19/06/2011

Irlande : deuxième étape, GALWAY.

De Tiperrary
Bally-Connelly
Et de GALWAY,
Ils sont arrivés
Dans le comté
Du Connemara.

Y avait les Connor,
Les O'Conolly,
Les Flaherty
Du Ring of Kerry
Et de quoi boire
Trois jours et deux nuits.

Sorry, mais cette chanson m'a poursuivi tout au long du périple, j'avais beau mettre du gaaaaaaazzzzzzzz, elle était toujours à mes basques : il n'y a pas de raison pour que vous n'en "profitiez" pas aussi ;-))))))
ENNIS : aussi loin que je sois concerné, petit déjeuner composé, en entrée, par de la nourriture pour oiseaux comme disent Henri et Bernadette, à savoir des céréales baignant dans du lait froid, suivies, par de la nourriture pour loup affamé, composée de rondelles de boudins blanc et noir, de saucisses, de tomates, de jambon grillé et d'un oeuf sur le plat et des toats pour les mouillettes !! Un petit-déjeuner pareil, pris un peu plus tard, et vous tenez la journée entière, c'est sûr !!
Mais nous prenions le petit-déjeuner généralement vers 8h30 et la route une petite heure plus tard, rythme que nous avons tenu jusqu'au retour au port de Cork le samedi 4 juin.
Arrêt chez O'Sullivan pour faire les pleins (18€) et départ en cortège vers GALWAY par la côte.
Premier arrêt après une vingtaine de kilomètres à SPANISH POINT, notre premier contact (visuel hein, on n'a pas été mettre l'orteil dedans) avec l'immense Océan Atlantique. Ce "point" est appelé SPANISH POINT parce qu'en 1588, un vaisseau de l'armada espagnol est venu s'y échouer à la suite d'une tempête. Les quelques rescapés qui eurent la chance d'atteindre la côte furent exécutés par le shérif de l'époque ... A savoir, ils auraient dû nager dans l'autre sens mais ça risquait de faire un peu plus long jusqu'en Amérique !!
IRLANDE 2011 161_640x480.jpgNous avons repris la route pour quelques minutes seulement car une dizaine de kilomètres plus loin, nous avons atteint le très impressionnant site des falaises de MOHER, les "cliffs of MOHER" qui ne sont pas blanches contrairement à celles de DOVER mais ça n'a rien à voir. Par contre, sur place, il y avait beaucoup à voir : les falaises évidemment qui s'offraient à perte de vue avec, loin en bas, des vagues océaniques qui semblaient déferler au ralenti pour leur chatouiller les pieds. Voyez par vous-mêmes avec les photos prises ce jour-là.
Il y avait également un château, un musée creusé dans la roche pour ne pas dénaturer le site, musée avec un parcours qui expliquait la formation de ces murs dressés contre l'océan et qui montrait la faune et la flore qui s'y était installée. Il y avait également les indispensables boutiques à souvenirs où Didier s'est offert une belle casquette qui deviendra presque une deuxième peau par moment : je l'ai vu tenter de mettre son casque alors qu'il l'avait toujours rivée sur la tête ;-)))
Nous avons récupéré nos motos et nos casques/bagages à main qui avaient été rangés dans un container sécurisé, surveillé par un gars extrêmement actif autant que volubile et sympathique qui nous fit même un prix d'ami pour le parking et l'accès au site.
Nous avons continué en longeant la côte par DOOLIN, DERREN, FANORE, crochet par le "CORKSCREW HILL", MURROOGH, CREGG, jusqu'à BALLYVAUGHAN, dans des paysages qui m'ont rappelé celui où la DL m'avait laissé en "rack", roulements avant grillés ou grippés c'est vous qui voyez, lors de notre voyage au Lake District en 2009 avec le club Moto80 ...
Rien de tout ça avec la TIGER flambant neuve qui ne demandait qu'à bouffer du bitume : pour rappel, le rodage était maintenant terminé et le compte-tours pouvait donc s'envoler !!!!
BALLYVAUGHAN, patelin connu du Guide vert par la présence du pub "Monks" réputé par delà les frontières pour ses produits de la mer : c'est là que nous avons logiquement choisi de mettre pied à terre.
Pas de repas en terrasse ce jour-là, il faisait quelque chose comme 9°C, et même en Farenheit, il faisait presque froid ! A l'intérieur, un bon feu de bois ou de tourbe, je ne sais pas, réchauffait une ambiance déjà conviviale ...
Je ne sais plus de quoi était fait mon menu, probablement un "traditional fish and chips" ;-))) pour continuer, rester, durer dans la couleur locale ... Reste qu'on a bien mangé, une fois de plus même si les prix étaient moins démocratiques que ce qu'on aurait pu espérer !
8 km plus au sud, il y avait un dolmen, le "Poulnabrone" ("trou de douleurs") datant du néolithique (4200-2900 avant JC) sous lequel on a retrouvé les restes de 16 à 22 corps d'adultes et de 6 enfants : seuls Didier et moi avons parcouru la distance qui séparait le parking du site proprement dit, les autres prétextant que ça n'était pas dans leur dolmen de compétence ...
Nous avons ensuite repris la route côtière jusqu'à GALWAY avec juste un bref arrêt devant les ruines d'un gnègnème château dont je n'ai pas noté le nom !!
Le B&B de GALWAY, le St Judes , était encore une de ces bâtisses de caractère qui imposait le respect et qui aurait mérité qu'on enlève nos bottes de cuir pour enfiler patins et chapeaux melons avant d'y pénétrer !!
Des tenanciers discrets mais efficaces, mais discrets ;-) nous ont conduits dans nos appartements où nous nous sommes empressés de nous rafraîchir et de nous "mettre en civil".
Vers 19h00, nous avons gagné à pied le centre de la ville et avons choisi un pub que nous avons investi !!
Là non plus je n'ai pas souvenir de ce que nous avons mangé, sauf que Bernadette s'est contentée d'une soupe (voir photo !) et que le serveur avait un accent plutôt "de l'est", genre slovène, et qu'il baragouinait un peu de français et d'italien en plus de l'anglais au fort accent !
Avant de se mettre au lit, François sauvegardait systématiquement les images prises par sa caméra dans le mini note-book qu'il avait également emmené dans ses bagages et si Didier l'autorisait, nous regardions la vidéo pendant quelques minutes avant le couvre-feu !!!
Pour Didier, une chambre ne doit assurer qu'une fonction, celle de DORMIR ! Pas de lecture, pas de console Nintendo, jusqu'à la veilleuse de la télé qui le dérange pour s'endormir. Une parade ? Comme il tombe généralement dans les bras de Morphée dans la minute qui suit la position allongée, qui plus est dans un sommeil d'une profondeur que même le commandant Cousteau n'a jamais atteinte avec les insubmersibles les plus évolués de la planète, il suffit juste d'un peu de patience avant de tout rallumer, télévision, console, lampes de chevet, note-book, tripy et autres appareils électroniques et électriques, sèche-cheveux compris ;-))))))))))))))))))))))))))))
Oui, c'est un "private joke" mais j'y reviendrai sans doute ...
Bonne nuit et bonne semaine !!!!!!
Un lien musical pour coller avec le nom du B&B du jour, chanson que nous avons commencé à entonner en y arrivant !

PS : Paul McCartney a fêté ses 69 ans hier !!! Happy birthday et souhaitons-lui une année érotique !!!!!

21:03 Écrit par Alberto | Commentaires (0) | Tags : irlande2011

Les commentaires sont fermés.