04/01/2014

Accidenti, ragazzi, il ritorno !

Ne vous laissez pas surprendre par les motards.jpgOk, ok, je ne devrais pas insister sur le sujet, le danger et les accidents graves dont sont victimes les motards, c'est pour apporter la poisse. On peut certes le voir comme ça, mais on peut aussi se dire qu'en parler "froidement" c'est un peu comme conjurer le sort et "faire les cornes" au destin. De toute façon, il frappe quand et où il veut, et on est obligé de lui ouvrir la porte sous peine d'acharnement, thérapeutique ou autre !!
Et donc, voici le tableau dont je vous parlais tout à l'heure. Je suis totalement incapable de vous l'afficher au format colonnes, n'étant pas du tout doué pour les codes HTML qui pourraient sans doute améliorer la présentation mais, désolé, il faudra faire avec !
En abscisse mais au-dessus, voyez, on a la "Part dans les accidents", le "Risque d'accident", le "Risque mortel" et les "Infractions". En ordonnée, vous avez le type de moto soit les "Sportives", les "Routières", les "Basiques", les "Scooters & motos légères", les "Customs" et ... les "Trails".
C'est ainsi qu'on apprend que les "Sportives" emportent le gros du gâteau puisqu'elles représentent 35% des accidents. Le risque d'accident est de 216% et celui "d'y rester" de 177%. Les infractions les plus fréquentes sont la vitesse (nan ?), l'alcool (le dernier "vite" fait ??) et les papiers ( envolés ???).
Les "Routières" viennent ensuite avec respectivement 21%, 145%, 131%, la vitesse restant l'infraction principale.
Pourquoi des pourcentages supérieurs à 100 pour les risques d'accidents me direz-vous ?
Parce qu'ils sont la résultante du rapport entre la part dans les accidents et la part dans les kilomètres parcourus !! Pour les risques mortels, c'est le rapport entre les accidents mortels et les accidents non mortels, 100% représentant le risque moyen ...
La vitesse est l'infraction favorite aussi pour les pilotes de "basiques" qui représentent 20% de "part de marché" concernant les accidents, un risque de 68% et un risque mortel de 56%.
Pour ce qui concerne les "Scooters et motos légères", on est à 15% des accidents mais les risques augmentent avec 95% et ... 95%, l'alcool et le permis de conduire représentant les infractions principales. Ceux-là roulent essentiellement dans les villes où la circulation est très dense, ceci expliquant peut-être cela.
Les "zizi rail d'heure" sur leurs customs ne représentent que 5% dans la part des accidents, le risque étant de 38%. Etonnant, le risque mortel est par contre de 167%. Je n'ai pas trouvé d'explication dans le rapport mais j'avoue l'avoir lu en diagonale. Peut-être est-ce la faute à un équipement moins sécuritaire, les casques "bols" étant notablement moins efficaces que les intégraux ... Aucune mention particulière concernant les infractions pour cette catégorie de motos.
Le meilleur pour la fin maintenant, les "trails".
Entre charentaises, voici la définition qu'en fait l'IBSR : "motos conçues pour rouler aussi bien en tout-terrain "off road" que sur la route "on road". Elles sont dérivées des motos d'enduro ou de cross, mais avec tout l'équipement pour pouvoir circuler sur la route."
4%, c'est la part qu'elles représentent dans les accidents (étudiés), le risque est de 38% comme pour les customs mais le risque de trépasser est 5x moindre avec 32%, le meilleur score du tableau. Pas d'infractions "caractérisées" non plus pour les motards aventuriers ;-))
Vous en concluez ce que vous voulez mais les copains et moi on a fait notre choix ;-)))
Une chose tout de même : si "rouler beaucoup" expose fatalement plus aux risques liés aux aléas du trafic, de plus en plus intense, on est bien d'accord là dessus, cela permet toutefois d'appréhender de plus en plus ces risques et, avec l'expérience, qui ne s'acquiert pas dans le parking d'une moto école, de les prévoir et partant de les anticiper !!
Il ne faut surtout pas ... avoir peur de rouler ... façon lopette pour acquérir cette expérience et garder toujours présent à l'esprit qu'on est totalement vulnérable face aux dangers, d'où l'importance de garder une grande humilité, ce qui n'est pas donné à tout le monde ...

