27/11/2015

Mille et ... quatre ans !

Voyons donc ce que nous réserve la maison d'Hamammamia d'Hamamatsu où siège la marque SUZUKI !
Tout d'abord, elle exposait un concept de GSX-R1000 , tellement abouti qu'on pourrait croire qu'on le verra demain en concession ...
Qu'apporte-t-il par rapport à "l'ancienne" GEX ?
D'abord, un fin travail aérodynamique qui fait en sorte que le carénage est plus étroit et plus compact en hauteur, avec un réservoir plus plat sur le haut qui permet au pilote de faire encore plus corps avec la machine.
Ensuite, le 4 cylindres de 999 cm3 est tout nouveau avec des soupapes à calage variable. Le système de gestion électronique "Broad Power System" gère le moteur (ride-by-wire, 3 mappings), le contrôle de traction (10 niveaux), le launch control (aide au démarrage en trombe !), le quickshifter et l'ABS. La suspension adopte des Showa BFF (AV) et BFRC (ARR) aux réglages multiples alors que le cadre à double traverse en alu a été complètement revu question rigidité ainsi que géométrie de la direction pour que la GEX devienne plus légère et plus agile que jamais ! L'instrumentation est complètement digitale (façon MotoGP) et les clignoteurs et groupes optiques full led sont complètement inédits.
Reste à voir ce qu'il restera de ce concept dans la version définitive. Reste aussi qu'on constate que si la GEX était jusque là restée distante par rapport à l'électronique, compensant cette "lacune" par un châssis hors pair, elle est maintenant obligée d'y venir, pour s'aligner sur la concurrence. Reste enfin qu'aucun chiffre n'est publié quant à sa puissance et son poids, pourtant les deux mamelles ... au sein des motos hyper-sportives !
SUZUKI SV650 ROUGE.jpg
Etonnant retour de la SV 650 dans la gamme nippone. Elle se replace entre la Gladius, jugée trop féminine par certains et la GSR 750, trop sauvage pour d'autres. Cela dit, ce n'est pas une "ancêtre" qu'on remet sur le marché, non non ! S'il s'agit toujours bien du sympathique bicylindre en V à 90° de 645 cm3, il a été revu sur une soixantaine de points, dont le double allumage, de sorte qu'il passe à 75 chevaux tout en répondant aux nouvelles normes Euro4. Par ailleurs, les périphériques sont tout nouveaux, du réservoir de 13,8 litres à l'instrumentation totalement digitale, du phare aux repose-pieds en passant par la selle située à 785 mm du sol ! Elle perd également 8 kgs par rapport à la Gladius (qui reste au catalogue) et sera disponible en 4 coloris : bleu, blanc, rouge et noir.
Une bien belle petite moto, indeed !
Une autre ... petite moto c'est la Van Van . Signalons qu'elle s'agrémente d'une version 200 cm3, histoire de quitter les plages pour s'aventurer sur les routes ouvertes ^^
Bon, force est de reconnaître qu'au vu des nouveautés de la marque, les concessionnaires n'ont VRAIMENT pas de quoi se réjouir : un concept, une "résurrection" et une brêle pour surfeurs, ce n'est pas ça qui va dynamiser les ventes.
Certains concessionnaires ont eu le nez fin de se diversifier. C'est ainsi que le "mien", Performance Bike pour ne pas le citer, en plus de la marque japonaise, a ouvert un bel espace pour une marque européenne qui a le vent en poupe, j'ai nommé TRIUMPH . Là oui que c'est dynamique, là oui qu'ils mettent les bouchées doubles pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante. Jugez plutôt ...eicma 2015
D'abord avec cette bestiale SPEED TRIPLE en version"S" (Standard) et "R" (Rrrrrrrrrrrr) !!
Le style évolue en douceur (on ne change pas un design d'enfer !) avec de nouvelles optiques DRL et une boucle arrière plus élancée. Par contre, au niveau des tripes, 104 composants du moteur ont été changés. Nouvelle chambre de combustion, nouvelle culasse, nouvel arbre de transmission, nouveau dessin des pistons avec, pour résultat, une augmentation de la puissance et du couple à tous les régimes, alors que la bête passe en Euro4 (pourtant castrateur) et consomme 10%¨de carburant en moins : c'est pas beau ça !! Ajoutons un embrayage à glissement limité, un radiateur plus compact mais plus efficace, un nouvel échappement et des étriers monoblocs de série. L'accélérateur ride-by-wire et la nouvelle électronique autorisent le choix entre 5 cartographies : road, rain, sport, track et une 5ème à la discrétion du pilote. Celui-ci peut également paramétrer l'ABS et le contrôle de traction. La version "R" ajoute :
