07/05/2013

Bretagne, jour 1 !

Suis parti juste un peu trop tôt ce matin-là, premier jour du joli mois de mai de l'an de grâce deux mille treize ...
La preuve c'est que je suis arrivé le premier chez Obélix et sa belle et nouvelle maison.
Entre charentaises, saviez-vous qu'il lui a consacré un blog tout entier et un tas de briques aussi ...
Pour ceux que ça intéresse, je rappelle le lien qui détaille toute son érection : ça va sans doute en faire bander certains ...
Donc, je suis arrivé le premier, quelque dix minutes avant François et encore au moins autant avant les "bruxellois", ce qui m'a laissé le temps de boire et reboire un café et de faire et refaire un tour du propriétaire. Si l'intérieur est pratiquement achevé hormis l'un ou l'autre détail, c'est le jardin qui fait maintenant l'objet de toutes les attentions, en commençant par les diverses plantations !
Nous sommes partis vers 10H20 pour un road-book qui comportait un peu plus de 350 bornes en direction de Chartres et son incontournable cathédrale dont la visite était au programme ...
Je rappelle que c'est François qui a tout préparé : les road-books aller et retour ainsi que celui qui nous faisait faire une boucle en Bretagne, les réservations dans les 2 hôtels de transit, l'accueil dans la maison de famille à Penvins, etc ... C'est bien simple, s'il avait pu faire les lits à notre place à l'arrivée, il l'aurait fait ! Le truc c'est qu'il avait oublié les essuies, il ne nous avait rien dit à ce sujet, et donc, pendant qu'on faisait les lits, il est allé les chercher dans une autre maison qui appartient également à la famille et qui se trouve à un Sarzeau de puce ... Mais je brûle des étapes comme disait le pyromane qui suivait le tour de France ... Hein ? Keskidi ??
Donc, on s'éloigne de Seloignes à, à, à la queue-leu-leu, Henri & Bernadette devant, sur leur vaillante Tiger qui doit tourner autour des 140.000 kilomètres ... suivis par Jacques et Solange sur leur fringante GS blanche, puis Didier sur son éternelle TDM qui lui en fait voir de toutes les couleurs, du noir au bordeaux Neuilly-Passy , en passant par le rouge pompier, puis encore François et la beauté classique de sa Moto Guzzi et enfin, last of the list, votre serviteur sur sa pétillante Blanchette ...
Toute l'équipe fonce tranquillement sur Hirson, Buire, Vervins, Crécy-sur-Serre, Condren, Ognes, Pont-L'Evêque, Dives et, de fil en aiguille, on arrive à Tricot (ah, ah, elle est bonne celle-là !) puis à Beauvais où on dégote un resto & grill à l'enseigne "Poivre Rouge" duquel nous investissons le parking.
Bonne bouffe, serveuses sympas, une qui, pour moi, avait le regard de Michel Pfeiffer, mais les copains ont dit qu'elle lui ressemblait comme moi à Alain Deloin, une autre, brunette, à laquelle j'ai fait du gringue pour obtenir une rondelle de tomate en plus des pilons et des frites, histoire d'avoir un peu de fraîcheur et de couleur dans l'assiette. Il s'en est fallu de peu qu'elle ajoute une seconde rondelle à mon café ;-))
On était presque tous à sec au moment de repartir et nous avons poussé un peu plus loin, jusqu'à Auneuil, aux portes de Gisors, pour faire les pleins. Bonne nouvelle, l'essence a déjà été beaucoup plus chère : il n'y a pas si longtemps elle se négociait à prix d'or (noir) à plus d'un euro soixante-dix voire un euro septante et là, on tourne autour de l'euro et demi, un cadeau c'est sûr !!!
A propos de cadeau ;-), voici le lien vers les photos du premier jour de ce trip breton ... C'est pas beau ça ?