PS I : je vous invite à télécharger, imprimer et lire cette enquête qui ne fait que 19 pages et qui pourrait réveiller des instincts de survie ! Suite au commentaire de François qui n'a pas trouvé le rapport dont question, c'est donc sur le site de Cap Moto, à la rubrique "News", il faut "down scroller" jusqu'à arriver sur "Tout savoir sur les accidents moto en Belgique" où le fichier au format PDF est téléchargeable.
PS II : pour le "Dakar", trois émissions dès ce soir : sur France 4 à 18h40, sur France 3 à 20h05 et sur France 2 à 00h05. Départ à Rosario en Argentine, ville natale de Che Guevara qui un jour a dit "Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!"

17:55 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

Commentaires

Je n'ai pas trouvé le lien vers le rapport dont tu parles...

De toute façon, il faut toujours se méfier des statistiques. On peut en faire ce qu'on veut.
Exemple:
- de tous les endroits répertoriés comme "accidentogènes", ce sont les croisements les plus dangereux (il est étonant que cette information ne soit pas reprise dans le rapport).
- il est évident que moins on passe de temps dans un endroit dangereux et moins on a de risque d'accident; encore une fois, les statistiques devraient être claires à ce sujet.
En conclusion, pour reduire les risques d'accident, il faut rouler le plus vite possible dans un croisement (afin d'y passer le moins de temps possible).

Écrit par : Francois | 05/01/2014

Le rapport se trouve dans la rubrique "News" : il faut down scroller jusque "Tout savoir sur les accidents moto en Belgique". Là, il y a un pdf à télécharger ...
J'ai trouvé plus judicieux les conseils que tu prodigues sur ton site sur la meilleure manière de rester en vie ...
PS : sur le site de Cap Moto j'ai vu qu'Alain revendait (déjà !?) sa splendide Tiger 1050 Sport full équipée. Ça pourrait peut-être intéresser l'un ou l'autre d'entre vous ...

Écrit par : Alberto | 05/01/2014

PPS: sur un post Google+ d'Alain, il y a une belle photo d'une BMW 1200GS: https://plus.google.com/114383720195710846489/posts/AiWN7SGeUGi

Écrit par : Francois | 06/01/2014

On l'a connu en mai 2012, il roulait sur une Yamaha Super Tenere 1200 flambant neuve, on l'a revu en mai 2013, il roulait sur une Triumph Tiger 1050 Sport flambant neuve, et le voilà en GS : quelle ... versatilité et ... quelle déchéance :-)

Écrit par : Alberto | 06/01/2014

Si j'étais plus grand je roulerais aussi en GS (et toi peut-être aussi). D'ailleurs je finirai probablement en 700GS car je trouve toutes ces motos beaucoup trop imposantes et trop lourdes même si cela ne se remarque pas en roulant et leur gabarit ne se justifie que si l'on roule à deux. Il y a 40 ans, une 750 était le sommet et cela suffisait largement, du côté voiture on est en train de descendre de cylindrée alors qu'en moto on fait l'inverse mais à mon avis c'est temporaire : il n'y a qu'à voir le succès de la MT-09 de Yamaha en France. Il faut des motos agiles et légères pour se faire plaisir sur des départementales. Ceci dit cette Triumph 1050 de 7000km devrait plaire à Henri .

Écrit par : ds | 06/01/2014

La taille importe peu : on a vu le tout petit José sur la GS à l'eau dans le Beaujolaiis et il se débrouillait plutôt bien. Quand on veut, on peut : il ne faut pas lésiner sur les moyens.
Je ne doute pas qu'elle soit la meilleure dans son genre mais si on peut trouver un compromis s'en approchant en économisant 5.000 €, ça vaut la peine d'y réfléchir. On n'est pas fauché au point de ne pas pouvoir se la permettre, c'est juste une question de bon sens, n'est-ce pas Maïté ?
Et puis, toute cette technologie est-elle bien utile ?

Écrit par : Alberto | 07/01/2014

Les commentaires sont fermés.