partions comme Gavroche le cœur assez bavard

Slovénie, Slovénie, vous revenez dans ma vie
Illuminant l'avenir lorsque mon ciel est trop gris
On dit que le temps vous emporte et pourtant ça, j'en suis certain
Slovénie, Slovénie, vous resterez mes copains.


Plus que 8x dormir :

Dormir, Dormir, Dormir, Dormir,
Dormir, Dormir, Dormir, Dormir ..

Hein ? Quoi ?? On y est déjà !?!?!?!?

19:02 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Claque ou clap de fin ?

rossi marquez poignée de main 20160605.jpg
Sans doute pour honorer la mémoire de Luis SALOM, le moment était bien choisi pour enterrer la hache de guerre entre Valentino ROSSI et Marc MARQUEZ qui, depuis le clash de Sepang l'an dernier, s'ignoraient ...
Comme Simone, voyez ?
Cela dit, si ROSSI a tendu une main, de l'autre il a mis une belle claque à tous les pilotes espagnols présents en Catalogne, à commencer par MARQUEZ, mais aussi PEDROSA, VINALES et LORENZO qui, même s'il a été honteusement fauché par "Devinez-qui !", n'en menait pas large dimanche ...
Parti en trombe et en tête, il dégringolait à la cinquième place, après quelques tours seulement jusqu'à ce qu'il "croise" la route de IANNONE ...
Par contre, parti cinquième sur la grille et après s'être fait enfermer par les 2 Ducati au premier virage, Valentino ROSSI a entamé une remontée M-A-G-I-S-T-R-A-L-E pour prendre la tête de la course dès le 7ème tour.
Il a laissé presque tout le monde sur place, presque, dans la mesure où MARQUEZ s'est accroché à sa roue, réussissant même au 23ème tour à passer devant, mais pas pour longtemps, le "Doctor" reprenant son bien au tour suivant et passant la ligne d'arrivée avec 2,652 secondes d'avance sur l'espagnol.
En conférence de presse post-course, quand on a demandé à ROSSI s'il fallait voir dans cette main tendue le départ d'une nouvelle et bonne relation avec MARQUEZ, il a simplement dit "Oui !", puis il s'est mis à rire, il a regardé son ex-ennemi, qui s'est mis à rire également et tout le monde a applaudi. Pour peu, on aurait presque versé une nouvelle larme après celle destinée à Luis SALOM ...
Espérons qu'ils restent dans cet état d'esprit jusqu'au bout de la saison et qu'on oublie définitivement les coups fourrés et foireux de la saison dernière.
Pour ce qui est de sa relation avec LORENZO, Valentino a été clair. Il ne pensait pas qu'ils ne s'échangeraient plus un bonjour depuis le début de saison mais il a souligné que depuis son retour chez Yamaha, c'est toujours lui qui avait fait l'effort de s'inquiéter de son équipier. Cette fois il a décidé d'attendre que "Por Fuera" fasse à son tour le pas.
"A bon entendeur ...!!"

18:15 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

05/06/2016

Moto GP, Catalogne, warm-up !

1. ROSSI - 2, MARQUEZ -3. IANNONE
4. LORENZO - 5. P. ESPARGARO -6. A. ESPARGARO
7. REDDING - 8. BARBERA - 9. SMITH
10. HERNANDEZ - 11. DOVIZIOSO - 12. VINALEZ
13. CRUTCHLOW - 14. MILLER - 15. PIRRO
16. RABAT - 17. BAUTISTA - 18. PETRUCCI
19. BRADL -- 20. PEDROSA - 21. LAVERTY

Alors ? ROSSI a trouvé les bons réglages pour la course ?? Y aura-t-il une belle bagarre pour les 3 marches du podium ???
Wait and see !
Espérons juste qu'il n'y ait ni chutes ni casses !!


10:19 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

04/06/2016

Montmelo, Catalogne, FP3, FP4, Q1, Q2 ...

