30/06/2015

Touring Moto Day ... le retour !!

ASSEN 2015 ROSSI MARQUEZ.jpgOuais, y a deux points d'exclamation : c'est pour faire la "différence" avec le titre précédent et ça suppose une progression dans le récit ;-)
On est chez moi, avec Claude et Pierre, on prend la route et je m'arrête pour faire le plein chez Esso Express. J'aurais pu pousser bien plus loin, le réservoir étant au 2/3 plein mais :
1/ je ne le savais pas avant de prendre la route et j'avais annoncé que je le ferais là-bas;
2/ j'avais, surtout, oublié d'attacher mon casque ...
Et oui, ça arrive aux meilleurs !!
Entre charentaises, faudra qu'on m'explique pourquoi on vous offre le litre de super 95 à 1.361 € à Boussu et qu'on vous taxe à 1.517 € à Ecaussines comme à Ellezelles !? Sauf erreur, ça fait de l'ordre de 6.3 anciens francs belges pour mille millilitres !! Renseignez-vous bien avant de dégainer le pistolet, ça peut coûter (beaucoup plus) cher !!!
On arrive au circuit où Henri nous attendait, patiemment.
On échange quelques politesses, on discute de "l'incident" ROSSI-MARQUEZ dans la chicane du dernier tour de la course à ASSEN, un incident qui va vider des milliers de seiches qui n'ont rien demandé, les pauvres.
J'y reviendrai mais uniquement si vous insistez ... et encore ;-)
On m'autorise à partir devant avec l'injonction de quitter le road-book à Lompret pour un premier arrêt au bistrot "L'Eau Blanche" s'il n'est pas blindé de touristes en goguette.
Morialmé, Saint-Aubin, Philippeville, Sautour et son presbytère qu'on ne visitera pas ...
Entre charentaises, on n'est pas à la près d'une paire n'est-ce pas, Claude avait eu la bonne idée de demander à Paul de lui fournir le questionnaire qui avait fait l'objet du concours qui avait été organisé pour "le vrai" Touring Moto Day du 25 avril. Il nous en avait remis à chacun un exemplaire à la maison.
Mais, on a +/- convenu qu'on était là pour rouler et pas pour participer à un concours sans lot. Dommage : j'ai comme l'impression que je referai le trajet TOUT SEUL et que je prendrai le temps, et de faire bien plus de photos, et de répondre aux questions, histoire d'élargir (encore) ma culture générale !!
Après Sautour, on a longé Roly et son beau lac, puis, comme convenu, après Aublain, autour de 11h50, on a quitté le tracé pour planter les béquilles de nos machines devant "L'Eau Blanche" à Lompret où il restait quelques places en terrasse.
On était installés et pas encore servis que déjà on venait demander à qui appartenait la splendide moto blanche, plantée juste sous le distributeur d'eau destiné à remplir la cuve du tracteur du fermier voisin.
Je discute avec le sympathique gars qui attendait le fermier dans le pick-up. Il m'apprend qu'une vache, ça boit 100 litres d'eau par jour et que, lorsqu'il fait chaud, la quantité peut doubler ! C'est un peu comme nous que j'fais et j'ajoute "Heureusement que c'est de l'eau !!" Et là il me lâche qu'au Japon, 6 semaines avant qu'elles soient envoyées à l'abattoir, un peu comme dans un miracle bien connu, l'eau est changée en bière de sorte que :
1/ elles vont à la mort détendues, sereines, pis-dessus, pis-dessous et en "meuhmeuhmant" des airs de fête
2/ leur viande est bien plus savoureuse et tendre à la fois.
De là à imaginer des vaches dont chacune des mamelles distribuerait une bière différente il n'y a qu'un pis pas à franchir, allègrement, le verre à la main ;-))
Cela dit, il ne faut pas mélanger les vaches laitières, les vaches à viandes et les vaches à lait que nous sommes tous, n'est-ce pas ?
Conseillé par Claude (Brasseur), j'ai opté pour une bière artisanale alors que pour la partie solide, j'ai choisi une omelette au jambon qui est devenue une omelette au fromage, encore un miracle, pendant que les autres prenaient, qui une escavèche , qui une truite meunière "pêchée minute" sans doute !
To be continued ...

23:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

29/06/2015

Touring Moto Day ... le retour !

Les photos !!
Elles sont rares et j'avoue que c'est un peu de ma faute car j'ai souvent roulé devant et, quand on roule devant, on ne sait jamais quels sites, lieux, panoramas ou autres points d'intérêts sont susceptibles de plaire aux amis qui roulent derrière. C'est aussi du fait que je m'étais mis en tête de faire LE SECOND road-book dans la foulée après un arrêt autour du circuit de Mettet : il ne fallait dès lors pas perdre trop de temps, voyez ?
Voyez pas ?
En fait, les road-books sont ceux que Cap Moto avaient tracés pour le "Touring Motor Day" d'avril. Il y en avait un de 186.7 km (pour les motos "modernes") et un autre de 74 km (pour les motos "anciennes").
Il était à priori tout-à-fait possible de faire les deux ... d'autant que Claude, qui était le seul à avoir participé à l'évènement le "D Day", n'avait pas eu l'occasion de faire le second !
Mais commençons par le commencement, voulez-vous bien !?!
Rendez-vous était fixé à la maison à 10h00 pour qui voulait ou au point de départ, le circuit de Mettet, pour qui ne voulait pas crocheter par ... Charleroi et ses touristiques environs !
Si Pierre est venu en voisin, Henri a préféré se rendre directement au circuit tandis que Claude, à ma grande surprise, a poussé une pointe jusqu'ici, sans doute histoire de voir où je créchais. A l'occasion, je lui ferai visiter la propriété ;-) mais là on n'avait pas trop le temps de tortiller.
To be continued ...

17:37 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

25/06/2015

Assen 2015 ...

ASSEN SABOTS 46.jpg
Et oui, ne pas oublier que les hollandais ne font rien comme les autres : FP1 et FP2 de 9h55 à 10 h40 et de 14h05 à 14h50 dès CE JEUDI dans la grande cathédrale d'Assen !!
J'attends désespérément une invitation en VIP de DDR mais en vain ... de messe of course, puisqu'on est dans une cathédrale !!
ROSSI n'a plus qu'un point d'avance au classement du championnat sur LORENZO qui a enfilé 4 victoires d'affilée.
MARQUEZ a soif de victoire après quelques déconvenues et une Honda qui ne lui répond plus au doigt et à l'oeil.
Les Ducati restent dans le coup avec IANNONE qui voudrait remonter sur le podium ainsi que DOVIZIOSO qui aimerait planter la première banderille de l'année pour les rouges.
Le circuit pourrait par ailleurs bien convenir aux Suzuki particulièrement en verve en Catalogne ...
Sans oublier les habituels outsiders que sont CRUTCHLOW, SMITH et les autres qui rêvent eux aussi de concrétiser par une marche sur le podium !
Voilà qui nous promet du spectacle !!

00:27 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

19/06/2015

Balade "vendredicale" ...

D'abord, selon une saine et vieille habitude les photos du jour !
J'avais déposé (Kate) Blanchette mardi soir chez le meilleur concessionnaire TRIUMPH de la région de Charleroi.
Il m'a appelé hier vers 11 heures pour me dire : "Ta moto est faite !"
"Ok, je passerai vendredi car ce soir je mange chez belle-maman ... que je lui ai répondu !
Et donc, aujourd'hui, vers 14h30, je suis passé pour récupérer ma seconde et chère moitié ;-)
Très chère moitié d'ailleurs.
Un kit nettoyant, un cligno, une purge de frein, un "kit d'entretien", quelques litres d'huile de première pression à froid, un soupçon de liquide de refroidissement, un auto(?)scan, un réglage de soupapes avec changement de 3 pastilles et une ... quinte de toux irrécupérable quand on m'a annoncé les 598,86 € à payer !! J'ai demandé une pastille en plus, histoire de faire passer la pilule !!! Après, c'est vrai, la main-d'oeuvre, ça tue même si 54 € de l'heure TVA comprise, ça reste raisonnable : fichue TVA, va !!!
Après ça, j'avais besoin d'air et donc, je suis parti m'aérer !!!
J'ai fait une espèce de sorte de pèlerinage puisque j'ai choisi sur le Tripy la balade "Val Joly" que je n'avais pas pu terminer le 31.10.2014, date sur laquelle je ne vais pas m'étaler pour ne pas vous scier les côtes ...
Et bien, les gars, j'ai bien pris mon pied :une bien belle balade, essentiellement faite de petites routes de campagne toutefois ponctuée par quelques tronçons où l'on pouvait ouvrir en grand ;-)) mais avec modération comme de bien entendu !

