01/07/2011

L'Irlande : cinquième étape, BALLINA !!!

IRLANDE 2011 340_640x480.jpgJ'aurais pu sous-titrer "Un Achille peut en cacher un autre".
Alors que je m'apprêtais à vous raconter la suite avec cette étape du jour (1er juin 2011) au départ de WESTPORT et arrivée à BALLINA, étape qui nous faisait "tournicoter" dans "ACHILL ISLAND" avant de remonter plein nord, comme on dit en Laponie orientale, notre ami François nous donnait aujourd'hui des nouvelles de son tendon d'Achille ... dans la foulée !!!
Pour ceux qui ne suivraient pas nos aventures pas à pas, mais de loin et de façon distraite, je rappelle qu'il s'était pété le tendon en tentant de dresser la Tiger sur sa béquille centrale lors de la dernière étape entre MOTTEVILLE et NOSFOYERSRESPECTIFS.
Depuis le vendredi 10 juin il portait un premier plâtre qu'on vient juste de lui enlever pour le remplacer par un plâtre de marche qui lui permet ENFIN de poser le pied au sol : "a small step for Franck, but a big step for Humanity" comme l'a chanté le lunatique Louis ARMSTRONG en son temps ;-))
Je lui réitère mes meilleurs voeux de prompt rétablissement en espérant qu'il puisse reprendre toutes ses activités le plus rapidement possible ...
Assez curieux de dire ça mais "une fois n'est pas coutume", il faisait brumeux et une fine bruine finissait d'obscurcir le ciel, probablement une première (!!) depuis le départ de ce voyage. Que voulez-vous, on nous a tellement bassinés avec la météo irlandaise, pays où il fait soi-disant beau une semaine par an et encore, par intermittence, qu'on s'attendait à devoir porter nos scaphandres tout au long du voyage ... Et en fait, sur le terrain, il n'en a rien "été", c'est bien le mot à mettre entre guillemets puisqu'il a fait très beau. Entendons-nous, ça n'a jamais été (pffff) la canicule mais à 20°C et par temps sec, l'habitant se considère déjà comme au Sahara !!! Et cette température est PARFAITE pour faire de la moto et pour tout dire, elle est même déjà trop élevée lorsqu'on s'arrête, par exemple pour visiter des spots touristiques, vu qu'on est malgré tout lourdement équipés : l'IDEAL tourne autour de 15-16 degrés selon moi, quitte à glisser une petite laine sous le cuir ou le textile GoreTex quand on roule.
Attention, achtung, warning, attenzione, pas op : ne jamais essayer d'enfiler ladite laine EN ROULANT et se ranger d'abord !!!
IRLANDE 2011 363_640x480.jpg
On ne s'est pas laissés démonter par le mauvais temps, pensez on en a vu d'autres, bien pires, et après un petit déjeuner toujours aussi varié et copieux, on a enfourché nos belles pour une nouvelle étape longue de 191 km qui pouvait une fois encore être raccourcie mais que finalement nous avons allongée puisqu'on a fait +/- 216,7 kilomètres ;-))
On a d'abord suivi la voie principale jusqu'à NEWPORT et avant de bifurquer à gauche vers la CORRAUN PENINSULA, on a fait un crochet pour "fixer" le point de vue entre les lough FURNACE et FEEAGH.
Cap ensuite sur la péninsule (on dirait du Cyrano, hein ?) où nous avons zigzagué, en long, en large et en travers, sillonnant pratiquement toutes les petites routes marquées de vert sur la carte, pour nous arrêter enfin au "Golden strand bar food" aux alentours de midi et demi : un énorme bar, totalement vide si ce n'est le gars au comptoir évidemment !!
On s'est installés, on a commandé les boissons, on a parcouru la carte et on a choisi qui la soupe du jour, qui le traditionnel poisson et frites, qui enfin les champignons frits accompagnés de crudités. Le gars nous a expliqué que l'endroit était bondé en saison ce que nous n'avons pas eu peine à croire vu la belle plage de sable fin qui s'étendait devant nos yeux ... Ce n'est peut-être pas la Méditerranée mais, avec un peu de bol ... et un maillot de bain molletonné, il doit être possible de profiter de belles baignades dans le coin !!