MONTMELO CIRCUIT.pngL'accident de Luis SALOM a eu pour conséquence que le tracé du circuit a été modifié, en ce sens qu'il utilise maintenant celui qui sert à la Formule Un.
En gros, le secteur 4 du circuit se voit ralenti par un virage beaucoup plus serré (N°10) et par une espèce de chicane (N°14 et 15) avant la ligne droite d'arrivée. Le dégagement "de l'ancien" virage N°12 s'est montré insuffisant par manque de gravier et de distance avant la barrière de pneus. Luis SALOM a chuté avant même de prendre de l'angle pour négocier le virage et sa moto et lui sont allés s'encastrer à très grande vitesse dans le mur de pneus, lui d'abord, sa moto ensuite semble-t-il, le percutant et lui occasionnant des blessures mortelles.
Il a été question d'un problème technique sur sa moto (poignée de gaz bloquée) mais il est un peu tôt pour l'affirmer ...
Il faut savoir aussi que ce virage avait été pointé du doigt il y a 2 ou 3 ans déjà mais que les intervenants, pilotes compris, avaient décidé de garder le tracé originel.
Du coup, les temps au tour ont augmenté de +/- 3 secondes, 3 secondes qui auraient pu sauver une vie.

FP3

1. VINALES - 2. MARQUEZ - 3. PEDROSA

4. ROSSI - 5. P. ESPARGARO - 6. LORENZO
7. REDDING - 8. PETRUCCI - 9. CRUTCHLOW
10. IANNONE - 11. HERNANDEZ - 12. DOVIZIOSO
13. BARBERA - 14. A. ESPARGARO - 15. MILLER
16. BAYTUSTA - 17. PIRRO - 18. LAVERTY
19. BRADL - 20. RABAT - 21. SMITH

ROSSI s'est fait très peur car avant son DERNIER tour, il n'était que 13ème, synonyme de Q1.
A noter que les DUCATI Pramac (GP15) sont devant les GP16 usine !
A noter aussi que cette nouvelle configuration du circuit semble favoriser les HONDA du team HRC.

FP4

1. MARQUEZ - 2. CRUTCHLOW - 3. IANNONE

4. VINALES - 5. REDDING - 6. DOVIZIOSO
7. ROSSI - 8. PEDROSA - 9. P. ESPARGARO
10. PETRUCCI - 11. HERNANDEZ - 12. BRADL
13. BARBERA - 14. LORENZO - 15. SMITH
16. A. ESPARGARO - 17. RABAT - 18. LAVERTY
19. PIRRO - 20. MILLER - 21. BAUTISTA

Que dire "en bas de ça" ? Bizarre autant qu'étrange, n'est-il pas ?
Pour rappel, les pilotes sont censés rouler en CONDITION DE COURSE.
ROSSI 7, LORENZO 14, quid ? Malaise avec le choix des pneus ?? Déficience moteur qu'on aurait bridé dans les tours après en avoir cassé 2 au Mugello ??? Sais pas !!!
MARQUEZ confirme, IANNONE et DOVIZIOSO reviennent dans le coup, CRUTCHLOW s'envole : bizarre je vous dis !!

Q1

11. BARBERA - 12. DOVIZIOSO
- 13. A. ESPARGARO
14. SMITH - 15. PIRRO - 16. HERNANDEZ
17. LAVERTY - 18. BRADL - 19. MILLER
20. RABAT - 21. BAUTISTA

BARBERA et DOVIZIOSO sont les deux repêchés pour participer à la Q2.
A. ESPARGARO qui avait obtenu la pole l'an dernier (avec VINALES en deuxième position, c'est dire si les SUZUKI avec les pneus tendres fonctionnaient à merveille !) n'est même pas en Q2 !

Q2

On prend les 12 meilleurs du jour et on repart pour quelques tours !!

