07/09/2015

Touring Day Forest ...Forest !

DSC01609.JPGC'est la suite ...
J'oubliais de dire qu'emporté par le mouvement, à force de zigzaguer entre les plots, les cônes, les bidons et les camions, j'ai fini par heurter le rétro d'un de ceux-ci avec le mien, à droite : et quelques griffes de plus !
Comme quoi, il ne faut J-A-M-A-I-S se laisser emporter par le mouvement !!
Exercices terminés, rassemblement autour de Pierre-Yves qui nous donne le feu vert pour rejoindre les bâtiments de TS où une boisson nous est offerte et où il est possible de se restaurer petitement ;-)
Avant de rejoindre le "restaurant", nous avons trainé sur le parking pour admirer les quelques "oldtimers" qui étaient stationnées là. François s'est dirigé vers sa DEAUVILLE dont nous avons plusieurs fois fait le tour pour la détailler et c'est là qu'il a sorti un livre d'une des valises latérales intégrées : c'était MON CADEAU d'anniversaire : le "Haynes service & repair manual" de la "TRIUMPH Tiger 800 '10 to '14" ou, comment démonter et remonter entièrement sa monture sans qu'aucun boulon ne manque ou ne traine après les 2 opérations ;-))
Alors, la mécanique pour moi, jusque là, c'était du chinois, maintenant c'est devenu de l'anglais. Croyez le OU PAS, c'est depuis lors devenu mon livre de chevet !! Je dois dire que je m'endors bien plus vite maintenant ;-))
En tout cas, grand MERCI à François, définitivement le plus attentionné de la bande d'égoïstes sans foi ni loi, ni vous ni moi, que je fréquente maintenant depuis 15 ans avec des fortunes diverses ;-)
A noter, pour ne choquer personne, que je me considère comme l'un des plus égoïstes du lot !
On fait la queue "AU BAR" et j'arrive pile poil quand le gars derrière les comptoirs est occupé à "reconstituer" une grande vasque de "mojito" sans alcool, une reconstitution historique dans le sens où elle dure des plombes au point que certains impatients rebroussent chemin. Perso, j'attends, stoïque, non mais !! Quand c'est mon tour je commande en plus un hamburger "al gusto" dont la base est connue sauf à y ajouter des oignons ou pas et une sauce au choix et qu'on peut agrémenter "al gusto" de diverses crudités, fromage, etc.
Cela valait la peine d'attendre car autant le mojito que le hamburger étaient excellents, soif et faim aidant sans doute ...
Repas fait, il restait à faire un petit tour dans les locaux de Touring qui donnait à voir quelques belles machines d'exception ainsi que des pans de l'histoire de cette glorieuse institution. On nous a offert un petit cadeau, comme à chaque manifestation : un sac jaune fluo qu'on peut porter en bandoulière avec, à l'intérieur dedans, un "tour de cou" à la gloire des sponsors, un porte-mines et quelques prospectus ...
Hommages et remerciements à Mme Martine MAHIEU, coordinatrice de ce bel évènement et retour sur le parking où l'on s'interroge sur la suite du programme : alors qu'est-ce tu fais ta, et ta, qu'est-ce tu fais ta, et ta, etc ...
François n'avait pas prévu de faire la balade et il a donc tenu parole, comme toujours.
Pierre (Gull) était fatigué et souffrait de la main gauche, l'embrayage de la 800 ST étant apparemment insupportablement dur. Grand gaillard mais petite nature finalement, je me trompe ?
Claude qui s'était pourtant inscrit parait-il, n'a pas fait acte de présence, les absents ayant toujours tort et le torturé, n'est-ce pas ?
Restait Didier qui se proposait de faire le road-book jusqu'au château de Gaasbeek et puis de rentrer à la maison dans la mesure où il devait faire son bagage pour descendre le lendemain matin en Provence-Côte d'Azur sur sa classieuse monture !!
Perso, je savais pas trop quoi. Gaasbeek bien sûr et après ... on verrait !!
On est donc parti "en tandem", lui devant parce qu'il connaissait la région, moi derrière parce que je ne la connaissais pas ! On a fait, quoi, 18 kilomètres et on est passé outre du château. A un "T", il a questionné une commissaire vêtue de rouge fluo. Il m'a traduit ses propos en me disant qu'il y avait une course cycliste "Paris-Bruxelles", que le château était derrière nous et il m'a salué en me disant qu'on se séparait là, quelque part.
Inutile de dire que j'ai poussé plus loin les investigations. Emprunter le road-book sur à peine 18 kilomètres, autant ne pas le faire. J'ai donc continué à suivre les indications très précises du Tripy !!
Si au début c'était plutôt navrant avec des traversées de villages en "... ingen", en "... beek" et en "...kel" avec des limitations permanentes à 50 et à 70 et des casse-vitesses en pagaille, ça s'est amélioré petit à petit, au point de devenir plaisant, voire jouissif au moment d'aborder des petites routes à chèvres, au milieu de nulle part, seul contre tous, voyez, avec un parfum d'aventure à peine voilé, et des pavés !!!
Finalement, j'en étais +/- aux 2/3 de la balade quand la météo a commencé à se dégrader d'avantage et plutôt que de remonter sur Bruxelles, arrivé à Chièvres, j'ai cherché l'autoroute et je suis rentré à la maison où j'arrivai à 18h15 par là ...
Belle journée en tout cas et aucun regret d'y avoir participé !!
Merci à Touring, Merci à Cap Moto et Merci à François !

22:42 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.