Le soleil était revenu parmi nous, salut toi, et nous sommes repartis vers le nord jusque BANGOR où nous avons continué vers l'Est sur la N59 et CROSSMOLINA.
Didier avait repéré une abbaye qui valait le détour d'après le GVM et c'est sans hésiter une seconde que nous avons quitté la N59 pour la L140 qui nous mena tout droit à ERREW ABBEY sur les rives du LOUGH CONN !
François s'est, une fois encore, porté volontaire pour garder les motos. Il est très curieux de constater qu'un TEL HAUT LIEU DE L'HISTOIRE puisque repris dans les guides touristiques les plus cotés n'est-ce pas, ne fasse pas plus que ça l'objet de soins particuliers de la part des autorités locales ! RIEN n'est fait pour le signaler !! On a même dû escalader un muret, un peu comme quand on allait en maraude lorsque nous étions gamins, puis on s'est enfoncés un peu au petit bonheur la chance dans des champs et des sous-bois pendant plusieurs centaines de mètres avant de tomber sur cette fameuse abbaye du treizième siècle tout de même !!
Encore des vieilles pierres mais empilées dans un certain ordre et une certaine harmonie ;-) de sorte qu'on reconnait aisément une tentative de construction religieuse ...
A un moment on s'est retrouvés nez à naseaux avec un troupeau de chevaux : je n'avais jamais eu l'occasion de côtoyer de si près ce qu'on appelle la plus noble conquête de l'homme et c'est ma foi relativement impressionnant lorsque rien ne vous sépare de l'animal, ni clôture, ni muret pour vous abriter le cas échéant ...
Nous avons été retrouver NOS DESTRIERS qui étaient restés bien sages sous la surveillance de François et sommes repartis pour rejoindre cette fois notre destination finale : petite particularité ici, nous avons été divisés, B&H étant logés au B&B "Quignalegan House" alors que pour François, Didier et moi, WESTEUROBIKES avait réservé le "Green Hill", juste derrière la Saint Muredachs Cathedral de BALLINA.
Madame était sortie faire les courses et monsieur était un peu déboussolé : il nous a toutefois préparé deux cafetières, une de café et une ... d'eau chaude pour les amateurs de thé. Le temps de se rafraîchir, vite fait bien fait, que B&H étaient déjà de retour : eux à moto, nous à pied, nous avons rejoint le "Murphy Bros. pub", encore un bar plein de charme et de caractère qui invite à en devenir un pilier ;-)))))
Si je ne me rappelle pas de ce qu'il y avait dans l'assiette de François, Henri et Bernadette, je me rappelle parfaitement avoir pris des pâtes "carbonara" pendant que Didier les avaient choisies "à la bolognaise". Alors que les croutes de pains retournées sur mes pâtes étaient trop grillées, celles de Didier étaient carrément carbonisées. En plus de ça, la bolognaise était paraît-il beaucoup trop salée, ce qui fait qu'il s'en est doublement et très justement plaint au moment où la serveuse est venue ramasser les assiettes : le repas ne lui a pas été compté ! Inutile de dire qu'on l'a gentiment chambré là-dessus, par exemple en lui conseillant d'ajouter que le verre de vin qu'on lui avait servi était bouchonné et, au moment de l'addition, on a proposé pour une fois de la partager en cinq, voyez ?? On sait se montrer taquins parfois, hein oui ??
Henri et Bernadette ont regagné leur bed and breakfast et nous avons rejoint le nôtre : deux chambres communicantes avec une salle de bain et un point d'eau, et une fois de plus, une literie très confortable. Tiens, ça me rappelle que dans un "B&B" précédent nous avions même bénéficié de couvertures chauffantes : personnellement, j'ai juste branché le truc quelques minutes, le temps de réchauffer le fond du lit. Pas trop confiance dans ce genre de matos, pas envie de me retrouver comme ces tranches de bacon le matin, vous voyez ce que je veux incinérer ?
Bonne nuitée !!!!!!!!!!!!!!!!!!

23:36 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : irlande2011

Les commentaires sont fermés.