28/03/2016

D'une pierre deux coups ... et même trois !

DSC02174.JPGJe vais grouper les comptes-rendus des 2 dernières sorties en ne relevant que les "p.o.i." de chacune d'elle.
Il y a donc eu la sortie du 13 mars que j'ai baptisée la "WallOnçonne printanière, tralalère, tralala" dont voici, pour rappel, les photos du jour .
Quoi de particulier lors de cette sortie ?
Elle a été entreprise à l'initiative de Pierre alias Gull, le road-book était un tracé de son cru et elle avait pour destination "L'expo de Mons".
Nous étions trois au départ de chez lui, Paul d'Europa Moto s'étant invité à la fête !
Par des chemins détournés, dont Landelies, Ragnies, Bousignies-sur-Roc, Hestrud où nous croisâmes quelques oldtimers dont une Citroën SM, Eppe-Sauvage, etc. nous atteignîmes Seloignes et ajoutâmes une unité à notre convoi en la personne d'Henri. Ce fut l'occasion de revoir Bernadette, sa tendre et souriante épouse.
C'est donc à 4 que nous poursuivîmes notre route, via Anor, Mondrepuis, Beaurepaire-sur-Sambre, Prisches, Maroilles pour atteindre Locquignol où Pierre avait réservé une table pour ... 5.
Le cinquième élément n'était autre que Didier qui nous attendait là et qui avait fait le chemin depuis Rhode-St-G. à bord de sa Yamaha Tricker, une espèce de "super Ténéré des bacs à sable", forte de 20 chevaux, légère comme une plume de colibri anorexique mais au réservoir à la contenance très limitée n'autorisant qu'une autonomie de moins de 150 kilomètres ... C'est un peu comme ces voitures électriques actuelles qui nécessitent une semaine pour descendre dans le sud de la France, voyez ? Sauf qu'on a plus vite fait le plein d'essence que d'électricité ...
Reste que le jouet a l'air bien sympathique et qu'il permet réellement de faire du tout-chemin voire du tout-terrain autrement qu'avec nos "panzers trailisants" ...
Nous nous sommes donc retrouvés à 5 au Croisil , un restaurant perdu au milieu de nulle part, très connu des locaux et qui gagnerait à l'être d'avantage tant le gibier qui y est servi en saison est délicieux, à en croire Didier. Il y aurait eu un petit couac dans la réservation faite par e-mail mais, heureusement, il y avait de la place. Nous avons d'ailleurs été installés non loin d'un très chaleureux feu de bois, fort bien venu ma foi, car il faisait plus froid qu'annoncé par la météo : un tout petit 5° au départ de la maison ...
Henri a pris un steak, Pierre et Paul ont partagé une belle pièce de boeuf pendant que Didier et moi nous sommes rabattus sur du marcassin et de la biche. Accompagnés de pommes-de-terre reconstituées et de légumes, les plats étaient excellents. On y est allés de +/- 25 € chacun, boissons et cafés compris.
Vu qu'il était plus de 14h30 lorsqu'on a levé l'ancre, Pierre a annoncé qu'il ne voyait plus trop l'intérêt de se rendre à l'Expo et Didier nous proposa de faire un crochet par Quévy où il possède quelques hectares de forêt ... ainsi que par Malplaquet, un site bien connu des historiens pour quelques grands faits d'armes qui s'y déroulèrent au début du 18ème siècle concernant la guerre de succession d'Espagne : voir les détails de l'histoire ici. Didier en savait plus encore, lui qui après avoir gravi le talus avec sa Tricker, s'est dressé sur le piédestal du monument, l'index pointé en l'air, pour nous raconter l'évènement comme si on y était !! Autre histoire que celle relative à un trésor parait-il caché dans le fameux petit bois de Trousse Chemise par un bandit de grand chemin de la région dénommé Antoine-Joseph MONEUSE après qu'il se soit évadé de la prison locale. Nous avons quitté les lieux alors que Didier s'enfonçait plus profondément dans la forêt pour préparer une marche qu'il devait organiser pour le club dont il est membre.
Plus tard, nous avons abandonné Henri qui bifurquait vers la botte du Hainaut, et nous avons continué à 3 jusque Mons, à l'entrée de l'expo. Etant donné l'heure, nous espérions qu'on nous accorderait un laisser-passer à moindre prix mais que-nenni ! Du coup, pendant que Paul programmait son retour sur son GPS, Pierre et moi sommes revenus par la (foutue) N90, semée de saloperies de radars fixes ...
A hauteur d'un gnègnème feu rouge, Pierre m'a dit qu'il comptait boire le dernier quelque part. D'abord pas convaincu, j'ai acquiescé au feu suivant ;-). On a tourné dans Binche sans trouver la moindre terrasse ouverte et c'est finalement à l'Abbaye d'Aulne qu'on a planté les machines pour siffler une bonne ADA blonde.
Ne restait plus après cette belle journée qu'à regagner le domicile et tenter de faire quelques devoirs pour se donner bonne conscience !!

Voilà donc pour le 13 ! Quid de la sortie de ce samedi ? ça vient, ça vient !!

