11/03/2015

La printanière, tralala !!

Chimay, Régniowez, les cigognes, le Gibergeon à Signy : on termine le café, on paie +/- 16.64 chacun, et on reprend la route qu'il est dans les 14h30 par là, Henri en tête du petit convoi que nous formons tous les trois.

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Eléonore attaquait le thème au piano
On trouvait ça si beau
Qu'on en oubliait de jouer pour l'écouter
Elle s'arrêtait brusquement et nous regardait
Du haut de son tabouret
Et disait : Reprenez à la ré fa mi ré

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois

Qu'on jouait tous les trois

Souviens-toi qu'un violon fut jeté sur le sol
C'était toujours le sol
Qui gênait Nicolas quand il était bémol
Quand les voisins commençaient à manifester
C'était l'heure du goûter
Salut Jean-Sébastien et à jeudi prochain

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabile
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Eléonore un jour a quitté la maison
Avec le diapason
Depuis ce jour nous n'accordons plus nos violons
L'un après l'autre nous nous sommes dispersés
La fugue seule est restée
Et chaque fois que je l'entends c'est le printemps


Comment ça n'a rien à voir ? "Tous les 3", "la fugue" et "le printemps" et "tralala", ça n'a rien à voir ??
C'est le genre de journée qui donne envie de chanter,
Et merci à Maxime Le Forestier !!

Villââââââââges, au fond de la vallée (ben ouais, les 3 cloches ne sont pas loin), Signy, Wagnon, Val-Saint-Remy, Novion-Porcien, Faissault, (de plus en plus sault d'ailleurs entre charentaises), pour arriver à Saulces-Monclin où nous tombons nez à groin avec un énooooooooooooooooorme sanglier, tout de métal fait, lourd de 50 tonnes, haut de 8,5 mètres et long de 14, trophée d'un chasseur sculpteur ardennais Eric Sleziak, et Henri de me rappeler qu'il en avait croisé un sur une route ardennaise, il y a bientôt 15 ans de ça, à l'époque où il roulait sur une FREEWIND XF-650 de couleur rouge et d'ajouter qu'il avait choisi sa nouvelle DL en gris plutôt qu'en rouge pour conjurer le sort ...
Pour en savoir plus sur ce sanglier géant, voyez l'article sur WOINICkédia ...

22:09 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

Commentaires

600.000 €....cela fait chère l'assiette de gibier, heureusement son déplacement n'est pas simple, et pas donné 200.000 €... sinon il aurait déjà été volé et revendu aux vieux fers...madames les ménagères, enlève vieilles machines à laver, vieux vélos, vieilles motos....

Écrit par : speed | 13/03/2015

calculs faits, 12€ du kilo, cela me semble le prix du marché... et 11 ans de "travail"...

Écrit par : speed | 13/03/2015

Alberto poète inconnu...Et la musique de la chanson de Maxime Forestier https://www.youtube.com/watch?v=GavUTkrZKBA

Écrit par : ds | 13/03/2015

Tiens, justement, à propos de poésie, lorsqu'on était à Couvin tu as sorti 2 parfaits alexandrins ^^ avec la Cagiva ... mais je ne suis pas retombé dessus aïe ...
T'en souvient-il ?

Écrit par : Alberto | 13/03/2015

Aujourd'hui je souffre de paraskévidekatriaphobie et n'ai donc pas l'esprit suffisamment clair pour me rappeler mes dires.

Écrit par : ds | 13/03/2015

Les commentaires sont fermés.