22/03/2015

Portes ouvertes HERPIGNY Motors ...

DSC00469.JPGEt oui, c'est bien une concession BMW ...
Voici les photos du jour : elles sont au nombre de quarante-trois.
162 km de balade tracée + 121 km pour l'aller (Tripy, routes touristiques) et le retour (Tripy, routes rapides), 4 heures 58 en selle, conso moyenne de 5,1 litres : même pas marqué l'arrêt pour manger alors qu'il était prévu à Hastières au restaurant "La Revanche". J'avais pris le petit-déjeuner avant de partir, j'ai pris un pain au chocolat (chocolatine en français) et un café sur place et j'ai repris un café et 3 petits oeufs en chocolat au retour ^^
Faut dire qu'hier, on a été manger chez MC et P., ma douce cousine et son grand mari et, alors qu'on y allait pour un "simple spaghetti", on a eu droit à la totale : apéro et zakouskis, spaghetti (ben oui quand même hein !), steak-champignons-polenta-tomates-au-four-salade, montagne de fraises surmontées de leur grosse couche de neige éternelle, etc ...
Je pouvais décemment faire un semblant de diète aujourd'hui !!!
Comment est-il possible d'aller se pieuter aussi "lourd" et d'avoir un sommeil aussi "léger" ?? Ceci explique peut-être cela en réalité !!
En attendant, ce matin, ce fut dur dur d'être réveillé et une fois encore il a fallu que je me fasse violence pour me désincarcérer du lit, le mot est faible !!
Après, une fois debout, ça s'arrange.
La température était plus élevée que prévu : 5°C au thermostat d'après la sonde placée plein nord alors que je m'attendais à 2 ou 3 tout au plus. C'est peu de chose comme écart me direz-vous mais parfois ça suffit pour (re)trouver la motivation ...
Après quelques hectomètres dans l'Allée des Templiers, la jauge d'essence restait désespérément muette. Pas la moindre barrette à l'horizon ! De quoi flipper légèrement en se demandant si l'électronique n'était pas aux abonnés absents ...
Mais le temps de taper ces quelques mots et ... le témoin de réserve s'est allumé pour me rappeler que le réservoir était presque vide. J'ai donc fait un crochet par la première station service venue sur la N5 (et tant pis pour le prix !) afin d'éviter des détours en ville ...
Avec tous ces détours que le Tripy m'a imposés, histoire d'arpenter quelques routes touristiques, je suis arrivé chez Herpigny à 11h00. Alors que je pensais presque trouver porte (en verre) de bois, il y avait encore là pas mal de monde, à l'intérieur comme à l'extérieur de la concession.
En plus de la balade qui était chargeable via Tripy ou Garmin ou encore Tom Tom sans doute, il était possible d'essayer quelques machines, de sorte que des groupes accompagnés étaient formés pour plusieurs départs d'essais.
J'ai décollé un peu avant la vague de 11h30, direction Beez, Namèche, Thon et Faux-les-Tombes où j'ai marqué le premier arrêt pour graver son château sur pellicule mais sans réellement trouver l'angle pour rendre justice à sa "majestuosité" grandiose ^^.
Après un court arrêt devant la carrière à Yvoir, j'ai continué sur Anhée, Denée, Ermeton-sur-Biert, Hastières-Lavaux et Hermeton-sur-Meuse pour m'arrêter à côté du char américain SHERMAN M4 A4, planté là en mémoire de la belle résistance des alliés commandés par le Major Général J. LAWTON COLLINS face à la 2ème SS PanzerDivision "Das Reich".
Il y avait là un couple dans une Jeep Wrangler dont le moteur tournait et qui ne dépareillait pas, avec ses formes cubiques.
Agimont, Heer, Blaimont, Falmignoul, Sinsin, Hogne, Furfooz, Wallet, Foy-Notre-Dame, Sorinnes, Thynes, Lisogne, Dorinne et Spontin où un jeune en Lancia Epsilon me colle au cul ! Il y a longtemps que je ne hausse plus le rythme quand un caisseux me pousse au cul, surtout en agglomération : je maintiens mon tempo et serre à droite pour laisser le passage. Rien ne sert de courir, n'est-ce pas ?
A Spontin, je m'arrête pour prendre son château en photo, même s'il fait déjà partie de l'un ou l'autre souvenir de balade.
Un peu plus loin, je remarque quelques vieilles voitures sur la gauche, dont une 2CV blanche et bleue, puis sur ma droite également. Ni une ni deux, je freine des trois disques, plante la Tiger un peu plus loin et reviens à pied devant l'Auberge "Le Freyr" à Anseremme où ces amateurs de "oldtimers" c'étaient donné rendez-vous pour casser la graine.
J'ai failli entrer dans le restaurant pour demander si je pouvais prendre toutes ces beautés en photo, puis je me suis dis que c'était ridicule, que si elles étaient là c'était pour être admirées, qu'il ne s'agissait pas d'une auberge ... "de rencontres" et que ça ferait même plaisir aux propriétaires de voir l'intérêt que suscitaient leurs jouets ;-)
J'avoue que, par moment, ça me tenterait bien une "oldtimer" et je me surprends régulièrement à surfer sur des sites spécialisés et/ou des annonces ... mais c'est complètement déraisonnable ... à ce stade de ma vie ;-)
Il s'en est fallu de peu que j'entre enfin dans l'Auberge pour y manger et peut-être pour discuter de nos passions respectives avec l'un ou l'autre mais je me suis ravisé, en pensant au repas de la veille et à ma diète du jour !!!
J'ai donc continué ma route sans désemparer : Gesves, Haltinne, j'ai un peu ramé avant d'arriver à Bonneville, un comble quand on roule en Triumph n'est-il pas, puis Sclayn, Vezin, Franc-Waret, Tillier, Waret-la-Chaussée et ... retour à la concession namuroise de HERPIGNY.
Je m'y suis à nouveau arrêté, histoire peut-être de croiser l'une ou l'autre tête connue et de tailler une bavette. Il y avait bien plus de monde qu'au matin mais aucun visage familier malheureusement.
J'ai donc pris 3 petits oeufs, j'ai bu un café, j'ai fait un crochet par le petit coin, après quoi j'ai pris 2 prospectus en beau papier glacé (700 & 1200 GS), suis remonté en selle et j'ai regagné ma maison, douce maison ...
Dimanche prochain c'est la 1ère sortie "CAP MOTO" avec la balade Offrez-moi la lune : j'ai déjà payé les 10 € d'inscription pour me FORCER à y aller, quelle que soit la météo !!
Au pire, s'il tombait des cordes, des chats et des chiens, des hallebardes et des flocons, j'aurai fait un DON !!

17:51 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.