27/06/2011

Irlande : quatrième étape, WESTPORT II

IRLANDE 2011 326_640x480.jpgAvant de rejoindre le "B&B" du jour, à savoir 31/05/2011, il nous restait donc à honorer de notre présence cette bonne vielle maison de WESTPORT, qui m'a laissé une forte impression, aussi forte que la poitrine de la belle Grace O'Malley, à commencer par son hall d'entrée avec son double escalier majestueux tout en marbre et un lustre aux mille guirlandes de cristal ...
Une fois les marches gravies solennellement, on visite les nombreuses pièces, les unes après les autres avec, in petto, le sentiment qu'elles résonnent toujours des voix des personnages qui y ont vécu, impression savamment cultivée par les conservateurs des lieux qui n'ont pas lésiné sur les moyens : tous les points lumineux, directs et indirects sont ... allumés et donnent VIE à chaque recoin.
En France on dit fort justement que "L'EDF c'est la vie" !!!
Demandez à notre ami Didier "S" qui sait comme nul autre ce que représente une facture d'EDF quand on est belge et qu'on a une résidence en France.
On peut assimiler ce précieux Sésame à un véritable passeport ;-))
Et donc, au détour d'un couloir, toujours avec cette "obsession" de donner vie à cette maison, on aboutit dans une pièce où on retrouve une dizaine de personnages, des mannequins grandeur nature et ... plus vrais que nature, habillés à l'ancienne, réunis autour d'un peintre et de son tableau, accompagnés par un joueur de harpe : là aussi l'effet est saisissant et on s'attend à ce qu'ils se mettent à parler et à bouger ... On serait à DISNEY RESORT que ça serait le cas mais là on n'est pas au "Grand Guignol" mais dans l'histoire, la vraie, avec un grand "H" et on ne badine pas avec l'Histoire et son grand âge !!!
Je pensais avoir fait le tour de la maison et de la question mais, une fois sur le parvis, je vis François, assis sur un banc qui me dit : "Tu as vu le donjon ?"
"Le donjon" ?
dis-je ...
"Oui, le donjon, au sous-sol"
Fichtre, je n'avais pas vu le donjon dites-donc, qui manifestement méritait qu'on s'y attarde et qu'on y descende.
Je demandai où en était l'accès et j'y allai !!
Il y avait là, des miroirs déformants rigolos, des caves voûtées, des trésors et des squelettes de pirates enfermés dans les geôles, des jeux et devinettes pour enfants ou pour ingénieurs ingénieux, plus loin une ancienne cuisinière et des casseroles en cuivre avec un petit salon de dégustation ... Retour au rez-de-chaussée avec nouveau passage dans la bibliothèque, sans doute la pièce la plus impressionnante avec ses murs couverts jusqu'au haut plafond d'étagères remplies de milliers de bouquins, une pièce où je resterais des heures, rien que pour respirer les odeurs de vieux cuir et de vieux papier ...
Mais on n'est pas là pour savourer ;-) et il faut la route retrouver pour ne pas arriver trop tard chez nos hôtes du soir !!!
On a récupéré nos affaires qu'on avait rangées dans un réduit bien gardé par l'aimable hôtesse à l'accueil, on a rejoint le parking où nous avions aligné nos fidèles destriers qui hennirent de plaisir en nous voyant arriver, n'importe quoi j'vous jure, et on a repris, en file indienne avec la prudence du sioux (later alligator), la route jusqu'au Bed and Breakfast Glenderan.
On l'a atteint aux alentours de 17h30, ce qui nous a laissé tout le temps de nous "préparer" pour le repas du soir, deux heures plus tard.
Nous avons laissé les motos et sommes partis à pied, dans le centre de la ville et, après avoir compulsé la carte de deux établissements se faisant face, nous avons jeté notre dévolu sur le bar-restaurant "The Asgard" ...
Endroit sympa où nous nous sommes installés sur une table haute entourée de chaises tout aussi hautes, de sorte qu'on avait un peu l'impression d'être sur des chaises de bébé si vous voyez ce que je veux dire, ajoutant au plaisir enfantin d'être ensemble ! C'est tout juste si on n'a pas demandé des bavoirs et si ça n'a pas fini en lancers de petits pois ;-))
Je plaisante : on a mangé (+/-) proprement, de l'entrée au dessert et jusqu'à l'irish coffee pour certain(e)s !!
Encore une belle journée et si j'ai bonne mémoire, au lieu des 77 km prévus par le road-book du jour, on en a effectués plus de 140, c'est dire si on a fait preuve de créativité et d'imagination !!
Au programme du lendemain, 1er juin (non je n'ai pas recommencé à fumer !!), BALLINA via les îles ACHILL par un itinéraire long de 190 km : de quoi mettre de bonne humeur avant de ronfler/ronronner de concert ;-)))

22:42 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : irlande2011

Les commentaires sont fermés.