17/08/2014

Journée Touring à Mettet ... P.M. !

Nous terminions notre repas lorsque Stéphane MERTENS a pris le micro pour nous rappeler de bien vérifier si on était toujours "de la même couleur", autrement dit, si on ne changeait pas de "catégorie", celle-ci dépendant des temps réalisés le matin.
Je termine ma canette, fais mon rototo et me dirige sans conviction vers le camion où étaient affichés les chronos et où une belle surprise m'attendait : avec mon 1:34.514, je passais de la couleur verte à la couleur jaune, de justesse certes, mais quand même ! C'est comme si, heu, on sautait de Moto3 en Moto2 ou presque, voyez ? Pour un vieux peï de bientôt 58 balais qui foule pour la première fois le circuit mythique mi-raisin de Mettet, ça le fait, croyez-moi !!
Ceci dit, voici quelques chiffres qui remettent les choses en perspective :
- 67 transpondeurs ont été fixés, toutes catégories confondues;
- dans les 67, on dénombrait 5 instructeurs, 1 "médecin" (?) et ... Stéphane MERTENS himself;
- reste donc 60 motards qui, en fin de journée, se répartissaient en 13 rouges, 16 bleus, 17 jaunes et 14 verts;
- là-dedans, il y en a qui étaient bleus et qui sont devenus jaunes (de peur ?), d'autres qui voyaient rouge et qui sont devenus bleus (de prusse !) et 2 ou 3 qui, comme moi, sont passés du vert au jaune;
- tout cela assimilé, sachez que j'ai finalement fait le ... 45ème temps ... sur 60.
Notez que j'aurais sans doute pu améliorer ...
Si, si !! Mais comme d'autres aussi, probablement car ...

