02/04/2012

Bush à Oreye ...

wepion.gifSans doute le bouche à oreille a-t-il fonctionné, quoi qu'il en soit, voilà que les bouchons tant entendus attendus, sont arrivés à l'adresse du siège de Moto 80. Le "rédac chef" a demandé à Henri de me faire suivre le message qu'il lui a envoyé et de préciser que les mises sous plis commençaient aujourd'hui même ...
Reste à ceux qui ont renouvelé leur abonnement et qui ont pu bénéficier de cette action, à tendre l'oreille, ouvrir l'oeil et à surveiller leurs boîtes aux lettres ...
Je présume qu'il est inutile de vous rappeler les bienfaits de ces appendices qui participent grandement au confort de roulage sans vous couper le moins du monde ... du monde extérieur tout en épargnant, à bon taux, vos tympans, marteaux, enclumes et étriers sans lesquels le plus beau des pots Akrapovic (adieu !) n'aurait plus le droit de citer, idem pour le miaulement du 4 pattes de votre hypersportive ou pour le feulement du trois pattes britannique : avouez que ce serait dommage, non, hein !?!?!
Up to you comme on dit mais vous risquez un jour de regretter d'avoir fait la sourde oreille à mes précieux conseils !!!
Je me rends compte que je n'ai pas terminé le compte-rendu de la dernière sortie en date, au départ de la concession BMW de Waterloo mais ... cela intéresse-t-il encore quelqu'un ? Sachez juste qu'à Huy, au petit restaurant "Le paparazzi", on a rencontré "Tonton", un pilier du R.A.T. Bailleux qui nous a annoncé que le programme de l'année allait suivre incessamment.
Sachez également que le road-book nous a conduit dans l'ordre à Stree-Lez-Huy, puis Vierset-Beise, Grand Marchin, Libois (derrière chez moi), Misogne, Montegnet, Hamoir, Emptinel, Spontin, Drinne, Ontapassonné (pfff), Crupet, Lustin et Wépion, Wépion qui n'est pas la traduction de " Waypoint " contrairement ce que croyait un anacoluthe que je connais, complètement étranger à la langue anglaise ;-). Nous avons donc ramené nos fraises à Wépion et, à un moment donné, Jacques, régional de l'étape chargé de nous trouver un "stam café" en bord de Meuse, s'est engagé dans un chemin de halage mais il y avait un monde de "ouf" et, sans nous donner le temps de béquiller, Didier passa dans les rangs en sonnant le rassemblement, direction Profondeville !!
Là, même chose, pire que le débarquement, toutes les terrasses en bord de Meuse étaient bondées d'une foule bigarrée qui profitait des bienfaits d'un soleil redevenu généreux ... Didier et Jacques sont partis dans le sens interdit pour trouver un autre oasis pendant qu'Henri et moi, loin derrière, avions choisi de faire le tour pour les rejoindre par la voie autorisée. Finalement, après quelques tergiversations, nous nous sommes retrouvés à la terrasse d'un café en bord de nationale où Didier a offert la tournée en l'honneur de sa troisième TDM !!
A noter qu'il a récupéré le même top-case qu'il trimballe depuis 15 ans maintenant, mais qu'il a investi dans une bulle plus haute agrémentée d'une sorte de volet réglable, qu'il a tripoté à plusieurs reprises, pour trouver la position idéale.
C'est à Profondeville que nous nous sommes quittés, chacun ayant choisi son itinéraire pour rejoindre ses pénates. Cette fois encore j'ai laissé faire le Tripy après avoir sélectionné des routes touristiques.
Le Tripy, le pretty Tripy qui m'autorise à rouler devant les copains sans qu'ils trouvent à redire et sans que ça les étonne finalement ...

Bon, on s'est bien amusés jusque là avec ces diverses sorties mais il faut bien avouer qu'il ne s'agit encore que de mises en bouche. Les plats de résistance mijotent en cuisine et, même si le menu n'est pas définitif, les délicats fumets qui me reviennent sont bougrement alléchants !!!

22:40 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.