-garde-boue en carbone
-panneaux de réservoir en fibre de carbone
-fourche Öhlins NIX30 et mono-amortisseur TTX36
-surpiqûres rouges sur la selle ainsi que divers détails particuliers ...
eicma 2015La TIGER EXPLORER bénéficie également d'une belle mise à jour en exploitant le filon déjà utilisé par la "petite" 800, multipliant les versions : à la base on a les XR et XC qui peuvent donc être déclinées en XRx et XCx ainsi qu'en XRt et XCa, soit 6 modèles en tout auxquels on pourra certainement ajouter une kyrielle d'accessoires, de quoi passer de longues heures à feuilleter les catalogues !!!!!!
Qu'est-ce qui change pour toutes les versions ? Les prestations globales du moteur sont en hausse (sans plus de précision à ce stade de la compétition ^^), la ligne évolue surtout dans sa partie frontale, le système de freinage avec étriers radiaux et l'adoption de nouvelles suspensions WP. Comme pour la 800, la XR (R comme Road) est plutôt destinée à la route avec ses jantes en alliage alors que la XC (C comme Country et il ne s'agit pas de musique !) s'oriente plus vers la ... campagne ! Le petit "x" apporte une électronique plus évoluée avec plateforme inertielle IMU, ABS de type "cornering", suspensions semi-actives et 5 cartographies moteur (comme pour la Speed). Les "t" et "a" ajoutent les pare-moteur, les petits phares à LED, la bulle plus grande, etc, etc, etc, etc ... sans qu'on ait à ce stade toutes les détails. On parle aussi de bulle réglable électriquement, de selle chauffante, d'aide au démarrage en côte ...
J'imagine que le cousin Dominique doit déjà baver devant toutes ces évolutions ...
A noter qu'une version "Low" sera aussi disponible : pas low cost, low "tout court" si je puis dire, voyez ??
Mais ce n'est pas tout, ce n'est pas tout du tout !! Outre la SPEED TRIPLE et l'EXPLORER, TRIUMPH nous présente également une toute nouvelle gamme de "classiques". Avec l'arrivée de la STREET Twin qui continue en 900 cm3, on voit apparaître les BONNEVILLE T120 et BONNEVILLE T120 Black ainsi que les THRUXTON et THRUXTON R : la révolution des classiques est en marche !! Sous des dehors qui restent fidèles à la légende, TRIUMPH pourrait utiliser le slogan du dernier IPhone 6S d'Apple : "Une seule chose change, tout !!". Voyez ICI toutes les photos sur Moto-Station. Comme je l'ai déjà écrit quelque part, ces machines et particulièrement la THRUXTON R, n'ont presque plus rien à envier aux nouvelles NORTON beaucoup plus chères ... Enfin des classiques qui pourraient "déménager" question performances, voyez ?
Ne reste plus qu'à évoquer la marque YAMAHA qui n'est pas venue les mains vides au salon milanais.
On commence par la MT-03 , une R3 déshabillée en quelque sorte, avec un petit bicylindre de 321 cm3 destinée aux permis A2, un guidon large, un cadre en tubes d'acier, un réservoir de 14 litres, une fourche de 41 mm et l'ABS de série, le tout pour environ 5.000 €.
Vient ensuite la XSR 700 : il s'agit d'une MT-07 habillée de vieux fringues pour faire "vintage". Personnellement, je trouve qu'elle a dumal à cacher son jeune âge, voyez ? Il ne suffit pas de coller un gros et globuleux phare rond et de découvrir la mécanique pour obtenir l'effet vintage. On est ici face à quelque chose d'hybride, trop tarabiscoté pour faire classique. Ce n'est que mon avis et je le partage !! Pour le reste, apparemment elle se comporte comme la MT-07 ce qui signifie qu'elle est particulièrement plaisante à piloter. Mais "b..... de m...." pourquoi ne pas proposer une déclinaison trailisante plutôt que cet ersatz de oldtimer ??
Tant qu'à faire dans le back to the future, la marque aux 3 diapasons, LaLaLa, nous fait le même coup avec la XSR 900 qui n'est autre qu'une MT-09 déguisée. Mêmes conclusions sauf peut-être qu'en version "jaune et noire" avec le graphisme Kenny Roberts, elle fait un peu plus illusion ...
"Heureusement", ils sont venus avec un engin qui, lui, semble venir du futur, un peu comme la De Lorean au milieu des charriots et des locos à vapeur ...
eicma 2015