23:31 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

13/06/2015

Balade "samédicale" en solo ...

Les photos du jour !!
Et non, finalement je ne suis pas allé à l'évènement incontournable organisé par Soulfuel autour du plus beau circuit du monde ...
Trop la flemme, pas envie de me taper autant de kilomètres tout seul, personne n'étant ou ne voulant être disponible !
En plus, au matin, il pleuvait à seau comme sans doute partout ailleurs ;-)
En plus, plus, ça fait quelques jours que je soigne une douleur persistante à l'épaule gauche. Je ne sais pas si c'est dû à une lésion de la face profonde du secteur antéro-supérieur de la coiffe des rotateurs mais ce que je sais c'est que ça fait mal ^^ La pommade que j'applique avec application 2x par jour, commence toutefois à produire ses effets : je ne sais pas encore tondre ou tailler la haie, ou effectuer tout autre travail d'intérêt particulier, voyez, mais la balade à moto ne m'est pas interdite, voire, elle m'est même prescrite pour mon équilibre général, mon général !!
Demain c'est la fête des pères et c'est le MotoGP de Catalogne, autant dire que je ne bouge pas de mon fauteuil que j'emporterai chez ma fille puisqu'elle a eu la bonne idée de m'inviter !!

23:26 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

09/06/2015

Un circuit peut en cacher un autre ;-)

FRANCORCHAMPS CIRCUIT.jpgA suivre ...
Et oui, après Mettet, je vais sans doute m'attaquer au plus beau circuit du monde et par-delà, celui de Spa !
J'avoue que le terme "attaquer" est peut-être un peu fort car, au mieux, on sera des centaines à en faire le tour à du 40 à l'heure avec des pointes à soixante, lors de la parade prévue vers 11h30 samedi et/ou dimanche prochain ...
Au jour d'aujourd'hui et à l'heure qu'il est, je ne sais pas encore si je vais y aller. Hier j'étais convaincu d'y aller dimanche. J'ai même réservé un essai de la 1200 GS entre 17h00 et 17h30, seule tranche "demi-horaire" encore disponible pour le modèle si on excepte la demi-heure d'après qui m'aurait mené encore plus tard pour le retour.
Or, à la lecture des prévisions météo qui ne sont certes encore fiables qu'à 60%, et encore, peut-on réellement se fier à nos prédicateurs (?), il apparaîtrait qu'il fera "presque sec" samedi alors que le risque d'ondées est beaucoup plus important dimanche : de quoi revenir sur ma décision et d'envoyer un e-mail pour annuler ma réservation de dimanche.
Cette valse hésitation me fait tourner la tête, mon manège à moi c'est toi, je suis toujours à la fête, quand je pense à Spa ... Hein ? Oh, rien, c'est parce que je Piaf d'impatience, pff pff pffffffffff ...
On avisera le Jour J-1 ou le Jour J !!
En attendant, j'ai fait du lavage ces derniers jours : j'ai sorti la Tiger et je l'ai chouchoutée en nettoyant les jantes à l'essence par exemple, histoire de retrouver la couleur d'origine. J'ai aussi badigeonné au pinceau les étriers de freins qui sont redevenus d'une belle couleur bronze : ok, c'est pas du Brembo mais c'est tout de même beau ;-)
C'est à ce genre de détails qu'on voit que la Tiger ... c'est quand même autre chose ^^
J'ai aussi lavé mon "Boomerang" en machine, d'abord à 30 puis à 40 degrés mais le résultat n'est pas top : les coudes notamment restent maculés (hein ? Non c'est po grossier, pourquoi ??) de traces noires qui résistent. Le blanc, c'est beau certes mais c'est salissant, mais c'est beau, mais c'est salissant !!
En enlevant les protections (dorsale, coudes et épaules) avant de le mettre en machine, j'ai retrouvé le formulaire avec les questions sur la "Forêt Noire", boucle sud !!!! Je sais franchement pas comment le bulletin de participation s'est retrouvé dans l'emplacement de l'épaulette gauche : un blouson magique sans doute qui fait disparaître et réapparaître les choses. Espérons que ça n'arrive pas avec mon portefeuille et gare aux pickpockets ^^

