18/06/2012

Bailleux, un deux !

contitrailattack_uv,property=originalBig.gifOn va laisser mijoter cet épilogue encore un peu, le temps qu'il prenne toute sa saveur comme la cuisine sarde ;-) et on va revenir sur terre, avec des "choses de la vie" plus terre à terre.
Et ça commence par des frais ... Si j'ai fermé les yeux sur les coûts occasionnés par le voyage, j'y reviendrai peut-être ultérieurement mais rien n'est moins sûr, il n'en va pas de même pour les coûts d'entretien de la belle blanche ... C'est qu'elle a atteint et même largement dépassé les 10.000 kilomètres. Avant d'entreprendre le voyage j'avais d'ailleurs été trouver Monsieur BAILLEUX en lui demandant s'il ne valait pas mieux anticiper l'entretien plutôt que d'attendre mon retour pour le faire. Il m'a rassuré en me disant qu'il y en avait eu un au premier millier de kilomètres et que ça ne venait pas à quelques hectomètres en plus ou en moins ...
Rendez-vous pris, j'ai déposé la Tiger un matin avec, dans le top-case, de quoi me changer : si je n'avais que 4 bornes à faire, je m'étais équipé de pied en cap et j'avais même prévu les survêtements de pluie pour le retour, au cas où les dieux ne seraient pas avec moi !
En fin de journée, je suis passé pour reprendre mon précieux et, pour pouvoir le récupérer, j'ai dû laisser s'envoler deux billets de cinquante €, un billet de 10, un autre de 5 et rouler une pièce de 50, deux pièces de 20, 1 pièce de 5 et 3 pièces d'un cent : faites le compte, un peu de calcul mental c'est bon pour le cortex préfrontal !!! Tout ça pour 3 litres et demi d'huile, plus chère que l'huile d'olive première pression à froid que j'évoquais ... hier, un filtre, un joint de bouchon, un "divers" à 4.13 € hors TVA pour lequel je vais demander des explications ;-) et une heure de main-de-maître-d'oeuvre ;-)
On peut somme toute trouver la somme raisonnable même si elle permettrait à une petite famille de manger pendant une semaine ... Deux petits bémols toutefois avec une double note au bas de la facture :
- surveiller plaquettes avant
- surveiller pneus avant et arrière ...
Renseignements pris, il semble que pour le voyage dans les Alpes, il faudra arrêter la surveillance et procéder au remplacement ! Si le pneu avant peut "voir venir et puis mourir" dans les 2 à 3.000 bornes qui viennent, le pneu arrière est déjà bien entamé sur sa bande centrale et Claude de me dire que je ne "penche" pas assez vu que les flancs sont presque neufs, de quoi donner un second coup de canif dans mon orgueil celui-là, le premier concernant le budget vacance qui va presque doubler car il faut compter plus de 280 € pour 2 boudins !!
Pour ce qui est des plaquettes, elles s'usent de manière inégale apparemment, bizarre et inexpliqué ...
Et donc, me voilà en quête du meilleur train de pneus à monter sur la Tiger. Après ... enquête justement, et me référant à un article que j'avais lu et copié en 2008, les "Trail Attack" de Continental arrivaient en tête d'un classement qui prenait en compte la tenue sur le sec, sur le mouillé et la résistance à l'usure. Il y avait pourtant du beau monde avec des marques comme Pirelli, Bridgestone, Metzeler, Michelin et Dunlop ... Bon, évidemment, depuis 2008, beaucoup de caoutchouc a brûlé sur les pistes, mais j'ai été voir le "Maxitest" de Moto-Station et le Conti continue de se payer des notes bien supérieures aux autres boudins pour un prix qui ne l'est pas du tout !
Attention, je n'ai rien à reprocher aux Pirelli Scorpion Trail qui équipent ma Blanchette sauf peut-être une trop grande légèreté sur l'avant (?) mais question usure on fait certes mieux !
Lors de notre sortie d'hier, sur laquelle je reviendrai sans doute, j'ai remarqué que les deux 800 XC qui nous accompagnaient étaient équipées de BRIDGESTONE Battle Wing alors que l'Explorer 1200 étrennait des METZELER Tourance Exp ... comme Explorer, tiens ?
Allez savoir ce qui pousse les constructeurs à monter tel pneu plutôt que tel autre sauf à soupçonner des raisons purement économiques !
J'ai questionné Grégoire, un des piliers du R.A.T. Bailleux et il m'a aussi parlé des "Conti" : c'est décidé, je passerai chez mon ancien concessionnaire SUZUKI, hyper concurrentiel en matière de pneus, voire même sans concurrence dans la région, pour les commander. En attendant le 11 août, date prévue pour le mini-trip alpestre, je vais essayer de finir les vieux boudins !

Pour ce qui est de la sortie d'hier voici les photos que j'ai mises en boîte avec mon GSM vu que j'avais oublié mon appareil photo !
On en reparlera ...

PS : voici le LIEN vers l'article concernant l'essai des pneus trails dont question supra !

22:30 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.