En fait il s'agirait d'une YZF-R1 en tenue légère, déshabillée au point qu'elle devient une streetfighter au dessin musculeux et futuriste. Le dessin quasi "robotique" du double optique prolonge la ligne du réservoir de 17 litres et les deux conduites d'air qui viennent oxygéner le moteur. C'est bien le même 4 cylindres de 998 cm3 qui équipe la R1, revisité pour obtenir une meilleure réponse aux bas et moyens régime pour l'adapter à un usage routier. L'embrayage est à glissement limité, alors que l'électronique veille sur l'accélérateur, la gestion des prestations du moteur via 3 cartographies, le contrôle de traction, ainsi qu'un étonnant "cruise control" activable en 4ème, 5ème et 6ème vitesse, qui laisserait à penser qu'une future version "tourer" pourrait voir le jour ... Si le cadre est inchangé par rapport à la R1, la géométrie de direction a été revue. L'empattement n'est que de 1400 mm, une valeur inférieure à toutes les motos concurrentes qui augure, sur papier, d'une agilité extrême. Les suspensions réglables Kayaba réglables ont un tarage spécifique et le freinage possède l'ABS de série. Présente également une prise 12V, alors que le quickshifter est en option. Disponibilité : mai 2016.
Et bien voilà, on est au bout de nos peines !! Il ne reste plus qu'à refermer les portes du salon de Milan alors que celui de Paris ouvrira les siennes dans quelques jours seulement, le 1er décembre pour être précis. C'est bien qu'ils ne les aient pas ouvertes en même temps, ça aurait fait des courants d'air ...
Pffffffffffffffffffffffffffffffffff ...

17:59 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eicma 2015 |  Facebook

Commentaires

WowOwOhhh, me voici cité sur ce blog de renommée planétaire. Eh oui, j'avais déjà pris connaissance de toutes ces améliorations sur la Tiger Explorer, et oui, elles font baver. Néanmoins, ma Bleuette (par comparaison avec ta Blanchette) n'a que 3 petites années et 18,000 KM. Un peu tôt pour la lâcher et céder aux sirènes de l'upgrade non? Allez, dans 2 ans peut-être. Les nouvelles classiques me font aussi saliver et je verrais bien une Thruxton R dans mon garage; elle est vraiment belle et en effet rappelle furieusement la NORTON qui, elle, est hors de prix. Faudra voir la position de conduite... Tiens nous au courant quand tu iras au salon, j'y ferais bien un tour cette année (enfin l'année prochaine) aussi.
En continuant à te lire.... Amicalement. Dominique.

Écrit par : Dominique | 30/11/2015

4 ans, 8 mois et presque 50.000 KM tout de même la Blanchette ! Mais je vais probablement aussi attendre 2 ans encore avant de reprendre ... la même sans doute avec le bardage électronique incontournable !
Je te ferai signe si je vais au salon !

Écrit par : Alberto | 30/11/2015

Les commentaires sont fermés.