13/10/2015

L'automnale de Cap Moto ...

Petit flash-back avant de prendre la route ...
Juste pour évoquer la course au Japon !
Si, dans les premiers virages, ROSSI a bien essayé d'empêcher LORENZO de partir en solitaire, comme il sait si bien le faire, ce fut peine perdue. Malgré une piste encore bien trempée, Jorge s'envola littéralement faisant par la même occasion taire ceux qui le prétendent mauvais sous la pluie : 0.911 seconde d'avance au 1er passage sur la ligne, 1.868 seconde au 2ème tour, 2.555 secondes après le 3ème, 2.924 puis 3.094, puis 3.258 et 3.434 au septième !!!!!!!
Derrière, on a DOVIZIOSO, puis PEDROSA à presque 9 secondes déjà, puis IANNONE qui ferraille un peu avec MARQUEZ, puis les frères ESPARGARO, SMITH, PETRUCCI et tous les autres ...
Là, on se dit que l'affaire est pliée, que ROSSI va limiter les dégâts en ne concédant que 5 points sur un capital de 14 mais c'est le moment que choisit Dani PEDROSA pour revenir comme un boulet de canon avec des temps d'une seconde et demie plus rapides que tout le monde ! Il fond sur ROSSI qui voit partir 4 points de plus comme en Aragon et qui, malgré des pneus pluie méchamment entamés par les trajectoires de plus en plus sèches, essaye de le suivre et revient à son tour sur LORENZO qui, lui, a définitivement cramé ses pneus à force de jouer les lièvres loin devant ... Au 18ème tour, il se fait déposer par PEDROSA et 2 tours plus tard, c'est VALENTINO qui lui prend la 2ème place.
Au décompte final, il se retrouve maintenant à 18 points de son coéquipier italien et il avoue que, vu la régularité du transalpin depuis le début de saison (il n'a raté qu'un podium sur 15 courses !), il ne lui reste "plus" qu'à gagner les 3 derniers grands prix, rien que ça ... Cela dit, rien de totalement impossible là-dedans, d'autant que ROSSI n'est pas à l'abri d'une contre-performance ou d'une erreur car "nobody's perfect" comme disait Marylin ;-))
DSC01987.JPGBon, ça y est ? On peut prendre la route maintenant, hein ??
Ok, ok, on y va. Tiens, si on demandait au Tripoty s'il est en mesure de nous conduire jusqu'au point de départ de la balade ???
Good idea, my dear !! "Impossible : erreur 209" ou un message du genre. Fallait s'en douter : y a une de ces brumes ce matin ! Y plus qu'à souffler fort dans la corne pour espérer réveiller les satellites !
To be continued ...
Et donc, me voilà parti dans un froid de canard et avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu, avec un ciel si bas qu'il fait l'humiDité, avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu, avec un ciel si bas qu'il faut lui pardonner comme le chantait le grand Jacques , au point que j'avoue avoir hésité un moment à prendre la route. Une fois encore, je me suis fié aux prévisions météorologiques, souvent erronées pourtant, qui annonçaient une belle journée après dissipation des brouillards matinaux. Mais neige n'ai-je pas lu quelque part, sur le site de Cap Moto justement, qu'il fallait prendre la route, coûte que coûte, et qu'on ne le regrettait jamais ?
J'ai donc d'abord pris un peu sur moi et un peu après j'ai pris le R3 que j'ai quitté à "Soleilmont" (un présage ?) pour ensuite traverser Fleurus, puis Gembloux, arriver aux portes de Perwez, monter sur la E411 et sortir à la première station service Q8 à Aische, le tout en rafales ...
Là, j'ai eu la surprise de voir Henri et le plaisir de retrouver Claude, puis Philippe, Georges, Bob, Jacques, Xavier, Didier et Virginie, Andrée, Jean-Marc et Carina, Véronique et Davina (??), Modoux et Coubas (????) et cetera, et cetera ... (Question : qui chante ces dernières paroles, mmmhhh ??)
