20/03/2016

Arrêtez le temps ...

Ouais, "Arrêtez le temps ... " c'était le début du slogan publicitaire d'une bière "bien de chez nous" dont je tairai le nom pour ne pas heurter les vrais amateurs de ce divin breuvage ;-) et qui ne jurent, à raison, que par les brasseries artisanales et/ou d'abbayes !!
En fait, cette phrase "Arrêtez le(s) temps" m'est apparue comme évidente dès lors que j'ai décidé de ne plus mettre en ligne tous les classements intermédiaires et les chronos des essais du grand prix du Qatar.
C'est vrai quoi ! Cela devenait fastidieux à taper et probablement indigeste à lire, sans compter le peu d'intérêt que cela pouvait représenter aux yeux de beaucoup d'entre vous ...
Donc, rien sur les FP4, warm-up, Q1 et autres Q2 du samedi.

Quant aux courses d'aujourd'hui, j'avoue que j'en ressors, doing doing, déçu :

1/ en Moto3, Livio LOI s'est loupé en bout de ligne droite dès le premier passage de la ligne d'arrivée, se retrouvant 10ème et bataillant jusqu'à la fin pour ... finalement terminer 8ème de la course;

2/ en Moto2, au moins 5 pilotes, et non des moindres, ont été pénalisés par un "ride through" (passage obligé par les stands) après un départ volé. Cela concernait RINS, ZARCO, NAKAGAMI et LOWES, alors que MORBIDELLI, qui a continué à tourner en se battant jusqu'au bout avec LUTHI pour la victoire, s'est vu infliger une pénalité de 20 secondes pour la même raison, de sorte qu'il a terminé 7ème au classement. Pour leur part, RINS a fini 8ème, LOWES 9ème, ZARCO 12ème et NAKAGAMI 14ème, tous à plus de 20, 24 et 26 secondes. Autant dire que cela nous a privé d'autant de bagarres et de dépassements, en tout cas aux avants-postes. A noter que Xavier SIMEON, revenu 10ème après tous ces "déclassements", a fini tout seul par terre au 6ème tour;

3/ en Moto GP, autant ne pas le cacher, j'espérais que le "Vétéran" du plateau termine sur le podium, voire remporte cette première manche du championnat. Au lieu de ça, chez Ducati, la rivalité entre les 2 Andrea n'a pas servi le plus jeune des deux, qui a fini dans les graviers, alors que DOVIZIOSO a tenu le rythme jusqu'au bout, empêchant MARQUEZ de prendre la 2ème place alors que Lolo le Requin emportait la mise haut l'aileron.
Apparemment, c'est le choix du pneu arrière qui a scellé le sort de Marc (3ème) et de Valentino (4ème au pied du podium) : il aurait semble-t-il fallu opter pour le plus soft qui a parfaitement tenu la distance ...
Dommage également que ni PEDROSA ni VINALES n'aient été en mesure de venir chatouiller les "habitués" aux places d'honneur comme on aurait pu l'espérer. Sans doute faudra-t-il compter sur eux la prochaine fois !
A signaler que le grand Jorge LORENZO y est allé d'un geste explicite à l'égard de la "concurrence" (entendez son adversaire ROSSI) en mimant une fermeture éclair devant la bouche. Ce gars a l'art de se rendre sympathique, même si, quelque part, il n'a pas totalement tort pour le coup.
A bon entendeur ...

Un autre regret, c'est de ne pas avoir répondu à l'invitation de Pierre, alias GULL, qui proposait une sortie vers Pecquencourt et son salon ...
Il y avait aussi la possibilité de se joindre à une sortie au départ de la concession BMW de Charleroi pour une ronde de 198 ou de 246 bornes, possibilité que j'ai également zappée par ... paresse !!

PS : deux choses à noter c'est, d'une part, que ROSSI a d'ores et déjà signé pour les saisons 2017 et 2018 chez Yamaha alors que LORENZO se tâte et, d'autre part, que SMITH a également signé pour 2017 et 2018 chez ... KTM de retour l'an prochain en GP.

23:49 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.