09/08/2015

Irlande, day ten : 24/07 - Cork > Rosslare : 316 km - Suite !!!!!!!!!!

DSC01611.JPGTRAMORE : il est près de 14h15. Je roule seul depuis Midleton, j'ai parcouru 185 bornes "non stop" sur des routes humides dont 10% qu'on appellerait "ruelles" chez nous et j'ai très faim !!!

Au roundabout, au lieu de continuer tout droit comme le dit l'ami Tripy - seul véritable compagnon de route finalement puisque toujours là quand il faut et jamais un mot plus haut que l'autre ^^ - je prends à droite dans une avenue qui mène tout droit vers la mer et un énorme espace aménagé pour une fête foraine, à la recherche d'un endroit où manger. J'avais bien évidemment repéré d'entrée le "Mistys" mais j'espérais quelque chose d'autre, plus en phase avec ... ce qu'on attend d'un pub. Mais à part un tea-room, il n'y avait rien d'autre.
J'ai planté la Tiger devant, j'ai ôté mon casque et suis entré. Je me suis installé à une table qui, assez bizarrement, m'a fait presque dîner en tête à tête (il y avait tout au plus 3 yards, 2 pieds et 1 pouce entre elle et moi) avec une belle jeune fille qui me faisait face mais qui, hélas, était accompagnée d'un jeune gars qui me tournait le dos et qui était planté entre nous ;-)
J'ai commandé le "spécial poulet-frites-petits pois+soda" à 9.95 € et j'ai bêtement cru que je devais en même temps commandé ... un café. Je n'ai même pas eu le temps d'aller et revenir des toilettes que l'assiette était là avec le soda et ... le café : vous avez dit "fast food" ?!? Il était tellement chaud (le café) qu'au final, il était buvable après que j'ai consommé tout le reste !! Assez déçu par les petits pois : à la réflexion, je n'en ai jamais eu de vraiment bons, à croire que les irlandais n'ont pas le même art de la cuisson du pp que les britons !! Point positif du "Mistys" : quelques belles photos vintage au mur et un fond sonore du même cru, plutôt sympathique pour des gens de ma génération, un peu "aware" malgré tout de la chose musicale en général, et de la variété commerciale en particulier ! Avant de quitter le mystique Mistys, je suis repassé aux toilettes pour essuyer la visière du Shoei XR1100. Tiens, petite remarque concernant le casque. Après l'expérience "douloureuse" vécue lors d'un autre jour de pluie, j'avais enlevé le "whisper strip", cette espèce de membrane qui permet de calfeutrer le dessous du casque pour limiter les remontées d'air par le bas. Je n'ai pas de point de comparaison précis puisqu'il n'a plus ... plu autant que cette fois-là, mais je présume que ça pouvait aider !

DSC01613.JPGPendant que je me rhabillais à l'extérieur du fast-food j'ai vu passer François et Henri qui continuèrent leur petit bonhomme de chemin malgré mes grands signes des 2 mains. J'ai longé la mer le long de la fête foraine et j'ai repris le road-book quelques centaines de mètres plus loin. J'ai suivi Waterford puis Dunmore East et j'ai roulé ainsi encore 22.5 kilomètres jusqu'à atteindre le bac qui traversait un long bras de mer jusqu'à la rivière Barrow. Sans ce bac, on aurait dû boucler 50 bornes de plus pour arriver à Ballyhack, de l'autre côté.
Là j'ai enfin retrouvé François et Henri : s'en suivirent embrassades, accolades, et toutes ces sortes de choses qu'on fait quand on se retrouve, voyez ? On a payé 3€ pour cette croisière de quelques minutes et, au débarquement, il nous restait une soixantaine de kilomètres à parcourir. A la relecture du road-book et la "revoyure" de la carte, je suis étonné que Pierre-Yves et Paul ne nous ai pas fait pousser une pointe jusque "HOOK HEAD" en passant par Duncannon et Templetown : il y avait là un phare qu'on a raté !! Ok, je rigole, faut pas abuser des bonnes choses et il y a déjà assez de participants pour se plaindre d'étapes trop longues, donc ... on roule et on ferme sa "potatoes trap" !!

Direction "Ring of Hook", puis Puncannon, puis Wexford, Kilmore Quay, puis enfin la R736 jusque ROSSLARE. On y était logé dans 2 hôtels différents et en passant devant le premier, on a vu qu'il était à vendre. Heureusement, les hôteliers ont malgré tout honoré leur contrat et nous avons tous été casés, qui au "Rosslare Port Lodge", qui au "Rosslare Hotel", ce dernier étant le nôtre et nous recevant tous pour le repas du soir !!
Mon compagnon de chambrée avait des tas de choses à me raconter ce soir là dont :
- son expérience "sur le Titanic",
- sa conversation avec le couple qui roulait en K1600, elle indonésienne, lui ayant travaillé là-bas, l'ayant rencontrée là-bas et l'ayant ramenée à la maison, lui ne connaissant étonnement pas le moindre mot d'anglais, un couple très sympathique malgré leur monture quoi ;-))
- les 2 "frayeurs" qu'il s'est faites en élargissant un virage jusqu'à continuer sa course dans l'herbe par exemple, et son presque face à face avec une camionnette qui s'était engagée alors qu'il était occupé à doubler une voiture sans vérifier qu'il y avait une intersection non loin de là et que quelqu'un pouvait en déboucher ... A la limite, il reprochait aux automobilistes d'avoir freiné alors que c'est une réaction tout-à-fait NORMALE dans ce genre de circonstance !! Entre charentaises, les carrefours "à venir" sont bien représentés en Irlande où le panneau (noir sur fond jaune) précise clairement la configuration de ceux-ci.
Je crois que ces deux "expériences" l'ont définitivement convaincu de me faire confiance et de me laisser très souvent l'initiative de rouler devant, prudemment ;-))
Après le souper (dont je n'ai pas de souvenir non plus !) on s'est retrouvé à quelques uns dans le petit salon, très cosy, à discuter de choses et d'autres et à surfer sur nos supports multimédias respectifs ^^
J'ai regagné la chambre en catimini pour ne pas réveiller mon cokoteur (attention, belgicisme !) qui ronflait déjà joyeusement ...

L'hôtel étant à un jet de "pierre qui roule" de l'embarcadère, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter pour être à l'heure au bateau. D'ailleurs, on le voyait au travers des vitres de la salle de restaurant !!

09:35 Écrit par Alberto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irlande2015 |  Facebook

Les commentaires sont fermés.