Aux pupitres, il y avait bien entendu Pierre-Yves (Mr Tripy) et Paul (Mr Tom Tom & Garmin) mais aussi Noëlle qui était là pour le coup de main administratif, très bienvenu le coup de main entre charentaises car on était parait-il une bonne centaine à s'être pointés en-Refail ! Elle a surligné mon nom et m'a tendu le bon de 2€ à valoir sur une boisson à la fin de la balade prévue à Naninne ...
On est parti à deux avec Claude qui étrennait pour l'occasion sa petite KTM Duke 200 (26 chevaux pour 125 kgs, vitesse maxi +/- 125 km/h). Je sais pas comment il fait pour choisir sa compagne du jour, sans doute qu'il met les noms dans un chapeau et qu'il tire au sort ...
Un tout petit bout d'autoroute plus tard, on entrait dans le vif du sujet : Warisoulx, Cognelée (le village du concessionnaire BMW Herpigny), Marchovelette, Hingeon, Vezin, Slayn, Eve, Montegnet, Haie-Jadot, par des petites routes, parfois dégradées, parfois maculées de boue, souillées par les travaux agricoles en cours ...
Au passage, je salue MESSIEURS LES AGRICULTEURS qui travaillent d'arrache-pied notre bonne vieille terre pour nous faire profiter de ses bienfaits !! Et quand je dis "je salue", ce n'est pas qu'au figuré figurez-vous : souvent je les salue VRAIMENT, d'un geste de la main, surtout quand ils rangent leur bétaillère pour me laisser le passage ;-))
Alors que je roulais devant, arrivé à un carrefour à 5 ou 6 chemins, je marque une légère hésitation. C'est le moment que choisit Claude pour passer devant dans un "brêêêêêêêêêêêêêêêêêêt Joe Barrien" jusqu'à ce qu'il rejoigne un premier petit troupeau de "gros culs" qu'on nomme erronément "GS" au lieu de "GC" ou à la rigueur "GQ" voyez, et qu'il se faufile, tranquille, en doublant tout le monde malgré l'étroitesse de la route. J'essaye de faire pareil mais la Tiger, bien que féline, n'a pas la taille de guêpe de la Duke et elle a définitivement plus de respect vis-à-vis de ses contemporaines ... Troupeau suivant et voilà que mon Claude remet le couvert, se faufile à nouveau et disparaît à l'horizon car j'ai mis infiniment plus de temps à trouver l'ouverture cette fois ;-))
Heureusement, arrivé à Vervoz , il a marqué l'arrêt dans cet endroit bucolique à souhait, avec son château et sa Chapelle St Hubert à la maçonnerie "à joints vifs", de sorte que ça m'a permis D'ENFIN le "rattraper". C'est là qu'on a retrouvé Alain B. qui nous a raconté qu'il avait "couché" la GS Adventure dans une épingle à 145° qui était en plus agrémentée d'un léger devers, un truc pervers quoi !!
On est reparti sur Ocquier, Amas, Orneux, Heyd, Grandmenil jusqu'à arriver à Dochamps où j'ai remarqué une terrasse et des motos plantées devant. Il y avait là Pascal (que j'avais croisé à Billom, à la terrasse d'un café en compagnie de Marc et de Paul) ainsi que Jean-Pierre et Patricia. On s'est installé à leur table et on a passé commande à notre tour. Claude a pris une truite meunière et un(e) Orval pendant que j'optais pour une "omelette aux champignons - met champignons UND supplément frites" et un Coca avec Cola !!
DSC02001.JPGOn a surtout parlé des voyages en Pologne et en Grèce : Claude ne tarissait pas d'anecdotes sur ce dernier et j'avoue qu'aussi bien les récits que les splendides photos qu'il a ramenées de là-bas, donnent très envie de partir à la découverte de ce pays. Cela dit, je me vois difficilement entreprendre un trip de 17 jours sans que ça fasse des vagues à la maison. Un avion, une voiture de location et un tour d'horizon avec ma Tendre et Ferme à la fois, me parait une solution plus ... euh ... équitable, disons !!
