05/10/2011

Sous le sceau ...

Et oui, je n'en ai pas encore fini avec ce dimanche qui n'en finit pas de continuer, rester, durer ;-)
Mais avant d'aller plus avant, un petit retour en arrière, ah ah ah, concernant la comparaison un peu osée que j'avais faite entre les Ducati de CHECA et de ROSSI, l'une gagnant en Superbike, l'autre se traînant ou presque en Moto GP. Et bien, finalement, l'idée fait son chemin et fait sa route en hauts lieux comme on dit, lisez plutôt cet encart paru sur le site de MOTO-STATION.
J'avoue que ça me dépasse un peu qu'un CHECA puisse tester à l'envi, essayer à volonté, la future GP12 en vue de la rendre compétitive pendant qu'un ROSSI, qui a signé un contrat mirobolant avec la marque italienne cela soit dit entre charentaises, doive se contenter de quelques heures disséminées sur une interminable intersaison, en passant le reste du temps au chaud dans ses parenthèses et Lycée de Versailles !
Bizarre, bizarre même si d'aucun argumentera que les essais coûtent trop cher, que donner plus de liberté aux constructeurs en ce domaine avantagerait les plus nantis, etc ...
Ok, ok, je ne vais pas Paul & Mickey là-dessus, je n'en ai aucune envie !
Et donc, pour en revenir à ce dimanche, j'ai regardé la première manche du Superbike remportée par CHECA sur DUCA, suivi par MELANDRI sur YAMA, un MELANDRI qui a fait une incroyable remontée de la huitième ou neuvième place à la deuxième en déposant proprement tout le monde. A croire que ça YAMAHA fonctionnait de mieux en mieux au fur et à mesure que le réservoir d'essence se vidait et les pneus s'usaient ;-). J'en veux pour preuve que lors de la deuxième manche, le même scénario s'est répété, à la différence près que Carlos a mis plus de temps à prendre la tête de la course, mais Marco s'est pareillement retrouvé huit ou neuvième et qu'il a fini dans la roue de l'espagnol. Et voilà donc le vétéran Carlos CHECA Champion du Monde de Superbike après 18 ans de compétition dans diverses catégories !!!
Il succède ainsi à Max BIAGGI, autre vieux de la vieille mais pas né de la veille, BIAGGI qui, cette année, a été plus irrégulier sur sa belle Aprilia et qui a loupé les 2 derniers rendez-vous suite à sa fracture au pied ...
Tiens François, comment va le tien ??
Et oui, bien entendu que j'ai fait un petit tour en Tiger après tout ça. Je l'ai titillée le vendredi en lui passant un savon et en faisant un petit kilomètre (en short, bottes en caoutchouc et sans casque, SVP !), juste de quoi évacuer l'eau qui sans cela aurait stagné dans le sabot moteur ou ailleurs. Je l'ai titillée à nouveau le dimanche avec les "vroum vroum" dans le garage. Je ne pouvais décemment pas laisser Blanchette sur sa faim, c'est clair comme on dit chez Voo !!!!
A suivre, si vous y arrivez ;-))

23:05 Écrit par Alberto | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.