1. MARQUEZ - 2. LORENZO - 3. PEDROSA
4. BARBERA - 5. ROSSI - 6. VINALES
7. CRUTCHLOW - 8. IANNONE - 9. PETRUCCI
10. DOVIZIOSO - 11. REDDING - 12. P. ESPARGARO

MARQUEZ fait des merveilles dans le secteur 4 qu'il négocie comme personne : il prend 212 millièmes au plus rapide des autres pilotes dans cette partie du circuit !!
Au total il laisse LORENZO à 467 millièmes et PEDROSA à 718 millièmes. Dani a tout le monde aux fesses avec BARBERA, ROSSI, VINALES, CRUTCHLOW et même IANNONE qui ne sont séparés que par 151 millièmes : PEDROSA, 1:44.307, BARBERA 1:44.322, ROSSI, 1:44.324, VINALES, 1:44.329, CRUTCHLOW, 1:44.366 et IANNONE, 1:44.458. Voilà qui promet du beau spectacle, en tout cas pour la 3ème place sur le podium ...
Cela étant, si on revient sur la FP4, on se rend compte que le pronostic de demain n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire au vu des qualifications. Le warm-up parlera peut-être ... ou pas ;-)

N.B. : sur le dessin, on voit bien les variantes F1/Moto GP avec le tracé vert pour les F1 et le gris pour les Moto GP aux virages 10, 14 et 15. C'est donc le tracé vert qui sera utilisé demain par les motos.

19:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

03/06/2016

MOTO 2, Catalogne !

LUIS SALOM.jpg
Luis SALOM est décédé aujourd'hui à 16h55 des suites des graves blessures qu'il a encourues en sortant de piste au virage N°12 du circuit de Montmelo lors de la FP2 ...
En les voyant se relever après chaque cabriole, on a tendance à oublier que ça reste un sport extrêmement dangereux.
Rien que pour ça, tous les pilotes, du premier au dernier, méritent le R-E-S-P-E-C-T !

18:40 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

MOTO GP, Catalogne !

FP1

1. VINALES - 2. LORENZO - 3. ROSSI
4. P. ESPARGARO - 5. HERNANDEZ - 6. IANNONE
7. MARQUEZ - 8. BARBERA - 9. CRUTCHLOW
10. A. ESPARGARO - 11. BAUTISTA - 12. REDDING
13. DOVIZIOSO - 14. PEDROSA - 15. LAVERTY
16. SMITH - 17. PETRUCCI - 18. MILLER
19. BRADL - 20. PIRRO - 21. RABAT

VINALES a fait 1:42.065 : on est à 1,5 seconde de la pole de l'an dernier réalisée par A. ESPARGARO en 1:40.546.
Pas mal de chutes déjà, au virage n°2 plus particulièrement.
PIRRO remplace Loris BAZ sur la Ducati Avintia. Ce dernier a posté sur Fb des photos de son pied après l'opération qu'il a subie : impressionnant !
A suivre ...

FP2

1. LORENZO - 2. VINALES - 3. CRUTCHLOW
4. PEDROSA - 5. REDDING - 6. ROSSI
7. BARBERA - 8. IANNONE - 9. MARQUEZ
10. DOVIZIOSO - 11. HERNANDEZ - 12. A. ESPARGARO
13. PETRUCCI - 14. LAVERTY -15. P. ESPARGARO
16. BAUTISTA - 17. PIRRO - 18. BRADL
19. MILLER - 20. RABAT - 21. SMITH

LORENZO reprend la main et accroche un temps de 1:41.712.
CRUTCHLOW étonne. Tiens, on a vu sa compagne enceinte sur tous les écrans du circuit : moment sympa que Cal a mis à profit pour faire quelques pitreries ;-)
PEDROSA revient dans le coup alors que MARQUEZ plafonne.
Les TECH boys dégringolent tous les deux dans le classement. On vient d'apprendre que Pol ESPARGARO rejoindra son équipier Bradley SMITH chez KTM l'an prochain. Si on sait déjà qui remplacera SMITH, on ne sait pas encore qui prendra la place d'ESPARGARO. Hervé PONCHARAL a évoqué Johan ZARCO mais les pourparlers ne font que commencer. Il faut savoir qu'on évoque également ZARCO chez SUZUKI pour remplacer Aleix ESPARGARO mais rien n'est moins sûr. Aleix ne cache par ailleurs pas sa déception envers la maison d'Hamamatsu qui tarde à le confirmer pour 2017 alors qu'il juge ses résultats plutôt probants depuis l'an dernier ...
A suivre !!!

12:01 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

01/06/2016

No comment ...

1ERJOINT.jpg

23:43 Écrit par Alberto | Commentaires (1)