Certes, il y avait le "Cap Moto Tour" ce dimanche 27 mais il faut avouer que, d'une part, il tombait mal, en pleine fête de Pâques, une fête familiale par excellence et que, d'autre part, l'idée d'aller se trainer chez nos voisins flamands et hollandais, où les routes comptent plus de radars à elles seules que toutes les autres routes européennes, n'emballait personne. Cela dit, je n'ai pas dit mon dernier mot, et devais-je le faire seul, j'ai quand même demandé à Pierre-Yves de m'envoyer le road-book sans que je puisse bénéficier, au passage, du bon pour le verre de fin de parcours !! C'est dire que celui ou ceux qui m'accompagneront, devront participer aux frais ;-)
Au lieu de ça, j'ai sorti les road-books que Pierre avait obtenus chez BMW Couillet et je les ai proposés à tout qui était intéressé.
Les tracés n'avaient rien d'original, les pontifs poncifs y étaient d'ailleurs souverains même si, ici, pas question d'animer le Pape mais d'affoler les soupapes oh oh oh !!!
Ont répondu présents : Claude, Didier, Eric et Henri.
Claude et Didier sont arrivés à la maison entre 9h45 et 10h00 et après un petit café, on a rejoint la concession BAILLEUX à Gerpinnes, ancien dealer Triumph. C'est là qu'Eric, alias "Tonton" nous a rejoints. Françoise et Claude ainsi que leur fiston nous ont accueillis à bras ouverts et nous ont offert le café. Il faudra que j'aille les saluer plus souvent, ces gens sont trop gentils !! Dommage qu'ils aient abandonné la distribution de motos de tourisme ...
On n'était toutefois pas là pour bavarder et c'est vers 10h40-45 qu'on a embrayé sur le road-book qui comptait 198 kilomètres avec entre autre, Cerfontaine, Virelles, Baileux, Cul-des-Sarts et Auvillers-les-Forges comme premiers way-points.
Justement, pour agrémenter le classique road-book, Didier avait proposé un détour par "son" étang de la Motte près de Signy-le-Petit, patelin où l'on aurait pu s'arrêter pour manger. Pour l'étang, pas de souci, le crochet était le bienvenu, sauf que ...
Ouais, sauf que ! J'ai encore réussi à me faire remarquer. Si j'étais tombé la fois passée en sortant de la station Q8, cette fois c'est le casque Shark Explore-R de Claude que j'ai fait tomber en voulant voir si la GS 700 n'était pas trop haute.
Didier l'avait grimpée avant moi sans souci mais moi, il a fallu que je gaffe !! En plus, Claude venait de nettoyer la visière parce qu'il avait une tache dans son champ de vision. Ben là, c'est une double et large griffe qui balafre dorénavant celle-ci. J'étais catastrophé, désolé, honteux, confus mais ... un peu tard ! Je me suis confondu (en un mot et) en excuses et pour la gnègnème fois qu'il sache que j'attends le devis pour le dédommager !!!
Après "La Motte" on est arrivé à Signy mais le restaurant "La hulotte" ou le "Lion d'or" était fermé. On continue sur Montcornet, toujours en dehors du road-book. Il devait normalement y avoir 2 restaurants mais on ne les a pas trouvés et ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché car on a tourné en rond bien longtemps !!
Vérification faite, il y a deux "Montcornet" pas trop distants (+/- 60 bornes) avec le 02340 et le 08090 comme codes postaux d'où la confusion de Didier.
Après concertation avec Henri, il fut décidé de pousser jusqu'à Charleville-Mézières et sa Place Ducale où les restaurants ne manquent pas. Il y avait "Le cochon qui louche" mais on a préféré se rabattre sur un restaurant dans lequel nous avions déjà mangé, "L'Entrecôte" : 3 tartares, 1 jarret de porc, 1 magret de canard, des frites, une chope, des cocas light et normaux, un pichet d'1/2 litre du vin du patron, une noisette, un petit et un grand café(s) et 2 cafés gourmands, le tout pour 123,30 € qu'on a partagé soi-disant équitablement mais, dans ces cas-là, il y en a, souvent les mêmes d'ailleurs, qui s'en sortent mieux que d'autres, avec le coca et le verre de vin gratuit par exemple ... S'il est chiant de vérifier le compte de chacun, je crois qu'on devrait être un peu plus attentifs malgré tout. Cela dit, personne ne l'emportera au paradis !!
Après ça, Didier qui s'était improvisé notre guide du jour dès la bifurcation vers Rièzes, s'est raccroché au road-book en passant par Monthermé et c'est un petit peu avant qu'Henri nous a à nouveau quitté prématurément. Quand on habite "loin de tout" ou presque, on est obligé de faire ... avec ou de faire ... sans, c'est suivant !
Nous avons donc continué à 4 et on est revenu sur road-book qui traversait Deville, Revin, Fumay, Oignies-en-Thiérache, Mazée, Doische puis les splendides petites routes qui poussent à ouvrir et qui vous mènent sur Gochenée, Rosée, Mettet et Biesme. A un moment, Claude a plongé sur les freins et je me suis calé à sa hauteur pour savoir ce qui se passait. Eric, dont le top-case était mal refermé, avait perdu "quelque chose" en route. Ce n'était finalement que son protège-casque ...
C'est à Biesme que mon tour vint de saluer la compagnie pour crocheter chez la Mère-en-loi, histoire de voir si ma Douce était de retour d'emplettes qu'elles avaient faites ensemble. Le hasard faisant parfois parfaitement les choses, je me suis retrouvé pile poil derrière leur voiture au moment où j'ai quitté le road-book qui remontait sur Châtelet !
On a bu le cappuccino, j'ai rentré le bois et on a est repartis vers 18h30.
Prochaine sortie prévue le 9 avril avec le Touring Moto Day à Bruxelles ...
A moins que Pierre Gull nous invite à une nouvelle balade dès ce dimanche car il a vu quelque part qu'on annonçait 18° !!
En attendant, encore merci à tous pour la compagnie toujours agréable et souvent riche d'enseignement !!
Un remerciement particulier à "Tonton" en espérant que son épaule se remettra définitivement et au plus vite.

19:04 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

Commentaires

et bé , vous êtes passés quasi devant ma porte . ça me ferait vachement plaisir de pouvoir vous accompagner à l'occasion.

Écrit par : merlin | 02/04/2016

Les commentaires sont fermés.