04/03/2012

Et de trois, et en solitaire encore une fois !!!

20120304 LES 4 VALLEES 007_640x480.jpgEt oui, malgré un "TDM", traduisez un temps à ne pas mettre un motard dehors, malgré que j'avais lavé la Tiger pas plus tard qu'hier après avoir passer le même savon à la Jetta de ma Douce, je n'ai pas pu m'empêcher de m'offrir la troisième sortie de l'année.
Que voulez-vous, depuis que j'ai un Tripy, je me sens pousser des ailes ...
Voici les photos que j'ai ramenées de cette virée.
Je ne vais pas encore vous parler du Tripy II, de une parce que je ne le connais pas assez que pour m'y attarder, de deux parce que pour tout savoir il suffit de se rendre sur le site ad hoc où tout, et le reste, est dit et expliqué. Sachez qu'il est même possible de s'inscrire à une session pratique via Skype : elle se tient normalement tous les mardis de 18 à 19 heures. Il n'est pas nécessaire d'être déjà propriétaire pour la suivre !
Perso j'ai craqué suite à une "promo" lors de la Saint-Valentin : 14 % de remise et, accessoirement, possibilité de payer en 3 fois. Quand on connait le prix plein (648 € tout de même !), voilà qui met quadruplement du beurre dans les épinards ou, pour les plus radins, du baume au coeur !!
Et donc, inclus "à l'intérieur dedans", pour le même prix sacrifié, vous avez droit à 533 road-books pré-enregistrés avec, évidemment, la possibilité d'en importer d'autres et d'en créer à l'envi à l'aide du logiciel "Road Tracer Pro" fourni avec le package en même temps que 2 supports, l'un pour fixer le pretty Tripy au guidon de la moto, l'autre pour le coller au pare-brise de la voiture ...
Dans la bibliothèque des livres de route, il est possible de choisir par proximité, par localité ou par fournisseur. En choisissant "proximité", j'avais pour le coup le choix entre 3 virées, toutes trois au départ du rond-point du Bultia à Gerpinnes, à 3 pas de chez moi : "Four nice valleys", la Semois dans tous ses états et Val Joly (dans l'Avesnois). 211 bornes pour la première, 334 pour la deuxième et 155 pour la troisième.
Comme souvent, la "vérité" étant au milieu, j'ai opté pour la longueur intermédiaire.
A suivre ...

