13/08/2015

Irlande, happy log !!

Je récapèpète depuis le bédut, histoire que vous recadriez ce long périple :

14/07 : Maison > Calais : +/- 240 km
15/07 : Calais > La Manche > Douvres > Trehafod : 439 km
16/07 : Trehafod > Fishguard > Mer d'Irlande > Enniscorthy : 237 km
17/07 : Enniscorthy > Leenane : 400 km
18/07 : Leenane : Connemara ,boucle sud : 230 km
19/07 : Leenane : Connemara, boucle nord : 234 km
20/07 : Leenane > Limerick : 280 km
21/07 : Limerick > Sneem : 323 km
22/07 : Sneem : "Ring of Kerry" : 241 km
23/07 : Sneem > Cork : 332 km
24/07 : Cork > Rosslare : 316 km
25/07 : Rosslare > Mer d'Irlande > Fishguard > Hereford : 238 km
26/07 : Hereford > Douvres > La Manche > Calais > Maison : 635 km

Sortez pas la calculette, j'ai fait les totaux pour vous !
En fait, non, j'ai juste fait défiler les infos du "Trip2" de l'ordinateur de bord de la Tiger, plus complet que le Trip1 n'en déplaise à certains ;-)
Donc, au final, main-d'oeuvre et TVA comprise on est à 4.144,4 km (bien loin des 4.500 km qu'indique François dans son C-R).
Autres infos disponibles :
- vitesse moyenne : 68 km/h
- conso moyenne : 5 L/100 pile poil
- en selle pendant 65h36' soit une moyenne de 5 heures par jour, ce qui peut paraître peu mais qui est bien assis assez croyez-moi, surtout 13 jours d'affilée.

D'autres chiffres encore, je sais que vous en êtes friands ...
Sans compter celles des G.O.'s (HONDA Pan European (+200.000km) pour Paul et TRIUMPH Speed Triple pour Pierre-Yves), il y avait 34 motos, dont une seule pilotée par une personne du beau sexe. Encore bravo à Marie-Rose qui, avec son Harley-Davidson, n'a fait l'impasse sur RIEN et en a épaté plus d'un !!
irlande2015Les autres représentantes du beau sexe étaient ... hélas ... accompagnées. Bravo malgré tout à Inge, Florence, Elena, Mireille, Karine, Carina, Nicole, Anne-Marie, Dominique, Nathalie, aux deux Marie-Claire ainsi qu'à Tina qui ont toutes gardé un radieux sourire malgré le mauvais temps qu'elles ont parfois dû subir !!
Comme j'ai envié Patrick, Xavier, Yvan, Raymond, Jean-Louis, Jean-Marc, Bernard, Carmelo, Jacques (MARTIN), Patrick, Jean-Pierre et Philippe, ainsi qu'Edouard, leurs compagnons respectifs, d'avoir près d'eux leurs moitiés aimantes ^^. Car oui, le fait que Ma Dame se refuse à m'accompagner me pèse après quelques jours et surtout après quelques nuits ;-))) Si elle a fait quelques sorties du temps ou j'avais la Freewind, puis la DL, elle n'a par contre pas encore daigné poser son beau derrière sur la selle de la Tiger : quelle affaire, misère, je désespère ...
Ok, j'exagère : des séparations passagères n'ont jamais nuit aux couples solidaires, même la nuit !!

