02/11/2014

Urgences !

J'en sors !! J'avais trop mal !!!
Résultat des courses : 2 côtes cassées et pas le moindre jour de repos ! Les toubibs ne sont plus ce qu'ils étaient !! Sans doute la faute à l'INAMI qui les traite comme des numéros (et encore !). Du coup, ils se vengent sur les patients !!!
Ah, si j'avais été maçon, c'eut été autre chose mais un comptable n'a besoin que d'un stylo et d'un clavier pour faire sa journée et gagner sa tartine, voyez ?
Il semble qu'il faille compter 6 à 8 semaines pour une parfaite guérison, ce qui, vous l'aurez compris, pourrait mettre un terme à ma saison : la Der des Ders, dans le derrière !!!
Cela dit, Docteur, un motard, qu'il soit ou non maçon d'ailleurs, n'a besoin que d'un Tripy (et encore !) pour boucler une balade : par conséquent, je me réserve le droit d'évaluer l'évolution de la situation et de prendre ma décision en fonction !!!!

Ainsi donc, je gisais par terre,
A côté de la Tiger,
Qui gisait pareillement
Sur le même flanc.

Le temps de comprendre ce qui m'était arrivé que, déjà, une camionnette s'arrêtait et un gars me demandait si j'allais bien et si je voulais un coup de main pour relever la moto !
J'acceptai bien volontiers et, ce faisant, je constatai immédiatement une forte douleur sur le flanc gauche : pensez, c'est lui qui avait tout pris. Mais quid du flanc gauche de la Tiger car c'est cela qui m'inquiétait le plus !?! A première vue, un clignoteur cassé, quelques griffes superficielles sur les plastiques du rétro, du pare-main et du carénage, quelques griffes un peu plus conséquentes sur le protège-moteur qui semble avoir bien fait le job pour lequel il était payé mais surtout, un sélecteur de vitesses complètement tordu ... A moins d'avoir des pieds fourchus, impossible d'envisager de reprendre la route !
Le constat "dégâts matériels" circonscrit, il restait à comprendre le pourquoi du comment je m'étais retrouvé dans cette sale posture !
Pas bien compliqué finalement : une grosse couche de graviers d'une profondeur de 5-6 cm étalés sur plusieurs mètres carrés était la cause du glissement du pneu avant. Il ne s'agissait pas, comme parfois, de graviers amenés là par des ruissellements suite à des intempéries genre orage, non ! Dans ces cas-là on ne peut que s'en prendre aux Cieux et à soi-même. Cette couche immonde était manifestement étalée là par "la main de l'homme" comme on dit. D'ailleurs, le type qui s'était arrêté pour me porter secours m'expliqua, qu'il y a quelque temps de ça, des travaux avaient été réalisés à cet endroit, qu'à l'époque des panneaux d'avertissements marqués "Gravillonnage" étaient plantés aux abords du chantier, mais qu'une fois l'ouvrage "terminé", ils furent enlevés. Là, plus d'avertissement mais une grosse couche merdique de graviers, bien rondouillards et bien glissants. Il m'a dit que je ne devais pas hésiter à porter plainte contre la commune car c'était criminel de laisser un bazar pareil !! Il m'a laissé ses coordonnées au cas où j'aurais besoin de son témoignage. En plus d'être de bon conseil, il avait quelques bons outils dans sa bonne camionnette et, avec une bonne grosse pince à bon gaz et une bonne clé bien anglaise, on a réussi à parfaitement redresser le sélecteur, sans le casser.
Je l'ai remercié 10x, on s'est salués, j'ai réenfilé le casque élégant et les gants, grimpé la Tiger un peu meurtrie, lancé le starter et ... rien, le trois pattes est resté muet comme une carpe !

13:50 Écrit par Alberto | Commentaires (5)

Commentaires

Bonnes nouvelles...pas d'oeufs ta nazie pour notre compteur conteur...
Fin de saison ?

Écrit par : speed | 02/11/2014

Avec deux côtes cassées, je comprends que tu avais mal.
J'espère que tu auras droit à quelques jours de repos.
Tu pourras en profiter pour rattraper ton retard avec toutes ces vieilles séries télé comme Derrick et Arabesque.

Écrit par : Francois | 02/11/2014

Tu as été mettre ta roue là où la main de l'homme n'a jamais mis les pieds...Ceci dit si tu as une Défense en Justice n'hésite pas à faire faire un devis et à attaquer la commune pour coups et blessures.

Écrit par : ds | 03/11/2014

La moto ne démarre pas ?
Coup classique du connecteur de béquille qui s'est détaché ou qui est cassé ?
(j'ose à peine suggérer de vérifier le coupe-circuit au guidon...)

Intéressant tout ca. On attend la suite avec impatience.

Écrit par : Francois | 03/11/2014

Cette histoire me rappelle un très mauvais souvenir d'une chute sur la petite route qui mène au château de Aguilar(http://www.tuchan.fr/fr/decouvrir-tuchan/histoire-et-patrimoine/le-chateau-d-aguilar-de-tuchan/). Chute faite au guidon de la GSR de mon fiston. Résultat ; 3 côtes fracturées une douleur insupportable (mais atténuée grâce au médoc ZALDIAR). Ce n'est qu'au bout d'une semaine que j'ai pu reprendre le volant pour remonter en Belgique. Courage cher Alberto.

Écrit par : Obelix | 03/11/2014

Les commentaires sont fermés.