27/05/2014

Tour de piste ...

Bravo à l'auteur du road-book qui nous guidait par la main jusqu'à la "Gate 1" du circuit de Zolder. Finalement, Gull et moi y sommes arrivés en même temps qu'Henri qui avait sans doute fait un crochet pour faire le plein de sa Tiger. Un gars est directement venu nous trouver pour nous indiquer où nous étions attendus pour boire un coup et manger. On nous a également prévenus que si on voulait faire DEUX tours du circuit, il fallait être dans les starting-blocks à 12h45 ... Voilà qui nous laissait juste le temps de boire et tant pis pour le buffet froid qui risquait de devenir tiède !
On nous confirma qu'il était possible d'essayer une BMW S1000RR et/ou de faire un tour ou deux "à cul" d'un pilote confirmé sur ce même modèle. Seule obligation mais de "taille" : ne pas dépasser 90 kg ce qui excluait la plupart des invités du jour ;-))) Une S1000RR c'est pas une GS Adventure non plus !!
Buvette donc et café pour moi, juste pour déjà titiller l'adrénaline. Un peu plus tard, on coiffait à nouveau le casque et enfilait les gants élégants et on se mettait sagement en rang, deux par deux, dans la voie des stands. Et là, on a attendu, attendu, sous le soleil exactement, de sorte que les esprits ont commencé à s'échauffer à l'insu de notre plein gré ;-)
C'est sans doute la raison pour laquelle, lorsque le feu est passé au vert et qu'on nous a lâchés sur la piste, tout le monde voulait dépasser les pilotes qui encadraient l'évènement ...
Et évidemment, c'est parti n'importe comment et dans tous les sens. On roulait à 4 ou 5 de front et on arrivait pareillement, à 4 ou 5 dans les chicanes sans plus savoir où se mettre. Impossible de se concentrer sur une quelconque trajectoire. Arriver ainsi en paquet, voir tous les feus stop s'allumer comme dans un sapin de Noël, ça fout les jetons ... et les boules aussi ! Alors, on essaye d'élargir "por fuera" pour s'en faire un ou deux et c'est comme ça qu'on est obligé de piler dans le virage parce qu'on a été un peu trop optimiste ... Rien de bon là-dedans finalement.
Les plus malins ont été ceux qui se sont alignés les premiers dans le paddock et qui ont pu suivre les "lièvres". Les plus malins encore ont été ceux qui se sont laissés décrocher à l'arrière de la meute. Ils ont pu profiter d'une piste déserte et ... ont pu faire un tour en plus !! C'est que le gars chargé de nous faire quitter la piste à la fin du deuxième tour, pensant qu'on était tous là, à détourner le regard et c'est à ce moment là que sont arrivés les 2 ou 3 "retardataires" qui ont continué à tourner !! L'ami Gull était de ceux-là. Je pense même qu'il s'est retrouvé TOUT SEUL sur le circuit en fait ... J'aurais dû faire comme lui, j'aurais enfin eu un "tour clair" comme on dit dans le jargon motocycliste ;-)
Bon, bon, on ne va pas faire la fine bouche. On était juste là pour le folklore, comme dans ces spectacles qu'on organise juste pour les touristes, voyez ? En même temps, on avait tellement dû se concentrer sur les panneaux de limitation de vitesse qui poussent plus vite en Flandre que les champignons dans nos beaux bois wallons, sur les gendarmes couchés et autres coussins berlinois, que ça faisait un bien fou de pouvoir essorer la poignée comme des malâââââdes !!!

00:28 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.