Que dire d'autre ? Comme le dit François, il y a peut-être eu quelques frictions dans notre petit groupe mais c'est le fait de l'impatience des uns face à la "cool attitude" des autres. Perso, je pars du principe que JE SUIS EN VACANCES et qu'à partir de là JE PROFITE de TOUS les instants. S'il me faut 5 minutes pour enfiler mes gants, je les prends. Si je dois retirer mon casque parce que j'ai oublié, con, de mettre mes bouchons, JE LE FAIS. Si j'ai un pote qui est ENCORE plus lent à se préparer que moi, JE L'ATTENDS, on n'est pas aux pièces, sans blague, meeeeeeeerde !! Et si j'ai envie d'un risotto aux fruits de mer à 20 €, JE LE PAIE !
Prendre son temps, c'est ce qu'on ne fait jamais à longueur d'année à cause du travail et des impératifs quotidiens et hebdomadaires qui régentent nos vies. Après, s'il y en a pour FAIRE LA GUEULE (avec ou ?) sans raison, pour un oui, pour un non, tant pis pour eux : CARPE DIEM et après nous le delirium tremens !!
Ceux qui sont pressés PARTIRONT devant et grand bien leur fasse !!
Après, que ça serve de leçon OU PAS, quelque part ... hein ?

Enfin, comment ne pas remercier Paul et Pierre-Yves pour leur "know how", leur maestria, leur compétence à organiser un tel déplacement avec un tel contingent, leur abnégation, leur patience, leur disponibilité de tous les instants ...
Je sais c'est ferry bateau de finir avec la brosse à reluire mais ils le méritent MILLE ET UNE FOIS !!!!!!!
Ne changez rien, c'est parfait comme ça. Le plus-que-parfait, ça n'existe que dans les Bescherelle ...

Tiens, on ne ferait pas un voyage dans les Bescherelle, hein ??? Je me pré-pré-pré-inscrit !!!!


PS : je m'en voudrais de ne pas mentionner l'excellent compte-rendu de MON ami François qui a également comparé notre voyage de 2011 à celui de cette année ...

22:35 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : irlande2015 |  Facebook

Commentaires

Tu as mille fois raison .

Écrit par : ds | 14/08/2015

C'est vrai que les 4 500 kms que j'ai rapportés dans mon compte-rendu sont issus d'une estimation (ou plutôt d'une extrapolation) basée sur ce que je croyais avoir lu sur mon compteur alors que l'affichage digital fonctionnait encore l'avant-dernier jour. Je ne suis pas en mesure de vérifier mes dires puisque l'affichage est toujours indisponible... à moins que je sois vraiment arrivé à comptabiliser 88 888 kms en même pas 4 mois dans quel cas le voyage en Irlande compterait pour 81 568 kms !

Écrit par : Francois | 14/08/2015

C'est vrai que comme d'hab c'était bien organisé, mais je maintiens que traverser de nuit depuis Roscoff est la façon la plus confortable d'aller en Irlande : bien sûr il faut prévoir une nuit en France et payer la couchette sur le bateau, mais c'est compensé par l'économie d'une nuit à Calais , d'une au pays de Galles et d'une 3ème en Irlande et on ne perd pas 8h.00 de bateau à chaque trajet en tenant compte des embarquements et débarquements. En pratique par la Bretagne on gagne au moins 1 jour de trajet. En outre on évite le risque des grèves...

Écrit par : ds | 14/08/2015

Perso, sans vouloir "ne pas être d'accord pour le plaisir de ne pas être d'accord" (ce que me reproche souvent Josée d'ailleurs), j'ai bien aimé la formule :
1/ parce que la France jusque Roscoff (même via routes touristiques) on connait +/- par coeur
2/ parce qu'on roule plus vite à gauche et donc on est dépaysé d'emblée
3/ parce que si, en effet, on perd 8 heures de bateau dans la journée, ça nous en coupe 2 en deux et donc nous soulage un peu de tout le temps rouler. En plus, sur le bateau, on peut bavarder et lier connaissance plutôt que de ronfler en choeur ;-)
4/ parce qu'on est pas à l'abri de grèves en Bretagne. Ne sont-ce pas les bretons qui ont brûlé les portiques des péages automatiques ? Ils peuvent très bien être revendicatifs ...
Je pense qu'il y a du pour et du contre comme toujours ...

Écrit par : Alberto | 14/08/2015

Les commentaires sont fermés.