14/05/2013

Bretagne, jour 5, le dernier !!!!!

BRETAGNE 2013 219.jpgPour me "raccrocher" à la note précédente, j'avais envie d'ajouter "Le jour le plus court" au vu des distances affichées par le road-book soit 169,828 kms mais c'eut été doublement faux, d'une part parce qu'on a fait plus court encore avec la boucle sur place d'à peine 150 bornes et d'autre part, parce que le road-book s'arrêtait à Salles, près de Chimay, ce qui impliquait que nous avions tous encore du chemin à parcourir pour rejoindre nos foyers respectifs ...
Comme souvent ;-) la journée a commencé par un petit déjeuner. Si nous étions juste notre petit groupe pour le repas de la veille au soir, je n'écris pas souper sinon nos amis français ne comprendraient pas, je n'écris pas dîner non plus sinon les belges penseront que je parle du repas de midi, par contre, ce matin nous étions accompagnés par six ou huit autres pensionnaires, probablement tous de la région à leurs mines réjouies et leur accent du cru m'a-t-il semblé en tout cas ...
Nous avons demandé le chemin à prendre pour nous rendre sur le site de la Cité Souterraine et l'avons emprunté. Nous avons dû poireauter un petit quart d'heure, le temps que la maîtresse des clés arrive et nous ouvre les portes.
Nous nous sommes acquittés chacun d'une somme de 11 €, et pas 10 comme nous l'avions espéré si nous avions bien négocié et nous avons reçu, en échange, un bigophone à utiliser tout au long du parcours en fonction des numéros apposés de ci de là, permettant d'accéder aux commentaires explicatifs.
Quelques hectomètres en surface d'abord avec d'un côté la reconstitution d'une antenne chirurgicale et de l'autre, celle d'un poste de télécommunications allemand. Plus loin quelques animaux de basse-cour dont un coq à grande gueule, gaulois sans doute, puis, plus loin encore, une volée de marches plongeant dans le noir, obscur et sombre mais néanmoins légèrement éclairé par des loupiotes savamment dispersées !
Pour l'illustration, voici les dernières photos dont la plupart ont été prises sous terre. Pour tout savoir sur cette Cité Souterraine, je vous invite soit à vous y rendre, soit à surfer sur la Toile !!
La visite a duré +/- 3/4 heures, suite à quoi nous nous sommes un peu promenés sur le site jusqu'à monter tout en haut de la butte puis tout en haut du moulin : on est comme ça nous, on vise à aller toujours plus haut !!
Marre du nivellement par le bas, na, na ... Split, mmmhhh !!
Nous sommes revenus au logis et avant d'aller nous équiper de pied en cap, que dis-je, en péninsule, nous sommes passés prendre un café sur l'invitation de Madame Soirant. Elle était occupée à saluer les autres hôtes et ... hum ...ça n'en finissait pas. C'est qu'elle a dû répondant Dame Soirant. D'ailleurs, j'ai failli passer sous silence l'épisode de la veille au soir. Nous étions quelque part entre le fromage et le dessert et elle est venue s'attabler avec nous, le temps de nous inviter à revenir l'an prochain car on "fêtera" le centenaire du début de la "Grande Guerre", l'occasion pour la région d'organiser toute une série d'évènements et de commémorations. Elle nous a aussi raconté quelques anecdotes dont celle concernant les soldats australiens, venus en nombre (près de 10% de la population que comptait le pays à l'époque) pour appuyer les alliés. On a d'ailleurs tout récemment découvert, par hasard, dans le grenier d'une maison de Vignacourt, quelque 4.000 photos de ces soldats, des clichés pris par un couple de fermiers résidant là. Ces soldats étaient soignés par la population : le temps de les remettre sur pied que les généraux de l'époque les renvoyaient à la Boucherie ...

Comme je n'avais plus assez de thunes, François a payé la chambre et le couvert pour moi. Je l'ai remboursé en arrivant à la maison alors que je n'avais pas encore enlevé ma panoplie du "parfait" motard !
On a pris la route et on s'est d'entrée écartés du road-book pour trouver une station service. L'ordinateur de bord de la BM de Jacques annonçant une autonomie restante de 12 kilomètres, c''était la chose à faire en tout premier lieu. On a donc tous fait le plein et on a un peu tournicoté pour retomber sur le trajet prédéfini, à Rubempré si je ne me trompe pas, mais je peux me tromper, qui plus est, je me donne l'autorisation de me tromper !
Herissart, Toutencourt, Harponville, Hédauville, Albert, Méaulte, Cléry-sus-somme, Péronne, Doingt, Roisel, Templeux-le-Guiard, ..., Guise, La Capelle, Rocquigny, Fourmies, ...Salles et la Friterie Saint Antoine qui n'a pas plus l'air ouverte qu'une coquille Saint Jacques : je sais, ça ne veut rien dire mais c'est moi qui raconte et j'avais envie de mettre Saint Jacques dans la même poêle que Saint Antoine !!
Un panneau nous indique "qu'on sert jusqu'à 14h30" ! Il est 14h45 au bas mot ... Bernadette s'arme de son plus beau sourire et franchit la porte vitrée de l'estaminet. Elle revient, avec un sourire plus large encore, pour dire que c'est ok et qu'on peut s'installer en terrasse : magnifique !!
Steak pour les uns, boulettes sauce tomate pour les autres, cheeseburger, tomates au thon pour moi, accompagnés par un cornet de frites succulentes pour chacun, un régal assurément.
Voilà un voyage qui se termine un peu comme dans les bandes dessinées d'Astérix et Obélix, autour d'une table bien garnie : ne manquaient que les sangliers et la cervoise !
Beau voyage même si bien trop court et un peu froid mais si peu !
Un tout grand merci à François pour cette organisation sans faille et aux autres pour leur présence, souvent agréable ;-)))
Plus que 3 fois dormir et on remet le couvert en espérant que le temps ne le sera pas !!

J'espère aussi que ce compte-rendu vous a plu : si oui, n'hésitez pas à laisser un commentaire dithyrambique, crotte de bique !!

J'allais oublier de remercier l'actrice principale, Kate la Blanchette, sans laquelle tout cela n'aurait pas été possible, ma Tiger, une machine qui a tout pour elle : j'ai beau chercher la petite bête, je ne vois rien à lui reprocher sauf bien sûr qu'elle reste un peu trop haute sur pattes pour moi, mais là, je ne peux en vouloir qu'à mes ... ascendants ;-)

20:40 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : bretagne 2013

Commentaires

Génial, splendide, quel talent d'écriture ! Vous avez raté votre vocation sauf si vous maniez les chiffres aussi bien que les lettres auquel cas ... votre compte est bon !!

Écrit par : Nan, c'est pas moi ... | 16/05/2013

Les commentaires sont fermés.