08/11/2015

"Day D", épilogue ...

Outre les commentaires de notre DDR qui s'étonnait de la relative passivité de MARQUEZ tout au long de la course derrière LORENZO, voyez ce qu'on écrit sur Moto Station :
Le verdict de Valence a été rendu et il a tourné à la faveur d’un Jorge Lorenzo qui a remporté une victoire qui lui offre le titre mondial sur un plateau. La question qui restera est de savoir si ce dernier a été porté par un Marc Márquez qui l’a suivi comme son ombre sans jamais porter une attaque tandis que Dani Pedrosa a fait une fin de course époustouflante susceptible de lui offrir une troisième réalisation cette année. Mais son équipier s’est fortement défendu…
No comment, no comment, mais comme disait l'autre, il n'y a pas de fumet sans feutre ...
Cela dit, Moto Station avait eu le malheur de sortir un article plutôt "anti Rossi" il y a quelque temps et les oreilles du journaliste responsable du papier sont encore rouge vif tant on les lui a tirées. Il est clair qu'il vaut mieux surfer sur la majorité ... La question est de savoir "Qu'est-ce qu'on attend d'un journaliste ?" L'autre question touche à la liberté d'expression et là, on n'est pas rendu, Dudu !!
Tiens, allez, un autre extrait tiré d'un article sur GP INSIDE :
Tout derrière, Valentino Rossi remontait jusqu’à la quatrième place mais comme on s’en doutait, c’était là sa limite. Il devait alors espérer que Marquez et Pedrosa jouent leur carte en s’attaquant à Lorenzo mais si le second, d’abord lâché avant de revenir comme un boulet de canon, a joué crânement sa chance, le rôle du premier restera obscur jusqu’au bout. Revenu dans la roue du pilote Yamaha, il n’aura pas tenté d’attaque. Par complaisance, par infériorité ? Les faits disent qu’il n’y est pas parvenu. Il n’aura finalement réagi qu’une seule fois, lorsque son équipier a porté une attaque sur lui. Mais les faits sont là et on ne traitera que les faits ! Jorge Lorenzo est champion du monde au terme d’une course parfaite et en s’étant montré supérieur à Valentino Rossi.
Les faits sont là en effet mais no comment, no comment : le fumet est de plus en plus odorant, n'est-il pas ??

Tiens, et que dire de la phrase de LORENZO qui disait, après course, que le titre devait rester en Espagne ? Fumet, fumet !! Mais noooooooon, mauvaise interprétation !!

Quant aux déclarations de Valentino ROSSI je préfère ne pas les reporter pour l'instant car elles sont plus incendiaires que jamais et l'huile sur le feu, ça suffit pour aujourd'hui. On va laisser reposer le truc et on va attendre des jours meilleurs ...
On aurait préféré le fumet du calumet de la paix, mais la hache de guerre a été brandie bien haut, hugh !!
Ne la cherchez plus, elle est plantée entre les omoplates de ROSSI ...

18:17 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

Ce n'est pas sain tout ça. Le seul qui s'en sort bien, c'est Lorenzo: il a montré qu'il était capable de se battre pour gagner malgré un mauvais début de saison.
Je peux comprendre que l'esprit de compétition est le moteur qui fait que ces as du pilotage sont ce qu'ils sont, et je l'accepte.
Mais c'ést quand même dommage que le nationalisme vienne tremper son nez dans une bataille qui avait pas besoin de ça.
Peut-être que dans 20 ans, quand ces jeunes gens devront écrire leurs histoires pour gagner un peu d'argent, on apprendra la vérité.
Et finalement, Stoner a peut-être eu raison de partir quand il l'a fait. Au moins, il n'a pas été mêlé à ce genre d'histoire qui ne glorifie pas le sport.

Écrit par : Francois | 09/11/2015

Et moi qui pensait prendre qlq vacances en Espagne ! Fini tout ça !
Je n'étais fan de personne mais maintenant je pourri Marquez et je vais retirer son poster qui était dans le hall d'entrée.... Je vais le remplacer par la photo d'un taureau mort dans l'arène, couché sur le dos, sans ses oreilles, queue et couilles !

Écrit par : Gull | 09/11/2015

Les commentaires sont fermés.