24/03/2014

La Wallançonne 2014

IMG_9098.JPGEncore une fois, j'ai bien hésité à y participer ! Aucun copain n'était de la partie, par contre, à en croire les prévisionnistes, la météo allait être exécrable : giboulées, bourrasques, températures en dessous de tout (mais malgré tout légèrement positives) et peut-être même quelques flocons allaient, eux, être de la partie !!!
J'ai tout de même mis le réveil à 7h45 et quand il a sonné, je n'ai pas fait la sourde oreille et ne me suis pas fait prier ;-)
Sur mes 2 pieds, je n'ai pour une fois ressenti aucune raideur articulaire ... C'était un signe, un signe qu'il fallait faire abstraction de toute mollesse d'esprit !!
Toilette stratégique et rapide, petit déjeuner ultra-léger non motorisé (?) mais habillage méthodique et copieux : il faisait froid (4°C à la sonde), il ne fallait surtout pas négliger ce point. 3 couches à l'étage sous la grosse veste d'hiver, un vieux pantalon en velours côtelé sous le gore-tex, des grosses chaussettes "Red Point" offertes par la soeurette en je ne sais plus quelle occasion et les gros gants Triumph offert par la boîte pour mes 25 ans de service ... J'étais ainsi paré, comme Ambroise, emmitouflé de pied en cap et, derrière ma visière, je n'avais même pas froid aux yeux. J'ai fait le plein bien évidemment puis j'ai ouvert le road-book (reçu par e-mail sur ma demande) en demandant au Tripy de m'emmener jusqu'au point de départ de la balade avec l'option "sans autoroutes". Via la N5 et la N97 essentiellement, il m'a conduit jusqu'au Domaine Provincial de Chevetogne où j'ai eu l'agréable surprise de voir que je n'étais pas le seul à avoir fait l'effort de m'y rendre : l'organisation parle d'ailleurs de 150 participants. Etonnant de voir le nombre assez élevé d'accompagnantes : bravo mesdames pour cette belle solidarité vis-à-vis de vos compagnons motards !!
Pas le temps d'arriver que j'entends la grosse voix de Philippe C., un "ex" ami motard, qui me passe à côté sans me voir et se dirige avec un autre acolyte vers sa nouvelle monture, une belle HONDA Crosstourer grise aux jantes à rayons ...
Avant de gagner la cafétéria, je me plante malgré tout près de lui, le toise et lui dis : "Alors fieu ? Tu vas encore longtemps faire semblant de ne pas me voir ?? Je suis petit, certes, mais quand même !!"
Il ne m'avait pas vu, ce que je peux comprendre au milieu de cette foule bigarrée, bien garée et cosmopolite ...
Il m'a proposé de me joindre à eux mais, comme je devais encore prendre le (second) petit-déjeuner, aussi light que le premier, j'ai décliné pour éviter de les faire attendre et me mettre déjà la pression avant de commencer la virée ... Merci à lui en tout cas pour l'invitation !
Ainsi donc, après avoir décliné l'invitation, j'ai décliné mon identité auprès des organisateurs qui ont surligné mon nom dans la longue liste des inscrits. J'ai pris mon croissant et ma tasse de café, me suis installé à une table, j'ai échangé quelques mots et quelques regards puis j'ai regagné la Tiger sous une espèce de sorte de crachin infecte et un ciel de plomb en me demandant si je n'allais pas tout simplement rentrer à la maison, par des routes touristiques cette fois ...
To be continued !!

23:42 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.