On a été rejoint par un autre groupe dont l'ami Patrick M. et sa charmante épouse et d'autres encore qui se sont attablés à côté.
Au moment de payer, on a tous mis du blé sur le tapis et on a confié à Pascal la mission d'honorer l'addition.
Il a donné tous les billets (120 €) à la serveuse puis il est allé pisser sans plus s'occuper du reste ... Au décompte, on a laissé un pourboire de 8.68 € au personnel : grands seigneurs les motards, non ? L'prochain cauw, je f'rai attintion de confier m'pognon à une saqui de fiâââââpp, nondedju !!
On est une nouvelle fois reparti en tandem et la suite de la balade a été doublement contrariée par une "chasse en cours" d'abord puis, à Ambly par La promenade des Cépages , nous obligeant à des détours qui ont rallongé le road-book d'une vingtaine de kilomètres au point qu'Alberto 315 n'était plus très loin ;-))
On a traversé Havrenne, Corbion, Liroux, Sorinnes, Lisogne, Purnode, Everhailles, Crupet, tous des noms de patelins qui résonnent comme des airs connus, mais toujours par des routes plus étroites les unes que les autres, parfois "dans un état proche de l'Ohio" voir de "l'OuilleOuilleOhhhh". Je me souviens justement d'une longue ligne droite à perpète où j'ai mis du gaz pour libérer les chevaux du tigre (Hein ?) et où j'ai failli décoller de ma selle à plusieurs reprises tellement ça secouait. Ce même tronçon à bord d'une Ducati Corse ;-) et vous pouvez définitivement dire adieu à vos bijoux de famille, c'est sûr !!
Arrivés à Naninne au "Huit Cent 30", on a retrouvé le même couple (Jean-Pierre et Patricia) et Paul est venu se joindre à nous pour terminer la journée. Il commençait à faire vachement froid. On a appris qu'il y avait à nouveau eu un accident : un tout droit dans un virage avec atterrissage dans un fossé 2.50mètres plus bas. On aimerait autant que possible avoir des nouvelles de la passagère qui a, paraît-il, été embarquée en hélicoptère ...
Aux dernières nouvelles, elle s'en tire avec 3 côtes cassées : merci à CM pour l'info !
Paul a proposé qu'on entre dans le café pour s'en jeter un dernier mais, les heures tournant, après un crochet chez Jules, je suis reparti.
L'autoroute était blindée et j'ai remonté les files comme j'ai pu jusqu'à arriver au rétrécissement (3 > 2 voies) : à partir de là j'ai pu remettre du gaz et je suis rentré à 18h15 environ à la maison ...
Encore une superbe journée tout entière consacrée à la moto : il n'y a plus qu'à espérer une "Der des Der" comme l'an dernier ;-)) et ... un dixième titre pour VR46 évidemment !!

13:36 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

Commentaires

8.5 litres d'essence pour 300km de "balade"...qui dit mieux...

Écrit par : speeds | 21/10/2015

Ça fait 2,833333333333333333 litres au cent pour 26 chevaux ...
Avec le,Tigre, à la cool, je suis à 4,5 litres mais j'ai 68 pur-sang DE PLUS qui attendent à chaque bout de ligne droite
:-)))))))))))))

Écrit par : Alberto | 21/10/2015

Tu en as perdu ... elle est annoncée pour 94 sur moto station
tu as compté sans la TVA...

Écrit par : speeds | 22/10/2015

68 + 26 = 94 ... mais c'est vrai que j'aurais dû écrire " 68 de plus "

Écrit par : Al | 22/10/2015

Sobre le tigre, il ne consomme que 0.047 litre au cheval, contre 0.088 pour la Duke, de vrais chameaux...

Écrit par : speeds | 22/10/2015

Les commentaires sont fermés.