23/06/2011

Irlande : quatrième étape, WESTPORT.

31 mai, date importante puisqu'il y a 65 ans, jour pour jour, naissait un beau bébé prénommé Didier, mais pas n'importe quel Didier, puisqu'il s'agit du NÔTRE, celui avec lequel je partage les joies de la moto depuis bientôt 11 ans maintenant ...
A l'époque, il avait l'âge que j'ai maintenant, autant dire que c'était encore un gamin turbulent ;-))
Est-ce pour fêter ça et sans doute par respect pour son âge qui ... commence à compter n'est-ce pas, que notre ami Henri avait prévu une "bouclette" de 77 km ce jour-là ??
A mon avis c'est juste une coïncidence dans la mesure où, plus simplement, la distance qui séparait le "B&B" de CLIFDEN de celui que nous devions rejoindre ce soir là, à savoir le Glenderan à WESTPORT, était très courte : à vol d'oiseau mouche et à vue d'oeil de lynx, ça devait faire quelque chose comme 31 miles et bien que cela représente 163.368 pieds et quelques pouces, ça ne fait toujours que 50 malheureux kilomètres !
Même en prenant tous les "rallongis" possibles, on savait par avance qu'on n'allait pas battre des records de distances parcourues en un minimum de temps et qu'on n'aurait pas notre place au ... Guinness ;-) ce jour-là !!
C'est d'ailleurs pourquoi nous avons commencé par savourer un bon petit déjeuner, copieux, varié, servi dans une pièce de séjour agréablement décorée et des sets de tables représentant des paysages bucoliques disposés sur des nappes bien propres ...
Voici les PHOTOS du jour : il y en a plus que de kilomètres parcourus, ceci expliquant cela dans la mesure où le faible kilométrage prévu nous a laissé le temps de mitrailler "tout ce qui bougeait" et même plus facilement "tout ce qui ne bougeait pas" ;-))
Et là encore, il y avait un tas de choses à voir.
A commencer par la côte car, comme nous avions le temps, ce n'est pas la LONGER que nous avons fait, mais c'est carrément L'EPOUSER !!! On a par exemple quitté la N59 à LETTERFRACK pour nous "pointer" au RINVYLE POINT avec une vue superbe sur l'océan et ses vagues majestueuses.
Retour ensuite sur le road-book pour une visite au domaine de KYLEMORE ABBEY, un site qui mérite bien les 4 étoiles (????) que lui attribue le Guide Vert !!!
Encore une fois, grâce à l'esprit d'initiative de notre Chef Abraracourcix II, nous avons eu droit à des tarifs préférentiels. A la sortie, nous avons remarqué que les hôtesses d'accueil parlaient un excellent français ... Mais n'anticipons pas et laissons le charme ... des lieux agir !!
Il y a tout d'abord l'abbaye elle-même qui s'étend au bord du lac Pollacappul.
Alors que j'essayais de donner de la profondeur de champs à quelques unes de mes meilleures photos du séjour, Didier m'a dit : "Pour donner plus de profondeur, tu devrais plonger dans le lac !"
Ah ah, quel chef spirituel !!!
L'abbaye n'est pas très ancienne et le mobilier est en excellent état. L'ambiance entretenue à l'intérieur est très "vivante" avec des points lumineux un peu partout de sorte qu'on a l'impression de "déranger", des gens y vivant sans doute encore comme à l'époque ...
Un peu plus loin, juchée sur un semblant de promontoire, se dresse une petite église néo-gothique construite entre 1877 et 1881. Elle se singularise par des piliers aux marbres colorés de rouge et de vert. Plus loin encore, un mausolée où reposent Margaret VAUGHAN et Mitchell HENRY son époux qui avait acheté le domaine en guise de présent à son épouse, quelque temps après leur lune de miel dans le CONNEMARA en 1849.
Avant de prendre le petit bus qui devait nous mener jusqu'aux jardins victoriens, j'ai téléphoné à ma Douce qui commençait déjà à furieusement me manquer ...
On se cale dans le fond du bus, comme des écoliers se calent au fond de la classe et on arrive au pied des jardins. Avec les vêtements que nous portons, toute marche de plus d'un quart d'heure se transforme un peu en calvaire, car ils sont trop lourds et trop chauds : c'est un des inconvénients quand on fait du tourisme à moto, en fait c'est LE SEUL inconvénient ;-)))
Les jardins : très verts, très bien entretenus, très victoriens, avec le cottage du jardinier en chef dont la cheminée fumait encore avec une bonne odeur de tourbe brûlée. A une époque, ils comptaient 21 serres où l'on cultivait les fruits exotiques comme bananes, melons, raisins, figues et bien d'autres. Les serres étaient chauffées par 3 chaudières dont une doublée d'un four à chaud et un système complexe de tuyaux d'eau chaude d'une longueur de 1.524 mètres. Mitchell HENRY a planté plus de 300.000 arbres dont des chênes, des frênes et des sycomores. Un certain nombre de promenades dans les bois et de sentiers ont été ouverts aux visiteurs ...
De fait, il est tout à fait envisageable de passer une journée entière sur le site mais le "devoir" nous appelait, de façon lancinante, et c'est un peu à regret que nous avons dû lever ... les béquilles latérales pour mieux attaquer la route ;-)))
On a bien évidemment mangé "on the inch" sur place, des tartines triangulaires et un cheese cake arrosés d'un coca et d'un café pour moi (10,60 €) : pour l'occasion, Bernadette, Didier et moi avons squatté un banc aux formes bizarres, manifestement réservés aux enfants ...
On a donc repris la route, sur la R335 qui traverse DELPHI, le DOU LOUGH PASS (+/- 700 m d'altitude !), CREGGANBAUN et LOUISBURGH où nous avons fait le plein (23.62 € de Sp95 SVP !) puis KILSALLAGH, LECKANVY, KILLADANGAN et WESPORT que nous avons atteint vers 15h30, heure locale.
Seconde visite du jour, la "WESTPORT HOUSE" : encore un lieu magique chargé d'histoire, une histoire que je ne vous raconterai pas, mais qui démarre par la ... grâce d'une très belle pirate à en croire la représentation qui en est faite à l'accueil, une certaine Grace O'Malley qui a fortement marqué les esprits, surtout celui de François d'ailleurs, n'est-ce pas François ?

A suivre ...

22:36 Écrit par Alberto | Commentaires (1) | Tags : irlande2011

Commentaires

Vous avouerez tous quand même que les pirates du 15ème siècle avaient une autrement belle allure que ceux de nos jours. Surtout quand on voit la gueule des "hackers" (pirates sur le net) qui n'ont pas mis le nez dehors depuis plusieurs années.

Écrit par : Francois | 25/06/2011

Les commentaires sont fermés.