17/09/2012

Misano Adriaticocorico ;-)

ROSSI 2012 MISANO ARRIVEE.jpgComment taire et passer sous silence, même s'il est d'or, la splendide deuxième place du "Doctor" ROSSI à Misano hier ??
Dans le milieu de la Moto GP c'est à une véritable résurrection à laquelle nous avons assisté hier, non ??
Je ne vais pas y aller de ma propre prose cette fois, je vais juste copier/coller l'extrait d'un article issu du site Moto-Net, article que je trouve parfait de rigueur, de justesse, de mesure et d'à-propos !!
Il commence par la déclaration de VALENTINO et continue avec l'analyse par le "journal", le voici :
Valentino ROSSI, Ducati (6ème en qualifs et en 2ème course) : "Ça a vraiment été une belle course et je suis très content. C'est un très bon résultat et je veux le dédier à Sic et à sa famille, à Paolo, Rossella et Martina. Je tiens aussi à remercier tous ceux qui travaillent avec moi et chez Ducati Corse parce qu'ils donnent toujours le meilleur d'eux-mêmes, comme moi".
"Après deux années difficiles, nous avions vraiment besoin de ce résultat. Je suis aussi ravi d'avoir fait une course sur le sec avec un aussi bon niveau, en maintenant un rythme élevé et en limitant l'écart sur Lorenzo. Nous avons bien travaillé. Le nouveau cadre et le bras oscillant nous permettent de faire plus de modifications sur la géométrie. Ici j'avais un meilleur feeling avec l'avant et la moto me semblait mieux équilibrée à l'accélération".
"Le set-up que nous avons trouvé était bon puisque j'ai pu être rapide et régulier durant toute la course. L'important sera de continuer comme ça et de faire de notre mieux pour porter Ducati le plus haut possible sur les prochaines courses".
L'analyse Moto-Net.Com : Depuis fin 2010, Ducati et ROSSI affirment avoir trouvé des solutions intéressantes à l'issue de chacune de leurs nombreuses séances d'essais privés. Des déclarations optimistes répétées tel un mantra, dont le crédit s'est toutefois progressivement affaibli vu le peu de progression réellement constatée.
Du coup, lorsque le constructeur italien et son futur ex-pilote vedette annoncent qu'un châssis et un bras oscillant redessinés auraient donnés des "résultats intéressants" lors de tests privés à Misano (lire MNC du 30 aout 2012), il n'y a guère que les fans du n°46 et de la marque de Bologne pour réellement croire au miracle...
Et pourtant, ce week-end à San Marin, miracle il y a eu : qualifié sixième - sa meilleure qualifications de la saison avec Brno -, ROSSI part comme un boulet de canon à l'extinction des feux et se positionne en solide deuxième derrière LORENZO ! A ce stade, beaucoup se disent qu'il va rapidement rétrograder, victime des habituels maux de cette moto qui tient son génie en échec. Mais non !
L'Italien parvient à réaliser des chronos très corrects (son meilleur tour ne comptant que 4 dixièmes de plus que celui de Lorenzo) et surtout très réguliers, puisque son rythme n'a baissé que d'environ quatre dixièmes entre son troisième tour (1'34.851) et son 25ème (1'35'281). Une performance de taille, sachant que le n°46 a fait une course en solitaire : Lorenzo était loin devant et BRADL, qui l'a longtemps menacé, a décroché en cours de route.
Il conserve cette deuxième place jusqu'à la ligne d'arrivée, franchie sous les vivas d'un public en délire. Dans le clan Ducati, on exulte de la même manière : non seulement le nonuple champion du monde accroche son meilleur résultat et un troisième podium avec la D16, mais son écart sur le leader est passé de 23,703 secondes l'an passé à 4,398 sec dimanche !
D'où les questions que se posent certains observateurs : ROSSI quitterait-il Ducati au moment où les Rouges sortent enfin la tête de l'eau ? A force de travail et de développement, la GP12 se serait-elle hissée au niveau de ses concurrents nippones ?
Si l'on se fie au résultat brut, on peut être tenté de le croire... Mais l'examen de certaines données incite à plus de réserve. Certes, ROSSI termine deuxième, mais il manquait de sérieux clients : STONER soigne sa fracture de la cheville et PEDROSA a été poussé vers la sortie. Sans parler de CRUTCHLOW qui a chuté ou de DOVIZIOSO qui s'est "réveillé" un peu tard.
En outre, les temps au tour étaient sensiblement moins élevés : en 2011, Lorenzo est descendu en 1'33.906 avec sa 800cc, contre 1'34.398 cette année avec la 1000cc. Le manque d'essais sur le sec et la chute de PEDROSA ont certainement joué un rôle dans cette "contre-performance" du Majorquin...
Cela étant, il serait injuste de réduire cette belle deuxième place à un concours de circonstances favorables : le Docteur s'est franchement dépouillé pour créer l'exploit à domicile, comment en témoignent les importants mouvements de suspension de sa Ducati sur certaines réaccélérations ! Sûr que son pote MARCO aurait apprécié le spectacle (lire notamment MNC du 14 septembre 2012 et MNC du 15 septembre)...


On attend la suite avec impatience ...
“Ma c’è davvero qualcuno convinto che Rossi sia bollito?”

23:08 Écrit par Alberto | Commentaires (2)

Commentaires

Je te remercie pour ce beau compte-rendu emprunté à Moto-Net. Etant de sortie dimanche dernier, j'ai loupé la course et suis bien content maintenant d'apprendre comment elle s'est déroulée.

Écrit par : Francois | 18/09/2012

Ce n'est pas à proprement parler le compte-rendu de la course et je te renvoie sur le même site ou sur d'autres (Moto-Station, Motogp.com, etc) pour plus de détails ! Tiens, et tu étais de sortie où ça, dimanche dernier, mmmhhh ??

Écrit par : Alberto | 18/09/2012

Les commentaires sont fermés.