Entre la pluie qui s'est invitée tout de suite alors que je ne l'attendais que dans l'après-midi et ... un Tripy qui ne voulait pas m'obéir, il s'en est fallu de peu que je rebrousse chemin après à peine 4 bornes !
Pour la pluie, pas besoin de vous faire un dessin, ce n'est jamais très drôle de rouler dessous ...
Quant au Tripy ...
Quand on choisit un point de départ, il vous propose de vous y mener, jusque là, parfait ! J'arrive donc au rond-point, je fais le plein à la station Avia, le Tripy s'ébroue et m'affiche le prochain "way point" à savoir, "gauche direction Gerpinnes centre". Le truc c'est que je suis d'abord entré dans le zoning commercial pour faire un retrait au distributeur et apparemment cela a suffi pour ... lui faire perdre le nord. En effet, j'embranche à gauche direction Gerpinnes et il se met en mode "compas" en m'intimant l'ordre de rebrousser chemin. Je m'attendais à ce qu'après quelques hectomètres, il comprenne que j'étais sur la bonne voie et m'affiche le "way point 2" mais non, rien à faire. J'avais lu qu'il était possible d'intervenir et de "forcer" la navigation vers ce second "way point" mais, après un arrêt et quelques pressions sur divers boutons, je n'y suis pas parvenu. J'ai donc FAIT DEMI-TOUR, un comble n'est-il pas, si près de chez soi, j'ai contourné le r-p à nouveau et là, il a raccroché le road-book. Autant vous dire que je ne suis pas parti en confiance ...
Et pourtant, pourtant, à partir de là tout s'est (presque) très bien passé. Oh, évidemment je me suis encore trompé l'une ou l'autre fois mais, dès lors qu'on s'écarte du "droit chemin", au lieu du bien connu "boules et flèches", l'affichage à l'écran passe en mode compas ou boussole, c'est vous qui voyez. Ce qui est sûr c'est qu'on voit donc pratiquement tout de suite qu'on n'est plus sur le road-book originel. Il suffit alors d'y aller à la boussole et on retombe assez vite sur ses ... roues et les boules et les flèches réapparaissent, rassurantes ;-))
Il n'y a que lorsque je suis arrivé au centre de Florennes que j'ai cafouillé à cause de travaux et d'une rue mise en sens interdit. Boussole ou pas, j'ai tourné en rond au point qu'à un moment, je me suis à nouveau retrouvé sur une toute petite route, dans un état pis que toyable ;-), où j'ai roulé debout sur les cale-pieds, tout ça pour arriver ... sur les mêmes travaux mais sans doute à l'autre bout de la rue en réfection. Demi-tour et là, un peu excédé, j'ai demandé le recalcul vers la destination finale en mode "rapide". Il ne restait en effet que 16.6 km et donc pas de quoi "dénaturer" le road-book et trahir son auteur ;-))
Un très beau road-book d'ailleurs. Bien sûr, il passait parfois par des routes maintes fois foulées, comment pourrait-il en être autrement dans un si petite région, mais tout y était fait pour éviter la monotonie. Dès qu'il vous mettait sur une voie roulante ce n'était que pour vous la faire quitter quelques kilomètres plus tard pour grimper à flanc de vallée. Dans la montée sur Gendron par exemple, quelques lacets m'ont rappelé le calvaire vécu en Slovénie, aménagés qu'ils étaient avec des pavés, comme dans le Col de ?????. Ici, 4 ou 5 lacets, là-bas, 50 ou 60 avec une pluie autrement plus intense !
En plus de la pluie qui s'est voulue une fidèle compagne pendant pratiquement toute la balade, les activités agricoles et forestières du moment ne m'ont pas non plus facilité la tâche, m'imposant de redoubler de vigilance.
Mais au fond, à la réflexion, cette vigilance de tous les instants participe du plaisir de rouler car elle "vide" complètement l'esprit et elle impose de ne faire qu'un avec sa mécanique et, si on est capable de ça et si on ... aime ça, c'est le pied assuré !!

18:44 Écrit par Alberto | Commentaires (6)

Commentaires

Courageux tu es, jeune apprenti. Les mauvaises conditions déjà affronté avec bravoure tu as.
Et bientot aucun secret pour toi le Tripy II n'aura. Rouler devant comme guide ta destinée sera.
Echapper à son destin nul ne pourra.

Écrit par : Yoda | 05/03/2012

Le col de Vršič sur la route 206.

Écrit par : Francois | 05/03/2012

Le Col de ???? Je suppose que ça se prononce comme ça s'écrit ;-))
Je me rappelle que lorsque j'ai pondu le compte-rendu de ce voyage, j'avais été chercher les caractères spéciaux qui font la joie des langues slaves !

Écrit par : Alberto | 05/03/2012

Encore un peu d'entrainement. Je te signale que le Tripy II a une fonction "cartographie" que n'a pas le Tripy I : quand tu te perds tu pousses sur le bouton OK (à gauche en bas) et tu vois apparaitre la carte de l'endroit où tu te trouves avec le roadbook dessiné en gras et ta position, tu rejoins ainsi rapidement le roadbook. Essaie...
rem: il faut se faire imprimer tout le manuel et le lire avant de s'endormir.

Écrit par : ds | 05/03/2012

Apparemment on aurait fait cette même balade avec le R.A.T. Bailleux le 17 avril 2011 ...
Elle porte en tout cas le même nom !

Écrit par : Alberto | 05/03/2012

Non seulement j'ai déjà imprimé les 99 pages du mode d'emploi du Tripy II, mais également les 28 pages concernant le logiciel Road Tracer qu'on trouve dans le mode d'emploi du premier Tripy (roadmaster), ainsi que les 12 pages qui constituent le "vade-mecum" du créateur de road books.
Ya pu ka comme on dit à Osaka ! Une lecture en diagonale ne suffit donc pas, moi qui déteste les modes d'emploi, je ne supporte pas les modes d'emploi, les modes d'emploi je les hais !!
Je vais poser tout ça sur ma table de chevet !

Écrit par : Alberto | 05/03/2012

Les commentaires sont fermés.