11/06/2016

Slovénie, J moins ...

Le départ approche !
Jeudi soir on a reçu toutes les infos ainsi que les road-books que j'ai tout de suite enregistrés sur le PC avant de les transférer sur le Tripy II.
Etant donné que ce dernier ne comporte pas la carte du pays, Pierre-Yves ainsi que François, ont contribué à "l'affinage" des tracés afin de leur donner la haute précision à laquelle nous ont habitués les têtes pensantes de Cap et Europa Moto !
Cela étant, Paul nous a avertis du fait que si on quittait la trace, volontairement ou pas, il ne fallait plus compter sur le Tripy pour nous ramener sur le droit chemin ... vu que la Slovénie n'est pas à l'intérieur dedans, voyez ??
Du coup, une carte du pays est I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E.
Du coup aussi, j'ai eu l'idée de copier en plus les fichiers "ITN" pour les transférer sur mon vieux Tom Tom "XL IQ Routes" pas étanche, muni d'une simple ventouse à coller sur le parebrise et, par conséquent, difficilement utilisable d'autant que, par expérience, François m'a dit que si on le glissait sous le plastique du sac de réservoir, on ne voyait rien !!
Alors pourquoi avoir copié les fichiers ? Je sais pas ! Pour me rassurer peut-être, histoire d'avoir un support de plus au cas où je m'égarerais complètement et ... définitivement. Faudrait encore que je roule seul pour que ça m'arrive mais ... sait-on jamais ? Ce ne serait pas la première fois que je roulerais seul alors que je suis parti en club !
Je me souviens qu'avec la DL, j'avais réussi à le "ventouser" sur la bulle et j'avais complété la fixation avec du "tape". Je me souviens malheureusement aussi avoir failli le perdre à plusieurs reprises ! Je crois me souvenir enfin que les road-books transmis par Thomas COOK comportaient plus de "wépion" ou "way point" si on n'est pas de Namur et environs, que ne pouvait supporter mon Tom Tom, limité à 48 !
Chez Europa Moto, on est tellement soucieux de ses ouailles qu'on pousse la perfection jusqu'à prévoir des road-books pour les anciens ET pour les nouveaux Tom Tom. J'ai appris, par ailleurs, que Paul avait acheté le tout nouveau Rider 400 afin de pouvoir en expliquer le fonctionnement. Oui, car beaucoup achètent, mais ne s'investissent pas du tout dans la compréhension de l'objet. Hum, perso, c'est pareil avec le Tripy et le Road Tracer qui va avec : j'ai imprimé le tout, en couleur, j'ai même lu en diagonale mais ... j'ai pris la tangente, tout cela m'étant bien équilatéral au final ;-)
Un jour, peut-être, j'irai chez Pierre pour qu'il me mette un peu plus au parfum sur le Road Tracer notamment mais rien n'est moins sûr !

A suivre : je reviens incessamment tout de suite !

Comme à chaque veille de départ, je scanne mon disque dur interne sans arrêt en essayant de compacter mes fichiers qui ont tendance à se disperser, comprenez ?
Comprenez pas ?? J'essaye simplement, en langage imagé ou plutôt informatique en fait, de vous dire que mon cerveau commence doucettement à bouillonner et que je passe en revue, et repasse en revue, tout ce qui me reste à faire avant de partir. Je vous l'ai peut-être déjà dit, mais c'est fou comme on a l'impression d'avoir une infinité de choses à faire, des choses qu'on aurait pu faire pépère bien avant, ou à la limite qu'on pourra faire bien après le retour, mais qu'on DOIT ABSOLUMENT FAIRE tout à coup, genre "Et si je ne revenais pas de ce voyage, hein ?"
Dans le lot de choses, il y avait un passage obligé chez Performance Bike pour un check-up visuel de la Tiger, ce que j'ai fait en fin de matinée : une tension de chaîne, une vérification des niveaux et me voilà rassuré, la féline étant prête à abattre les 4.000 bornes qui nous attendent à travers la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Slovénie ... et la Croatie !
Il n'y a plus qu'à décompresser et penser aux petites choses qui pourraient être utiles au cours du voyage et qu'on oublie parfois : nécessaire de pique-nique, câble genre antivol vélo pour fixer veste et casque à la moto lors de visites touristiques, mini-lampe torche, fil de fer et bande isolante, etc ...
Je me demande si tout tiendra dans le top-case et le sac de réservoir. Il y a plein de motards qui déposent un bagage supplémentaire la veille du départ chez Paul. Je ne l'ai personnellement jamais fait alors que j'ai déjà entrepris d'autres voyages de 10-11 jours : ça devrait le faire cette fois encore !
Peut-être dans quelques années, faudra-t-il l'envisager, lorsqu'il faudra emmener avec soi tous ses médicaments ;-))
Pour l'heure, ce n'est pas encore le cas et je touche du bois en disant ça, la main sur la tête !
Demain, c'est la Fête des Pères et on fait ça avec les enfants (ben tiens !) : une marche Adeps d'abord et un petit gueuleton sur le pouce ensuite.