Pour rappel, c'est le TT sur l'Île de Man depuis le 6 juin et jusqu'au 12. Voyez ICI les résultats. Si vous êtes en manque d'adrénaline, n'hésitez pas à vous passer et repasser quelques vidéos sur le sujet : ça décoiffe grave, même avè le casque !!!
Quand je pense que j'y étais en 2013 et que j'ai fait le tour du circuit 2 fois dont une sous la pluie : souvenirs, souvenirs !!

15:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

03/06/2015

Fédé Motta Mettet ... suite et ... probablement ... fin !! C'est en tout cas à souhaiter !!

circuit mettet.jpgAinsi donc les drapeaux jaunes s'agitèrent ...
Hein ? Quoi ?? Meuh, nan, je ne vais pas vous donner l'horoscope de demain !! Pourquoi vous dites ça ???

Et donc, nous étions dans le 8ème tour du dernier run, il était quelque chose comme 17h33m59s, par là, lorsque les commissaires levèrent et agitèrent les drapeaux jaunes. Arrivé à la sortie du virage N°2, je vis une moto par terre dans les graviers et un gars, face contre terre, flanqué d'un commissaire accouru à son secours et qui ne bougeait pas.
Là, on prend une espèce de sorte de gifle, on se met très facilement à la place du gars en question et on se dit qu'on a bien de la chance d'être resté jusque là sur ses roues, car, rétrospectivement, on pense aux quelques frayeurs qu'on s'est payées lors des 5 runs précédents ...
Est-il utile de préciser que c'en était fini du dernier run ? On a rejoint les paddocks et on a attendu que l'ambulance prenne en charge le malheureux et quitte le circuit toutes sirènes hurlantes ...
On n'en a pas su d'avantage.
J'ai rejoint le N°45 qui m'a confirmé qu'on n'en savait pas plus à ce stade. Il m'a expliqué pourquoi il n'avait pas pris le départ du 6ème run. Il m'a aussi dit que la TIGER faisait un très beau "bruit" dans la ligne droite.
Je prends cela pour argent comptant dans la mesure où c'est un connaisseur. J'en veux pour preuve qu'il a monté un double pot d'une excellente marque italienne (?) en remplacement de celle d'origine sur sa 1100S, histoire de hausser le ton ;-)
Faut croire que le pot de la TIGER a besoin de cracher à 10.000 tr/min pour émettre autre chose qu'un feulement sifflotant ;-)
Si j'ai bien vu, mais je n'en suis pas sûr, le rupteur intervient en 3ème vers 155 km/h alors que j'ai réussi à accrocher 180 au compteur avant de soulager pour le "triple gauche" en bout de ligne droite. Fallait bien pousser un max pour ne pas se faire trop larguer par plus puissant et espérer recoller voire dépasser dans le sinueux ^^
Au dernier briefing, j'avais demandé à Greg comment faisaient les bleus pour gagner jusqu'à 15 sec par rapport à nous en suspectant à voix haute qu'il y avait certainement quelque part un raccourci. J'ai aussi demandé s'il pensait qu'on pouvait espérer gagner quelques précieuses secondes rien qu'en posant notre cul sur des R1 ou assimilées plutôt que sur nos TIGER ou autres GS, à expérience égale bien entendu. Il m'a affirmé que NON, que c'était un "tout autre monde" et qu'il faudrait beaucoup de roulage avant d'en tirer réellement profit. Il m'a dit que ces machines prenaient facilement 240 km/h dans la ligne droite et que la perception de la piste était tout autre ...
Comme pour confirmer, mon pote N°45 m'a dit qu'il a essayé une S1000RR à Zolder et qu'il n'en était pas encore revenu : avec la vitesse (jusque 270 si j'ai bonne mémoire) le champ de vision se rétrécit ... horriblement et il faut être à 120% dedans pour comprendre ce qui arrive :-))
Une fois la piste dégagée, la "parade familiale" a bien eu lieu : des duos se sont formés, pour l'occasion ou pas, et ont commencé à tourner. Moi j'en avais terminé, je suis allé récupérer mon top-case et suis parti sans demander mon reste. Je suis rentré à la maison en roulant plus cool que jamais, en respectant les panneaux de limitation de vitesse "à la lettre" et en me faisant dès lors doubler par tout le monde : une bande de fêlés sur route ouverte, je vous jure !!

