08/05/2013

Bretagne, jour 2 !!

Nous avons donc passé la nuit à l'hôtel Jehan de Beauce dans le centre ville, face à la gare de Chartres. J'avais entrouvert la fenêtre et laissé pendouiller mon pantalon Goretex "au balcon", mais il n'était pas sec le matin venu. Désagréable sensation que d'enfiler un pantalon froid et humide au lever mais, quand on voyage à moto, il faut faire des concessions au confort douillet. Les gants par contre étaient pratiquement secs au moment de quitter les lieux.
Nous avons bien évidemment commencé par prendre le petit déjeuner dans une salle située au rez-de-chaussée d'un autre hôtel, contigu, l'Hôtel des poèmes ...
Particularité : la présence d'un grand frigo où étaient entreposés tous les produits frais, de la charcuterie au lait, en passant par les jus de fruits et le beurre. Voilà bien une façon de faire qui inspire confiance contrairement à ces buffets où tout est étalé pendant parfois des heures à l'air libre et à la convoitise de chacun en général et ... des mouches en particulier ;-)
Les road-books du jour comportaient un peu plus de 380 kilomètres. Il y avait en effet 2 road-books ... En fait il y en avait même trois, car il y en avait bien un troisième, qui était comme qui dirait le "grand frère" du deuxième, l'un dont l'auteur était François et qui faisait Lohéac, Penvins en direct et un autre, concocté par Jacques celui-là, et qui faisait un crochet par Sérent où demeure un de ses neveux ...
Après quelques tergiversations, il fut convenu que Jacques et Solange lui rendraient visite le lendemain sans que nous les y accompagnions !
Le premier road-book nous emmenait donc jusqu'à Lohéac en empruntant des patelins comme Lucé, Cintray, Champron-en-Gâtine, Nogent-le-Rotrou, La Chapelle-Souèf, Pouvrai, jusqu'au Café du Centre à Marolles-les-Brault. Tous ces kilomètres pour arriver au quartier des Marolles, de quoi étonner nos amis bruxellois, non peut-être !
Nous avions grand besoin de vidanger mais nous avons été devancés par une troupe de "prostatiques" qui revenaient apparemment d'un enterrement. Quelqu'un a d'ailleurs serré la main à notre doyen (?), le petit Didier en lui présentant ses plus sincères condoléances. Confusion bizarre si l'on se rappelle la tenue "tout en cuir" de notre ami, nouvellement équipé d'un blouson noir de marque Richa qui lui fait des pectoraux à la "Hulk" mais qui lui raccourcit visuellement un peu plus encore les jambes ;-)))
On a tous bu un grand café, de quoi se réchauffer car même s'il faisait sec, il continuait à faire froid. J'en venais presque à regretter d'avoir pris mon blouson aéré plutôt que mon gros cuir.
J'avais toutefois pris la précaution d'emporter avec moi mes sempiternels sous-pulls à col roulé et de bonnes chemises Levis.
Vu l'heure déjà avancée, on n'a pas trop tortillé et on est repartis de plus belle direction Dargueil, Vivoin, Beaumont-sur-Sarthe, La Chapelle-Rainsouin, Soulgé-sur-Ouette, pouette pouette, pour enfin atteindre le restaurant que François avait suggéré dans son road-book, appelé "Chez Marcel", un "routier" sympa et pas cher pour un sou à Bonchamp-Lès-Laval ! Un menu à 12.50 € avec entrée, plat, fromage et vin ! Perso, je me suis régalé de bulots mayonnaise en entrée, le reste étant plus anecdotique ...
J'ai par contre le souvenir d'une très jolie serveuse de couleur aux traits très fins et au fort accent de là-bas !
Dur dur de reprendre la route après un tel repas, mi gastronomique mi roboratif : une petite sieste dans le camion aurait été la bienvenue ;-) mais une fois encore la route nous appelait et ce sont 60 nouvelles bornes qui nous attendaient pour atteindre le prochain spot touristique à Essé, la roche aux fées , un dolmen ... où l'amour sera loi, où l'amour sera roi, où tu seras reine ... Mais je m'égare, gare !!
Ma Douce me manquerait-elle déjà ??
On ne sait pas grand chose de cette construction ancienne : certains disent que ce sont des fées qui ont amené là toutes ces lourdes pierres mais comme Didier, j'aurais plutôt tendance à penser que c'est la même équipe d'ouvriers égyptiens qui a monté les pyramides de Kellogs et les statues de l'île de Pâques : ils étaient tellement compétents et ... pas chers, qu'ils ont été appelés aux quatre coins du monde et par tous les temps !
Après cette déduction pleine de bon sens, vous m'en direz tant, que diriez-vous d'une petite pause photos avec la série tirée lors du deuxième jour de ce périple ? Je vous laisse feuilleter l'album à votre aise, prenez votre temps, c'est toujours ça de pris !!

22:09 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : bretagne 2013

Les commentaires sont fermés.