16/03/2012

Le blues de la Semois

20120311 Le Blues de la Semois 013_640x480.jpgSemois Laurel, Setois Hardy, c'est toi qui pédales, c'est moi qui conduis ...
Non, ce n'est pas ça !
On vient de là, on vient du blues de la Semois ...
Ouais, on y est presque !
Rendez-vous à Dinant donc (pour ceux qui ne suivraient pas, prière de relire les quelques notes précédentes) où m'attendaient déjà Jacques et Didier.
Henri est arrivé le dernier ce qui n'est pas dans ses habitudes. Il a sans doute pensé, comme moi, que les "bruxellois" seraient en retard, comme souvent, et il a traîné en route, comme le lièvre de la fable ...
Il a, à son tour, complimenté Didier sur son "nouvel" achat et, au hasard des conversations, il nous a dit qu'il y aurait un essai de la nouvelle Explorer de TRIMPH dans le Moto80 d'avril ...
Comme je suis assez rapide sur la balle, j'ai vite compris que s'il connaissait le sommaire du prochain numéro de notre mensuel favori, c'est ... qu'il serait ... dedans !!!
Et oui, mes amis, Henri et son vieux tigre aux roues dentées fatiguées fera la une, ou presque, du Moto80 d'avril. Une nouvelle rubrique est née qui invite tout qui a dépassé les 100.000 bornes avec son fier destrier à le faire savoir par e-mail à la rédaction. En février, c'était Pierre Capart et sa YAMAHA TDM 900, ce mois-ci Eric Gérôme et sa BMW R1100 S, le mois prochain ce sera donc le tour de notre ami Henri et sa TRIUMPH Tiger 955i d'avril 2004 qui affiche plus de 130.000 km au compteur !!
J'enrage, moi qui ai passé presqu'autant d'heures à remplir les colonnes de ce blog et jamais une ligne dans un magazine, même régional, même un toutes-boîtes, et lui, il arrive, haut perché sur sa motocyclette et, ni une, ni deux, ni trois, il arrive placé, dans un journal à la réputation mondiale et par-delà ... J'espère qu'ils auront pensé à surfer sur son splendide site et que, par la bande (de copains), ils auront rebondi sur mon dense carnet de notes ;-))
C'est que je ne désespère pas de devenir un jour riche et célèbre grâce à mes écrits et que je ne doive pas attendre d'être dans l'au-delà, hein Laudelout, pour être reconnu !
Ouais, on a tous un petit côté mégalo non ? Y a qu'à voir comment que ça marche la téléréalité par exemple ...
Bon, bon, tout cela nous écarte du road-book et contrairement au GPS, mes fonctions n'incluent pas un recalcul automatique d'itinéraire ...
Contrairement aux habitudes, on n'a pas commencé par un café au Derby, face à la place et on a pris la route directement.
Le point de départ devait être Felenne, c'est certainement de là que j'aurais démarré si j'avais été seul, mais mes potes sont plus pragmatiques ou plus débrouillards, même par temps clair, et on a donc raccroché l'itinéraire du jour à partir de Givet.
Il faut en effet préciser ici qu'un autre truc sympa avec le Tripy c'est que, dès lors que vous "tombez" sur la trace du road-book que vous avez sélectionné, il fait apparaître les way-points et les pictogrammes "boules et flèches" comme par enchantement. Vous pouvez ainsi prendre un road-book en route si je puis dire en n'importe quel point et, évidemment, en sortir dès lors que ... vous savez où vous êtes et que vous voulez regagner vos pénates par d'autres voies, impénétrables ou pas, suivant vos croyances !!!

22:48 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.