En conclusion, et pour en finir, je dirai que, perso, j'adore tourner sur circuit.
Il n'y que là qu'on peut vraiment se lâcher et profiter de sa machine sans jamais atteindre ses limites.
Le problème, comme dit François, c'est que NOS limites sont bien souvent plus vite atteintes et que la tentation de trop en faire est grande. Ce n'est pas sans danger c'est sûr et il peut aussi venir des autres qui confondent parfois vitesse et précipitation, en oubliant les consignes, en ne voyant pas les drapeaux, etc ... Ils sont 5 ou 6 a y avoir laissé la vie depuis l'inauguration du circuit en 2010 !

Je termine tout de même par une bonne nouvelle. En lisant le livre d'or de la Mertens Riding School, j'ai vu le message suivant que je reproduis sans en changer une virgule, un accent et une faute d'orthographe :

Encore un grand merci a toute l équipe a refaire absolument avec grand plaisir
une fois mes blessures réparées j était le numéro 55 qui a chuter lourdement au dernier round
respectueusement
David


A noter encore une fois qu'il y avait un photographe sur la place, un certain Marc BOSSIROY sur le site duquel vous pouvez vous rendre pour me voir. Direction "Mertens School - Accès au service photos", Fedemot 25/05/2015, runs des JAUNES ...
Les photos sont barrées de filigranes pour qu'on ne les copie pas. C'est de bonne guerre. Cette année je vais faire l'impasse sur la clé USB, sur la trentaine de photos sur lesquelles j'apparais : ça me permettra d'économiser 65 € !!

22:04 Écrit par Alberto | Commentaires (3)

Petit break pour signaler que ...

... ceux qui attendaient un "pseudo trail" de 70-75 chevaux et +/- 170 kg à sec, si possible marqué du sceau des 3 diapasons, pourraient peut-être voir leur voeu exaucé dans les mois qui viennent ...
C'est en tout cas ce que Moto-Station annonce dans cet article .
La MT09-Tracer peut en effet paraître encore un peu "too much" avec ses 115 chevaux et sa bouille de R1.
Une MT07-Tracer avec son bicylindres de 75 chevaux et son poids plume qui afficherait de surcroît un prix défiant toute concurrence, ça pourrait manifestement faire un tabac, qu'on soit fumeur invertébré ou pas !!
Entre charentaises, vous avez vu les 3 cigarettiers américains condamnés à verser 11,3 milliards de dollars à des milliers de victimes ? A quand des procès aussi tonitruants vis-à-vis des multinationales agro-alimentaires qui nous empoisonnent bien plus vicieusement !!

