17/02/2012

Le changement dans la continuité ...

Je me disais bien que cette expression venait de la politique ... Elle a été utilisée, entre autre, par Pompidou en 1969 et par Giscard d'Estaing en 1974.
J'ai lu ceci sur un blog :
Bien sûr, le mot que je préfère est celui de « changement dans la continuité », un superbe non-sens qui en dit long sur le courage en politique. Changer sans vraiment changer pour ceux que le changement fâche ; mais continuer – sans vraiment continuer non plus – pour ceux que le continuité fâche tout autant. En politique, il paraîtrait que cela s’appelle « le rassemblement ». Triste ironie de l’histoire, cela a plutôt l’effet "magique" de ne rassembler que les extrêmes.
Dans le cas qui nous occupe, j'y ai pensé pour (enfin) vous mettre au parfum concernant "l'affaire" dont Didier nous avait parlé lors de la crêpes-party ...
Il était en effet sur une "affaire" et vous ne doutez pas de quelle affaire il peut s'agir, n'est-il pas, surtout quand je vous aurai dit que sa TDM actuelle flirte avec les 100.000 km, qu'elle est rafistolée de partout et qu'elle tient ensemble avec quelques soudures et des petits morceaux de bois ...
En outre, tel le Petit Poucet qui semait des cailloux blancs, elle laissait derrière elle des odeurs d'huile frelatée dès lors qu'il ouvrait en GRAND au point qu'on pouvait la pister à des kilomètres, le blaire à l'affût, l'odorat en émoi, émoi, émoi !
Ok, ok, le tableau est quelque peu exagéré, quoique ...

00:16 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.