Du fait de changement de catégorie, je n'ai pas eu le temps de faire ma petite sieste au bord du ruisseau, avec le cuicui des p'tits zoziaux. Le 4ème "run" des jaunes commençait à 14h40 au lieu de 15h00 si j'étais resté célibataire vert !!
Le nouvel instructeur, Greg, me souhaite la bienvenue au sein du nouveau groupe et me félicite pour le coup !
Je remonte en piste après un arrêt de presque 1h45 donc, et le chrono de mon premier tour (1:37.761) est quasiment le même que le dernier tour effectué lors du "run" 3, à savoir 1:37.551 alors qu'à ce moment-là, j'étais chaud boulette : cela prouve que j'allais très probablement améliorer grave me semble-t-il ... Mais, mais ... si j'ai continué sur le même rythme lors du 2ème tour, la pluie, une qui frappe bien sur la visière, s'est invitée lors des 2 tours suivants. J'ai hésité à rentrer au stand car je sentais déjà l'humidité s'immiscer sous le Gore-Tex du pantalon mais, contrairement à quelques uns, j'ai continué sans désemparer. Et voyez la progression des temps comme elle est intéressante :
- 3ème tour : 1:53.524
- 4ème tour : 2:05.542
- 5ème tour : 1:56.549
- 6ème tour : 1:51.410
- 7ème tour : 1:46.862
- 8ème tour : 1:45.050
Voyez comme j'ai "vite" repris confiance et remis du gaz ??
Débrief : on n'était que 4 ou 5 dans la salle des jaunes. Il y en a qui on renoncé à pousser plus loin la plaisanterie ou qui attendent des jours meilleurs. Greg nous demande nos impressions, il revient sur la prise d'angle, le regard, l'importance plus grande de rester cool, un style coulé étant la clé pour aller vite et bien.
Buvette : gnègnème café pour rester ... vite et bien ;-))
touring moto dayL'heure du 5ème "run" a sonné. Le soleil qui entretemps avait fait quelques apparitions miraculeuses, de celles qu'a connues la vertueuse Bernadette, a pratiquement séché la piste. Il reste malgré tout quelques zones plus "sombres" et l'un ou l'autre petit filet d'eau qui ruisselle ici et là, dû au dénivelé du circuit. C'est la raison pour laquelle je n'améliorerai finalement pas. Si j'ai fait des tours d'une constance à la LORENZO, avec 5 tours dans les 1:35, mon meilleur temps sera de 1:34.783 soit 269 millièmes de plus que lors du "run" 3 : dommage !!! Pourtant je n'ai pas ménagé ma peine, mettant parfois la Tiger au rupteur en 2ème et 3ème vitesse avec, comme meilleure vitesse de pointe dans la ligne droite un ... sage ... 173 km/heure : après, t'es obligé de couper car SURTEES, ANDERSON et le double gauche t'attendent tous les 3 au tournant !!
Drapeau à damiers agité par un commissaire, plus loin un rouge pour signaler qu'il faut quitter la piste et ... je m'engage sur la voie "out".
Avant-dernier "run" bouclé. On gagne la salle de débriefing, le dernier car il n'y en aura pas après le sixième, Greg demande qu'on remplisse le bulletin d'évaluation des instructeurs, il nous remercie, nous invite à persévérer dans cette recherche de nos limites ... pour ne jamais les dépasser !!
Pendant que Philippe conte fleurettes à Martine, un gars s'installe à mes côtés et engage la conversation. Il me parle des "track days", avec ou sans instructeur, me dit tout le bien qu'il en pense, évoque aussi WIM, l'instructeur néerlandophone pour lequel il a une haute considération, et blablabla ... Non mais ? Y a des gens E-N-C-O-R-E plus bavards que moi alors, me dis-je dans mon for intérieur ??
Et la pluie qui recommence à tomber dru !! Et les instructeurs de libérer les nappes d'eau qui se sont rassemblées entre les tonnelles !!! Et de se demander si oui ou non on va le faire, ce dernier run. On se questionne avec Philippe et on se donne mutuellement du courage. On n'est pas venu là pour faire pâtisserie tapisserie, non mais, sans blague, meeeeerde !!
On quitte nos banquettes, on se range à l'entrée et finalement, nous ne sommes plus que 7 et 2 instructeurs à nous lancer pour cette dernière série de tours. La piste est bien mouillée cette fois, dans tous les virages. Encouragé par Greg qui est venu placer sa R6 devant mes roues et qui m'aide à travailler mes trajectoires, je gagne en confiance : après un premier tour en 1:48.843, je boucle le "der des der" en 1:43.696 soit à peine 9 secondes de plus que sur piste sèche à une moyenne sidérante de 79,154 km/heure au lieu des 86,844 obtenus en condition ...optimale : ce n'est même pas 7 km/heure moins vite !
Enchanté d'avoir effectué ce dernier run, malgré l'heure avancée et l'asphalte mouillé, au moment de quitter la piste, je me mets debout sur les cale-pieds et salue les commissaires d'un hochement de tête ou d'un salut, un peu comme dans les vrais grands prix voyez ? Manquait juste les wheelings !!! Et les commissaires de me saluer en retour : la gloire quoi ;-)))
Après ça, il restait à enlever et restituer le transpondeur. La dame au guichet m'a filé l'url du site sur lequel je pourrais obtenir tous mes chronos. Je suis monté en salle pour récupérer ma boîte à pains, j'ai bu un dernier café, j'ai abordé et salué Eric BRUN, un instructeur dont j'avais entendu parler et qui connait bien Didier S. via Fun Evasion ...
J'ai remercié Madame MAHIEU et tout le monde au passage pour cette M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E journée, d'autant plus magnifique qu'elle me fut offerte via Moto Addict ! J'étais parmi les 5 motards qui ont remporté ce concours organisé par 5 médias différents : c'est pas du bol de chez bol ça ?!?

Je ne le jurerais pas, mais il n'est pas impossible que je participe à un trackdays un de ces quatre ... Dommage qu'ils ne soient pas organisés le vendredi !

Pour info, tous les chronos sont disponible sur le site www.chronolux.net , rubrique Classements > Résultats 2014 >> Mertens Riding School >>> Vendredi 15 août (Résultats + tours)

18:14 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : touring moto day

Commentaires

Si j'ai bien compris avec Albertino Rossi le Stelvio n'a qu'à bien se tenir.

Écrit par : ds | 18/08/2014

T'as rien compris en fait mais comment t'en vouloir ...
Et pourquoi toujours ce ton sarcastique et cette condescendance vis-à-vis des "jeunes" ? Du travail pour Ménie Grégoire ...

Écrit par : Alberto | 18/08/2014

Les commentaires sont fermés.