Pendant que vous regardiez les photos, nous avons continué notre route. Gisors donc, puis Dangu, Tilly, Vernon, Douains, Pacy-sur-Eure, Garennes-sur-Eure-Aussi, Rouvres, Bù, Coulombs, (t'as bu François ?), Maintenon, Lèves et enfin Chartres.
Sur la fin du parcours, il a commencé à pleuvoir à verses au point que nous nous sommes arrêtés à hauteur d'une gare, non pas afin de prendre le train, ce qui aurait été une idée comme une autre, voire meilleure qu'une autre d'ailleurs, mais plutôt pour enfiler les plastiques par-dessus les cuirs ou les textiles plus ou moins étanches ...
Nous avons repris la route un peu plus tard et, comme souvent dans ces cas-là, mes acolytes se trainent de virages en tournants, de sorte que je prends généralement l'initiative. Ce n'est pas pour rien si, dans le milieu, on m'appelle "Rain Man" ... Je dois avoir quelque chose de Dustin Hoffman quelque part !
Je suis donc arrivé à Chartres le premier mais je ne savais pas à quel hôtel nous logions. J'ai donc enlevé les gants complétement détrempés, j'ai sorti le programme que François avait rédigé et que j'étais le seul à avoir imprimé, pour constater qu'il s'agissait de l'hôtel Jehan de Beauce, qui était juste là, à un jet d'arrosoir de l'endroit où je m'étais arrêté. Les autres n'ont pas tardé à arriver, Didier avec Jacques et Solange, puis François avec Henri & Bernadette.
Nous avons tous rejoint la réception où une très sympathique employée nous a accueillis. Les chambres désignées, nous les avons tous gagnées pour mettre nos frusques à sécher et, sans prendre le temps de nous doucher, pensez, c'était déjà fait !, nous nous sommes habillés en hâte pour aller visiter la Cathédrale qui fermait ses portes du paradis à 19h30 !!!
Sur le conseil de l'hôtesse de l'hôtel, nous avons auparavant pris la précaution de réserver une table au restaurant "Le café Serpente", en face de l'édifice religieux.
Comme souvent, la visite de ce genre de lieu s'accompagne d'un recueillement indispensable et d'un émerveillement face aux prodiges que l'homme a pu faire en ces temps anciens car la cathédrale remonte au moins au ... gnègnème siècle, après Jésus-Christ je présume ...
Au moment de quitter les lieux, toutes les issues étaient fermées et le "propriétaire" a dû regrouper les brebis égarées pour leur permettre de recouvrer leur vie terrestre !
Après ça, nourriture terrestre justement et bonne ripaille au restaurant, arrosée d'un vin moyen pour quatre d'entre nous et une addition décente pour tous.
Promenade digestive dans le bas de la ville puis, au retour, très agréable surprise avec un "son & lumière", surtout lumière d'ailleurs, sur tous les côtés de la cathédrale. J'ai fait un petit film avec l'appareil photo mais ... je l'ai mis à la verticale, de sorte que l'image est couchée : une histoire à dormir debout, je sais ! J'ai retiré la vidéo de Picasa car elle ne donnait évidemment rien ! Beau spectacle donc qui ponctuait une toute aussi belle journée, même pas gâchée par cette pluie et par une température définitivement sous les normales saisonnières !
Bonne nuitée !!

20:45 Écrit par Alberto | Commentaires (3) | Tags : bretagne 2013

Commentaires

J'ai aussi commis l'erreur de filmer le spectacle son et lumière à la verticale.
Pour ceux qi sont en manque, il y a toujours youtube avec ses inombrables vidéos.
J'ai trouvé celle-ci qui n'est pas mal du tout: http://www.youtube.com/watch?v=lCtztcYsyAM

Écrit par : Francois | 08/05/2013

P.S. et merci pour le remboursement rapide des 47 euros de je-ne-sais-plus-où.

Écrit par : Francois | 08/05/2013

J'attends avec impatience la suite de cette saga formidable.
Que du bonheur ......

Écrit par : Bernadette | 09/05/2013

Les commentaires sont fermés.