28/07/2012

Ondées, marre !

Ouais, marre des ondées !!
Et quand je dis "marre", c'est peu dire tant il y en a ras le bol, même que le bol il déborde d'ailleurs !!!
Et quand je dis "ondées", c'est un euphémisme car "ondée" signifie averse soudaine et brève or ... ce matin non seulement ce ne fut pas soudain mais ce ne fut pas bref non plus.
Je me suis réveillé vers 6h40 et ça tambourinait déjà plus fort qu'une marche folklorique sur les ardoises de la toiture ... au point que ça m'a tenu en éveil. Je dois dire que j'avais des tas de pensées qui revenaient sans cesse, un peu comme si le disque était rayé, voyez, de sorte que je me suis levé !!
Je me suis occupé des chats en premier avant de prendre mon petit déjeuner puis je me suis mis ... dans le divan, j'ai pris le Moniteur de l'Automobile acheté la veille, et je l'ai lu consciencieusement, de gauche à droite et de haut en bas, comme il sied dans notre langue ;-))
Il faut avouer que dans le secteur automobile, les évolutions technologiques foisonnent, certaines sont extrêmement intéressantes, quand elles touchent à l'économie de carburant, à l'écologie, à la sécurité, d'autres sont, selon moi, totalement inappropriées avec notamment l'arrivée de la connectivité multimédia : déjà que les automobilistes sont de plus en plus inciviques et distraits au volant, mais là, si on leur donne des jouets et qu'on les autorise à brancher leurs i-pod, i-pad, smartphone et autre i-phone, croyez moi, on se prépare des lendemains qui déchantent !
Déjà que leurs voitures pensent pour eux quand elles allument les phares, mettent en route les balais d'essuie-glace, se garent presque toutes seules, se calent à 120 tout en surveillant les distances et freinent si besoin est, vibrent si une ligne blanche est franchie par mégarde, j'en passe et des meilleures ...
Ben ouais, du coup, le gars, il s'emmerde au volant et il sort sa console de jeu, qu'il branche sur le port USB ad hoc et le voilà qui se retrouve dans un monde presque virtuel alors qu'il arrive à un rond-point et qu'il se demande pourquoi sa caisse n'a pas donné le coup de volant qu'il fallait pour éviter ce foutu terre-plein !!
Tiens, pas plus tard que tout à l'heure, j'étais sur la route des Barrages et plutôt que de marquer l'arrêt au "T", quatre quinquagénaires en goguette à bord d'un cabrio VW me sont pratiquement passés sous le nez : si j'avais roulé 2 ou 3 kilomètres heure plus vite, j'aurais terminé ma course entre les deux passagers arrières sans doute ...
Je vous jure : comment se fait-il que les automobilistes ne nous voient pas ? En fait, je crois que c'est PARCE QU'ILS NE REGARDENT PAS là où IL FAUT.
Si on insiste souvent sur la "technique du regard" auprès des motards, il faudrait peut-être en faire de même avec les usagers à 4 roues en leur réexpliquant qu'il faut regarder à gauche puis à droite puis à gauche à nouveau puis à droite, puis encore à gauche et enfin une dernière fois à droite, pour s'assurer que RIEN ne VIENT de gauche ou de droite !!!!!
Et oui, j'ai sorti la Tiger aujourd'hui ! Entre deux draches nationales. En fait, l'objectif n'était pas de faire une balade mais d'aller montrer mes boudins chez Performance Bike : j'aurais voulu qu'il jette un oeil averti, un oeil averti en valant deux n'est-ce pas, et qu'il me dise s'ils pouvaient tenir encore +/- 2.500 bornes, le temps de l'aller et retour dans les Alpes ... Mais voilà, la concession était fermée alors qu'il était à peine quelque chose comme 14h45. Sans doute qu'en voyant ce temps pourri ce matin, les frères VAN LOO auront décidé de baisser pavillon et d'aller voguer dans d'autres eaux. Du coup, je me suis rabattu sur mon ami BAILLEUX mais, même s'il y avait le break et la camionnette devant le magasin, le grillage était baissé et plutôt que de déranger j'ai continué un peu plus loin, jusque PNEUS 2000, mais là aussi, j'ai trouvé porte close !!
Purée, c'est bien la crise !! Il n'y a plus de pièces, plus de main-d'oeuvre, plus de clients, plus de fournisseurs, et il pleut il pleut bergère, rentre tes blancs moutons !!!
Perso, pas découragé pour un sou, j'ai continué avec mon blanc tigre, maintenant que j'étais dehors il fallait en profiter, et même si j'ai pris quelques gouttes en travers de la visière, j'ai poussé jusqu'aux Barrages, puis retour pour faire le plein chez DATS où l'essence est à bon prix.
Ainsi donc, me voilà paré et si le temps le permet, peut-être irais-je brûler quelques litres demain, tout seul ... Les potes étaient pourtant tous partants mais rien n'a été convenu !

23:30 Écrit par Alberto | Commentaires (1)

Commentaires

Salut Alberto,
Je serais bien venu avec toi mais je racompagne mes petites-filles et leur Papa à l'aéroport de Charleroi cet a-m.
Amicalement

Écrit par : Obelix | 29/07/2012

Les commentaires sont fermés.