03/08/2014

Scotland, J1 & 2, by Didier S. !!

ecosse2014 003.JPGL’Ecosse çà commence par la traversée de la Hollande et le bateau Ijmuiden-Newcastle. On avait rendez-vous sur l’autoroute près d’Aerschot.ecosse2014 004.JPG Pierre-Yves et Paul nous attendant à Newcastle, c’est Ambroise (dit Ambie) avec sa nouvelle Tiger 800XC qui prenait les présences. Son bulletin de loto rempli, je suis parti avec Pierre qui allait partager ma cabine. Pierre roule avec une nouvelle Triumph 1200 Explorer.
Heureusement la traversée de la Hollande sous 32°C était tout à fait bucolique (petits bois,digues,bacs) et s’est déroulée sans heurts sauf que quelques-uns ont souffert de la chaleur.
Beau bateau danois, repas avec un verre de vin et cabines par deux, donc tout confort. Mer hyper calme avec au loin soit des éoliennes, soit en approchant du Nord de l’Angleterre des plateformes pétrolières.
Accueil à Newcastle, on aurait dit des vieux copains qui ne s’étaient plus vu de puis un an. Temps toujours splendide. Et on est parti par la vallée traditionnelle de la Tweed sans oublier de s’arrêter aux Scottish borders et d’apprendre que l’Union Jack est en fait la fusion de la croix de St André écossaise et de celle de St Georges anglaise.
Après avoir contourné Glasgow on arrive chez les Pictes (ainsi nommés par les Romains, car ils se peignaient le visage),lomondluss.jpg on suit le Loch Lomond (patrie du whisky du capitaine Haddock) et on s’arrête le long de la plage de Luss. Il fait toujours beau et on déguste une glace et pourtant le long de la route des panneaux préviennent « Heavy rain ». Will it rain cats and dogs ? Non même pas un bruit d’orage. Lorsque j’ai interrogé la réceptionniste de l’hôtel sur la raison de ce message alarmant elle m’a dit « C’est pour dégouter les Anglais et les dissuader de nous envahir ». Les Ecossais ont donc bien été contaminés par l’humour britannique.
ecosse2014 010.JPGAvant d’arriver à notre hôtel à Fort William, il nous reste à parcourir Glen Coe (vallée de la Coe) par une route impeccable et quasi déserte(l’A82). Une bonne façon de nous mettre dans la magie écossaise. L’hôtel est bien placé le long d’un loch et aucun bruit pendant la nuit. C’est un hôtel qui reçoit des cars de pensionnés pour qui le soir, un danseur fait quelques valses avant de les convier à dépenser leurs sous au bingo. Nous ne serons pas toujours dans le ton surtout quand on chantera la Brabançonne le soir du 21 juillet, ou quand un membre de l’assistance voudra nous montrer que le kilt lui sied si bien. (je n’ai pas la photo…)

19:24 Écrit par Alberto | Commentaires (2) | Tags : ecosse 2014 didier

Commentaires

Voilà, j'espère que ça te sied. Je ne sais pas intégrer les photos qui ne se trouvent pas dans ton album Picasa.
Pour ce qui est de la photo en kilt, je l'ai ajoutée à ma note du 22/07, piquée sur le site de Cap Moto.
On attend la suite avec impatience !!

Écrit par : Alberto | 03/08/2014

Belle prose, agréable à lire et truffée de temps en temps d'un humour bien "britannique" ou écossais !
Il semble que la météo fut clémente, j'espère qu'il en sera de même en forêt noire pour Alberto, Gull et moi.

Écrit par : obelix | 04/08/2014

Les commentaires sont fermés.