Autre article qui vaut la peine d'être lu et qui va un peu dans le sens de mon "essai" de la Bonneville puisqu'il s'agit de la confrontation, un mot à mettre également entre guillemets mais je suis fatigué d'en mettre un peu partout ^^, entre deux "néo-rétros" ou "modern classics" comme disent bien plus à propos nos amis anglais, confrontation disais-je entre la BMW Nine-T et la DUCATI Scrambler à lire ICI .
Des motos attachantes, indeed, même si les prix sont (un peu, beaucoup, exagérément - biffer la mention inutile) surfaits dans les deux cas mais surtout chez les bavarois qui recyclent le vieux flat à air et qui rangent petit à petit leur telelever au placard, sans que ça ne bénéficie aucunement au client toutefois !

21:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Journée Fede montonton, matata et Mettet t'es !!

Bon, faut aller au bout, non ?
5 runs jusque là
3 le matin : de 9h40 à 10h00, de 11h00 à 11h20 et de 12h20 à 12h40 avec, vous l'aurez remarqué un break d'une heure entre chaque séance.
Pause "BBQ-Silence" de 13h00 à 14h00.
L'après-midi, 4ème run de 14h40 à 15h00, "premiers secours" et 5ème run de 16h00 à 16h20.
En ce qui concerne les jaunes, à part 2 ou 3 "tout droit" sans conséquence si ce n'est un petit détour par le bac à sable, rien à signaler.
J'ai tapé un oeil en diagonale sur TOUS les temps de TOUS les participants et j'ai relevé une quinzaine d'anomalies avec des tours en 2, 3 voire 4 minutes qui attestent d'autant d'escapades en tout terrain ^^.
Le timing du 6ème et dernier run est un peu particulier en ce sens qu'il est prévu à 17h18 pour une durée de 19 minutes sans qu'on sache pourquoi cet ostracisme soudain. Sans doute est-ce pour permettre quelques petits tours prévus avant 18h00 pour la "parade familiale" au cours de laquelle on peut emmener un passager ...
Je prends donc le dernier départ avec un petit retard et je constate que mon pote "45" reste à quai. J'apprendrai plus tard qu'il était sur la réserve et qu'il voulait éviter la panne sèche sur le circuit. Entre charentaises, la mécanique ayant été bien plus sollicitée que sur route ouverte, j'ai constaté après coup que l'ordinateur de bord de la Tiger affichait une conso moyenne de 7.1 L qui tenait compte de mon aller/retour au circuit, à un train de sénateur.
On tournait depuis une dizaine de minutes environ lorsque les commissaires de piste ont commencé à agiter les drapeaux jaunes.

00:02 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

02/06/2015

Fedemot à Mettet ... (suite !)

Ouais, c'est Tacheny qui redémarre : pose tes deux pieds en canard ;-))
12:40 : debriefing
13:00 > 14:00 : BBQ - Silence !
Comme déjà dit, farandole de légumes et trio de viandes, arrosés d'une boisson sans alcool. Si j'étais sévère et/ou fine bouche, je dirais qu'avoir payé 17 € pour "ça", c'est un peu beaucoup, mais je ne suis NI sévère NI fine bouche, donc je ne dis rien !!
J'ai donc partagé la table avec les N°45 et N°6. Alors qu'on se demandait si on allait nous changer de groupe, N°6, qui est un homme libre rassurez-vous, présuma que s'il était possible que certains montent dans la hiérarchie, il était peu probable que les organisateurs s'autorisent à en "dégrader" d'autres, car l'objectif avoué du jour n'était pas de taper des chronos mais de faire un parallèle entre le circuit et la route, histoire de mieux appréhender les trajectoires notamment et bla bla bla ...
Il est allé voir les tableaux et il est revenu la mine un peu déconfite en avouant, entre les dents, qu'il rejoignait les verts : son 1:39.346 n'était pas suffisant pour rester avec nous. Honnêtement j'avoue que j'aurais probablement réagi comme lui. En même temps, cette façon de faire permet de préserver une certaine homogénéité des groupes ...
Je me suis "penché" (oh, à peine à 30-35° !) sur les "trackdays" organisés sur le circuit et j'ai constaté que s'il y a bien 4 couleurs, il y a en fait 5 catégories, le groupe "débutant" (vert) comportant
-les premières expériences : pas besoin d'explication ...
-les "initiés" : qui ont déjà roulé sur circuit et dont le chrono à Mettet se situe au delà d'1:25
Donc, en "temps normal", je suis un "vert" aussi !
Notons qu'on trouve ensuite :
-les jaunes : chronos de 1:20 à 1:25
-les bleus : de 1:15 à 1:20
-les rouges : - d'1:15
L'équipement obligatoire n'inclut jamais la combi intégrale même si elle est (vivement) conseillée. Un "tout cuir" en 2 pièces zippées est toléré et une dorsale sérieuse est + que conseillée.
Voilà pour la théorie.
Ce jour-là étant un jour "exceptionnel", un "event" comme on dit en bon français, les normes étaient un peu plus laxistes, le nombre de participants (+ de 140) obligeant sans doute à élargir le spectre des chronomètres pour une répartition plus équilibrée.
Histoire de vous assommer avec des chiffres, j'ai relevé les chronos les + lents et les + rapides dans chacune des couleurs. Voici ce que ça donne :

