13/03/2015

La printanière, allez, allez, allez ...

BMW 700 GS R&N.jpgTiens, avant d'en finir avec le printemps, façon de parler hein, une autre idée pour la prochaine de François : s'il n'aime pas particulièrement le modèle, je sais qu'il cracra sur les couleurs. Au salon, il y en avait une comme celle-là, juste pour les êtres de petite taille, si je ne m'abuse la selle culminait à 76,5 cm, quelque chose comme ça ... Je crois toutefois que le prix est un peu surfait, comme trop souvent chez les bavarois, et même si on adore la pâtisserie, ça n'est pas une raison pour avaler n'importe quoi !
Un qui préfère les sangliers à la pâtisserie c'est Obélix, le Gaulois. Et nous on a Notre Obélix, le Motard, qu'on a baptisé ainsi parce qu'il a le même physique, les nattes en moins, et parce que sa route a croisé celle de ce symbole de nos ardentes Ardennes, Obélix qui roule avec une plaque aux lettres prédestinées : "MNR" comme MéNhiR !!
Mais revenons-en, voulez-vous (?) à cette sortie dominicale ...
Nous avons laissé derrière nous le plus grand sanglier du monde et par-delà.
Le premier village que nous avons traversé après cette étonnante rencontre fût WIGNICOURT sur la D8 : peuplé de 64 âmes (2012), il comporte une église, une tombe aux soldats morts pour la France en 1918 et 1942 et une petite mairie.
Plus loin, MAZERNY (123 habitants en 2012) et sa croix de la Carmoterie. Plus loin encore, sur la D35, MONTIGNY-SUR-VENCE et son château du XVI et XVIIème siècle et dont le maire, plus récent, s'appelle Roger Courtois ...
Que dire de POIX-TERRON ? Qu'à l'origine il y avait deux villages, POIX et TERRON-LES-POIX, qui n'en firent plus qu'un en 1897. Là aussi, une église, un M.A.M. (monument aux morts) et ... une bataille, celle "de la Horgne" en mai 40 contre la 1ère panzerdivision.
RAILLICOURT (218 habitants, 6.87 km2), puis BARBAISE et ses galeries dont le maire s'appelle Michel BOUQUET (oui, comme l'acteur mais je suppose que c'est un HOMOnyme ... comme ils di-isent ...)
On arrive ensuite à MONDIGNY, village qui culmine à 239 mètres d'altitude (merci le Tripykédia) : situé sur la D3B il abrite une des seigneuries de la famille d'Arras d'Haudrecy, si !!
On rejoint WARNECOURT géré de main de maire par Nicolas POIRET (sais pas si c'est de la famille du complice de SERRAULT) pour atterrir ensuite à FAGNON, village fleuri sur la D34 qui recèle une belle abbaye, celle de Notre-Dame de 7 fontaines dont je vous invite à vous imprégner de l'histoire.
Toujours sur la D34, CLAVY-WARBY : il s'agit là aussi de 2 villages. Traversés par le Thin, ils possèdent une "chapelle-oratoire". Ne me demandez-pas ce que c'est, je n'en ai aucune idée mais c'est probablement différent d'une chapelle votive :-)
Plus loin, nous avons traversé SAINT-MARCEL, où j'avais déjà fait une halte en son temps et en solitaire, devant son église, classée monument historique en 1911. Après Saint-Marcel, nous avons rejoint ROUVROY-SUR-AUDRY qui tient son nom du chêne rouvre et de la rivière, l'Audry, qui le traverse. ROUVROY, puis TREMBLOIS-LES-ROCROI et ROCROI dont l'enceinte remonte à 1556 lorsque Henri II la fît ériger en réaction aux fortifications de Givet instiguées par Charles Quint en 1552 ... mais nous n'étions pas nés ... pas tous en tout cas ;-))
Restait encore à traverser le GUE D'HOSSUS, et sa mairie cossue, pour enfin arriver à COUVIN où Henri avait tracé la ligne d'arrivée de la balade du jour. On y était pratiquement à l'E.T.A. (Estimated Time of Arrival) qu'il avait indiqué dans son e-mail d'invitation. Notre ami GULL, qui l'avait déclinée pour des raisons qui ... ne vous regardent pas et ... ne nous regardent pas plus, était là !! Il nous avait envoyé un SMS 2 ou 3 minutes plus tôt pour signaler sa présence sur la Grand Place, à la terrasse du café "La Ruche" où nous l'avons rejoint et où il nous a payé à boire : 3 Super des Fagnes (+1 qu'il avait déjà partiellement sifflée en nous attendant) et un Ice Tea pour "l'autre" petit de la bande ;-)
Au moment de partir, Henri nous a déconseillé d'emprunter la N5, sans doute bondée à cette heure d'autant qu'elle est réduite à une voie pour cause de réfection sur plusieurs kilomètres limités à 50 km/heure. Il nous a mené via Lompret jusqu'à la belle route des Barrages de l'Eau d'Heure que nous nous sommes fait un plaisir d'arpenter séparément, chacun à notre rythme, pour rejoindre nos triples foyers ;-) Oui, je sais, nous étions 4 mais Henri a continué sur Virelles, lui !
Pierre-Gull était venu avec sa TRIUMPH Speedmaster America et je lui ai dit qu'un jour j'aimerais l'essayer, pour voir ce que ça faisait de rouler sur une moto de type "custom". Mais quand j'ai vu où étaient les repose-pieds, le changement de vitesse et le frein arrière ... qui vont avec ... je me suis ravisé !!

21:47 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Commentaires

je n'ai lu que la fin de ta bafouille : mais c'est quand tu veux, tu pourras monter ma meule. GULL

Écrit par : Gull | 18/03/2015

Les commentaires sont fermés.