Bonne balade à celles et ceux qui se sont inscrits à la virée organisée par Cap Moto et appelée "Retour vers le Futur" !!
Vous me raconterez ??

22:32 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

Commentaires

et oui, moi aussi je balise un peu avec mon tripy 2 quant à la situation sur place en cas de déviation ou autre. J'ai aussi la carte et je vais repéré les tracés journaliers avec un surligneur. J'ai aussi un garmin (vieux) mais qui possède les cartes de slovénie lui . Il reste aussi le smartphone de dernière génération qui , selon le constructeur, est capable de te ramener à bon port même si tu es dans les matitis les plus profonds . On verra , c'est ça aussi l'aventure , non ? Par contre , tu ne l'as pas évoqué dans ton com, mais il y a aussi la possibilité de se faire le Stelvio, perso, je me tâte, car là haut ça doit être bien blanc ( voir les photos de la reco)et toi , tu comptes mener la tiger dans les sommets italiens tant recherchés par les motards de tous poils ? Enfin , pour en revenir à nos inquiétudes primaires, il nous reste encore la possibilité demain de ne pas être fou et de foncer chez média mark acheter un tomtom rider et ainsi tomber lâchement dans les bras de la concurrence

Écrit par : masson patrick | 12/06/2016

Pour le Stelvio, je me tâte : je n'aime pas la grimpette en montagne, les lacets (48 parait-il) sont souvent très serrés et donc difficiles à négocier d'autant qu'on sera chargés comme des mulets avec un centre de gravité plus haut ... J'aime par contre beaucoup les descentes mais ... généralement elles n'arrivent qu'après :-)
On verra : ça dépendra du temps et de qui fera cette boucle. Paul m'a dit qu'ils envisageaient d'envoyer quelqu'un en éclaireur pour voir si la route n'était pas barrée au sommet ...

Écrit par : Alberto | 12/06/2016

Je vous souhaite à tous un bon voyage et j'espère que vous aurez du beau temps, ni trop chaud ni trop humide. Je regrette de ne pas pouvoir en faire partie, surtout après avoir "vu" les routes que vous allez prendre.

Écrit par : Francois | 12/06/2016

Pour celui qui n'a jamais fait le Stelvio, c'est à faire une fois comme ils disent à Bxl. Surtout dans le sens venant de Suisse vers la Sicile, en regardant la carte... côté où les lacets sont numérotés.
L'autre flanc a été modifié, de nombreux lacets supprimés, et des pylônes électriques dans tous les sens, devenu moche pour ceux comme moi qui ont connu ce col dans les années 80.
Refait en 2014 avec le voyage BMW Lejeune et déçu.
A côté le Gavia est plus sauvage mais en 2014 visibilité nulle et 3° en septembre. Moins bien aussi, en 80 il n'était pas asphalté sur toute sa longueur, mémorable. Pas rare d'avoir de la neige en août.
Pour en profiter je pense qu'il aurait fallu une étape plus courte...

Écrit par : speed | 13/06/2016

Merci François : on espère aussi avoir du beau temps mais, au pire, on aura malgré tout du BON temps ! Je regrette aussi que tu ne sois pas des nôtres.
Merci aussi pour le travail que tu as accompli au niveau des road-books : j'espère que tu as glissé ta signature quelque part, genre "Col Debousurléfrin" ,-)
A bientôt

Écrit par : Alberto | 15/06/2016

Les commentaires sont fermés.