-le vert le + lent : 2:13.889 (moyenne de 61,305 km/h) (très lent, le moins rapide qui le précède a fait 1:48.924 !!)
-le vert le + rapide : 1:32.684

-le jaune le + lent : 1:33.088
-le jaune le + rapide : 1:26.088 (soit 7 secondes de moins tout pile !)

-le bleu le + lent : 1:28.192
-le bleu le + rapide : 1:17.517 (très très vite puisque le second bleu + rapide pointe en 1:19.304)

-le rouge le + lent : 1:20.460
-le rouge le + rapide : 1:09.577 (moyenne de 117,97 km/h)

14:40 : 4ème run. Un peu avant de monter en piste, j'ai bu un café, histoire de me donner un petit coup de cravache et de ne pas m'endormir au guidon ;-)) Si je me souviens bien, je me suis retrouvé dans un peloton qui se suivait à la queue leu leu. Difficile dans ce cas de dépasser sans "forcer" le passage pour se remettre dans la bonne trajectoire. En effet, on nous avait également demandé de ne pas se rabattre directement devant le pilote qu'on venait de dépasser sous peine de l'obliger à piler. Inutile de dire que j'ai été victime à l'une ou l'autre occasion de ce genre de situation. Oh, je ne suis pas un ange, certes, mais j'ai autant que possible essayé de m'en tenir aux consignes !! Meilleur temps dans le dernier tour accompli (comme à chaque run d'ailleurs !) : 1:32.482. Peut mieux faire !!
Retour dans les paddocks. Debriefing. "Premiers secours" : un gars de la Fedemot nous explique les bonnes réactions à avoir lorsqu'on est témoin d'un accident pour, notamment, éviter le "sur-accident" et les premiers gestes à poser à l'encontre de la victime. Intéressant même si le "sang froid" ne s'apprend pas, la panique pouvant au contraire gagner.
Cela dit, ça peut de toute façon aider car ces scènes s'inscrivent quelque part dans l'inconscient, de sorte qu'elles pourraient être reproduites le moment venu (?).
Scènes interrompues puisqu'on rappelle déjà les jaunes pour le 5ème run !
Premier tour bouclé à 16h06m14s433m en 1:41.606, dernier de la séance (mais 50ème depuis le début) en 1:32.255.
La fatigue commence à s'installer et il serait sot de croire qu'on va exploser les chronos dans le dernier run. Il faut d'ailleurs bien se méfier de ce dernier run car on a tendance à jeter les dernières cartouches en voulant absolument terminer en feu d'artifice et c'est là que ... bardaf, c'est l'embardée !! En Champagne, Pierre-Yves nous avait également mis en garde lors de la dernière session ...
Dernier debriefing car Gregory est appelé à d'autres tâches et doit quitter le circuit plus tôt.

A suivre !!!

00:28 Écrit par Alberto | Commentaires (0)